Forcing/pression du psychologue

Réalisée par Benjamin · 27 nov. 2022 Aide psychologique

Bonjour,
Je vois un psychologue depuis environ un an pour une psychothérapie.
Je le trouve compétent.
Néanmoins, j'ai toujours trouvé qu'il faisait le forcing au niveau de la fréquence des rdv.
Récemment, j'ai souhaité espacé nos rendez vous de deux séances par semaine (à son initiative, car une séance par semaine ma convenait) à une séance toutes les deux semaines.
Réponse de sa part : "ce n'est pas envisageable cliniquement parlant". J'essaie alors de lui dire que je n'ai pas le temps de venir deux fois par semaine, il me répond "nous pouvons faire deux séances à la suite" (sic).

Par ailleurs, lorsque j'ai envie d'une pause, vu que je sens que ma demande ne sera pas légitime (au sens où il va me ressortir l'argument du "cliniquement ce n'est pas bon"), je lui mens en prétendant que je pars en vacances/que je pars en province pour le travail.

Je trouve cette relation quelque peu malsaine. Je ne me sens pas serein par rapport à la fréquence de nos séances, et je sens bien qu'il n'est pas ouvert à la discussion.

Mes questions :
- me conseilleriez-vous de changer de thérapeute (sachant que comme indiqué en introduction, il me semble compétent) ?
- deux séances à la suite, est-ce pertinent ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 28 NOV. 2022

Bonjour,

A moins que ça soit dans le cadre d'une thérapie psychanalytique il n'y a aucune obligation d'avoir une telle cadence. Il n'y a pas non plus à invoquer une raison "clinique", cela ne veut rien dire. On peut éventuellement invoquer une raison "thérapeutique" si vous êtes dans une situation de particulière vulnérabilité.
Personnellement je propose toujours que les trois premiers rendez vous soient rapprochés (8 à 10 jours) afin de gagner du temps sur la partie anamnèse. Ensuite le patient décide lui-même s'il souhaite venir une fois par semaine ou une fois tous les 15 jours, et ce d'autant que tout cela a un coût. Par contre je ne conseille pas de venir au delà de 15 jours sauf pendant des vacances bien sûr.
Il y a deux sujets à voir lorsqu'on choisit un thérapeute. Voir si sa technique (et sa compétence) nous vont, et surtout voir si ce que nous appelons l'alliance thérapeutique fonctionne, c'est à dire en gros "le feeling".
Je crains que dans votre cas l'alliance thérapeutique soit atteinte puisque vous vous croyez obligée de mentir.
Enfin une durée de séance d'une heure est normalement suffisante. Il m'arrive de dépasser quand je n'ai pas de patient à la suite et que la séance gagne à se poursuivre (notamment dans le cadre d'une interprétation de rêve ou encore quand le patient n'est pas très bien).
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

2554 réponses

13260 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2022

Bonjour Benjamin,

J'accuse réception avec retard de votre solliciation mais je me devais de réagir.
J'espère que depuis près de un mois, vous avez cessé avec ce praticien quelque peu non conforme à la Détontologie;
Il ne s'agit pas là de prise en charge d'ordre thérapeutique mais d'engranger, c'est structement évident, de l'argent en vous astreignant à deux séances par semaine, notamment lorsque la thérapie dure depuis déjà une année.
Que ce soit dans la pratique de la psychanalyse comme en psychothérapie, le patient doit être suivi à raison d'une fois par semaine, sauf exception en cas de besoin urgent occasionnel où il peut consulter deux fois de manière plus rapprochée son analyste.
Il n'est absolument d'aucun intérêt de travailler à ce rythme car la psyché doit "digérer" si je puis dire, travailler sur le plan inconscient, ce qui a été soulevé en séance, et le délai d'une semaine est préconisé comme la juste mesure. Notre inconscient n'est pas une "machine", il régule ses pensées refoulées, nos pulsions et notre réservoir du "çà", durant le sommeil notamment.
Réitérer un échange de manière si rapprochée met une réelle pression et conditonne l'analysant.
Vous l'avez perçu comme compétent, peut-être sur le plan de sa méthode mais sur le plan éthique le fonctionnement je me répète en Psychanalyse comme en Psychothérapie est identique !!!
Au contraire, au bout d'une année, si l'analyse a été bien menée, les séances doivent s'espacer, c'est une question de besoin et de ressenti de la part du patient; seul lui éprouve cette demande de verbalisation et sa conscientisation n'en est que plus solide et ancrée, fructueuse.
Posez-vous simplement la question: " Ai-je avancé en une année d'analyse et pris conscience de un ou plusieurs éléments depuis ma demande en entrant en analyse? "
Là est la marque d'une thérapie probante.
Si en effet l'alliance thérapeutique se noue dès le début de l'analyse, elle peut avoir des dérapages dirons-nous... Visiblement, votre transfert ( votre manière de percevoir votre analyste) est favorable ( même si il est normal et plutôt bon signe qu'à un certain moment cette perception évolue et qu'il soit momentanément estimé comme "désagréable" par exemple, c'est cohérent car l'analyste soulève des souffrances et met à jour des points sensibles, il n'est pas là pour être "aimé", en Psychanalyse comme en Psychothérapie nous parlons du principe binaire du "bon sein" et du "mauvais sein" en référence au très jeune enfant qui dans sa première année de vie éprouve sa mère comme une seule et même entité avec lui, il est en fusion nécessaire et vitale avec elle puis au moment du sevrage entre autre il éprouve cette même mère comme "mauvaise" car il vit une angoisse de séparation et il saisit qu'elle désire ailleurs, donc que sa vie n'est pas centrée exclusivement sur lui).
Au bout d'une année en psychothérapie, des habitudes se sont installées de votre côté comme du côté du praticien, elles sont certes rassurantes mais sachez qu'il ne faut jamais que la relation devienne une sorte de discussion entre amis ou de ce type, la "distance" entre vous et lui doit toujours être maintenue, c'est un principe sinon à mon sens vous n'êtes plus dans la posture de l'analysant mais de l'individu "lambda" et la démarche est figée, l'analyse n'est plus productive, l'introspection ne peut plus se réaliser, la thérapie doit s'arrêter, du moins avec ce thérapeute. Il y a des limites à ne jamais franchir en thérapie et là elles sont largement dépassées au vu de votre récit.
Il ne fait pas entrer dans ce jeu et soit vous laisser du temps soit laisser "reposer" pour que du temps s'écoule et qu'il fasse son oeuvre après ce travail qui a sans doute ouvert des portes mais qui devient de l'odre de l'injonction et où la culpabilité est prégnante de votre part, le praticien joue avec vos failles et ce n'est pas déonotologique du tout. J'en suis désolée.
Vous avez par vous-même pointé du doigt le côté malsain, ne pas être en sérénité durant une analyse bloque le processus et elle doit s'arrêter avec lui du moins. Prenez le temps de la réflexion là-dessus.
Je vous confirme, à votre stade d'avancement, deux séances si rapprochées et à sa demande soulignée ne donnent rien hormis un mal-être en vous.
Faites une pause, changez de praticien lorsque vous vous sentirez prêt à reprendre mais avec une autre personne. Inutile de s'acharner ainsi et de vous mettre dans le doute et la nécessité de vous justifier, vous ne lui devez rien, par contrre avant de le laisser dites-lui que vous ne voulez plus poursuivre cette analyse et que vous êtes un sujet LIBRE; un thérapeute n'a aucun droit sur ses patients, là nous entrons dans un rapport de domination, plus d'individu d'égal à égal. Votre praticien ne respecte plus sa posture et il a un souci dans son contre-transfert. A voir.... Sachez qu'un thérapeute digne de ce nom a aussi un "superviseur", donc un autre praticien avec lequel il échange et il est lui aussi "cadré", remis sur la bonne voie, sinon en attisant la contrainte et en vous faisant vous culpabiliser, nous sommes dans un aspect "gourou", excusez-moi, plus du tout en Psychanalyse et en Psychothérapie.
Vous etes libre !!!
Personne n'a le droit de jouer sur les failles de l'autre même si le thérapeute se dit "le sachant", il n'a pas tous les droits !

Je vous souhaite une belle continuation dans votre démarche personnelle qui relève de votre unique Volonté.

A votre disposition en cas de besoin. Je pratique la téléconsultation à votre guise.

Bénédicte Escaron
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste
Thérapeuted 'aide à la parentalité
Thérapeute TCC (grande anxiété, stress post traumatique)
Sophrologue Sophrothérapeute
Praticienne PNL
diplômée en Neursociences ( Paris).
Spécialisée en Psychotraumatologie ( Université de Lorraine/ centre Pierre Janet UMR)

Bénédicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

347 réponses

1402 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 NOV. 2022

bonjour,

Vous avez bien raison de faire le point sur cette thérapie.

Il n'est en effet pas du tout sain de forcer un patient à garder un certain rythme de séances. Le psychologue n'est pas tout puissant et doit au contraire être au service de son patient. C'est vous, et vous seul, qui savez ce qui est bon pour vous. Vous devez reprendre votre souveraineté et votre capacité à décider pour vous même. La thérapie est un chemin personnel, qui doit être pratiquée car on sent qu'elle est bonne pour nous, sans notion d'obligation...
Quand on en vient à mentir à son thérapeute, c'est que la relation n'est plus une relation de confiance et de partage.

Et en même temps, vous dites qu'il est compétent. J'entends par là que les séances vous sont bénéfiques et qu'elles vous aident et sont d'un réel soutien pour vous.

A vous de voir si, dans ce cadre de non respect de vos besoins et de votre rythme personnel, vous continuez à avoir une relation saine et constructive avec ce psychologue ou si vous sentez au fond de vous qu'un lien de confiance a été brisé et entache votre relation toute entière.

La décision finale ne revient qu'à vous, c'est à vous de sentir ce qui est le meilleur pour vous, ce qui est le plus à votre service, ce qui est le plus aidant pour vous.

bien cordialement,
ségolène hartz

Ségolène Hartz Psy sur Sarrazac

78 réponses

165 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 NOV. 2022

Pour ma part, je ne trouve pas cela pas éthique. Deux séances a la suite ont peu d intérêt. Le travail thérapeutique en soi se réalise véritablement après la séance lors des jours qui suivent lorsque vous ressassez la séance elle même. Il peut être tout à fait compétent sans pour autant vous forcez à une cadence qui ne vous convient plus. Sa priorité devrait être vos besoins et votre santé mentale, mis à part si il y a une autre raison valable de son refus et de son argument "ce n'est pas envisageable cliniquement parlant"
Quel est la raison clinique? vous a t il expliquez afin que vous puissiez prendre une décision?
Avez vous demandé votre dossier pour une seconde opinion de cette situation ou votre cas?
de toute les manieres, si vous en êtes à mentir la relation therapeutique n'est plus saine. Il serait donc favorable de réagir et creuser un peu plus son refus pour dévoiler la raison véritable de ce refus.

Angèle Krauth Psy sur Strasbourg

48 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour,
Je pense que l'insistance de votre psy va vous faire perdre votre confiance, ce qui est primordial dans une thérapie. Déjà, vous lui mentez...ce qui montre que vous n'êtes pas totalement à l'aise. Et sans être dans le jugement, la fréquence de deux séances par semaine me semble étrange au bout d'un an de surcroît.
Il faut prendre votre courage à deux mains et lui signifier que vous ne souhaitez pas poursuivre la thérapie,que vous préférez vous orienter vers une autre approche. S'il essaie de vous retenir, ce sera une raison de plus pour fuir...
Je vous invite à parcourir nos différents profils : personnellement c'est un programme que je propose, avec une implication du consultant en dehors des séances (nombre limité puisqu'il 'agit d'étapes à franchir).
Si vous souhaitiez en savoir, plus, n'hésitez pas à me contacter.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique Blanche, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

5913 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,
Le champ lexical que vous utilisez ("forcing, malsain, mentir..., pas serein, pas ouvert...") ainsi que votre ressenti/intuition parlent d'eux-mêmes me semble t-il.
Une thérapie doit se dérouler en toute sérénité, dans la confiance, la communication, les bonnes vibrations, et l'écoute.
Effectivement l'insistance de ce thérapeute ne me semble pas ajustée.
Il faut vraiment que vous puissiez vous sentir en pleine confiance pour lui exprimer vos besoins, vos demandes.
Et si son comportement persiste, je vous conseille vivement de changer de thérapeute;
Vous n'avez aucune "obligation" à continuer avec lui,
Cordialement, Fiona Sicre, Gestalt-Thérapeute (Paris)

Fiona Sicre Psy sur Paris

8 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

La relation que vous entretenez avec votre psychologue doit être fluide et sans tabous et là malheureusement le " forcing" que votre thérapeute fait sur vous vient entacher votre relation et de ce fait vous pouvez vous sentir en insécurité et comme vous le dîtes engendrer des mensonges ou un comportement fuyant.

Votre psychologue doit être en mesure de comprendre votre besoin à ce moment précis de la thérapie d'espacer les séances, vous êtes totalement légitime dans cette approche.
Essayez dans un premier temps de lui en parler, lui dire que pour le moment votre rythme et celui ci, il serait dommage que cette pression que vous ressentez entrave votre relation thérapeutique finissant par la consumer.
Une bonne relation thérapeute - patient de confiance et bienveillante est primordiale pour que la thérapie avance dans le bon sens selon moi :)

Bon courage

Essia Lahy

Essia Lahy Psy sur Saint-Cloud

12 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour,

Il semble curieux que votre psychologue ne prenne pas en compte vos demandes. La relation entre un thérapeute et son/sa patient.e devrait être un véritable échange ou chaque parti est à l'écoute de l'autre. Dans votre cas, bien que votre psychologue soit compétent, il n'a pas l'air de prendre en compte vos demandes. Il est anormal que vous deviez mentir pour pouvoir faire des pauses dans votre psychothérapie. Au contraire, vous devriez vous sentir à l'aise et non jugé, vous permettant ainsi de vous exprimer librement. Personnellement, je ne pense pas que deux séances à la suite soient pertinentes. Cela demandera beaucoup d'énergie, que ce soit pour vous ou votre psychologue, et je ne pense pas que cela vous avancera plus qu'une session habituelle. Au contraire, je trouve toujours important d'avoir quelques jours de battement entre deux sessions afin que le/la patient.e puisse s'imprégner de ce qu'il/elle a appris et réfléchir à tout ça à tête reposée.
En ce qui concerne la décision de changer de thérapeute ou non, cela vous revient entièrement. Qu'en pensez-vous ? Vous dites qu'il est compétent mais vous sentez vous à l'aise avec lui ? Si vous avez l'impression de ressentir une certaine pression de sa part, cela aura aussi un impact sur votre suivi. Trouvez-vous que cette pression est un problème ou arrivez-vous à passer outre ?

Je reste à votre écoute,

Gwenaël THING-LEOH
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute

Gwenael Thing-Leoh Psy sur Lyon

151 réponses

484 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour monsieur
Vous n'êtes pas en prison, et si c'est ce que vous ressentez, alors oui changez de thérapeute
Pour ma part avec plaisir en présentiel ou visio
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Lille

5916 réponses

2831 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Monsieur,

De ce que vous avez écrit ici il semble qu’effectivement votre psy « fait du forcing » pour deux séances par semaine…, ce qui est un rythme un peu trop soutenu pour une psychothérapie.
En analyse il est courant de faire trois séances par semaine…, mais peu de gens peuvent se le permettre (et en termes de temps et d’argent…).

D’un autre côté vous trouvez ce psy compétent, donc vous ressentez certains progrès.
Il est dommage que vous n’ayez pas donné quelques détails concernant vos souffrances, ce qui vous a amené à consulter.

Deux séances à la suite…, c’est à dire passer plus de temps dans une séance : tout dépend de la durée d’une séance habituelle. Et puis…, c’est comme vous le sentez vous même : auriez vous besoin de plus de temps pour une séance habituelle ?!

Le plus judicieux me semble d’oser dire à votre psy tout ce que vous ressentez par rapport à son insistance concernant le nombre de séances, et lui dire que vous êtes parfois même tenté de lui mentir pour ne pas venir aussi souvent.
Ceci étant…, ne connaissant ni vos problèmes ni votre mode de réaction il reste la question de la « résistance »…, ou d’un désir d’opposition…, qui est à mettre en balance avec votre besoin de gagner en autonomie face au thérapeute.

Mon conseil : lui dire que ça vous gêne…, mais vous tenez à lui dire que vous sentez qu’il fait du forcing… Il est probable que ça ouvre la possibilité d’une évolution intéressante de votre thérapie.
Sinon…, à vous de décider si vous allez ailleurs.

Je vous souhaite d’arriver à comprendre le pourquoi de ce « bras de fer » avec votre thérapeute, et de pouvoir lui mettre fin d’une façon ou d’une autre.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

3001 réponses

8238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Monsieur

Pour qu une thérapie fonctionne il faut une relation de confiance avec son thérapeute et ce tout au long de la thérapie.

Le thérapeute doit être en capacité de vous comprendre et entendre votre ressenti et besoin.

Sachez que vous pouvez changer de spécialiste, il faudra simplement l'en informer.

Bien à vous

Mr keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

756 réponses

545 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,
Depuis un an que vous êtes suivi à raison de 2 séances par semaines, votre thérapie devrait être terminée...
Et ce que vous évoquez sur son insistance à 2 RDV par semaine, il me semble que cela se pratique que dans une cure psychanalytique, un psychologue n'a pas à exiger cette fréquence.

2 séances à la suite n'a aucun intérêt... Vous connaissez mon point de vue, à vous d'y réfléchir sérieusement !

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

4765 réponses

21643 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

la chose plus importante pour le bon déroulement d'une thérapie c'est la relation de confiance que s'installe avec le thérapeute.

Maintenant chaque thérapeute a sa modalité de travail mais la méthode, la modalité et surtout la relation doit vous convenir pour que vous vous sentez en confiance et sérénité pendant et en dehors les séances et obtenir le mieux de votre thérapie.

Si ce n'est plus le cas, et si comme je vois vous avez déjà, à plusieurs reprises, discuté de votre sentiment de forcing au point même de devoir trouver des excuses, vous n'est pas obligé de continuer avec ce thérapeute. Et peut-être c'est le signe pour vous que vous avez besoin de continuer avec quelqu'un de nouveau qui peut vous aider à progresser différemment.

Le thérapeute n'est pas une choix à vie. On peut avoir besoin d'être suivis par plusieurs thérapeutes différents selon les besoins du moment pendant notre vie.

J'espère que ça vous aide et si vous avez besoin d'en discuter plus n'hésitez pas à me contacter.

Bonne journée
Simona D'Isanto

Simona D'Isanto Psy sur Paris

255 réponses

479 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin
La relation thérapeutique est totalement basé sur la confiance et chaque séance doit faire bouger quelque-chose en vous . Il faut toujours être vigilant sur votre autonomie qui doit grandir au fur et à mesure des séances.
Peut importe le ou la therapeute
Peut importe la forme de thérapie
Vous devez être partenaire vers votre guérison, et si le lien est correct on doit pouvoir s'exprimer sans mentir.
C'est votre équilibre et votre liberté qui compte sauf si ces rdv sont mandatés par la justice ou un psychiatre .
Bon courage
A bientôt Véro

Véronique Roux Psy sur Saint-Nicolas-du-Pélem

25 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin

Le plus important c'est de vous sentir en confiance absolue avec lui. Si vous ne l'êtes pas dans votre realtion thérapeutique, vous ne le serez pas non plus dans vos autres relations.
Je vous invite à lui formuler ce que vous ressentez et à lui exprimer pleinement votre questionnement. Cela fait partie du processus de "réparation" et vous pouvez expérimenter le fait que vous avez pleinement le droit d'exprimer et d'être vous même, avec vos inquiétudes, vos questions, vos doutes.
Si réellement c'est un professionnel attentif il vous entendra à coup sûr et vous saurez ensemble prendre les meilleures décisions pour la suite. Ouvrez vous pleinement à la possibilité d'être "entendu et compris" par votre entourage.
Bien à vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

497 réponses

1168 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

Il est difficile d'évaluer la décisions de votre thérapeute car nous ne connaissons pas les raison cliniques qui l'ont motivé.
La plupart du temps, les cas cliniques qui justifient 2 séances par semaine sont lorsque le patient se met en danger (tentatives de suicide lors de graves dépressions ou instabilité des personnalités Etas-limites). Cela ne semble pas être votre cas.
Votre psy semble d'avantage se référer à une pratique courante en psychanalyse. Etes-vous sur qu'il s'agit d'un "psychologue" et non pas d'un "psychanalyste" ?
Quoi qu'il en soit, même la psychanalyse moderne tend à abandonner de plus en plus l'imposition autoritaire de plusieurs séances par semaine, surtout au bout d'un an, et cela pour un meilleur respect du Sujet. Vous devriez pouvoir rester libre de rediscuter le rythme de vos séances, afin qu'elles vous restent profitables.
Pour terminer, vos seul pouvez juger de l'efficacité ou non de votre thérapie : avez-vous l'impression d'avancer et de vous sentir mieux ? Un changement de rythme vous permettrait-il de mieux intégrer et mettre en pratique les points que vous abordez en consultation ?

Bien à vous ,

Caroline Gormand
Psychothérapie intégrative (EmètAnalyse), thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel
(Visio consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1607 réponses

2191 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

La fréquence d'un suivi est un accord entre le thérapeute et le patient. Le cadre d'une thérapie est posée lors des premières séances. Ce cadre n'est pas immuable et peut bouger, peut être rediscuté.
Nous ne pouvons vous conseiller de changer ou non de thérapeute car c'est là une décision qui vous revient. Une de vos difficultés à prendre cette décision réside dans le transfert qui s'est établi avec votre thérapeute. Et l'un des principes éthiques de notre travail consiste à ne pas intervenir extérieurement dans le transfert. Cela n'empêche pas de rappeler qu'il n'y a pas d'hypocrisie dans le travail thérapeutique, au sens où l'on travaille la vérité de sa propre parole. Je crois que c'est un principe fondamental, un pilier intellectuel sur lequel vous pouvez vous appuyer. Malgré les résistances du thérapeute - oui, ces résistances existent bel et bien -, le patient vient avec sa propre parole, son dire, et doit pouvoir dire les choses telles qu'il les ressent, jusqu'à ce point qui concrétise un moment d'analyse où ce qui a à être dit est enfin écouté.

En espérant que cela vous permette de gagner du temps dans votre positionnement.
Bien à vous,

Karin Walter Psy sur Tours

101 réponses

287 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

Je vous invite à écouter la petite voix à l'intérieur de vous. Vous vous sentez mal à l'aise avec votre psy au point de lui mentir pour ne pas aller au RV.
Dans un travail thérapeutique, l'alliance avec la-le thérapeute est essentielle. Si vous ne pouvez pas être authentique alors l'efficacité de la thérapie risque fortement d'en pâtir.

Chaque thérapeute organise son suivi comme il le souhaite, pour autant personne n'a à vous imposer quoique ce soit sans votre consentement.

Et si vous rencontriez un-e autre thérapeute pour une ou deux séances ? Cela vous permettrait d'avoir une meilleure idée du bénéfice d'un changement ou pas.

Quand à enchaîner 2 séances, cela me questionne. Prolonger une séance parce qu'il y a quelque chose d'important qui se joue-là sur l'instant, cela fait sens. Par contre clôturer la séance pour en ouvrir une autre dans la minute qui suit... Je m'interroge...

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1509 réponses

1511 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin
Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous consultiez et même si votre psy vous suggèrent un certains nombres de séances par semaines, cela ne saurait se faire sans votre accord plein et entier.
En aucun cas un psy ne doit faire de forçage ni pour la fréquence des RV ni pour vous faire parler de choses que vous ne voudriez pas évoquer.
Alors mon conseil sera simple, si vous n’avez pas confiance dans votre thérapeute changez en !
Rien de bon ne pourra émerger de cette relation thérapeutique dans ces conditions.
Bien à vous,
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie - Psychogénéalogie

Frédérique Pouzol Psy sur Le Bar-sur-Loup

186 réponses

1117 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour à vous,
Vous allez consulter un thérapeute afin d’avancer sur un chemin de compréhension de vous-même.
Mieux serait de vous poser la question afin de tirer profit de vos rendez-vous. ( qu’est ce qui fait que je n’arrive pas à dire non à une personne qui m’oblige à faire ce que je ne souhaite pas faire ? ). ( Douceur et bienveillance).
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement. Christine Lorijon

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1790 réponses

856 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour,

Vous décrivez que votre thérapeute vous fait du "forcing", il semblerait qu'il ne soit pas à l'écoute de vos besoins.
Cet élément perturbe une relation de confiance établie, il peut suggérer la fréquence des RDV mais au final, votre décision vous appartient.
Il est important d'être dans une relation de confiance avec votre thérapeute.
Je vous conseille d'essayer avec un.e autre thérapeute afin de vous faire un avis concret sur le thérapeute actuel que vous avez.

En restant à votre écoute,

Lumineusement vôtre,
Roseline Troestler
Thérapeute psycho-énergétique

Roseline Troestler Psy sur Strasbourg

45 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour Benjamin,

Merci de votre questionnement à notre communauté. Il constitue une question récurrente.
Il est important de pouvoir tout dire à son thérapeute et que celui-ci soit en capacité de tout entendre en bienveillance et sans jugement. Vous êtes libre de vos choix.
Ce qui est intéressant dans votre mouvement et je vous invite à y réfléchir: pourquoi n'arrivez-vous pas à lui dire? pourquoi vous retrouvez-vous dans une position où il vous faut mentir? Dans une relation psychothérapeutique, des rôles sont joués et peut-être êtes-vous entrain de rejouer une situation récurrente ou une situation du passé où autonomie et affirmation de soi étaient manquantes. Profitez-en dans ce re-mise en situation pour régler cela : assertivité est le mot.
Si votre thérapeute est bon comme vous l'indiquez et je vous entends, alors amenez cela en thérapie et travaillez le avec lui/elle.
Cette chance offerte est fabuleuse ! le travail est là !
Avec mon soutien pour cette nouvelle acquisition et réglement pour un avenir radieux.
Bien à vous,
Dalila Nourdin, psychopraticienne

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

101 réponses

65 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 NOV. 2022

Bonjour,
Pour un suivi efficace et intéressant, il est fondamental d'avoir une relation de confiance avec son thérapeute et vous devez vous sentir libre de choisir la fréquence de vos séances et même de pouvoir changer si vous en ressentez le besoin.

Votre thérapeute vous donne son avis mais votre choix vous appartient et votre thérapeute n'a rien à vous imposer.
Bonne journée à vous

Sandrine Rochet Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

21 réponses

8 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 17850 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 14000

psychologues

questions 17850

questions

réponses 111150

réponses