Longue déprime ? Ou début d'une dépression

Réalisée par Marie · 8 févr. 2024 Aide psychologique

Bonjour à ceux ou à celles qui me liront.
Je m'appelle Marie et j'ai actuellement 20 ans bientôt 21 ans.

J'ai un problème qui dure depuis des années et qui fait que d'empirer. C'est assez compliqué à expliquer mais je ne me sens pas bien dans ma vie et dans mon corps. Si je pouvais quitter ce corps je l'aurais fais sans hésité. Je pense que j'essaye de fuir un peu les difficultés de la vie et les responsabilités.

Je suis de nature timide, réservé et introverti donc je ne suis pas quelqu'un qui aime sortir de sa zone de confort, j'aime être seule et rester chez moi dans le calme. Il faut savoir aussi que je suis actuellement en L2 de science de la vie mais je n'aime réellement pas ce que je fais. J'ai envie de quitter cette licence mais problème j'ai beau chercher une autre filière ou formation, rien ne me plaît ou alors je n'ai pas un grand niveau scolaire pour y accéder. J'ai développé une petite phobie vis à vis de la fac. Je me sens assez mal quand j'y vais, j'ai la boule aux ventre, je me sens mal à l'aise. Mais j'ai aussi peur car je n'ai aucune idée de ce que je vais devenir, je suis pas assez intelligente pour les études supérieures, je n'arrive même pas à m'imaginer 10 ans plus tard.

Donc je m'enferme dans mon appartement et je mets en boule dans mon lit éviter de paniquer et de trop me mettre la pression.

Mais ce sentiment de se dire qu'on est voué à l'échec qu'on ne vaut rien, à d'autres répercussions. Avant ( il y a 6 mois) je me réveillais mais je ne me lève pas, je reste à rien faire, je n'ouvrais même pas les volets. Je me nourissais pas où alors juste de céréales. J'ai complètement arrêté de prendre soin de moi, me laver, me brosser les dents ect... (je faisais un effort quand je me forçais à aller à la fac mais c'était dur), je ne révisais plus, je venais limite plus en cours, et pour mes premier partiels et bien j'y allais sans avoir réviser. J'avais tout laisser tomber.

Mais en début janvier 2024 j'ai essayer de changer de faire des efforts pour mon second semestre, j'essaye de faire de mon mieux pour être assez assidu même s'il y a des jours où je rechute et où je loupe les premiers cours. J'essaye de m'instorer une routine faisable petit a petit mais c'est assez dur quand on procrastine beaucoup. Je culpabilise un peu car j'ai l'impression que mes parents jette leur argent par les fenêtres avec moi.

J'essaye de m'en sortir à ma manière, mais pour parler du passé. Je pense que tout ce cycle a vraiment commencé quand j'étais en première donc 2019 l'année du COVID. J'avais une classe vraiment horrible, on restait tous dans notre coin et une de mes amis a dû déménager donc je restais seule. Et je n'étais pas aussi la plus forte en cours donc j'avais se sentiment d'être jugé et d'être considéré comme la plus bête. Puis arrive le covid, je me suis senti libérer d'un poids et je n'avais plus envie de retourner en cours. Pour moi le covid était un peu comme un long repos tranquille. Mais le problème c'est qu'il fallait toujours travailler derrière mais je le faisais pas. Alors pendant mon année de terminale c'était assez difficile de trouver un rythme de travail surtout quand tu n'as pas travaillé depuis aussi longtemps ni fait d'effort.

Au fond je pense que je culpabilise beaucoup aussi de ne pas avoir fait ses efforts à ce moment là peut-être que j'aurais eu une vision différente.
Au moment où je vous écrits ce message je suis chez moi au lieu d'être en cours malheureusement enfermé chez moi dans le noire.

Je viens demander de l'aide et des conseils qu'est-ce que j'ai concrètement ? Est-ce que j'ai un début dépression ? Je sais que je manque beaucoup de confiance en moi, je me rabaisse constamment et je crois même pas en moi.

Je n'ai plus envie de rester malheureuse, je ne vais pas mentir j'ai déjà pensé au suicide et à la mutilation, mais en étant croyante je ne sais pas ce que je deviendrai de l'autre côté peut-être que ce sera pire que ce que je vie sur terre.

Je ne suis jamais aller chez un psychologue, car j'avais des préjugés et étant d'une famille africaine aller chez le psychologue c'est un peu vu comme une forme de faiblesse. Mais je suis tellement malheureuse que je préfère essayer.

Merci à ceux ou celles qui ont lu mon histoire et qui y répondront.
Bonne journée à vous :)

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses