Je crois que ma psy a décidé de m'abandonner je ne sais pas quoi faire

Réalisée par Caroline · 17 janv. 2023 Psychothérapie

Bonjour,

Cela fait quelques mois maintenant que je vais chez une psychoterapeute. Jai fini par y aller suite a des recommandations de mon entourage, elle est plutôt sympa donc ca se passe assez bien.

Depuis quelques temps j'ai des idées un peu sombres, c'est un peu par cycle, ca fait les montagnes russes chez moi. Quand ca va bien ca va très bien et quand ca va mal ca va très mal. Et en ce moment c'est compliqué, j'ai envie de me faire du mal et j'ai du mal a lutter contre ca. Ca me fait faire des choses dangereuses et des crises d'auto destruction (je bousille mes relations, je sors boire a faire des black-outs...).

A ma dernière séance je lui ai dit que je ne voyais pas en quoi en parler allait m'aider puisque ca ne changeait pas grand chose au final. Une fois la séance terminée je suis seule avec tout ça.
Du coup, elle m'a dit que peut etre je devrais aller voir un psychiatre pour une aide médicamenteuse.

Je crois qu'elle en a marre de moi et qu'elle veut m'abandonner... je ne veux pas tout recommencer ailleurs encore une fois... ca m'angoisse et ca me fait mal honnêtement... j'ai deja des soucis de confiance et d'abandon et ca me panique un peu de me dire que même ma psy veut pas de moi...

Jai un rdv avec elle pour en parler la prochaine fois, voir ma decision. Est ce que je devrais quand même aller a mon prochain rendez vous ? Ou peut etre que ca serait mieux que j'annule et que je disparaisse l'air de rien et que j'arrête de l'embêter si deja elle en veut me refiler a une autre personne...

Pas sure que ca soit la peine de re essayer si c'est la même chose avec un autre ?..

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 18 JANV. 2023

Bonjour,
Il faut savoir qu'un suivi avec un(e) psychologue est une thérapie uniquement verbale donc de soutien mais qui peut atteindre rapidement des limites dans le changement pour la personne.
En vous lisant, je pense que vous devriez changer d'approche thérapeutique et de trouver un praticien qui utilise des techniques de régulation émotionnelle pour vous gérer au quotidien d'une part et d'autres techniques pour traiter le fond du problème de votre instabilité. Pour cela je vous conseille une approche intégrative (voir mon profil).
Effectivement, si elle vous a proposé de voir un psychiatre, c'est qu'elle n'est pas à même de vous aider davantage dans votre demande.

A vous de faire le bon choix
Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

4765 réponses

21680 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

De mon expérience clinique, il est toujours important de soigner le post-contact, la manière dont on termine une interaction, une relation. Que ce rendez-vous signe ou non la fin de votre travail thérapeutique avec elle, la manière dont il sera négocié est important. Une fin bâclée et avec un goût d’inachevé ou de ressentiment, de non-dits, pourront impacter ce que vous avez mis au travail durant votre suivi avec elle, en abîmant cela quelque part.

Vos inquiétudes et la croyance qu’elle veut vous abandonner ont toute leur place dans votre espace thérapeutique et peuvent y être ramenés et mis au travail avec elle. C’est un espace spécialement conçu pour évoquer ce qui se rejoue dans la relation !

Par ailleurs la mention d’un rdv avec un psychiatre faisait peut être écho à vos retours sur votre suivi et l’impression de ne pas avancer, ainsi que votre passage par une période douloureuse actuellement, avec des mises en danger. Dans le soucis de vous, elle a pu vous proposer cela comme un étayage, soutien supplémentaire, en plus de votre suivi actuel avec elle.


Bien cordialement,

Astrid Jullien
Psychologue Clinicienne et Psychothérapeute
Thérapeute PBQ

Astrid Jullien Psy sur Paris

11 réponses

59 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2023

Hello Caroline,

Je pratique en Belgique donc je ne sais pas si c'est pareil chez vous. Mais de mon côté, la prise en charge médicamenteuse par un psychiatre est pratiquement toujours accompagnée d'une thérapie par un psychologue.

Donc il est peut-être possible que votre psychologue vous ait proposé d'aller voir un psychiatre en parallèle à la thérapie que vous suivez ensemble. En effet, si un psychologue sent que son patient se met en danger et continue en chute libre, il n'est pas rare qu'il propose un double accompagnement et une aide médicamenteuse comme "coup de pouce" en attendant de sortir de la crise.

La seule façon d'en avoir le coeur net, ceci dit, ce serait d'en discuter directement avec votre thérapeute. C'est terrifiant de se mettre en situation de vulnérabilité, mais c'est justement une opportunité d'aborder cette peur. C'est l'opportunité de faire face à votre peur plutôt que de la fuir.

Alison Cigna Psy sur Brux

43 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2023

Bonjour Caroline,
Il me semble important que vous puissiez justement en parler avec elle, et de voir ce qui se rejoue ici dans la relation avec elle.

Il est normal avec votre histoire que votre blessure d’abandon soit réactivée quand vous sentez votre thérapeute prendre de la distance.
Vous pouvez parler de votre ressenti, de demander à mettre du sens sur son changement de comportement, qui a besoin d’être nommé.

C’est une merveilleuse occasion de parler de cette blessure d’abandon, de questionner la relation que vous avez tissé avec elle, car on peut imaginer que cette réaction de fuite se reproduira dans d’autres relations, peut-être même avec d’autres thérapeutes si vous décidiez de changer.

Bon courage à vous
Aurélie LAUMONT
Psychopraticienne intégrative

Aurélie Laumont Psy sur Troyes

46 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2023

Bonjour Caroline, le terme "Abandonné " me semble excessif . Il est plus probable qu'elle ait pensé qu'il serait judicieux d'apporter une aide médicamenteuse complémentaire à son travail psychothérapeutique. Elle cherche à vous aider de la meilleure des façons. Elle fait ce métier pour cela. C'est pour vous et certainement pas contre vous. Si néanmoins vous avez des doutes sur ses intentions il n'y a qu'un moyen de le savoir: demandez lui. Il n'y a aucun mal à cela. Poser des questions à son thérapeute est naturel et cela vous aidera à avancer car vous avez besoin d'être en confiance. Ne laissez pas des zones d'ombre envahir vos pensées ni des suppositions négatives. En recherchant la vérité vous évacuerez au fur et à mesure du stress inutile et progresserez plus vite .
Chaleureusement,
Frédérique Fisch

Frederique Fisch Psy sur Aix-les-Bains

48 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,
Il va etre important d'en parler avec elle lors de votre prochain rendez-vous. Je vous encourage donc a vous rendre à celui-ci et d'échanger avec elle sur vos sentiments et vos ressentis, vos peurs.
Bien à vous,
Prenez soin de vous.
Je reste à votre écoute si Besoin
---------------------------------------------------------------
***Estelle CAMUGLI - Thérapeute Holistique***
Psychopraticienne en relation d'aide
Accompagnement Post Trauma- / Consultante réflexes
Thérapie individuelle et en COUPLE
*** Possibilité de visio***

Estelle Camugli Psy sur Dinan

329 réponses

2638 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 JANV. 2023

Bonjour,

Votre psy ne vous a pas rejetée mais vous conseille d'aller voir un psychiatre par rapport à votre tempérament qui présente de fortes variations d'humeur : "Depuis quelques temps j'ai des idées un peu sombres, c'est un peu par cycle, ca fait les montagnes russes chez moi. Quand ca va bien ca va très bien et quand ca va mal ca va très mal"
Elle souhaite vous aider à stabiliser ces variations de l'humeur afin que vous soyez plus sereine. Je partage son avis.
Rien n'empêche d'avoir un suivi psychiatrique pour le traitement et de poursuivre votre thérapie avec elle.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

2559 réponses

13280 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

Parfois il est nécessaire de changer de thérapeute. Chaque thérapeute est différent et le lien thérapeutique aussi.
Cela ne remet pas en cause le travail que vous avez effectué avec votre thérapeute.
Je peux sentir qu'il y une grande quantité d'émotions que vous n'avez pas travailler en thérapie pour que vous soyez à ce niveau d'anxiété et d'ascenseur émotionnel.
Il est aussi normal que votre thérapeute vous conseille un traitement médicamenteux si elle estime que votre état d'anxiété pénalise votre thérapie. Ce traitement peut être à base de phytothérapie (plantes médicinales).
Il me semble que vous pourriez en essayer un autre pour travailler d'autres choses, ou peut être les memes émotions sous un autre angle, avec une autre approche.
Garder confiance en vous et dans votre envie d'aller mieux.
Silvia Thérapeute

Silvia Venancio Psy sur Bois-d'Arcy

35 réponses

10 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline
Ce qui est important c'est que vous lui parliez de votre impression qu'elle en a marre de vous, et qu'elle veut vous refiler à un psychiatre.
Ce que vous ressentez fait partie de la thérapie et si vous lui dites, alors la thérapie va prendre une autre tournure et le lien thérapeutique va se renforcer
Ne fuyez pas, au contraire dites lui ce que vous nous partagez.
C'est le cœur d'une thérapie que d'oser se dévoiler
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Lille

5922 réponses

2833 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Madame,

Il serait bon de lire et relire la plupart des avis donnés ici : croyez nous, votre psychothérapeute vous veut du bien, et n’envisage pas du tout se séparer de vous.
Elle considère seulement qu’une aide médicamenteuse pourrait vous être nécessaire pour apaiser un peu ces « montagnes russes » émotionnels et vous protéger contre vos tendances à l’autodestruction.
L’angoisse d’abandon fait probablement partie de vos souffrances initiales que vous êtes allée soigner en thérapie : elle ressort en force maintenant, surtout dans le cadre d’une relation positive qui est devenu importante pour vous.
Vous avez tellement peur d’être à nouveau « abandonnée » (comme par le passé…), que vous avez tendance à mettre fin à cette angoisse en fuyant vous même.

Bien sûr qu’il faut aller à votre prochaine séance, et parler de vos angoisses et de l’interprétation que vous avez donné à sa recommandation de voir un psychiatre.

Continuez votre thérapie avec cette thérapeute que vous appréciez, et qui se soucie bien de votre état et votre bien être : elle va vous aider à aller de mieux en mieux, petit à petit, et avec le temps que votre histoire nécessite pour que vos souffrances soient dépassées.

Je vous souhaite de comprendre vite, en thérapie, pourquoi vous avez pensé que votre psy voudrait vous abandonner.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

3003 réponses

8245 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline
J entend votre désarrois,mais quand votre vous propose d aller un psychiatre c est que vous ayez une aide supplémentaire avec les médicaments car vois vous mettez dans des états limites.
Vous n arrivez certainement plus a gérer vos émotions et c est difficile pour vous d avoir du recul . En vous mettant à mal c est aussi une façon de fuir vos émotions.
votre psy vois propose de voir un psy car l alliance d un traitement qui va pallier vos émotions et faire en sorte que vous alliez mieux va vous aider pour avancer dans votre thérapie avec votre psy .
Sandrine D

Sandrine Debacker Psy sur Gap

21 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour,
On voit que cette réflexion de vote psy a réactivé en vous la blessure de rejet, plus que celle de l'abandon. Cette blessure, contractée dans l'enfance, fait entrer en désamour de soi et crée de fausses croyances. On voit en effet que vous interprétez les paroles et comportements des autres comme forcément défavorables. Vous avez vous-même indiqué à votre psy que vous ne voyiez pas l'intérêt de continuer ces échanges et que vous aviez le sentiment de ne plus avancer. Elle a réagi de manière professionnelle en vous invitant à consulter ailleurs, non pas parce qu'elle veut se "débarrasser de vous" mais parce qu'elle a senti que le lien de confiance, indispensable dans une thérapie, est rompu. Cela dit, aller voir un psychiatre pour qu'il vous prescrive des médicaments pourra peut-être réduire certains symptômes mais ne règlera le problème de fond qui et à l'origine de votre mal être.
Peut-être pourriez vous envisager un accompagnement différent car la thérapie par la parole n'est plus suffisante pour vous.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques


Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

5913 réponses

3426 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour caroline,

Vous dites suivre une thérapie depuis plusieurs mois. Si c'est le cas, votre travail sur votre manque de confiance et votre peur de l'abandon sont en cours d'élaboration. Ou en êtes vous avec ces questions?
Vous parlez de montagne russes...quand ca va bien ca va très bien et quand ca va mal ca va très mal...vous parlez aussi de "cycle"
Dans les périodes plus sombres, vous reconnaissez retourner volontiers votre agressivité envers vous même...

Je rejoins mes confrères sur le point de votre thérapeute. Je ne crois sincèrement pas qu'elle ne veuille pas de ou plus de vous...bien au contraire, je crois que son accompagnement à une grande importance à ses yeux...et vous aussi.

D'après le tableau clinique que vous avez décrit vous même, il y a plusieurs strates. Elle vous suit depuis plusieurs mois donc elle est parfaitement au fait de votre évolution. Sachez que parfois, le lien thérapeutique donne l'impression de stagner un peu surtout pour le patient...il n'en est rien car votre travail met peut être du temps à s'inscrire durablement.
Le fait qu'elle vous ai conseillé d'avoir un double avis thérapeutique n'est en aucun cas un rejet mais plutôt d'avoir la certitude que son action thérapeutique est bien conforme à votre cas. Se remettre en question pour un thérapeute est naturel et essentiel surtout si son patient lui importe.
Dans le cadre de votre travail thérapeutique, une béquille temporaire médicale est parfois souhaitable pour aider le patient à surmonter certaines étapes. Il y a l'espace thérapeutique mais en dehors des heures de consultation la vie continue avec ses pressions naturelles. Un psychiatre est avant tout un médecin...apte donc à vous prescrire un soutien médical ponctuel ce que votre thérapeute ne peut pas faire.
Il est possible aussi qu'elle souhaite infirmer ou confirmer certaines hypothèses de son travail à vos cotés. Dans ce que vous avez décrit sur votre cas, l'hypothèse d'une possible bipolarité doit être étudié justement pour vous offrir une thérapie et un accompagnement adapté. Dans tous les cas, tous les efforts sont orientés pour vous et votre santé. Ne doutez pas de ce point.
Si effectivement cette question vous pèse, il vaut mieux en parler lors de votre prochaine séance. Quitter de façon sèche une thérapie n'est jamais la bonne solution. Décider de la suspendre ou d'y mettre un terme lors d'une séance en commun me semble des fondations plus légitimes et plus sereines surtout après des mois de liens thérapeutiques.
Je vous souhaite bon courage pour votre travail en cours et surtout ne lâchez rien.
Bien à vous

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

94 réponses

1094 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Caroline,

Comme dans toute relation entre patient et thérapeute, il y a des moments de doute, des ralentissements et des ressentis négatifs dans un sens comme dans l'autre, c'est ce qu'on nomme le transfert ( ce que vous éprouvez envers votre psy) et le contre-transfert ( ce que votre psy émet comme ressenti envers vous). Mais vous avez noué une alliance thérapeutique puisque elle vous suit depuis quelques mois déjà; une psychothérapie est une thérapie plutôt "longue" et vos montagnes russes personnelles ont également des conséquences sur ce que vous attendez de cette thérapie, il ne s'agit pas d'obtenir un résultat immédiat, "le fameux je veux tout et tout de suite, je veux être bien maintenant", la thérapie est une co-production, vous travaillez en parlant, vous "verbalisez" vos ressentis, des moments de votre vie, présente ou passée, des projections peut-être aussi... Ces séances ne sont pas inutiles du tout; elles permettent à votre psychisme de se mettre au boulot et votre psy vous a proposé de consulter un psychiatre car visiblement elle pense qu'un traitement médicamenteux parallèle à votre psychothérapie peut être salvateur et vous éviter les montagnes russes , elle ne vous a pas rejetée, ce n'est pas le but et elle n'est pas là pour vous juger, elle vous a tendu une perche, ne vous méprenez pas.
Allez à votre prochaine séance et soyez sincère, dites lui que vous avez ressenti ce dernier rdv comme un "abandon", un "rejet"... Soyez claire, mais pas brutale non plus. Elle vous donnera ses explications et seul le dialogue entre vous permettra de poursuivre ce lien déjà tissé et pércieux, même si vous avez une aide médicamenteuse par un médecin psychiatre. Elle sera sans doute en binôme et vous n'aurez pas à votre grande crainte justifiée à tout répéter au médecin; un courrier de liaison peut être fait de sa part à votre sujet.
Mais ne fuyez pas, pas sur la pointe des pieds, vous perdrez votre début de travail, ce serait bête après tous vos efforts. Communiquez, soyez aussi dans l'écoute de son retour verbal.
Je vous souhaite de trouver une belle issue et de vous apaiser, de ne plus avoir d'idées noires, et de profiter de la vie, pas celle des excès où il vous faut un désinhibiteur comme l'alcool, cela vous détruit même si vous vous illusionnez un instant que vosu avez la patatte. Chimère....
Je reste à votre écoute si besoin d'aide pour échanger en téléconsultation avec bienveillance et en toute neutralité.

A

Bénédicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

350 réponses

1421 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline.
Votre psychothérapeute, ne vous a absolument pas abandonné. Mais vous a proposé d'avoir un complément médical pour pouvoir avoir un suivi plus efficace.
Cela lui permettrait aussi de ne pas lutter inutilement contre des pathologies qui pourraient être du ressort d'un psychiatre.
Dans tous les cas, cela est dans le but de vous aider et pas l'inverse. Je trouve ça d'ailleurs très bien quelle est eu le courage de vous orienter vers un psychiatre, ne l'abandonner surtout pas, car même si vous allez voir un psychiatre, elle sera absolument une pièce maîtresse dans ce puzzle ?

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

61 réponses

22 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour ,
Votre psy a sans doute raison de vous adresser a un psychiatre qui fera lui aussi un diagnostique et peut être vous donnera- t- il un petit médicament ? je pense que le psychiatre téléphonera à votre psy pour parler de votre suivi. Vous devriez accepter votre prochain rdv et évoquer a votre psy ce que vous avez ressenti et imaginé lorsqu'elle a évoque une consultation chez un psychiatre . Elle ne vous abandonne pas elle fait un travail sérieux puisqu'elle le fait avec d'autres et sans doute elle échangera à votre sujet pour mieux vous aider . Alors bon courage et bonne continuation .
Mme ROUX Odette

Odette Roux Psy sur Valence

98 réponses

100 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour ,
Votre psy vous a proposée de consulter un psychiatre qui peut être ou non vous proposera un petit traitement .
Est il en lien avec votre psy pour savoir comment vous aider mieux ? Il semble que vous devriez accepter cela et a la prochaine séance évoquer ce que cela vous a fait . Lui parler que vous avez imaginé qu'elle voulait se débarrasser de vous .. que vous vous êtes sentie abandonnée.. Bon travail prenez confiance en vous l'autre veut vous aider . Bien Cordi

Odette Roux Psy sur Valence

98 réponses

100 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline
Il est peu probable que votre psy « en ait marre de vous » . Ça, c’est une pensée que vous lui prêtez.
Et si j’étais votre psy, je voudrais vous demander qui d’autre a votre avis en a marre de vous ou en a eu marre de vous, voire est-ce que vous parfois en avez marre de vous ? Mais ça c’est une autre histoire…
Pour le moment notez que sa proposition de vous faire rencontrer un psychiatre est certainement pour vous étayez par des médicaments pour contrer les symptômes les plus envahissants qui peuvent être un obstacle à la thérapie. Vous parlez de retourner votre agressivité contre vous et c’est peut-être ce qu’elle craint.
Le psychiatre viendrait donc ponctuellement en complément de la psychothérapie, en étayage. C’est très fréquent.
A la prochaine séance vous pourriez aussi lui parler de votre peur d’abandon c’est une piste de travail intéressante à creuser.
N’abandonnez pas par peur d’être abandonnée Caroline, persévérez dans votre psychothérapie et n’hésitez pas à partager vos doutes et vos craintes à votre psy. Elle est la pour cela et elle peut tout entendre !
Portez-vous bien

Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Frédérique Pouzol Psy sur Le Bar-sur-Loup

188 réponses

1125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

Il est important que vous alliez à ce prochain rendez-vous pour parler de tout cela avec votre psychothérapeute, d'autant plus si vous dites bien vous entendre avec elle ! Vous devriez pouvoir lui en parler aisément.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'une psychothérapeute ne peut pas prescrire de médicament. Dans un cas comme le vôtre, qui va d'un extrême à un autre, je comprends que l'aide médicamenteuse lui semble judicieuse. C'est pour cela qu'elle vous propose d'aller voir un psychiatre. Une psychothérapeute ne fait pas cela dans l'idée de vous abandonner mais d'appliquer son rôle de psychothérapeute : tout faire pour que vous alliez bien en vous ré-orientant si elle sent qu'elle n'est pas l'aide la plus adaptée pour vous.
Ca n'est pas recommencer depuis le début, vous avancez car vous vous rapprochez de la prise en charge qui pourra réellement vous aider à avancer.

Une autre option est d'avoir une double prise en charge, ce qui peut aussi être discuté avec elle.

La communication est toujours la meilleure solution.

Belle journée,
Cindy Perverie

Cindy Perverie Psy sur Paris

34 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

Je vous remercie d'avoir partagé vos interrogations, tellement légitimes.

Vous traversez des moments très difficiles et notamment les périodes où vous avez des comportements d'autodestruction.
C'est dans ces moments qu'il est encore plus important de bien s'entourer, par de bons professionnels. Pas un, justement. Plutôt autant qu'il y en a besoin !

Votre psychologue a eu le réflexe qu'on reconnaît à un bon professionnel : vous orienter vers d'autres compétences quand il y en a besoin.

L'intervention du psychiatre est en parallèle à son intervention à elle. C'est à dire que vous pouvez continuer le travail avec elle, et le psychiatre vous verra moins souvent, sur d'autres aspects :
Car parfois, la cure par la parole n'est pas suffisante.
Le psychiatre pose un diagnostic et prescrit si besoin un traitement.
Le plus commun est que le traitement permet de se stabiliser un minimum, justement pour pouvoir avancer en psychothérapie.

En bref, parlez-en à votre psychologue de votre ressenti d'être abandonnée par elle, et surtout le pourquoi elle vous réoriente.
Et si votre prise en charge nécessite d'autres compétences qu'elle n'a pas (et c'est OK, quel prétentieux pourrait dire qu'il maîtrise tout du sujet de l'esprit humain ?), n'hésitez pas à lui demander des recommandations dans son réseau.

Par exemple, si elle n'est pas formée à la thérapie cognitive et comportementale (TCC) et qu'elle sait que c'est ce qui pourrait le plus vous aider, elle vous orientera. Et ce ne sera pas recommencer. Juste continuer à avancer. Un petit pas après l'autre.

Prenez grand soin de vous.
Assia Asri
Hypnothérapeute

Assia Asri Psy sur Noisy-le-Grand

9 réponses

31 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour,

Je lis et comprends votre problématique et votre peur de l'abandon. Votre psychothérapeute vous suggère d'aller voir un.e psychiatre en réponse à votre sensation que "parler ne change pas grand chose", et pour vous aider à traverser vos idées noires. C'est en effet un complément à la psychothérapie qui est parfois insuffisante lorsqu'elle est isolée.

Cependant, je vous suggère en effet d'en parler avec elle car c'est un élément important dans votre thérapie. Vous êtes peut-être en train de traverser un épisode de transfert. C'est aussi une bonne occasion de renforcer et/ou questionner votre alliance thérapeutique.
En aucun cas cela veut dire qu'elle vous abandonne, ne veut pas de vous ou essaie de vous refiler à quelqu'un d'autre.

Les thérapies ne sont pas linéaires, c'est tout à fait normal d'avoir des sensations de haut et de bas, cela montre que vous êtes en mouvement et que le chemin de la guérison s'est entamé, même si cela peut parfois être décourageant. Quoi qu'il en soit, parlez-lui, et ajustez peut-être avec elle ses outils thérapeutiques. Si l'alliance entre un.e patient.e et son.sa thérapeute est essentielle, la question de la méthode thérapeutique l'est tout autant et peut-être que vous avez besoin de méthodes plus adaptées à votre situation.

Je vous souhaite une belle continuation thérapeutique et un bon échange avec votre psychologue, qui fera avancer la relation et votre thérapie.
Je reste à votre disposition si besoin également.
Bien cordialement,

Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT à Montpellier

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

59 réponses

206 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline

Je pense que vous êtes arrivée justement à un point crucial de votre thérapie qu'il vous faut "affronter". C'est cette croyance terrible que votre entourage vous abandonne. Peut-être votre psycothérapeute se sent-elle démunie pour vous aider tout simplement. Cela ne veut pas dire qu'elle veut vous abandonner et vous laisser seule face à vos problèmes.
Cette blessure d'abandon parle certainement de votre histoire, de votre enfance. Il est important d'aller voir ça avec elle pour comprendre d'où vient cette blessure. Elle est justement là pour vous accompagner dans ce travail mais elle ne peut pas le faire "sans vous". Est-ce que vous acceptez qu'elle vous accompagne pour aller regarder vos blessures passées ou alors est-ce que c'est trop douloureux? La question est là.
Je vous encourage fortement à poursuivre la démarche et à lui parler en toute confiance de ce sentiment que vous avez. Plus vous vous ouvrirez, plus votre entourage pourra vous aider.

Je vous souhaite sincèrement de trouver réponses à vos questions.

Prenez soin de vous
Hélène Chambris
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne, dans la Nature ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

497 réponses

1171 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

Je crois que vous vous trompez terriblement. Non seulement elle ne vous abandonne pas, mais votre sort lui est important. En effet, elle comprend que ce qu’elle peut faire à son niveau a des limites et qu’il vous faudrait certainement une aide médicamenteuse que seul un psychiatre est autorisé à délivrer. Cette aide vous évitera possiblement d’avoir ces grosses montagnes sur votre changement d’attitude. Je vous invite plutôt à accepter sa proposition qui est plutôt bienveillante.
Rien n’empêche de rester en consultation avec elle pour traiter sur le long terme les sujets qui vous préoccupent.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.
Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

2359 réponses

1982 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline, j’ai lu avec intérêt votre questionnement. J’ai envie de vous répondre que je ne pense pas que votre psychothérapeute n’a plus envie de vous voir. Je pense simplement qu’il vous a invité, en parallèle de votre suivi psychologique, à voir un médecin qui pourrait vous prescrire un médicament (type antidépresseur ou anxiolytique) pour vous aider à « sortir la tête de l’eau ». Il est fréquent qu’à un moment de sa vie, on ait recours à un traitement médicamenteux limité dans le temps, en complément d’un suivi psychothérapeutique pour vous aider à dépasser des blocages. Je vous conseille d’évoquer toutes vos interrogations avec votre psy lors de votre prochain rendez-vous. Bien à vous. Ariane Écuvillon

Ariane Ecuvillon Psy sur Annecy

2 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2023

Bonjour Caroline,

J'espère qu'au moment où je vous écris, vous vous sentez un peu mieux. Il est tout à fait normal que l'on « projette » des attentes importantes sur son Psychothérapeute. Dans votre cas, le fait qu'elle vous est recommandé, une aide médicamenteuse, ne signifie en aucun cas qu'elle ne veut plus vous voir, ou que vous l'ennuyez. Je comprends que vous avez ses craintes, au plus profond de vous, et que la relation psychothérapeutique la rende manifeste, toutefois, je vous recommande d'aller à ce rendez-vous, et de vous ouvrir avec authenticité et respect à votre thérapeute. C'est important pour vous avant tout..

Je reste à votre écoute avec attention et bienveillance
Xavier Dubouch,
Psychopraticien, Gestalt-thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

519 réponses

337 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 17850 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 14000

psychologues

questions 17850

questions

réponses 111200

réponses