Je n'ai jamais eu le libido, ni d'attirance pour les hommes ou les femmes

Réalisée par méllée · 2 sept. 2020 Sexologue

Bonjour,
D'aussi longtemps que je me souvienne, je n'ai jamais eu le libido. Aucune attirance, ni pour les garçons, ni pour les filles, ni à l'adolescence, ni plus tard.
J'ai quand même réussi à former un couple, car l'amour n'est pas toujours synonyme de sexualité. Et plus par désir de plaire, d'expérimenté, ou d'être normale, j'ai eu des relations sexuelle avec mon amoureux. J'ai même réussi à en retirer du plaisir assez régulièrement, et donc, entretenir une relation avec mon mari.
Mais 10 ans et 3 enfants plus tard, je n'ai toujours pas de libido, et de moins en moins de volonté pour faire les efforts qui me permette de trouver un peu de désir.
Cette situation me décourage, car dans la société dans laquelle on vie la sexualité est presque élevé au rang de divinité, de qualité suprême. De plus même s'il tente de ne pas me le montrer je pense que mon mari en souffre, ou du moins n'arrive pas à répondre à son besoin.
Je n'ai pas vécu de traumatisme par rapport à ça dans mon enfance, tout au plus ma mère a pu me présenter la sexualité comme étant parfois dégradant. Mais rien de bien grave, pour marquer une vie.
Suis-je vraiment seule dans ma situation ! y a t'il quelques chose à faire. OU dois-je accepter les fait. Parfois j'aimerais aimer ça ça a l'aire bien quand c'est décrit par les autres.

merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 3 SEPT. 2020

Bonjour,
Je rejoins les propos de Véronique BLANCHE.
Vous dites tout de même que vous avez réussi à avoir du plaisir avec votre conjoint, donc il ne s'agit pas de frigidité, mais d'un mode de pensée conditionnée limitante...
Et quand vous dites : "car dans la société dans laquelle on vie la sexualité est presque élevé au rang de divinité", ça une croyance négative ou peut être vous influençable à tout ce qui se dit...

Il est possible de sortir de ce conditionnement cognitif, certaines approches sont plus pertinentes que d'autres...

Je vous joins un article que j'ai écrit sur le sujet, peut être vous sera t-il utile :
https://www.psychologue.net/articles/les-troubles-sexuels-chez-la-femme

N'hésitez pas à regarder mon profil.
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3733 réponses

15144 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2020

Bonjour
La sexualité est naturelle et le plaisir qu’elle procure est légitime
Votre mère a bel et bien créé un traumatisme en vous en vous indiquant que la sexualité c’était quelque chose de dégradant
Même si vous vous dites « rien de bien grave » les mots sont là et les faits que vous décrivez prouvent à quel point vous n’êtes pas libre d’éprouver du plaisir dans l’acte sexuel
La sexualité n’est pas seulement une affaire de corps ou de peur c’est également une affaire de tête : si vous êtes bloquée psychologiquement votre corps ne peut éprouver aucun ressenti car donc aucune libido
Sexologue et thérapeute spécialisée en thérapie conjugale, je peux vous aider à trouver vos solutions
Je reste à votre écoute
Bien à vous

Sandra Urbansky - ThérHappEasy Psy sur Andrésy

308 réponses

189 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2020

Bonjour méllée,
il ne faut pas oublier non plus que certaines hormones sont en relation directe avec le plaisir, et que si votre cerveau secrète peu ou pas ce type d'hormones, vous aurez la sensation de me pas éprouver ou peu de ce type de désir sexuel charnel.
Ce n'est pas qu'affaire d'un éventuel blocage psychique, il y a parfois combinaison des deux phénomènes. Un/e sexologue pourrait vous aider à faire le point.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

264 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour Méllée,

Qu'entendez-vous par "pas de libido" ? Car vous évoquez également avoir "réussi à en retirer du plaisir assez régulièrement" lorsque vous parlez des relations sexuelles avec votre mari, ce qui laisse entendre tout le contraire.

Peut-être vous faites-vous de la sexualité une image fausse, galvaudée par le discours publicitaire et cinématographique et qui vous rebute, alors qu'en matière de sexualité il n'y a pas de norme quantitative ni qualitative, et encore plus particulièrement chez les femmes. C'est à chacune de découvrir et connaitre son corps et de respecter son rythme.

La libido c'est aussi le rapport au corps, et comment dans l'enfance il est accordé ou non une juste place au corps, ou si au contraire on le relègue parmi les choses honteuses, "dégradantes"ou superficielles, au profit de l'intellect.
Enfin, le désir est en lien avec le fantasme, qui n'existe que dans le lâcher prise, au delà du contrôle et des raisonnements.

J'espère vous avoir donné quelques pistes d'exploration.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie de couple, Hypnose-sophrologie
(téléconsultations et consultations en cabinet)

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1288 réponses

1673 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Il y a des personnes qui ont très peu de désirs sexuels. La question est peut-être de voir si cela vous dérange réellement dans votre vie et que vous souhaitez changer pour vous-même, ou bien pour votre mari et pour correspondre à une norme sociale. L'autre question à travailler est de voir que si votre mère vous a présenté la sexualité comme étant quelque chose de dégradant, donc quelque chose de négatif, vous l'avez probablement intégré en vous et donc il est compréhensible que vous ne souhaitiez pas correspondre à cette image, donc il y a un frein à la sexualité qui a peu se construire en vous. Donc il y a quelque chose à travailler de ce côté pour vous libérer de cela...

Eve ROSE - Psychologue & thérapeute
Consultations psy en ligne par Mail & Tchat, avec ou sans rendez-vous, accessibles sur mon site.

Anonyme-370549 Psy sur Deauville

38 réponses

23 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour Madame,

Je vous ai bien lu et permettez moi de partager avec vous cette définition qui vous caractérise dans votre partage :

L’asexualité, dans son sens le plus large, est l’état d’une personne (asexuelle) qui ne ressent pas ou peu d'attirance sexuelle pour une autre personne et/ou pour elle-même. L'asexualité a aussi été définie comme un désintérêt pour le sexe, ou plus rarement comme une absence d'orientation sexuelle.

L'asexualité est distincte de l'abstinence sexuelle et du célibat qui sont généralement motivés par des facteurs tels que les croyances personnelles ou religieuses. L'orientation sexuelle d'une personne, à la différence des pratiques sexuelles, est souvent considérée comme étant « persistante ». De plus, certaines personnes asexuelles ont des rapports sexuels bien qu'elles ne ressentent pas d'attirance sexuelle. Les raisons qui peuvent motiver, pour une personne asexuelle, le choix d'avoir des relations sexuelles sont variées et peuvent inclure la volonté de satisfaire leurs partenaires dans le cadre d'une relation intime ou la volonté d'avoir des enfants.

Si vous souhaitez aller plus loin : depuis l'avènement d'internet, les personnes asexuelles se sont regroupées autour de sites ou de réseaux sociaux. Le plus connu et le plus prolifique d'entre eux est Asexual Visibility and Education Network (AVEN) fondé en 2001 par David Jay, dont la version francophone ouvre en mai 2005.

Bonne continuation

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

2529 réponses

3935 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour,
Vous souffrez d'un blocage dû aux conditionnements initiés pendant votre petite enfance : ce que vous a transmis votre mère au sujet de la sexualité a laissé des traces ! Il faudrait vous faire aider pour effacer ce programme négatif, l'hypnose, par exemple est un outil intéressant pour y parvenir.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2731 réponses

1576 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour Méllée,
Il existe en effet des exigences sociétales mais sachez que votre sexualité vous appartient. Il est parfois difficile de se détacher de l'opinion publique mais sachez qu'il est possible de ne pas avoir de libido. De plus, cela n'est pas irréversible et une libido peut se réveiller dans certains contextes et moments de vie.
Ce qui est important c'est que vous puissiez être à l'aise et accepter votre situation pour que cela ne représente pas pour vous une souffrance quotidienne.
Avez-vous pu parler avec votre mari ? De vos questionnements par rapport à la libido ? Et du fait que vous pensez qu'il souffre ou ressent un manque ?
Vous soulignez en tout cas un fait qui me semble important : vous dites que votre mère a pu vous présenter la sexualité comme dégradante. Même si cela ne constitue pas un traumatisme, vous vous en souvenez et cela a pu avoir une incidence sur votre perception de la sexualité et influencé votre libido.
Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez consulter pour en parler et vous apaiser.
Pour ma part, mon cabinet se situe à Paris.
Noémie du Chalard

Noémie du Chalard Psy sur Paris

3 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour,
nos expériences, notre construction de personnalité et nos "regles" de morale peuvent nous limiter dans l'expression de nos pulsions.
Des pulsions refoulées, avec un mécanisme puissant, peuvent etre silencieuses et se tairent.
La libido d'une femme est différente de celle d'un homme : Elle peut apparaitre ou disparaitre, en fonction du partenaire, de la situation et de l'estime de soi.

Une femme a une sexualité qui se développe tout au long de sa vie, avec des étapes et des découvertes.
Alors je vous souhaite de connaitre ce bonheur, ces envies et des joies. Il n'est donc pas question d'accepter ce fait et de vous voir passer à cote de vos plaisirs et envies.

Spécialiste dans les relations de couple et en sexualité, Ecrivez moi ou appelez moi et nous en discuterons.
Je consulte uniquement en vidéo : pas de déplacement, une grande disponibilité et toute la confidentialité de nos séances.
Bien cordialement,
Christian RICHOMME
Psy/Psychanalyste Jung
Paris.

RICHOMME Christian Psy sur Paris

1360 réponses

497 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 SEPT. 2020

Bonjour méliée,
La phrase que je retiens c'est "ma mère a pu me présenter la sexualité comme étant parfois dégradante". Mais rien de bien grave, pour marquer une vie.
Je suis surprise comme vous minimisez ce qui vous a été transmis au sujet de la sexualité! C'est sans doute ce climat à propos de la sexualité qui a conditionné votre manque de libido. Votre mère a été un modèle pour vous et il est normal que vous ayez "pris" ce qui vous a été transmis, mais c'est cela qu'il vous faudrait revisiter, remettre en question aujourd'hui, pour savoir si vous n'avez réellement pas de libido, ou si inconsciemment vous êtes conditionnée, bloquée. Vous seriez peut-être surprise d'être une femme de désir. Il n'y a pas de critique à propose de votre maman, mais c'est le lot de toute personne que de garder ce qui est bon dans l'éducation et de rejeter ce qui ne nous ressemble pas. Il serait vraiment intéressant que vous vous découvriez dans le domaine de la sexualité. Mais je pense que vous avez besoin de notre aide pour y arriver.
Avec plaisir je vous y accompagne (au téléphone ou en présentiel nord et pdc)
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

2668 réponses

1153 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Sexologue

Voir plus de psy spécialisés en Sexologue

Autres questions sur Sexologue

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70600

réponses