Je ne supporte plus mon meilleur ami

Réalisée par Sarah · 9 mars 2020 Développement personnel

Bonjour,

j'ai rencontré mon meilleur ami quand nous étions en maternelle, c'était à dire il y a 33 ans. Nous avons toujours été très proches, mais voilà aujourd'hui et de plus en plus souvent je suis exaspérée par son comportement. Il a une personnalité extrêmement forte, et il est toujours dans le jugement de tout et tout le monde. C'est quelqu'un qui a de gros moyens, qui vit dans le luxe, il voue un interet sans bornes pour la mode et il mène une vie faite de soirées, de dépenses, de paillettes, et il a des discours très tranchés sur les choses, des idées très arrêtées, il a toujours raison, et si on est pas d'accord avec lui c'est qu'on est un plouc et qu'on a rien compris.
Il est très donneur de leçon et parle beaucoup de choses qu'il ne connait pas.
A coté de ça, nous avons toujours énormément ri ensemble, nous avons le même humour, beaucoup de complicité, on se connait par coeur, nous avons toujours tout partagé, il est homo et j'ai vécu toute mon enfance à ses cotés quand les enfants se moquaient de lui, qu'il était rejeté pour sa différence, on se serrait les coudes, on a traversé tout ça ensemble et de tous nos amis d'enfance on est toujours resté les plus proches.

Depuis 5ans nous habitons de nouveau dans la meme ville, nous nous voyons donc très souvent, nous sortons beaucoup ensemble et nous avons le meme groupe d'amis. Et en gros aujourd'hui je pourrais résumer les choses par "je n'y arrive plus". Ni à suivre ce rythme, ni à le supporter.

Car de manière détournée, comme il est beaucoup dans le jugement avec des clichés plein la tete, il est très exigeant. J'ai toujours l'impression de ne pas etre à la hauteur, pas assez habillée richement, pas assez créative dans toutes les tenues qu'il faut déployer pour la moindre sortie, pas assez fêtarde, pas assez soignée parce que je n'ai pas encore eu recours au botox, pas assez mince, pas assez brushinguée, manucurée, pas assez ceci, pas assez cela. Quand je me défends, il me fait toujours comprendre que je n'ai pas d'excuses en me comparant à d'autres personnes.
Quand certaines fois je me suis permis de lui dire que je me sentais pas assez à la hauteur certains jours, parce qu'il arrive qu'il y ait des jours ou on s'est levée du pied gauche et on a besoin d'etre un peu valorisée plutot que malmenée, il est tombée des nues et m'a inondée de compliments en me disant que j'étais très dure avec moi meme et qu'il ne comprenait pas pourquoi je me dévalorisais.......

Quand je lui ai dis récemment que c'était difficile de se coucher tard régulièrement avec des enfants et un travail à assurer par ailleurs et que mes amies hallucinaient de me voir capable de mener cette vie, il les a jugé et méprisées en sous entendant que c'était des ploucs parce qu'elles sont mères de famille et qu'elles ne mènent pas cette vie, parce qu'elles n'ont pas vécu je cite "dans de grandes métropoles" donc pas ouvertes d'esprit (ce qui est faux en plus, elles ont toutes voyagé et certaines sont parisiennes lol), parce qu'elles sont venues aux anniversaires que nous avons organisés mon mari et moi, avec leurs enfants et que dans ses soirées à lui, des enfants, il n'y en a pas, ça fait beauf, ça fait pas branché.
Enfin quiconque ne mène pas sa vie n'a rien compris en fait.....
Je suis moi meme maman de 2 enfants en bas age, et c'est difficile parfois de tout assurer, d'etre à la hauteur tout le temps. Par exemple récemment j'ai eu un travail très prenant, je travaillais trop à ses yeux pour une mère, pas assez parce qu'il faut etre une mère exemplaire mais etre carriériste. Ca dépendait des jours. Quand une grosse soirée s'annonce, il m'envoie des tonnes de photos de robes qu'il faudrait que je porte, de coiffures, de maquillage, en me mettant une pression dingue. Il passe son temps à m'envoyer des comptes instagram à suivre, de femmes russes richissimes, toutes refaites, comme si c'était des exemples, alors que ça ne m'interesse pas et que je lui dis tout le temps.

Il vit avec un garçon depuis 7ans, mais il ne connait pas la vie de famille et quelle réalité ça revêt, pourtant il me donne beaucoup de leçons sur ce point, comment élever mes enfants, et toujours avec beaucoup de clichés. Les habiller dans telle boutique, les envoyer dans des ecoles privées avec des précepteurs, à l'anglaise, tout ça, c'est ses modèles, ses idéaux. Il faudrait qu'on laisse tout le temps nos enfants avec des baby sitters, pour assurer notre "vie mondaine" comme il dit. Quand je lui dis que ce n'est pas possible, parce que la baby sitter c'est oui mais juste une fois de temps en temps, il cite ses parents et la vie qu'ils avaient, qu'ils avaient des "nounous" h24 parce que ses parents médecins étaient toujours en séminaires. Mais c'est totalement faux, j'ai connu ses parents, son père était médecin de village et sa mère infirmière, des gens très posés, pas du tout fêtards, ils ne menaient pas la vie qu'il raconte à tout le monde, ils n'avaient pas de petit personnel comme il dit ou quoique ce soit. Il invente souvent des choses comme ça au sujet de ses parents.....de sa vie..... Et surtout il est n'a jamais résolu son complexe d'oedipe, il a une relation d'adoration envers sa mère, c'est dieu en personne..... c'est presque obsessionnel. Par exemple, s'il voit un film ou un mère meurt il est en larmes et dévasté parce qu'il s'imagine déjà le jour ou ça lui arrivera. Et il parle d'elle à toute les sauces.

Bref, il ne comprend pas que meme si moi j'aime sortir, meme si j'aime la mode, je n'ai pas sa vie, pas ses moyens et surtout pas autant d'intéret qu'il peut en avoir pour tout ce monde là qui n'est pas le mien. Quand je lui dis à demi mot, il a des discours très méprisant. J'ai par exemple choisi de vivre en dehors de la ville, dans une belle maison avec un grand jardin et bien vu que ce n'est pas ce qu'il aurait choisi parce que c'est un citadin, il m'a répété 100 fois que je serais mieux en ville et que là ou j'habitais c'était pas assez "branché" comme il dit......trop plan plan, trop provincial,...... Les gens qu'il rencontre, tout est futile, superficiel, ce sont des gens qui n'ont pas de vie de famille en plus,..... donc il n'est pas entouré de gens qui peuvent comprendre qu'on est pas tous fait sur le meme modèle, ça ne l'aide pas à être tolérant. Il a toujours parlé de l'excellence de l'éducation qu'il a reçu et blablabla (ce qui encore une fois est faux, il a reçu la meme éducation qu'on avait tous, écoles publiques et blablabla, tout ce qu'il y a de plus commun) mais malgré sa soit disant éducation de dingue, il manque énormément de délicatesse et parfois il est blessant. Il ne ménage jamais personne. Son copain est le premier à en faire les frais.

Enfin bon voilà j'ai écrit un roman et j'ai un peu vidé mon sac. Je suis sure qu'en me lisant on pourrait me dire de ne plus le voir tout simplement. Mais ce n'est pas aussi simple, en gros je l'aime autant que je le déteste. J'adore cette complicité que nous avons sur plein de choses, on est comme frères et soeurs, mais alors tout ce coté qu'il a par ailleurs, ce mépris, ces jugements je n'en peux plus je me rends compte que régulièrement je passe des journées ou je suis énervée à cause de ça, et c'est souvent.
Je sais bien que je ne devrais pas y accorder d'importance, mais je n'y arrive pas. C'est plus fort que moi, je voudrais son approbation sur mes choix, ou au moins de la compréhension et aucun jugement. Le fait qu'on ne soit pas d'accord parfois c'est normal, c'est comme ça dans toute relation humaine mais avec lui il faut toujours que ça passe par du manque de respect.
Et moi à force ça ne me donne jamais confiance en moi. Ces derniers temps je ne supporte plus rien, il a énormément d'humour et fait toujours rire tout le monde, souvent il se moque gentiment des gens, et les caricatures pour faire rire. Ces derniers temps il le fait avec moi et au lieu d'avoir de l'auto dérision je le prends mal. Par exemple l'autre jour je me suis endormie au cinéma parce que j'étais épuisée, depuis il rit très fort en racontant que je suis une mère de famille alcoolique et que je suis toujours ivre morte et que je m'endors partout.... c'est drole et idiot, ça c'est sur, et si je n'étais pas énervée contre lui j'en rirais volontiers mais ça ne me fait meme plus rire et sa blague dure et dure encore et ça devient très lourd. Mais je suis la seule à avoir du mal à en rire encore, nos autres amis rient toujours. Et moi je veux pas etre la vexée de service..... Je ne me sens tellement valorisée par lui que je suis forcément blessée au moindre truc vu qu'il me crée des complexes. Et parfois je me demande si ça ne vient pas du moi, si c'est pas moi qui suis complexée et qui se vexe pour rien.....
Je ne sais pas quoi faire et je suis face à un sac de noeuds, ça fait des années que ça dure, je ne pourrai jamais ne plus le voir, il y a tout ce coté que j'adore, c'est mon confident, et il y a tout ce coté que je déteste...... comment faire ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 10 MARS 2020

Bonjour,
Dans votre message, vous parlez beaucoup plus de ce garçon que de vous .... et c'est bien ça qui m'intéresse. Il a pris une place telle dans votre esprit, avec son mode de vie, ses critiques, sa méchanceté envers vous et les autres ... Je peux comprendre que vous teniez à lui, mais je suis interpellée qu'il ait cette fonction de régisseur du bon goût et que vous soyez aussi sensible à ses critiques.
Vous existez, avez fait vos choix de vie, MAIS ... vous donnez à ce garçon le pouvoir de détruire votre équilibre.
Je dis bien "vous donnez". Par conséquent, vous pouvez faire un travail sur vous, qui vous amènera à réfléchir sur le pouvoir que vous lui donner, sur le pouvoir que vous donnez éventuellement à d'autres. Une forme de dépendance, en quelque sorte.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff - Psychologue Psy sur Paris

811 réponses

523 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 SEPT. 2021

Bonjour Sarah,
Vous semblez très attaché à votre ami que vous connaissez depuis la petite enfance, c’est une relation qui a traversé le temps et qui a ce mérite là.
Au cours de notre vie nous évoluons, et les chemins que nous prenons sont parfois différents de ceux de nos amis et nécessitent des ajustements.
Je ne peux pas vous dire si vous allez vous éloigner ou s’il est nécessaire d’espacer votre relation, cependant, il me semble nécessaire de vous questionner sur la nécessiter de rectifier certains comportement de votre ami. Pour cela, il faut vous demander pourquoi vous le laisser avoir ces comportements avec vous qui vous déplaisent et vous agacent.
C’est selon moi sur ce point que vous devez creuser et travailler avec un thérapeute.
La réponse à votre question sur la conduite à tenir émergera alors d’elle même et vous prendrez la bonne décision.
Bonne journée

Florence Tarrade Psy sur Marseille

77 réponses

27 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 MARS 2020

Bonjour Sarah,

Tout d'abord merci pour votre confiance.

A vous lire, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a un déséquilibre dans cette "amitié". Ne devrait-il pas y avoir un climat de bienveillance ? C'est quoi l'amitié pour vous ? Quel autre type d'amitié avez-vous ?

Il ne semble pas évident pour vous de sortir de cette relation.
Peut-être pourriez-vous prendre en compte vos valeurs et besoins pour les rendre cohérents et ainsi faire grandir "l'amour de soi ».
Ou bien pourriez-vous vous interroger sur le bénéfice secondaire/caché qui sous-tend ce lien.

Passer à l'étape suivante, à savoir consulter, me parait indispensable pour y voir plus claire et explorer toutes pistes. La thérapie sera alors pour vous l'occasion de prendre la distance nécessaire pour permettre une appréciation plus juste de la situation.

Restant à votre écoute,

Caroline Risser-Julien
Psycho-somatothérapeute
Consultation à Aix-en-Provence et par Skype.

Caroline Risser-Julien Psy sur Aix-en-Provence

145 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 MARS 2020

Bonjour Sarah,
Vous manquez de confiance en vous et vous avez besoin de l'approbation de votre ami.
Cela vous entraîne dans un mode de vie et relationnel qui ne vous convient plus. Vous ne supportez plus votre meilleur ami.
Qui a des comportements que vous n'appréciez pas par moments.
Vous avez besoin d'être écoutée dans votre réelle identité.
Cela vous soulagera.
Et vous saurez alors quoi décider pour vous.
Je vous conseille un accompagnement empathique et bienveillant.
Bien chaleureusement.
Kim-Vân Nguyen-Dinh
Psychopraticienne en Thérapie empathique intégrative, Paris

Kim-Vân Nguyen-Dinh Psy sur Paris

191 réponses

179 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2020

Bonjour Sarah,

Ces 3 phrases extraites de votre post résument vote difficulté :

"Je voudrais son approbation sur mes choix, ou au moins de la compréhension et aucun jugement"
"il rit très fort en racontant que je suis une mère de famille alcoolique et que je suis toujours ivre morte et que je m'endors partout...."
"Et moi à force ça ne me donne jamais confiance en moi".

Le manque de confiance et d'affirmation de votre être authentique fait que vous vous placez vous-même dans une situation de dépendance affective vis à vis de cet "ami", dont le comportement, s'il est bien conforme à ce que vous décrivez, est assurément malveillant, voir maltraitant.
Vous sentez instinctivement que quelque chose n'est pas ajusté dans votre relation, mais vous n'arrivez pas à vous positionner fermement pour refuser ce qui ne vous convient pas. Vous vous sur-adaptez, quelle que soit la situation, tout en "rongeant votre frein" intérieurement.

Je vous invite à vous faire accompagner par un(e) psychothérapeute pour comprendre comment s'est mis en place, dans votre histoire, cette stratégie de sur-adaptation et apprendre à fonctionner autrement, en vous affirmant davantage, et en vous connectant à ce qui est juste et bon pour vous.

Bien à vous,
Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnose, Sophrologie
(Hérault)
Consultations par téléphone, Skype et en cabinet.

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1288 réponses

1673 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Développement personnel

Voir plus de psy spécialisés en Développement personnel

Autres questions sur Développement personnel

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70600

réponses