ma thérapeute a dépassé le cadre

Réalisée par kayla · 23 janv. 2022 Analyse des pratiques

Bonjour,

Je fais appel à vous après avoir recherché des informations sur internet. Mon message est très long. Cela m'ai difficile de synthétiser étant en ébullition.
J'étais accompagnée par une psychologue très respectueuse et à l'écoute pendant deux ans avec qui j’avançais bien. Et à un moment, mon père a faillit décédé. J'ai revu ma famille, ce qui m'a choqué et donné un élan pour vivre ma vie. Pour diverses raisons je n'ai pas pu aller en consultation. J'ai affronté à bras le corps mes TOCS seule et ce fut très violent avec des baisses et une hausse.. J'ai revu cette psychologue dans une bonne période. Plusieurs fois j'ai pu lui exprimer mes angoisses par sms comme c'était possible selon un accord préalable . Et je me suis sentis incomprise et en détresse.
Pendant les vacances de cette soignante, je me suis posé la question sur comment me comporter avec un propriétaire d'un animal (il voulait l'euthanasier).
J'avais suivit une formation de communication non-violente de groupe, qui est aussi praticienne en thérapie EFT.
Je lui ai alors demandé de faire une séance pour m'aider à évacuer l'émotion qui ressortait face à mes peurs pour cet animal et de travailler comment je pouvais me positionner face au propriétaire.
Je suis arrivé dans un état catastrophique et l'on a finalement travailer mes tocs et j'y suis retournée tellement j'ai fais de progrès énormes en peu de temps. Après la première séance j'ai annulé mon rdv avec mon ancienne thérapeute en lui disant que je reportais, peut-être par lâcheté ou car je sentais que je me dirigeais vers une voie transitoire..
Cela s'est passé comme ça pendant quelques mois plutôt bien.
Mais au bout d'un moment, elle m'a proposé de garder son fils chez elle en tant que baby-sitteur, faire du bénévolat pour une cause humanitaire, de venir manger chez elle un soir, de faire des travaux manuel, de prendre un gouter avant les fêtes, d'aller à une balades entre d'autres parents. Ça a commencé à me tiquer vraiment lorsque je suis allé chez elle manger un soir. Lorsque j'ai évoqué une fois ma perte de repère, sa réponse était cloisonnement entre les différentes. Cela m'embrouillait malgré mes efforts. Elle m'a aussi donné de l'aide pour une démarche juridique et quand je lui demandé (avant Noel) lui écrire quelques jours plus tard (je l'a voyais en amie dans cette demande), elle m'a répondu qu'elle prenait des congés. Là j'ai plongé emmêlant toutes les"relations". Et les deux dernières séances, une fois nous sommes restés dans son cabinet après ma séance et elle m'a parlé d'elle. La fois d'après je lui ai dis que je faisais un transfert ( elle ne connaissait pas) et qu'en vue de tout ce que l'on partageait, le cadre de son cabinet est pour moi juste pour moi. Quelques jours après la séance suivante, lorsque je l'ai eu au téléphone elle m'a remercié car notre séance l'avait aidé dans sa vie personnelle. C'est un comble !
Ma thérapie avec elle avançait bien car elle est perspicace et ses méthodes thérapeutiques fonctionnent bien en cabinet.
Mais s'en était au point que je n'osais pas toujours dire non aux propositions venant d'elle et que je trouvais ca de plus en plus malsain, dépendante d'elle et l'a voyant très souvent, entretenus par ces messages. Je sais que j'ai ma part de responsabilité dans la relation que j'avais avec elle. Je me sentais de moins en moins capable de dire non.
Il y a quelques jours un atelier de groupe avec l'association, j'y suis allé malgré ma fatigue (alors que je commençais à me respecter dans mes besoins c'est-à-dire à ne plus me soumettre à l'autre ). Et à force de l'a côtoyer et de l'a "connaître un peu" je craignais de l'a décevoir en y allant pas. Et finalement ma partie en tant que bénévole n'a pas pu être faisable par le temps. Ce qui m'a contrarié. Je suis partis dès que j'ai pu. J'étais surtout en colère contre moi-même d'être "bloquée "dans cette relation, dans ce transfert et que je ne m'étais pas écouté en premier abord alors que c'était ma progression. Je me suis sentis exposée sans aucun contrôle et encore moins sur les apparences de l'atelier où je devais intervenir. juste après, je lui ai écris que je faisais un transfert, que j'avais besoin de distance. Elle n'a pas comprit ni mesuré même en étant clair tout en étant ouverte. Nous devions communiquer par la suite en direct. Elle a finalement changé d'optique en me disant qu'elle n'accepterait de le faire qu'avec ma part d'adulte, que ma réaction à l'atelier paraissait être une de petite fille, avec un ton condescendant en m'invitant à prendre du recul. Je ne comprend pas son revirement de situation.
Je me sens choquée par ce qu'il vient de se passer.
Et je suis fatiguée des thérapies.
Cette dernière thérapeute m'a donné des outils mais n'avait aucun cadre. Que le mois de février me renvoit à un évènement traumatique et que j'ai toujours envie de fuir tout psy à cette période avec des idées noires.
Je ne me revoit pas aller voir mon ancienne psychologue sans lui expliquer brièvement pourquoi j'ai arrêtée avec elle.
Et en même temps, je ne désire pas blessée mon ancienne thérapeute.
Il est vrai que j'avais fais une séance sur les tocs avec elle et cela avait été pire, comme en EFT au début. Je croyais à tort qu'il me fallait être dans des bonnes conditions dans ma vie pour les affronter.
J'ai écris une lettre sans filtre à la dernière thérapeute et j'ai jeté le papier à la poubelle.
Je me pose la question, est-on toutes deux responsable d'avoir entretenu cette "relation" ou bien en tant que thérapeute c'était bien elle de maintenir le cadre ?
Comment continuer un suivit après cela ?
Je ne sais plus vers qui me tourner.
Merci pour votre lecture,

Kayla

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 24 JANV. 2022

Bonjour Kayla,

Je vous remercie pour votre message.
En effet, vous avez fait un transfert et vous avez grandi, je dirai que vous vous êtes éveillée.

Vous n’êtes pas obligée de lui écrire en étant en réactions. Laissez vous du temps pour prendre de la distance avec vos émotions et le faire avec justesse.

Je lis aussi que cette relation avec votre thérapeute, fait émerger en vous une forme de dépendance dont elle, apparemment, profite.

Oui les psychologues sont tenus à un code de déontologie. Renseignez vous auprès du collège des psychologues dont elle dépend éventuellement pour avoir accès à son code de déontologie.

Vous pouvez également prendre conseils auprès d’un avocat ou de la GEM (groupe d’entraide mutuelle solidarité d’usagers psy) la plus proche de chez vous pour réfléchir sur la suite à donner.

Je vous souhaite une excellente continuation et bon courage à vous

Marjorie Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10832 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2022

Bonjour Kayla, ce que je ressens en lisant votre texte c'est de la confusion qui est peut-être lié au transfert.
Vous ne devez rien à votre psy. Il ou elle est là pour vous accompagner.
C'est un travail rémunéré.
Je reste à votre disposition en présentiel ou par internet via zoom.
Bien à vous

Jean-Marc Alloua Psy sur Lyon

201 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2022

Bonjour
Ma première réponse n'est pas parue, je pense que cela va être rectifié
Bien cordialement

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2022

Bonjour Kayla,
C'est effectivement au thérapeute d'être garant du cadre. Ce qui permet au patient de prendre conscience des schémas qu'il répète au sein de la thérapie.
Merci à vous de votre message
Bien cordialement

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour Kayla,

Merci pour votre témoignage qui relate des faits pouvant concerner de nombreuses personnes.
Au delà de ce transfert pour lequel vous étiez très consciente de ce qui se passait, il semble effectivement tout à fait déplacé de vous proposer des activités personnelles dans un cadre thérapeutique.
Nous disons souvent que le thérapeute représente un lien maternel et donc ici, vous avez probablement revécu cette angoisse de castration que vous décrivez comme le sentiment d'être bloquée, de ne pas pouvoir dire non. Votre analyse, votre conscience, votre maturité sont d'une grande utilité et vous pouvez être fière de vous de vous être libérée de ce lien. Je comprends votre désarroi mais sachez que tout cela vous permet de savoir un peu plus chaque jour quels liens vous souhaitez entretenir ou non dans votre vie: de la vie professionnelle à la vie personnelle et thérapeutique.
Pour répondre à votre question, selon moi c'est au thérapeute de poser le cadre et non au patient qui lui, revit un lien d'attachement spécifique.

Julia Bouchinet
Je suis à votre écoute si vous souhaitez approfondir vos questionnements, en toute bienveillance
Consultations par Visio ou téléphone
-Hypersensibilité, couple, sexualité, violence, agressivité, culpabilité, angoisse, gestion des émotions, communication, deuil…

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1376 réponses

869 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour Kayla,
Vous avez une analyse des évènement qui semble précise et objective, parfois un thérapeute aide à avancer pendant un moment de la thérapie et il n’est pas interdit d’en changer afin de progresser à nouveau.
Il faut suivre ce que vous dit votre Instinct, s’il y a eu un transfert mal géré, ou que la frontière entre vie perso et relation professionnelle ne vous convient plus, vous pouvez envisager de ne plus voir cette personne.
Cela signifie aussi que vous avez évolué.
Votre ancienne thérapeute ne verra probablement aucun problème à reprendre les séances avec vous.
Bon courage

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour,

Bonjour Kayla,

Cela me semblait compliqué, puis, vous lisant, je pensais presque, à une secte. Il peut arriver que des groupes de personnes soient affiliés à ça.

Je ne sais pas depuis combien de temps, vous connaissez ces Tocs, mais je crois que tout cela, en effet, ne peut pas aider.

Votre intuition est la bonne, même si elle vous semble brouillon, ou que, pour l'instant, vous n'y voyez pas clair, n'avoir pas assez de recul, de distance.

Les Tocs sont dûs à de la manipulation et vous, enchevêtrée au milieu de tout ça. Qui explique toujours un état nerveux.

Pour commencer, tout d'abord, reprenez votre souffle, reposez-vous ou changez-vous les idées, puis, voyez s'il n'est pas préférable de couper les ponts avec certaines personnes.

Tout choix de médecin quel qu'il soit, est personnel, on peut très bien ne pas ressentir ou ne pas aimer une personne, selon son expérience.

Une fois que vous aurez fait cela, vous y verrez plus clair.

Ensuite, pour bien continuer le soin au niveau de ces Tocs, dites-vous qu'ils vont se calmer et disparaître, car ils proviennent de contradictions, que vous n'allez plus vivre.

En effet, un cadre professionnel reste un cadre professionnel.

Et vous devez garder votre dignité, ne pas tout donner.

Apaisez-vous, pour votre bien-être psychique, apaisez-vous, profitez de rayons de soleil, fermez les yeux et respirez.

Votre vie est la votre, c'est ça, l'essentiel.

Lumière à vous.

Lou Sarah Sheyen.

Sheyen Evolving Psycho-philo-practice Hyper-conscience.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

141 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour kayla,

Le code de déontologie des psychologues et le cadre nécessaire au travail thérapeutique implique qu'il y ait des limites claires. Une psychologue ne peux pas partager sa vie privée avec une patiente ni jouer de sa position pour vous contraindre à faire du bénévolat ni quoi que ce soit d'autres. Cela pose un gros problème éthique.

Le transfert doit généralement s'exprimer dans le cadre des séances et votre thérapeute est censée pouvoir analyser son propre contre-transfert pour comprendre ce qui se joue dans la relation, mieux comprendre votre problématique et vous permettre d'avancer.

Vous dites être fatiguée des thérapies mais vous venez de vivre un épisode déstabilisant avec cette thérapeute trop intrusive. Vous avez besoin de prendre du recul. Peut-être que cela pourrait vous aider de reprendre contact avec la psychologue qui vous accompagnait auparavant que vous décrivez comme "très respectueuse et à l'écoute". Vous semblez avoir établit une relation de confiance avec cette dernière et décrivez quelqu'un de professionnel, elle devrait être en mesure de comprendre votre choix de tenter d'autres solutions après 2 années d'accompagnement. Si vous souhaitez reprendre les consultations avec elle, je vous conseille d'être honnête. Vous ne devez pas vous en vouloir et tenter à tout prix d'éviter de blesser votre thérapeute". Tous les sentiments qui naissent dans la relations à votre thérapeute, la fuite (en évitant de poursuivre le travail), le fait de suspendre votre thérapie pour consulter un autre thérapeute peuvent aussi être compris comme des manifestations du transfert avec cette première psychologue.

Je vous invite à garder espoir et à vous rapprocher des professionnels ou des personnes en qui vous avez confiance pour pouvoir vous aider.

Cordialement

Jennifer GRADT

Psychologue - Coach Professionnel

Jennifer Gradt Psy sur Saint-Joseph (La Réunion)

64 réponses

170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour Kayla,

Merci pour votre sincérité .
Votre analyse de la situation dans laquelle vous êtes est tout à fait pertinente. Elle démontre que vous avez progressé et que vous comprenez mieux votre comportements et vos émotions mais vous ne savez pas vraiment encore comment les gérer au mieux pour vous.
La thérapeute en EFT est probablement une bonne technicienne mais n'a pas la formation ou le recul nécessaire pour travailler le transfert et le contre transfert. Elle mélange vie privée et vie professionnelle : ce qui ne peut que créer des incohérences, des débordements, des positions thérapeutiques inadéquates.

Vous avez parlé de TOC. Je vous conseille , si toutefois ceux-ci reviennent ou ne sont pas complètement disparus, de vous adresser à un psychologue cognitivo-comportementaliste. Il a les outils nécessaires à la prise en charge de ce type de trouble.

Mais réfléchissez bien avant de faire quoi que ce soit et écoutez vous.

Je reste à votre disposition

Edith Entringer Psy sur Épinal

436 réponses

177 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour Kayla,

Effectivement ce que vous nous décrivez est très peu déontologique de la part de votre dernière thérapeute.
Concernant le transfert celui ci ce fait automatiquement dans la relation patient/thérapeute dès la première séance. C'est donc normal et même nécessaire, vous n'avez pas à culpabiliser pour cela. C'est ce qui permet de faire le miroir de vos épreuves afin d'être en capacité de mieux les observer donc de les comprendre.
Mais pour avoir un bon transfert sécurisant le thérapeute est tenu de resté de le plus neutre possible, sans jugement et information personnel de sa part qui non pas du tout leur place. Peut être s'est elle investi inconsciemment de tenir le rôle de ce transfert.
Est ce que son comportement et cette forme de dépendance vous rappel celui d'un proche dans votre histoire personnelle ?
Je comprends qu'il vous est délicat de replacer votre confiance dans un thérapeute après cette mauvaise expérience, mais le mois de février arrivant prochainement, si celui ci vous est compliqué à gérer émotionnellement, éviter de rester seule.
Vous pouvez toujours reprendre rendez-vous avec votre ancienne thérapeute avec qui une relation de confiance a due se construire pendant ces 2 ans. Car dans un premier temps vous avez besoin de reprendre confiance dans le thérapeute pour reprendre confiance en vous.

Je reste à votre écoute en toute bienveillance,

Laurie Sanchez
Psychopraticienne certifiée
Hypnose et méthode EFT

Laurie Sanchez Psy sur Guégon

139 réponses

75 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2022

Bonjour Kayla . En effet vous avez fait un transfert sur cette thérapeute. Et je vais être très claire , c’est à elle de respecter le cadre . Vous êtes là patiente , dans une période de fragilité et elle est censée le comprendre et faire en sorte de garder le cadre et une éthique .
Si elle ne sait pas ce qu’est le transfert c’est qu’elle à été mal formée . Je ne sais pas quelle est sa formation mais elle n’est ni psychologue, ni psychanalyste.
Le cadre fait partie du travail thérapeutique surtout dans la problématique de dépendance affective . Et même si quelques outils peuvent aider , il est important de travailler sur la source de vos angoisses dans un cadre respectueux .
Je comprends votre rejet désormais pour les psy mais ils ne sont pas tous comme ça heureusement. Si votre ancienne psychologue vous convenait n’ayez aucune culpabilité à la recontacter . Si elle est compétente , elle vous comprendra .
Sachez aussi que le travail thérapeutique peut être long mais il ne faut pas lâcher .

Sabine Russo. Psychanalyste

Sabine Russo Psy sur Lyon

27 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Analyse des pratiques

Voir plus de psy spécialisés en Analyse des pratiques

Autres questions sur Analyse des pratiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134400

réponses