Mon fils de 3 ans est violent envers ses camarades

Réalisée par Nathalie · 25 févr. 2022 Agressivité

Bonjour
Mon fils de 3 ans est violent avec moi avec sa sœur de 5 ans et ses camarades d'école.
Il dit qu'il est en colère car son papa est parti sans lui. En effet, il est militaire et est absent pour une durée de 3 mois.
Je lui ai déjà expliqué qu'il avait le droit d'être en colère mais pas de taper. Auriez vous des conseils sur ce que je pourrais faire?
Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 FÉVR. 2022

Bonjour Nathalie,
votre fils a un comportement violent, il tape ce qu'il trouve à portée de main, que ce soit à la maison ou à l'école. Cette attitude est inacceptable et pourtant, tout à fait de son âge. Vous l'autorisez à être en colère car vous savez que c'est une émotion légitime. Vous pouvez, vous féliciter de rechercher des solutions dans l'accompagnement de votre fils.

Les émotions des enfants sont débordantes jusqu'à 7-8ans. Ils n'ont pas la capacité de les différer c'est à dire des les exprimer plus tard. Il semble avoir besoin de mouvement lorsqu'il éprouve une colère.

Lorsqu'il est calme et disponible, vous pouvez lui montrer des techniques d'expression acceptables en société : taper des pieds, serrer fort une peluche ou un coussin, déchirer du papier, gribouiller... Vous pouvez aussi, lui demander, ce qu'il pourrait faire pour accueillir sa colère. Vous lui expliquerez que vos propositions et les siennes, le protègent lui et les autres.
Pour vérifier qu'il a assimilé la règle concernant les comportements violents, à l'occasion de jeux, en fonction de ses préférences, voitures, poupées, playmobils, légo, mimer une scène où quelqu'un se fait taper et demander à votre enfant ce que ressentent les 2 personnages. Peut-être que vous vous rendrez compte, qu'il a très bien intégré cette règle de société : on ne tape pas.

Lors de ses colères, votre rôle, quand cela vous est possible, est d'éloigner toutes les personnes autour de lui et de lui fournir les outils d'expression de la colère, vus avec lui, auparavant. Il est important de le soutenir pour mettre en place ces nouvelles techniques. Lorsque la tempête émotionnelle sera passée, si sa sœur était présente, lui confirmer que son frère apprend à accueillir sa colère et qu'il ne souhaitait pas la blesser. (il peut être intéressant de voir des stratégies pour ses colères et ses tristesses, à elle aussi).

Il ne faut pas oublier qu'il y a la vie sous covid, avec masques et les échanges avec les autres, ont été limités et tronqués. Pour lui, cela représente 2/3 de sa vie. De plus, le papa étant parti pour une durée de 3 mois; il manque à chaque membre de la famille. L'entrée à l'école a, elle aussi, pu apporter des nouveautés et peut-être des difficultés supplémentaires. Ces événements sont des éléments amplifiants, d'une situation plutôt typique d'un enfant de 3 ans.

J'espère que ces éléments vous permettront de passer cette période le plus sereinement possible.
Je vous remercie d'avoir partagé cette question avec la communauté.

Caroline Daufouy
Coach spécialisée dans la relation parent-enfant

Anonyme-383463 Psy sur Ancenis

24 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 AVRIL 2022

Bonjour Nathalie,

Je rejoins l'excellente réponse de ma consœur Caroline Daufouy.

J'ajoute qu'il peut être intéressant pour votre fils que sa soeur lui témoigne directement des effets de son agressivité. Ce serait intéressant de savoir comment elle réagit.

Il est possible par exemple qu'elle semble paralysée lorsqu'il exprime cette agressivité.
Vous pouvez rappeler à votre fille qu'elle est plus forte que son frère et qu'elle a aussi le droit de le repousser si elle empiète trop sur son espace.

Il en va de même pour vous.

En autres termes,on pourrait dire : donner à votre fils un feedback.

Vous parlez aussi d'explications. Il est courant que les parents donnent beaucoup d'explications aux enfants. Ces explications sont nécessaires mais il est plus efficace à cet âge de montrer, par votre comportement, ce qui est acceptable ou pas.
Si votre fils a besoin d'explications,, laissez lui les demander.
Attention, votre comportement doit aussi être cohérent avec ce que vous attendez de lui. C'est à dire, pas de violence, y compris verbale.

Bien à vous,

Claudio Matzke
Pour l'Association Être et Naître

Claudio Matzke Psy sur Gif-sur-Yvette

12 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2022

Bonjour madame,

La compassion, se mettre au niveau, vivre avec l'enfant, le sentir et l'accompagner, se rapprocher de lui, vivre avec lui, ses sentiments, lui répondre avec compréhension et accord, lui dire qu'il a raison, quand à son émotion, l'approuver, jouer avec lui, encore, participer à son expression exutoire au travers d'un jeu, d'un sport, où il se défoulera, d'une activité, lui permettra de se sentir entendu, aimé, avec résonance.

Prendre et passer un moment avec lui, de discussion calme, avec explication, son papa parti pour son métier, un calendrier qui passe vite, ses activités d'enfant, sa vie, son rythme, et la vie, vous, qu'il n'est pas tout seul, ses copains de classe, le valoriser, autant de compréhension, avec transmission qui lui permettront de vivre aussi, ses repères dans la vie, et surtout, que son papa l'aime très fort et vous aussi.

Je vous embrasse

De tout cœur

Lou Sarah Sheyen

Sheyen Evolving Psycho-philo-practice Hyper-conscience Philocognition Libération.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

143 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour,

Votre bout de chou doit ressentir beaucoup d’émotions : manque, peur de l’abandon, tristesse, colère. Il ne sait pas comment les exprimer, les exterioriser.
Vous avez eu les bons réflexes mais les mots sont quelquefois trop compliqués pour les petits de cet âge.
En plus de favoriser les contacts à distance avec papa, vous pouvez vous servir des jouets comme personnages d’histoires auxquelles il pourra s’identifier.
Par exemple, 5 jouets sont amis et se font des câlins. L’un d’eux, N# 1, doit partir pour combattre un 6 ème méchant jouet de l’autre côté de la chambre (faites-le se battre sans trop d’agressivité, les jouets tombent mais se relèvent). Laissez ces deux-là visibles et revenez vers les 4 autres. L’un de ces 4, disons N# 2, est triste puis en colère (il trépigne, pleure, crie) alors il tape le N# 3. Le N# 3 pleure (il a mal) et le N# 2 est toujours triste. Alors il frappe N#4. Le N# 4 pleure (il a mal) et le N# 2 est toujours triste. Alors le N# 5 entre en scène et montre à N# 2 que ce n’est pas bien de frapper. Il montre N# 3 et N# 4 qui pleurent.
N# 5 interdit de recommencer. Il sait aussi que N# 2 est triste alors il lui fait des câlins en promettant que N# 1 va revenir. N# 2, 3, 4, et 5 se fint des câlins et N# 1 revient. Ensuite il peut repartir et revenir.
Bref rejouez l’histoire avec lui.

Vous pouvez également lui montrer à quel point il réussit plein de choses, par exemple des beaux dessins, qu’il envoie à papa. Si papa peut dire qu’il a reçu et lui renvoyer des dessins ou des petits mots, c’est top !

Bon courage

Claire Couvin Psy sur Melun

190 réponses

132 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour Nathalie,
Votre fils est effectivement en souffrance car le doute s'installe en lui : son papa va-t-il revenir ? Peut-être a-t-il surpris des conversations qui ont pu l'inquiéter (risque de la mission ?).
Il peut se sentir rejeté et avoir un sentiment d'injustice.
Il peut aussi se sentir investi de la responsabilité de remplacer la présence masculine et sa façon à lui serait alors de s'affirmer, parfois par la violence.
La solution, me semble-t-il vient du Papa qui devrait l'appeler le plus souvent possible en visioconférence pour le rassurer, lui expliquer les choses.
Peut-être auriez vous intérêt à prévoir quelques séances avec un psychologue spécialisé pour aider votre petit garçon à se libérer de ses peurs.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques


Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4507 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour Nathalie,

Les paroles que vous avez trouvées pour votre fils sont ce que vous pouviez dire de mieux ! Maintenant, il lui faut trouver un autre moyen que les coups pour extérioriser cette colère.
Connaissez vous les fleurs de Bach ? Ce sont des élixirs qui se prennent sous forme de gouttes, pour équilibrer les émotions négatives. Sans aucun risque d'accoutumance ni contre indication, elles sont particulièrement recommandées aux enfants. La situation professionnelle de votre mari a forcément des répercussions sur les relations et les émotions de la famille, et les fleurs de Bach sont une aide précieuse pour rétablir l'équilibre émotionnel. Chaque fleur correspond à une émotion précise ou un trait de caractère. Le principe est de retrouver l'harmonie en luttant contre le négatif.
Dans le cas de votre fils, il existe une fleur pour calmer la colère et l'agressivité. Une autre pour le self control qui l'aiderait à retenir ses gestes et ne pas s'emporter. Une troisième pour l'inciter à mobiliser ses capacités d'adaptation et se sentir stable dans cette période de changement où son papa est loin de la maison.
En prenant le temps de discuter, nous pouvons trouver d'autres fleurs qui lui conviennent et faire un mélange personnalisé, en combinant jusqu'à 7 fleurs. Quand les fleurs sont bien choisies, c'est très efficace. De plus, j'utilise des fleurs sans alcool pour les enfants.
Je reste à votre disposition si cette approche vous intéresse.

Bon week end à vous et bon courage !

Prêle Loiseau
Florithérapeute agréée par le Centre Bach

Prêle Loiseau Psy sur Pau

174 réponses

86 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour Nathalie,
Votre petit garçon vit du manque par rapport à son papa et il l'exprime par la colère. Il est important de le rassurer sur le fait que son papa est parti pour une mission de 3 mois et qu'il va revenir, qu'il l'aime fort et qu'il pense à son petit garçon tous les jours. Que vous comprenez sa colère, qu'il a le droit d'être en colère, mais que vous n'êtes pas d'accord pour qu'il soit violent avec les autres. Une ou deux séances avec un pédopsy pourrait l'aider à exprimer sa colère et à la canaliser, et vous donner des clés pour le rassurer et le sécuriser.
Je vous souhaite une bonne suite.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

278 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour,

Vous faites bien de lui dire qu'il a le droit d'être en colère.

Cela dit n'acceptez aucune violence illégitime et injuste à la maison à l'école de sa part.
Expliquez lui ce qu'il risque comme sanction à faire cela et tenez y vous.

Il a besoin de cadre pour faire sortir cette colère.
Proposez lui des alternatives (créatives) qui vous paraissent acceptable pour lui et pour vous.

Enfin, faites vivre son père dans votre discours. Élevez le comme un héros et pas comme quelqu'un qui part sans son fils.

Je reste à votre disposition

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour Nathalie,
Merci de votre message.
Votre petit garçon a besoin d'être cadré dans ses accès de colère. J'imagine que cela ne date pas d'aujourd'hui.
Il est important que votre conjoint continue d'être présent en tant que père, par le biais du téléphone ou en visio.
Que votre petit garçon sache que papa continue d'être au sein de la famille, et que sa vie continue d'être celle d'un enfant dont le papa est présent malgré l'absence physique.
Rassurez-le, tout en étant ferme, donc de la douceur et de la crédibilité auprès de lui, afin qu'il sache qu'il n'a pas tous les droits, et que sa colère a à s'exprimer autrement que par la violence.
Parlez-en aussi avec d'autres parents, car votre enfant n'est pas le seul à être en colère.
Pratique-t-il un sport qui lui permette aussi d'évacuer?
Voilà quelques pistes, qui avec celles de mes consœurs/confrères, vont j'espère vous aider
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 FÉVR. 2022

Bonjour Madame,

Votre fils est sensible. Il pense que son père est parti sûrement en grande partie à cause de lui.

Il est désormais le seul homme de la maison et la pression sur ses petites épaules est bien grande.

N’acceptez en aucun cas des coups, montrez et expliquez clairement que c’est interdit à la maison, ainsi qu’à l’école, c’est totalement inacceptable désormais. Il recherche également une autorité et un cadre, c’est à vous de prendre le relais de votre conjoint.

Bon courage à vous
Excellent week-end
Cordialement
Marjorie Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10865 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Agressivité

Voir plus de psy spécialisés en Agressivité

Autres questions sur Agressivité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses