Mon frère souffre de mal-être et de crise de colère

Réalisée par Lolaa · 13 avril 2022 Aide psychologique

Bonjour

J’ai besoin d’un conseil concernant un proche.

Mon frère souffre de mal-être depuis des années et notamment de crise de colère et d’un besoin de contrôle permanent.
Je ne vais pas rentrée dans les détails mais certains traumas nous sont communs. Pour ma part, j’ai souhaité m’en libérer et travailler dessus. Malheureusement, il n’en parle jamais et n’a jamais souhaité se faire accompagner.

Après une crise très très forte et un acte impardonnable auprès de sa femme (il l’a giflée car elle ne faisait pas ce qu’il lui demandé), il a apparement accepté de se faire aider.

Il a de nombreux comportements toxiques, il se vexe ou se met en colère quand on ne fait pas ce qu’il veut, se pose constamment en victime, ne prends pas ses responsabilités lorsqu’il agit mal ou fait des « erreurs ».

Un de ses traumas (il y en a peut être certains que je ne connais pas) est en rapport avec mon père qui était (il a changé même si mon frère ne le voit pas) très colérique a eu des mots très durs envers nous et même parfois des gestes violents malgré un soutient aussi très important et beaucoup d’amour.

La question que ma belle sœur et moi nous posons est serait’il préférable de voir un thérapeute homme ou femme ? J’ai pour ma part peur qu’il ne soit pas totalement sincère avec un homme pour paraître virile (je pense qu’il a une sorte de complexe d’infériorité qu’il reconnaît parfois) et ma belle sœur a peur qu’il s’emporte avec une femme.

J’espère que ma question n’est pas déplacé mais nous aimerions être sûr qu’il suive une thérapie jusqu’au bout pour enfin casser ce cercle abusif et dangereux. (Il dit déjà que si ces enfants ne font pas ce qu’il dit, il leur mettra des claques). C’est un sujet très délicat et cette colère en lui fait souffrir ma famille depuis plus de 15 ans…

Merci pour votre retour et j’espère que ma question n’est pas déplacé.. j’avoue être un peu perdue. Je sais accompagné des gens tu le souhaite, il m’est difficile de l’accompagner lui d’autant plus qu’il ne semble pas le souhaiter à 100%.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 AVRIL 2022

Bonjour,

Il n'y a pas un genre de thérapeute à retenir mais un accompagnement qui lui aura juger opportun. Vous pouvez éventuellement lui proposer plusieurs options (homme, femme, psychologue, thérapeute, sophrologue,...) afin qu'il puisse décider par lui-même. Il arrive également que le 1er professionnel choisi ne concorde pas avec nos attentes ou même que le feeling (appelée dans le jargon alliance thérapeutique) ne soit pas au rendez vous. Dans ce cas, il ne faut pas faire l'économie de changer.
Pour vous rassurer, un professionnel compétent saura accueillir votre frère dans ce qu'il est (ses fragilités, son passé, ses accès de colère,...) en toute bienveillance.

Ma polyvalence me permet d'accompagner différentes situations. Je suis à votre écoute pour en discuter.

Au plaisir d'échanger ensemble,
bien à vous

Virginie AUGIAS
Thérapeute et coach en développement personnel et professionnel
Consultations en ligne ou à mon cabinet

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1235 réponses

2715 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 AVRIL 2022

Bonjour,

Etant donné que son problème principal vient d'une relation père/ fils dominante, ma recommandation serait plutôt tournée vers un homme qui justement ne devrait pas être dans ce type de rapport mais plutôt dans l'écoute, l'encouragement, la bienveillance. Cela est possible qu'il ne trouve pas "chaussure à son pied", à l'essai du premier psy: cela est normale et nous passons tous par ces étapes de "séléction" avant de nous sentir pleinement à l'aise.

Julia Bouchinet
Je suis à votre écoute si vous souhaitez approfondir vos questionnements, en toute bienveillance
Consultations par Visio ou téléphone

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

872 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2022

Bonsoir Lolaa

Comme mes confrères, je vous dirai que la question du thérapeute en terme d'homme ou de femme n'est pas primordiale.
En effet les thérapeutes sont formés pour accueillir tout type de personnes avec leurs divers problèmes.

Votre frère devra peut être d'ailleurs faire un bout de chemin avec un thérapeute puis en changer, sans pour cela que ce soit négatif, ni vu comme un abandon de thérapie.
En effet parfois après plusieurs séances le groupe thérapeute /patient n'avance plus et il est bon d'en changer pour aborder la thérapie sous un autre angle. Ce qui ne veut pas dire que le travail effectué jusque là soit nul, au contraire.

C'est à votre frère de voir à qui il a envie de parler, avec qui il se sentirait lui plus à l'aise.
S'il n'est pas sincère, le thérapeute devrait le voir, et le femmes thérapeutes savent très bien de par leur attitude mettre le haut la si nécessaire.

Je vous encourage à vous renseigner sur l'EFT (sur mon site eft-taping.fr ou sur un autre),
Car cette technique peut grandement aider votre frère pour travailler sur ses excès de colères, ses ressentis intérieurs, ce qui le fait bouillir , il devrait ressentir des différences à chaque séance.

Par ailleurs je lis que votre frère a des enfants, et que ceux ci grandissent dans une ambiance tendue et potentiellement violente au moins verbalement.
Un accompagnement pour eux serait bien, pour leur permettre de déposer leur peurs, leur doute et éviter qu'ils ne trainent à leur tour cela dans l'âge adulte.
Je conseille aussi à votre belle sœur de trouver un thérapeute qui lui permette de parler de sa situation.
L'eft peut convenir pour elle comme pour les enfants (peut être avec une personne différente de votre mari)
Je sens qu'il y a de l'amour dans cette famille mais chacun doit pouvoir se faire aider et se sentir soutenu et avoir un lieu tiers où déposer ses souffrances.

pour finir vous dites que peut être votre frère ne souhaite pas travailler à 100% , vous pouvez lui proposer de l'aider a faire le premier pas , l'accompagner à son premier RDV vous qui avez vécu des choses similaires.
Bien sur vous ne pouvez pas l'y forcer mais un homme qui frappe une fois, peut facilement recommencer et cela peut rapidement virer au drame.

Quelque soit le geste claque ou plus cela est répressible par la loi , tant sur sa femme que sur ses enfants.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12544

Autant bien le lui rappeler et l'inciter a ne pas récidiver en entament sa thérapie


Courage à vous tous

Céline Blondelot
Thérapeute EFT
En Visio ou en Cabinet

Céline Blondelot Psy sur Aubin

77 réponses

45 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2022

Bonjour Lolaa,

Merci pour votre message. Ce que je vais vous dire va peut-être vous surprendre mais son mal être appartient à votre frère et il est le seul à pouvoir décider de se faire accompagner ou non et de la personne à qui il accordera sa confiance pour cela.

Je vois toute votre envie d'aider et de bien faire mais ce qui se passe au sein de la famille de votre frère ne concerne que sa femme et lui. Une intervention de votre part, les conseils que vous pourriez lui donner sans qu'ils aient été sollicités, vous placeraient immédiatement dans une posture de "sauveuse" qui pourrait être contre-productive pour votre frère.

De la même manière en intervenant dans le choix de son thérapeute, sa femme priverait son mari de son autonomie, ce qui pourrait réduire à néant toute forme d'intervention, quelle que soit la qualité du praticien.

Vous dites que votre frère a besoin de contrôle et qu'il ne prend pas ses responsabilités. Je pense qu'il cherche à réaffirmer son individualité et qu'il a besoin de confiance pour pouvoir développer sa responsabilité. Ce que vous pouvez faire de mieux, serait donc de croire en lui et de le soutenir de manière inconditionnelle, de vous en remettre à ses choix sans y projeter vos propres peurs et sans chercher à influencer ses décisions.

La manière dont vous le décrivez, les craintes et les doutes que vous exprimez vis à vis de lui ne sont peut-être pas propices à nourrir son besoin de confiance.

Vous ne dites pas ce qui vous fait souffrir ou ce qui vous touche vous dans cette histoire.

Je reste à votre écoute, sentez-vous libre de m'écrire ou de m'appeler si vous souhaitez échanger.

Belle journée à vous.

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

999 réponses

1171 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2022

Bonjour Loola,

J'accompagne beaucoup de patients qui ont été confrontés à la violence et qui sont toujours sous son emprise, notamment violents à leur tour.

Votre frère peut tout à fait faire un travail pour se sortir de ce cercle vicieux mais uniquement s'il le désire.

c'est un travail sur soi qui nécessite du courage et de la persévérance. C'est une décision personnelle uniquement.

Le psychanalyste ne juge pas, il accompagne, il aide à comprendre, il permet à la personne de se réfléchir et de comprendre pourquoi il agit de la sorte avec ceux qu'il aime.

Je lui souhaite d'oser franchir le cap car c'est le meilleur moyen pour sortir de l'enfer de la violence. familiale;

S'il décide de prendre un rendez vous, c'est à lui de savoir s'il veux rencontrer un homme ou une femme.

Qu'il prenne le temps de trouver une personne avec qui il a un bon feeling.

Courage.

Sandrine filleul.
Psychanalyste.
Evry Courcouronnes. Rdv sur Doctolib



Sandrine Filleul Psy sur Evry

653 réponses

313 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonsoir,

Puisqu'il est partant pour se faire aider, laissez le choisir si'l préfère un homme ou une femme.

Par contre j'ai l'impression qu'il faudrait d'abord consulter un médecin psychiatre pour établir un diagnostic et voir si un traitement médicamenteux ne serait pas opportun. Après il peut soit poursuivre une thérapie avec le ou la psychiatre en question soit avec un psychothérapeute.

Bon courage à vous

Michel le Baut

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4089 réponses

21042 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Une des approches pour répondre à votre question pourrait être celle ci :
- Ce qui n'est surtout pas désirable lors d'une thérapie, c'est que le client revive la même histoire avec la même mauvaise fin, et les mêmes conclusions pour lui ... qui l'amènent entre autre à avoir les comportements qu'il a aujourd'hui;
- Ce qui est souhaitable, c'est qu'il voit que quelque chose d'autre est possible, déjà avec le thérapeute,
Homme ou Femme, cela sera à lui de choisir,
et la question en plus serait, quel est le rôle (actif ou passif) de sa mère dans ce qu'il s"'est passé dans son enfance,
Cordialement,
Bruno Bacconnier

Bruno Bacconnier Psy sur Chabeuil

34 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour,
Ce n'est en effet pas à vous d'accompagner votre frère et vous ne devez pas perdre de vue qu'une thérapie ne peut donner de résultats que si le consultant est vraiment volontaire.
Ses blessures d'enfance doivent être guéries car elles lui ont fait développer des systèmes de défense qui se révèlent contreproductifs. Peut-être pourriez vous simplement l'encourager à consulter nos profils sur cette plateforme et lui offrir, pour commencer, cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi -même".
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4433 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour Madame,

J’entend comme vous pouvez vous sentir perdu et à la fois dépassé par les comportements parfois impulsif et violent dont votre proche à fait preuve.

Peut être sera-t-il amené à se comporter de manière virile ou exprimer une certaine violence lors des entretiens psychologiques… Bien que j’entende votre désir de trouver la personne la plus adapté pour l’accompagner, je crois que ce sera tout d’abord à votre frère de s’écouter dans un premier temps. Au delà du sexe de la personne c’est aussi un lien qui pourra se créer, en fonction du professionnel et de ses capacités.

J’entends comme cette démarche doit lui être couteuse émotionnellement, peut-être lui faudra-t-il du temps avant de trouver un thérapeute avec lequel il se sentira suffisamment en sécurité, en confiance, pour lâcher prise et l’amener à déposer ce mal être persistant de longue date visiblement.

J’ai bien conscience qu’avoir cette crainte de venir s’adresser à plusieurs personnes peut paraître difficile et peut amener à verbaliser des penser négatives et dévalorisantes… Mais dans notre domaine il s’agit bien d’humain et de psychismes dont nous parlons et parfois cela demande du temps pour trouver la bonne personne avec laquelle s’accorder.

Toutefois, je tiens à vous dire que votre démarche est un bel exemple de ténacité, de bienveillance et d’amour à son égard. Je ne doute pas qu’avec votre soutien il trouvera une personne pour l’accompagner au mieux.

Cordialement,
Lucas Bargoin.

Anonyme-400613 Psy sur Saint-Gérand-le-Puy

17 réponses

6 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour Lolaa,

J'entends votre question. Elle est d'ailleurs tout à fait pertinente. En effet, vous vous la posez parce que vous voulez que votre frère puisse être vraiment lui-même avec son thérapeute.

Toutefois, la question du sexe n'est en réalité pas si importante. Vous vous la posez parce que vous projetez vos propres doutes et questionnements. Et c'est d'ailleurs bien normal. Cependant, ce qui importe bien plus, c'est qu'il trouve un professionnel qui lui convienne. C'est à dire qu'il se passe quelque chose entre eux deux. Hommes ou femmes seront tout autant capable de travailler les problématiques qui sont les siennes.

Bien à vous

Thomas KINEIDER

Thomas Kineider Psy sur Marseille

15 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour Lolaa,

Tout d'abord, personne ne peut faire un suivi efficace s'il n'est pas disponible pour cela. Ensuite, c'est lui qui devrait choisir la personne qui le fera avancer sur sa problématique et il est difficile de vous conseiller sur ce point.
Mon instinct vous dirait de vous tourner vers un homme car il lui faudrait se retrouver devant une sorte de figure d'autorité. Mais je ne peux pas vous certifier que c'est une réponse infaillible.

Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.
Bien à vous.

Sylvie Honoré Psy sur Mohon

175 réponses

75 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour Madame,

Tout ce que vous pouvez faire c'est d'encourager votre frère à faire une thérapie, en lui parlant des bénéfice que vous avez retiré de la votre.
Sa femme peut aussi l'encourager, et même lui dire qu'elle ne supporte plus ses colères et ses violences.
Ensuite ça sera à lui de se choisir un ou une thérapeute, en fonction de ce qu'il ressent au fond de lui.
Les deux options ont leurs intérêts...

Vous pouvez aussi lui suggérer une thérapie de couple, ou une thérapie en famille : ainsi vous pourriez parler de comment vous vous aviez vécu les violences de votre père, l'effet qu'elles ont eu sur vous...
Il se peut qu'il soit plus enclin à suivre ce type de thérapie, qui pourra vous aider tous, surtout lui, sa femme et ses enfants.
sp



Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4253 réponses

11675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour,
D’après la description de vos vécus, vous avez raison de l’encourager à entreprendre une thérapie surtout si ses comportements inadaptés font écho à des schémas dysfonctionnels précoces.
Votre question révèle votre implication importante dans le bien-être de vos proches.
Le choix de la bonne approche thérapeutique et la construction de la bonne alliance thérapeutique garantiront les résultats, qu’ils soient mis en œuvre indifféremment par un homme ou par une femme.
Vous pouvez donc commencer par opter pour une approche thérapeutique indiquée dans le traitement du problème identifié. Ensuite, charge au thérapeute choisi d’établir l’alliance et le plan thérapeutiques adaptés.
Cordialement,

Sofia Missonier Psy sur Valbonne

13 réponses

17 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour Madame,

Je pense que l’essentiel ce sont les compétences du thérapeute que votre frère sélectionnera qui sont essentielles pour l’aider à faire face à son traumatisme et non pas le sexe dudit thérapeute.

Je pense que nous parlons avant toute chose dans un lien d’humain à humain. Ce qui compte c’est de se comprendre et de créer une alliance thérapeutique saine et en confiance pour aller rapidement vers une totale résilience.

Restant à votre écoute
Excellente continuation
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10834 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour,
J'entends le souci que vous avez pour votre frère et sa famille. Mais on est toujours mal placé pour aider ses proches. Votre frère fait la démarche de se faire aider, tant mieux! Que le thérapeute soit un homme ou une femme n'est pas votre affaire : la démarche lui appartient, et c'est lui qui sait s'il peut faire confiance à telle ou telle personne. Le respect de cette aire de confidentialité et d'intimité est une des conditions pour que la thérapie fonctionne.
Bien à vous
Corinne Starynkevitch

Corinne Starynkevitch Psy sur Bourg-la-Reine

50 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2022

Bonjour
Merci de votre message.
Je pense que votre frère sera mieux avec un homme, et ne vous inquiétez pas s'il n'est pas totalement sincère. Si ils "font alliance", la thérapie s'approfondira et votre frère se livrera progressivement.
Ensuite, laissez-le maître de son travail thérapeutique, car ça ne regardera que lui. Ne lui posez-pas de questions qui pourraient lui faire sentir que vous veillez à ce qu'il se soigne. Ce serait le meilleur moyen pour qu'il arrête son suivi.
Ce ne sera plus votre affaire, et faites-lui confiance (il a sans doute besoin qu'on lui fasse confiance).
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3393 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134600

réponses