Ne pas savoir qui nous sommes

Réalisée par Sophie simon · 31 mai 2017 Aide psychologique

Bonjour


"Savez-vous vraiment qui vous êtes ?"


Moi non, évidemment je vis avec ma mythomanie depuis bientôt 10 ans.


Seulement voilà, arrivé a un stade de ma vie, avec le recul quand je me permets de regarder derrière moi, je me rends compte que j'ai basé toute mon enfance et adolescence sur des mensonges plus gros les uns que les autres sans me rendre compte que, insidieusement je "devenais" mon mensonge.


Avec le recul je dirait même que J'avais une certaine fierté (bien vite noyée par les larmes au moment d'aller me coucher, et oui, je souffrais aussi d'insomnie étant plus jeune, sans doute à cause de tous les bobard raconté dans la journée) à l'époque du collège, à me dire que j'arrivais à berner tout le monde sans exception.


j'ai une imagination débordante grâce aux seules véritables amis que j'ai toujours eu, les livres, j'étais passée maître dans l'art de raconter des salades me valorisant un peu plus à chaque fois.


Cette mauvaise habitude (et se qui en découle, déprime, trouble du comportement) de toujours vouloir paraître incroyable aux yeux des gens me coûtait bien cher, elle m'a poussé à faire, à dire et à penser certaines choses qui ne me rende pas fière, à l'heure actuelle je n'ai plus aucune confiance en moi même (comment faire confiance au moi que je n'ai jamais vraiment connue) je souffre de trouble du comportement, la tristesses étant le plus incontrôlable. j'arrive enfin a géré la colère grâce à mon formidable amoureux qui sait tout de moi et de mon passé mouvementée de "scénariste". il m'aide chaque journées un peu plus.

Malheureusement je ne suis pas facile du tout à vivre et je retombe souvent en dépressions (que j'arrive très bien a camouflé) état borderline quand tu me tient...


Ayant déjà fait un "stage de courte durée" psychiatrie dans mon adolescence, j'en garde un très mauvais souvenir, je n'arrivais pas à parler avec ma psychologue attirée et les médicaments qui m'était prescrit me zombifiaient tout en aggravant mon cas.


Après bien des discutions avec mon compagnon, et hier soir ma mère, à qui j'ai avoué l'intégralité de la "chose", j'en tire un conseil, me faire aider, sauf que, j'ai justement peur de cela, qu'une thérapie ne fonctionne pas et que je soit condamnée a vivre bordeline et ne me connaissant pas pour la fin de mes jours.


Je sais très bien qu'il faudrait que j'essaye mais j'appréhende énormément le fait de "payer" une personne qui va juste m'écouter parler ou me prescrire des médicament qui ne feront que me détruire un peu plus comme c'était le cas en psychiatrie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 JUIN 2017

Bonjour Simon,
Je comprends votre état d'âme et je suis avec vous.
Oui vous avez déjà fait un grand pas en avant à venir ici nous écrire.
Je comprends vos craintes face aux "psy" mais sachez que vous pourrez trouver le thérapeute qui pourra vous correspondre et vous aider à avancer réellement et sans vous prescrire de médicaments (les thérapeutes, psychologues, psychothérapeutes et thérapeutes ne peuvent pas prescrire de médicaments que les psychiatres car médecins!).
Cherchez ici un thérapeute ou une thérapeute qui puisse vous correspondre, allez voir sur nos profils et contactez le ou la thérapeute qui vous parait plus adaptée à vous.
n'hésitez pas à m'écrire sur mon espace perso je serai ravie de vous répondre.
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
PRATICIENNE EN PSYCHOLOGIE

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4539 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIN 2017

Bonjour Sophie,

Vous nous demandez de l'aide, un avis, et vous avez déjà la réponse par vous-même ou presque.

Je comprends très bien que votre passage même bref en psychiatrie vous ait d'une certaine façon traumatisée. Vous vous dites mythomane, vous inventez plein d'histoires. Vous vous qualifiez également de borderline... Mais vous savez peut-être aussi que tout ceci relève de diagnostics que vous ne pouvez poser vous-même?

Nous sommes tous un peu de ceci, un peu de cela, ce qui ne veut pas dire que nous soyons affecté définitivement de telle ou telle chose...

Pour ma part, je vous conseillerais deux choses: un entretien avec un médecin psychiatre afin de faire le point de ce côté-là et en même temps ou dans un deuxième temps en effet de prendre contact avec un/une psy afin d'engager une thérapie. Ni l'un ni l'autre ne sont là pour vous détruire, au contraire! Mais il faut trouver les bonnes personnes.

Ce site met à votre disposition bien des ressources, n'hésitez pas à en faire usage.

Bonne chance à vous!
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIN 2017

Bonjour,
merci pour ce que vous nous écrivez. Il n'y a pas que l'approche médicamenteuse pour vous aider. Il y a aussi l'approche psychologique, analytique ou tout ce qui concerne les thérapies brèves: hypnose, pnl etc...Il serait bon effectivement que vous puissiez vous faire aider autrement surtout que vous avez fait le pas de parler à votre mère.
Le "mensonge" a été, semble-t-il, une façon de vous mettre en valeur, de vous attirer le regard des autres, peut-être comme un rêve qui se fait mirage pour les autres.
Car rêver, inventer, ce n'est pas une mauvais chose. C'est toute une part de notre créativité. Cette part de vous-même pourrait-elle vous être utile autrement?
Et puis, n'êtes-vous que "mensonge"? Vous avez votre compagnon qui vous aime? N'est-ce pas vous, en vérité, qu'il aime? Et votre mère vous aime-t-elle moins après ce que vous lui avez dit?
Je ne sais s'il nous faut tout axer sur la connaissance de soi. Il y a aussi l'accueil de soi, de l'autre. La vie avec soi, avec les autres. C'est cela aussi qui nous fait évoluer, changer.
Je reste à votre disposition si besoin.
Cordialement

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

909 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIN 2017

Bonjour Simon,

Si cela peut vous aider, je ne fais pas payer la première séance (à distance), un moyen pour vous de parler de cette difficulté à commencer un suivi, à vous engager, peut-être dans une relation de dépendance...

Cordialement,

Olivier Groscaux

Groscaux Olivier Psy sur Bergerac

59 réponses

178 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses