Notre fils fait semblant d'étudier.

Réalisée par JLD · 3 avril 2023 Conseiller orientation

Nous sommes actuellement dans une situation qui nous dépasse.

Nous avons découvert tout récemment que notre fils de 19 ans en PASS (médecine), des études qu’il a choisies lui-même, fait semblant d’étudier. Ses résultats actuels le montrent clairement. Il n’a manqué aucun de ses cours à la fac (nous avons vérifié). Pourtant une fois à la maison il sort ses fiches qui lui ont été données, les pose sur la table et peut passer des heures à attendre que le temps passe. Il se met a fait semblant si nous entrons dans sa salle et une fois que l’on sort il ne fait plus rien.
Nous lui avons demandé pourquoi il ne travaillait pas et a prétendu le contraire.

Puis quelques temps, après voyant que cela continuait, pour le rassurer, nous lui avons dit que peut-être il devait envisager de se réorienter, car il n’y trouvait plus d’intérêts à ses études actuels, mais il a affirmé que ce n’était pas la peine, qu’il étudié.

Nous pensons qu’il s’est rendu compte que cela ne l’intéressait pas, ou que cela est trop difficile ou demande trop de travail, mais pour une raison inconnue il nie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 4 AVRIL 2023

Bonjour,

Je comprends bien vos préoccupations et vos incompréhensions concernant votre fils.
La PASS est une année très difficile et il n'est pas rare que les étudiants passent par une période de doute, de perte de motivation ou bien d'un épuisement tant physique que mental.
Je vous conseille de continuer à soutenir votre fils, de lui rappeler que vous êtes présents pour lui, que vous avez confiance en lui et que quoi qu'il fasse, vous serez là pour le soutenir. Vous pouvez également vous renseigner sur les prépa-médecins autour de chez vous.

Pour finir, vous pouvez proposer à votre fils de discuter avec un(e) psychologue pour faire le point sur ce qu'il souhaite, ce qu'il ressent.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions

Bonne journée

Chloé Vermeersch
---------
Psychologue
Consultation en ligne exclusivement

Chloé Vermeersch Psy sur Montpellier

56 réponses

643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AVRIL 2023

En tant que psychothérapeute, je comprends que vous soyez préoccupés par le comportement de votre fils envers ses études. Il semble y avoir un écart entre ce qu'il prétend faire à la maison et ses résultats académiques. Il est possible qu'il se sente submergé par ses études en médecine ou qu'il perde de l'intérêt pour cette filière. Cependant, il nie ces sentiments lorsque vous lui en parlez.

Il est important de reconnaître que chaque individu a ses propres motivations, craintes et défenses psychologiques. Il est possible que votre fils ait peur de décevoir vos attentes en admettant qu'il ne souhaite plus poursuivre ses études de médecine. Il peut également être confronté à d'autres défis émotionnels ou psychologiques qui influencent son comportement.

Je vous encourage à envisager de consulter un psychothérapeute pour votre fils. Un professionnel qualifié pourra l'aider à explorer ses émotions, ses motivations et ses défenses, et à comprendre les raisons sous-jacentes de son comportement. La thérapie peut également lui fournir un espace sûr pour s'exprimer librement, sans jugement, et explorer ses options futures, y compris la possibilité de se réorienter vers une autre filière d'études qui l'intéresse davantage.

Je vous encourage vivement à prendre rendez-vous en ligne à mon cabinet pour que votre fils puisse bénéficier d'un soutien professionnel pour comprendre et traiter les problèmes émotionnels sous-jacents qui influencent son comportement vis-à-vis de ses études. La thérapie peut aider votre fils à mieux comprendre lui-même, à développer des stratégies d'adaptation saines et à prendre des décisions éclairées concernant son avenir académique.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 AVRIL 2023

Bonjour,
La première année de médecine est une année stressante et difficile. Nombre d’étudiants ont une réelle volonté de s’engager dans l’exercice d’un métier dans le domaine de la santé (médecin, pharmacien, kiné, dentiste, sage-femme) mais la première année de PASS est très sélective. Les étudiants passionnés ont peur de ne pas réussir : comme tout stress, cela bloque les apprentissages. C’est peut-être ce qui arrive à votre fils ou alors il n’a pas envie de vous décevoir.
L’important est de prendre conscience que choisir le métier qui correspond à chacun n’est pas chose facile. De plus, parfois, on idéalise le métier choisi mais ce dernier ne nous correspond pas tout à fait.
Votre fils doit faire mûrir sa réflexion et prendre le temps nécessaire.
Je reste à votre disposition et à votre écoute pour échanger de manière plus approfondie avec vous.
Bien à vous,

Muriel Hénon
Psychopraticienne

Muriel HENON Psy sur Herbinghen

10 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonsoir,

Il est jeune et a le droit de se tromper, de tenter des choses et de tester.
Si vous ne voyez pas d'autres causes externes à sa démotivation laissez le s'en rendre compte lui-même. De toute façon l'année est bientôt terminée.
Il a peut-être simplement peur de vous décevoir.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4191 réponses

21611 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Il est compréhensible que vous vous sentiez préoccupé par la situation de votre fils et que vous cherchiez des conseils pour aider votre fils. En tant que psychologue clinicienne TCC, je peux vous recommander d'avoir une conversation ouverte et honnête avec votre fils pour comprendre ses motivations et ses préoccupations concernant ses études et ses performances académiques.

Il est possible que votre fils éprouve des difficultés personnelles ou émotionnelles qui l'empêchent de se concentrer sur ses études. Les études de médecine sont souvent très exigeantes et stressantes, et cela peut être encore plus difficile pour les étudiants qui ne sont pas sûrs de leur choix de carrière. Il est également possible que votre fils rencontre des difficultés d'apprentissage ou des problèmes de gestion du temps qui l'empêchent de se concentrer sur ses études.

Je vous recommande de parler avec votre fils d'une manière non-jugeante et ouverte pour comprendre sa perspective. Vous pouvez utiliser des techniques d'écoute active pour l'encourager à s'ouvrir à vous. Par exemple, vous pouvez répéter ses mots pour montrer que vous comprenez, poser des questions pour clarifier ses pensées, et exprimer de l'empathie pour ses sentiments.

Ensuite, je vous recommande d'inciter votre fils à prendre rendez-vous avec un psychologue clinicien TCC, qui peut l'aider à explorer ses pensées et ses sentiments, ainsi que ses comportements. Le psychologue peut également fournir des conseils et des stratégies pratiques pour aider votre fils à se concentrer sur ses études et à gérer son stress et ses émotions.

Enfin, je vous conseille de rester positif et encourageant envers votre fils. Il est important de ne pas blâmer ou critiquer votre fils pour ses performances académiques, mais plutôt de l'encourager à trouver des solutions positives pour réussir dans ses études et sa carrière.

N'hésitez pas à me contacter,
Mélanie Maillot
Psychologue clinicienne et psychothérapeute TCC

Mélanie Maillot Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

126 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonjour,
Je pense que vote fils connaît depuis son enfance la peur du rejet : il s'est construit avec cette fausse croyance que s'il ne s'adaptait pas à vos attentes, vos plans sur lui, il pourrait perdre votre considération, votre amour et cela peut être lié à des paroles, des comportements de votre part mal interprétés (pression scolaire, comparaison avec la fratrie etc...).
Aujourd'hui, il est majeur mais il voit que vous continuez de vous inquiéter au sujet de ses études, que vous le surveillez ("nous avons vérifié) ,comme un enfant et ressent toujours cette importance particulière que vous accordez à son cursus de formation. Il a choisi, dites vous, de faire médecine mais sans doute l'a t-il fait pour que vous soyez fiers de lui et ne veut pas changer car il aurait trop peur de vous décevoir. Alors, il se maintient dans cette voie mais n'a pas la motivation (et il en faut beaucoup dans ce cursus) et la pression qu'il se met a un effet contreproductif : il est bloqué par le challenge qu'il s'est fixé mais qu'il voit comme inatteignable car cette construction fait que l'enfant grandit sans les nécessaire estime et confiance en soi. Il
Il serait intéressant pour lui de consulter pour prendre conscience de ce qui le bloque et pour l'aider à devenir lui-même : cela supposera qu'il fasse ce chemin de s'accepter tel qu'il est et de cesser de croire qu'il ne sera aimé que s'il est comme on veut qu'il soit.
De votre côté, vous pourrez l'aider en prenant conscience de la façon dont il s'est construit depuis qu'il est tout petit et cela ne veut pas dire que vous êtes coupables mais que comme tout parent, vous avez une part de responsabilité dans sa construction ( il est possible aussi que vous soyez dans une reproduction de schéma familial). Je vous invite d’ailleurs à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même", vous devriez le reconnaître dans la blessure du rejet. On le voit bien dans la "stratégie" du fuyant, il n'arrive pas à vous dire la vérité et préfère faire semblant de travailler : l'échec sera alors un "alibi" pour lui pour arrêter parce qu'il n'aura pas osé vous dire la vérité, de peur d'être rejeté.
Je vous encourage aussi à lâcher prise, à cesser de le surveiller : il est adulte, maintenant ! Laissez le faire ses expériences et c'est souvent en se "plantant" qu'on apprend le mieux ! une discussion serait salutaire : dites lui que vous l'aimez tel qu'il est et que quoi qu'il choisisse comme formation ou métier, vous serez à ses côtés et fiers de lui. Et laissez lui du temps.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4488 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonjour à vous

En effet, j'entends que votre fils de 19 ans se pose peut être beaucoup de questions quant à son choix de faire médecine. Peut être également a t'il en ce moment d'autres préoccupations qui l'empêchent de parvenir à se concentrer sur ses cours. Il peut se passer beaucoup de choses pour lui et il n'a pas forcément l'envie de partager cela avec ses parents.
Comment vous sentez-vous par rapport à cela ? est ce que cela vous inquiète ? vous angoisse ? pensez vous qu'il ne soit pas capable le moment venu de vous en parler, de prendre la décision de changer d'orientation, de faire en sorte d'aller mieux par lui même ? Vous demandez vous quelle est votre posture à ses côtés en tant que mère ?
Si il en émet le souhait, il peut biensur se faire accompagner par un professionnel pour l'aider à revoir son orientation, valoriser ses compétences et reprendre confiance en lui. Mais cela doit biensur venir de lui.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans ce questionnement.

Prenez soin de vous
Hélène Chambris
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1251 réponses

2369 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonjour JLD,

Il est important de laisser de l'espace à votre fils. Les études supérieures sont un instant intime Où un sujet non seulement choisit son avenir mais où il est seul à le faire. Votre fils a besoin d'avoir son avenir entre les mains et même si cet avenir est un avenir qu'il finit par vomir, ça lui appartient. Vous, vous pouvez lui offrir la stabilité de la maison, parlez de pâques, des vacances d'été qui arrivent, de votre quotidien etc. mais laissez-lui son quotidien à lui.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne à tarif libre (le patient choisit), Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

225 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonjour
Si votre fils décroche il est clair qu’il ne l’assume pas c’est pourquoi il le nie quand vous le confrontez . Il ne se l’avoue pas à lui même également
Vous semblez très impliqué dans ses études et que vous interfériez autant doit probablement lui causer une gêne.
S’il est en souffrance il ne trouve pas le courage de vous le dire par peur de vous décevoir.
Êtes-vous toujours en attente de ces résultats avec autant d’enjeux?
La première année de médecine est particulièrement difficile voire intenable pour certains jeunes.
Essayez de diminuer la pression en relâchant votre surveillance de ce qu’il fait en rentrant des cours et ne lui posez plus de questions trop orientées « études »
Demandez lui plutôt comment il va, comment il se sent, demandez lui s’il a besoin de quelque chose ou comment vous pourriez l’aider.
Gardez une ligne de communication ouverte et dites lui bien que quoi qu’il fasse ou dise vous le soutiendrez..
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2023

Bonjour,
Il est compréhensible que vous soyez préoccupé par le comportement de votre fils envers ses études. Nous le serions tous! Il peut être difficile de comprendre pourquoi il continue de nier la situation même si vous lui avez posé des questions à ce sujet. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider :

1. Parlez avec votre fils : Essayez de parler avec votre fils de manière ouverte et honnête. Évitez de le juger ou de le critiquer, mais plutôt écoutez-le et essayez de comprendre ses sentiments et ses motivations. Demandez-lui ce qui l'a amené à cette situation et ce qui pourrait l'aider à s'engager davantage dans ses études.

2. Trouvez des ressources supplémentaires : Si votre fils a des difficultés académiques ou des problèmes de motivation, il pourrait bénéficier de ressources supplémentaires. Parlez avec les conseillers de l'université pour savoir quelles options sont disponibles, comme des séances de tutorat ou des groupes de soutien.

3. Établissez des attentes claires avec votre fils quant à ses études et son comportement à la maison. Assurez-vous qu'il comprend les conséquences de ne pas respecter ces attentes.

4. Encouragez votre fils à persévérer dans ses études. Montrez-lui que vous croyez en lui et que vous êtes là pour l'aider.

5. Consultez un professionnel : Si vous êtes préoccupé par la santé mentale de votre fils ou si vous pensez qu'il pourrait bénéficier d'une thérapie, consultez un professionnel de la santé mentale. Ils peuvent vous aider à mieux comprendre la situation et à trouver des solutions.

Il est important de se rappeler que le travail sur soi est un processus qui peut prendre du temps et demande de la patience. Continuez à être a l écoute avec vous-même et avec votre fils. Bonne chance !
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR
En visio et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

938 réponses

1109 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Conseiller orientation

Voir plus de psy spécialisés en Conseiller orientation

Autres questions sur Conseiller orientation

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses