Pourquoi je fais des angoisses alors que partir était la meilleure solution

Réalisée par En.RSS · 10 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour à vous tous et toutes,

Je me permets d’écrire ici ma situation afin d’avoir un peu d’aide et de conseils. Je suis une jeune femme de 26 ans, et j’ai choisi d’arrêter ma relation d’un an il y a tout juste un mois et demi. Notre relation était dès le départ remplie de signaux qui auraient dû m’alerter de ne pas continuer, mais je l’ai quand même avancer avec lui pensant qu'il allait changer. Mon ex copain est quelqu’un de jaloux, possessif, à tendance contrôlante soufrant de plusieurs traumatisme . Pendant des mois et des mois, notre histoire était rythmée par des prises de tête monumentales, des ruptures, et des reprises. et ruptures ect...

Je savais que ça n’allait pas et que je n’étais pas amoureuse, mais j’étais attachée, et sachant que son bonheur dépendait de moi, je n’ai pas réussi à prendre la décision de partir. Pendant cette année, il y a eu des bons moments également, mais qui étaient systématiquement entrecoupés de mauvais. C’étaient des prises de tête tous les soirs avant de dormir, des critiques, des jugements sur mon passé, sur mes convictions et j’en passe. Il me reprochais sans cesse d'être trop distante, que je ne l'aimait pas, que j'allais le quitter, que j'étais sans cœur, sans émotions. Il souffrait d'un grand complexe d'infériorité par rapport à moi et il savait me faire culpabiliser. Je précise que j'ai également traversée une période de stress intense avant de prendre ma décision (Nouveau travail, 2 décès dans ma famille, Achat d'appartement) je ne me suis pas sentie soutenue ni écouter pendant c'est évènement par lui. Quand j'ai eu mon nouveau travail j'étais si contente et lui ne s'avait pas se réjouir pour moi car il y voyait un hypothétique danger que je rencontre des hommes et donc que je parte ou le trompe. Il avait tendance aussi à rabaisser l'estime que j'avais sur ce que je faisais "tu n'es qu'une commerciale" " c'est pas un truc de ouf"... Mes proches m'ont alertés sur le faite que j'était éteinte de plus en plus. Mais moi je voulais tellement lui prouver qu'il avait tord d'être comme ça et que ce qu'il faisait n'était pas normal et injuste ! J'ai continuer et un jour j'ai craquée j’ai donc décidé de le quitter. Ce n'était pas facile il à énormément souffert de ma décision et m'en à envoyé des messages de je t'aime mais je te déteste, je te remercie mais je t'en veux et j'en passe.... J'ai ressenti beaucoup de stress et d'oppression dans ce gap de temps. Il ne comprenait pas il me disait encore que c'était de ma faute car avec mon passé il avait peur et il me faisait pas confiance. Mon "passé" c'est le faite d'avoir eu plusieurs fréquentations dans ma vie. Ce qui en sois ne le regardais pas ! J'ai d'ailleurs 1 semaine après fait ma première crise d'angoisse en pleine soirée avec des amies. J'ai été en séminaire d'entreprise la semaine suivante et il m'a appelé un soir et la s'en est suivi de remontrance encore et encore toujours les mêmes phrases. j'ai décidée de couper court et de couper les ponts. Et maintenant me voilà prise dans la tourmente. J'ai commencé à refaire une crise d'angoisse le soir même au restaurant et le lendemain une énorme crise d'angoisse que je n'avais plus fait depuis 15 ans qui ma paralyser et prostré par terre.. Maintenant je fais des crises d’angoisse la nuit, des pics d’anxiété très importants. J’ai dû m’arrêter pendant 10 jours, j’ai repris le travail il y a peu mais ça reste compliqué. Je suis dans la peur constante de ne pas être assez bien. De ne pas être à ma place, de rester bloquer dans cette situation. Heureusement, je suis entourée par ma famille et mes amis qui m’aident énormément ! Je suis également en travail avec une thérapeute avec des séances EMDR pour passer au-dessus de tout ça. J’ai conscience que les crises d’angoisse sont une réponse à un traumatisme qui a dû réveiller ma peur de l’abandon ? Ai-je fait un transfert avec le fait d’abandonner ma relation et la personne ? Je ne sais pas… Je sais que je suis sur la route pour aller mieux, mais c’est un chemin long et pas évident.

Je vous remercie pour votre temps de lecture et vos réponses. Belle journée.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 AVRIL 2024

Bonjour,

Les angoisses qui se sont manifestées après la fin de cette relation peuvent refléter une accumulation de stress et d’événements à fort impact émotionnel, ainsi que les effets d’une réactivation de chocs passés. Votre relation a peut-être été marquée par tellement de hauts et de bas, et de violences psychologiques que vous n'avez pas eu le temps et l'espace pour tout digérer pendant la relation. Aujourd’hui, vous traversez une période de recadrage de toute cette expérience, et l’EMDR peut beaucoup vous aider dans ce processus. Vous êtes sur la bonne voie pour surmonter les blocages. D’autres techniques peuvent également vous être utiles, comme l’hypnose et la TCC.

Je reste à votre disposition en cas de besoin, cordialement,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

565 réponses

5281 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2024

Bonjour,

Votre récit met en lumière la complexité des relations toxiques et les séquelles qu'elles peuvent laisser. Vous avez pris une décision courageuse en mettant fin à cette relation, mais il est compréhensible que cela ait déclenché une avalanche d'émotions et d'angoisses. Le fait que vous ayez été en mesure de reconnaître les signaux d'alerte et de prendre vos distances est déjà un pas important vers votre bien-être.

Les crises d'angoisse que vous éprouvez peuvent en effet être une réponse à un traumatisme émotionnel. Il est possible que votre corps réagisse aux blessures accumulées pendant cette relation difficile. Il est encourageant de voir que vous avez entamé un travail thérapeutique, notamment avec des séances EMDR, qui peuvent aider à traiter les traumatismes et à dissiper les angoisses qui en découlent.

Il est également important de reconnaître que vous n'êtes pas seule dans ce processus de guérison. Votre famille et vos amis semblent être des sources précieuses de soutien et d'encouragement, ce qui est essentiel lorsque l'on traverse des moments difficiles.

Votre question sur le lien entre la peur de l'abandon et la fin de votre relation est légitime. Il est possible qu'il y ait un lien entre le sentiment d'abandon que vous avez ressenti dans cette relation et les crises d'angoisse que vous éprouvez maintenant. Cependant, ce sont des questions complexes qui nécessitent souvent du temps et du travail thérapeutique pour être explorées en profondeur.

Soyez patiente avec vous-même dans ce processus de guérison. Il est normal que cela prenne du temps et que cela ne soit pas toujours facile. Continuez à vous entourer de soutien, à explorer les ressources thérapeutiques qui vous sont disponibles et à prendre soin de votre bien-être émotionnel.

Vous êtes sur la bonne voie pour aller mieux, même si le chemin peut sembler long et sinueux. Continuez à avancer pas à pas, et rappelez-vous que vous méritez d'être heureuse et épanouie.

Je vous souhaite force et courage dans votre parcours de guérison.

Bien à vous.

Kévin Monteiro Psy sur Pérols

36 réponses

62 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2024

Bonjour.
Votre situation m'évoque fortement la phrase de Sophie Lambda (autrice de "Tant pis pour l'amour") sur ce qui est vécu après une relation abusive : "On ne cherche pas à "se remettre d'une rupture", on cherche à guérir de la peste."
Je n'ose imaginer à quel point ça peut être déstabilisant de vivre de l'angoisse, alors qu'il y a toutes les raisons de penser qu'un sentiment intense de libération devrait prédominer. Pourtant, de nombreux mécanismes des relations abusives font que la période qui suit la séparation est souvent extrêmement difficile. Les bons moments, par exemple, sont enregistrés à un niveau émotionnel, et ce d'autant plus fort que les mauvais moments les rendent plus intenses, et donc peuvent manquer même quand on a parfaitement conscience qu'ils ne représentent pas la relation. Le dénigrement permanent, que vous évoquez, fait également son œuvre : votre peur constante de ne pas être assez bien s'est probablement ancrée suite à l'infinité de reproches qui vous a été adressée continuellement (jusqu'à après la rupture où il vous a reproché entre autres votre passé, qui comme vous le soulignez ne le regarde pas). Physiologiquement, vivre une telle relation induit également une hypervigilance, puisque le réflexe d'anticiper constamment le comportement de l'autre, pour se protéger de violences verbales, émotionnelles ou pire, devient vite une habitude tellement évidente qu'elle peut en devenir invisible. L'organisme va avoir besoin de temps pour comprendre qu'il n'y a plus de danger, que c'est possible de se détendre en toute sécurité. Enfin, un tel vécu peut avoir des conséquences traumatiques, et dans cette mesure il est important de prendre soin de vous et de réaliser que certaines émotions, certaines réactions, ne sont pas disproportionnées.
Je vous souhaite, pour autant, de trouver le plus rapidement possible, pleinement, le sentiment de libération vers lequel vous avez fait un premier pas, le plus important. Je vois que vous êtes déterminée à aller au bout de ce chemin fût-il long et pas évident, que vous êtes lucide sur votre absence de responsabilité dans ses comportements inacceptables, que vous voyez une thérapeute et que vous êtes bien entourée au niveau amical et familial, autant de bonnes conditions pour traverser ce moment si injustement compliqué.
Grégoire Taconet
Psychopraticien en Approche Centrée sur la Personne
Consultations en cabinet à Lyon, ou en visio

Grégoire Taconet Psy sur Lyon

70 réponses

33 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2024

Bonjour et félicitations d’avoir eu le courage de partir malgré toute l’emprise que cet homme avait sur vous !

Peut-être a-t-il un passé complexes et des traumatismes profonds mais cela ne lui donne en rien le droit de vous rabaisser, de vous faire culpabiliser et de vous faire vivre dans une relation oppressante / de domination continuelle !

En le quittant vous avez donc pris la bonne décision : celle de vous choisir VOUS, de vous protéger. Comme vous le dites judicieusement, la vie de couple ne peut pas être rythmée par autant de moments difficiles, ce n’est pas dans l’ordre normal des choses ! Les relations (et surtout les relations amoureuses) doivent nous apporter de la joie, de l’amour, venir nourrir notre âme sinon il faut s’en débarrasser car elles nous éloignent de ce que nous voulons vraiment.

Il est fort possible que cette relation toxique et particulièrement la séparation soit venue raviver des événements vécus dans votre passé, et particulièrement dans votre petite enfance. D’où la survenue de ces angoisses! Pourquoi parlez-vous de blessures d’abandon ? Vous devez probablement déjà faire des liens vous-même…

En démarrant une psychothérapie, en plus de vos séances d’EMDR, vous pourriez dérouler le fil de votre histoire, comprendre pourquoi vous répétez éventuellement un schéma, et surtout faire en sorte d’en sortir !

Je vous souhaite bon courage dans ce long voyage à la rencontre de vous-même. Et je reste évidemment à votre entière disposition si besoin.

Anaïs | Psychopraticienne | Consultations en visioconférence et tarif libre (à partir de 20€/ séance, le patient décide)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

242 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2024

Votre expérience met en lumière un phénomène psychologique courant, la persistance de l'anxiété même après s'être retiré d'une situation toxique. La décision de partir, bien qu'elle soit sans aucun doute le choix le plus sain, peut déclencher des peurs et des insécurités profondément ancrées, qui découlent souvent de traumatismes passés ou de besoins émotionnels non satisfaits. C'est en partie la raison pour laquelle vous ressentez une anxiété accrue - votre sécurité émotionnelle a été compromise au fil du temps, ce qui a conduit votre système nerveux à rester en état d'alerte, même après la fin de la relation.

Dans votre cas, l'anxiété persistante pourrait être due au fait que votre psychisme traite le stress prolongé et les bouleversements émotionnels et tente de se stabiliser. Il est également possible que la fin de la relation ait réactivé des blessures d'attachement antérieures, ce qui pourrait expliquer la peur de ne pas être à la hauteur et le sentiment d'insécurité.

Travailler avec un thérapeute EMDR est une excellente étape vers la guérison. Je vous suggère également d'intégrer une psychothérapie de soutien afin d'explorer plus avant ces questions d'attachement et d'améliorer votre résilience. Si vous le souhaitez, je vous propose une première consultation gratuite au cours de laquelle nous pourrons discuter de stratégies thérapeutiques sur mesure pour vous accompagner sur la voie de la guérison. Il est important de s'attaquer aux racines de votre anxiété et de développer des stratégies d'adaptation pour en gérer efficacement les symptômes.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

832 réponses

2893 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour EN RSS,

Tout d'abord, merci de partager votre expérience avec autant d'ouverture. Il est clair que vous avez traversé une période particulièrement difficile et stressante, et il est tout à fait compréhensible que vous ressentiez de l'angoisse même après avoir pris une décision qui était manifestement nécessaire pour votre bien-être.

Votre situation illustre bien comment les décisions bénéfiques à long terme, comme quitter une relation toxique, peuvent néanmoins provoquer une réaction émotionnelle intense et parfois inattendue à court terme. Les angoisses que vous décrivez semblent être des réponses à la fois à l'intensité de votre relation passée et à la transition vers une nouvelle phase de votre vie où vous êtes sans cette relation.
Pourquoi les angoisses surviennent-elles dans ce contexte ?
Réponse au stress accumulé : La tension et le stress que vous avez accumulés durant la relation n'ont pas disparu immédiatement après la rupture. Votre corps et votre esprit réagissent maintenant à ce stress libéré, souvent de manière retardée.
Peur de l'inconnu : Même si la relation était douloureuse, elle était familière. Quitter cette situation vous place dans un territoire inconnu, ce qui peut provoquer de l'anxiété.
Traumatisme réactivé : Comme vous l'avez suggéré, il se peut que la fin de la relation ait réactivé des peurs ou des traumatismes antérieurs, tels que la peur de l'abandon.
Culpabilité et conflits internes : Les sentiments contradictoires exprimés par votre ex-partenaire et votre propre désir de lui prouver qu'il avait tort peuvent créer un conflit interne, augmentant votre niveau d'anxiété.
Comment avancer ?
Vous faites déjà un travail important en suivant une thérapie EMDR, qui est très efficace pour traiter les réponses traumatiques et les angoisses. Voici quelques suggestions supplémentaires : L'EMDR est un excellent choix, mais vous pourriez également bénéficier de la thérapie comportementale et cognitive (TCC) pour gérer les pensées anxieuses au quotidien.
La méditation et d'autres pratiques de pleine conscience peuvent aider à réguler vos réponses émotionnelles et à diminuer l'angoisse.
Continuez à vous appuyer sur votre réseau de soutien. Leur présence peut fournir un réconfort et une affirmation que vous êtes sur la bonne voie.
Engagez-vous dans des activités qui vous apportent de la joie et qui peuvent vous aider à vous reconnecter avec vous-même hors du contexte de votre ancienne relation.
Tenir un journal de vos pensées et émotions peut vous aider à les clarifier et à les traiter plus efficacement.

Votre voyage vers la guérison prendra du temps, et il est normal de ressentir des hauts et des bas. Cependant, chaque pas que vous faites est un pas vers une vie plus saine et plus heureuse. Vous avez déjà montré beaucoup de courage et de résilience en prenant les mesures nécessaires pour protéger votre bien-être.

Merci encore pour votre confiance. Je vous souhaite force et sérénité sur votre chemin de guérison. Belle journée à vous également.
Frédérique Korzine

Frédérique Korzine Psy sur Versailles

49 réponses

87 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour,
Bravo, vous avez pris la bonne décision en allant en thérapie pour traiter vos angoisses, vous savez que ce sera long et difficile. Je n'ai pas de réponses à vous apporter sur l'explication de vos symptômes, les réponses est en vous et vous les trouverez avec l'aide de votre thérapeute. Je peux juste vous conseiller de persévérer et de continuer à vous occuper de vous et à vous développer.
Bon courage à vous
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

378 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour, à vous lire, il ne fait aucun doute que cette relation n'était pas satisfaisante. Par rapport à votre questionnement, à savoir: pourquoi ces angoisses ? Vous fournissez vous-même d'excellentes raisons qui, chez vous, provoquent une forte culpabilité. En effet, on dirait que dans cette relation "amoureuse" vous vous soyez fixée une sorte de mission. Vous cherchez à sauver cet homme de ses souffrances en vous convainquant que vous êtes responsable de son bonheur. Certes, il est généreux de s'investir dans une relation et de chercher à satisfaire l'autre, mais malheureusement certaines personnes sont des insatisfaites chroniques. Ni la qualité de votre amour, ni des efforts déployés ne changeront quoi que ce soit. Le bonheur est une affaire très personnelle. C'est d'abord à soi et en soi que l'on peut rencontrer le bonheur et si dans un second temps l'autre nous en apporte, c'est à prendre en bonus ! Effectivement, il serait bon que vous travailliez en thérapie sur les questions d'abandon et plus encore de culpabilité (l'une et l'autre étant certainement liées). Si on peut être en partie responsable des autres, on est responsable de soi-même en totalité.
David HELFT
Psychopraticien
Logothérapeute

David Helft Psy sur Paris

143 réponses

191 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour,

Si vous êtes restée un an dans cette relation qui était plutôt toxique pour vous même et malgré tous les signes de violences psychologiques que vous aviez subi… c’est que vous étiez dans une forme de dépendance affective qui cachait une angoisse de séparation / abandon.
Cette angoisse a ressurgit après vous être retrouvée seule et vous pousse à vous interroger aujourd’hui sur votre passé, ce qui est bon pour vous.

Oui, quitter votre ex a été une bonne décision.

Continuez votre travail avec votre thérapeute pour vous libérer des angoisses et aussi pour ne pas retomber dans une relation avec une personne qui ne vous respecte pas.

Je vous souhaite de comprendre ce qui vous a empêché de vous séparer de votre ex plus tôt et de guérir de vos angoisses.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12194 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2024

Bonjour,

Vos crises d’angoisses proviennent principalement du fait que vous vous considérez comme couple alors qu’en réalité, vous n’êtes que la victime de cet homme.
Certes, c’est bien vous qui l’avez quitté, mais vous l’avez fait pour votre propre sauvegarde. Il vous maltraitait (psychologiquement tout au moins) et cela provoquait en vous de grandes souffrances. Vous n’avez fait que vous protéger en réussissant à sortir de l’emprise dans laquelle vous étiez enfermée.
Je vous invite vivement à prendre du recul pour vous rendre réellement compte de la situation et de votre statut de victime dans tout cela. Si vous pensez avoir besoin d’aider pour effectuer cet exercice, n’hésitez pas à me contacter.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3590 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour,

J'ai lu avec attention votre long message et je vous remercie de livrer autant d'éléments révélant systématiquement une scène qui s'est jouée entre vous et votre ex ami très dévalorisante, déstabilsante our vous.
Vous avez certes actuellement de la culpabilité, voire de la honte de l'avoir laissé mais cette ralation était totalement toxique et infernale.
Vous avez été parfois heureuse avec lui mais à quel prix !
Où ce trouve le lien de couple dans tout cela?
La profondeur des sentiments, le soutien mutuel, l'écoute et le dialogue, la confiance partagée, la protection réciproque, l'entraide... Et tant de pierres permettant d'ériger le réel édifice conjugal.

Je ne lie qu'une lithanie de faits qui vous ont été reprochés, une absence de soutien dans des phases lourdes de perte d'êtres chers, une absence d'impulsion de sa part lors de votre prise de poste professionnel et également de la fierté de vous savoir épanouie, j'entends des reproches, des comparaisons infondées, le doute omnipotent dans le psychisme de votre ex ami, le jugement de vos expériences amoureuses antéireures ne regardabt que vous seule; un grand rabiassement et de l'humilation, bref la liste est bien longue.... Et en un mail je ne peux être exhaustive;

Votre ex est tout simplement jaloux et dénigrant. Votre choix de fuir est votre salut !!!
Félicitez-vous, ne vous ravisez pas.

Il s'agit désormais de traiter vos attaqes de paniqu ou crises d'angoisse, vous avez choisi la thérapie de l'EMDR et êtes prise en charge par cette thérapie brève. Je souhaite qu'elle soit probante sur le long terme.

Un point: pourquoi parlez-vous de traumatisme exactement? De peur d'abandon de votre part?
Il manque des pièces majeures dans le puzzle.
Mais sachez que le traumatisme ne se résoud pas seulment par la méthode de l'EMDR, il faut aller chercher le mécanisme ancré en votre psyché, notamment les éléments refoulés dans votre instance inconsciente pour en venir à bout.
Le traumatisme ne s'efface pas, il n'existe pas de gomme magique. Mais il peut être mis au rang des "souvenirs" en le déchargeant de l'état émotionnel négatif transcrit par la clère, la tristesse et avec une symptomatologie clinique très spécifique.

Je reste à votre écoute si besoin, en téléconsultation, avec grande empathie et bienveillance.

Prenez soin de Vous.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9613 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour

Vous avez été victime d'un manipulateur qui a utilisé le ressort de la culpabilisation et le ressort du dénigrement. Vous êtes donc un victime, il est donc tout a fait normal que tout cela ai eu impact sur votre vie, qui se traduise par ces crises d'angoisse.
Cette manipulation est venue prospérer sur un terreau fertile, la vraie question pour vous, c'est de savoir pourquoi vous avez supporté tout cela malgré le fait que vous saviez que ça n'allait pas et que vous n'étiez pas amoureuse. Vous parlez de peur de l'abandon, il serait bon d'en comprendre les sources.

Maintenant il vous faut aussi noter que votre vie a été fortement bouleversée, rupture, nouveau travail, achat d'appartement et 2 décès dans la famille. Cela fait beaucoup de choses qui vous plonge dans une forme d'incertitude, comment vais-je faire seule, comment vais-je évoluer dans mon nouveau job, comment vivre avec le vide de mes proches disparus etc... En d'autre termes, cela créer une perte de repères qui créé un sentiment d'insécurité.
Vos angoisses peuvent provenir de ce sentiment d'insécurité, sans doutes avez-vous une sensibilité particulière à l'insécurité. Cela parle également d'estime de Soi et de confiance en soi.

Continuez votre travail en EMDR, c'est performant pour tout ce qui est traumatismes et phobies. Si cela ne suffisait pas il faudrait envisager un travail thérapeutique visant à affermir votre estime de Soi, à repousser ce sentiment d'insécurité, en un mot à vous retrouver vous-même. La thérapie Narrative (je vous invite à vous renseigner à son sujet) peut être une bonne indication pour votre situation.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

437 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour,

Ce qui est clair c'est que vous avez pris la bonne décision. Vous n'étiez pas fait l'un pour l'autre.
Votre ex a introduit le doute en vous et il est probable que vos angoisses actuelles viennent d'un côté d'un sentiment de culpabilité et d'un autre de la "politique" de rabaissement qu'il a mené contre vous durant toute votre relation.
Vous n'êtes fautive de rien, sinon de ne pas avoir été plus prompte à accepter de voir les drapeaux rouges.
Non seulement vous n'étiez pas fait l'un pour l'autre mais de plus de durer dans cette relation toxique ne vous aidait ni l'un ni l'autre.
Il faut que mentalement vous passiez maintenant à autre chose, que vous le laissiez partir de votre esprit. Vous n'êtes plus responsable de lui et vous n'avez pas à en culpabiliser.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4279 réponses

22093 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2024

Bonjour,

Votre instinct de survie vous a poussé à fuir cette situation accablante et c'est très bien !

Votre témoignage est intéressant dans le sens où il démontre combien ce rapport dominant dominé est inhérent aux relations humaines. Dans ce couple d'opposés, le piège est de bien repérer la victime et le bourreau.
Votre ex compagnon a endossé "un déguisement de victime" tout en étant obnubilé par le fait de vous contrôler en permanence.
Ce mécanisme pervers laisse des traces dont il est tout à fait possible de se débarrasser.

Déjà, il faudrait comprendre pour quelles raisons vous avez été permissive à cette dévalorisation et l'origine n'est pas forcément dans l'angoisse abandonnique. Des ressentis mnésiques de la petite enfance nous poussent vers telle personne et on le ressent bien dans votre témoignage avec les signaux allumés dès le début de la relation et pourtant, vous y allez... Il y a une logique de l'inconscient à agir ainsi et la psychanalyse permet d'y remonter.

Je vous conseille d'avancer dans votre travail avec l'EMDR et si cela ne donne pas les résultats attendus, n'hésitez pas à aller visiter mon site "un psychanalyste en ligne".
Cordialement
Catherine Cadou

Catherine Cadou Psy sur Les Angles

254 réponses

1019 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13350

questions

réponses 137000

réponses