Ma mère fait des préférences entre ses petits-enfants, que faire ?

Réalisée par kmlgrg · 15 nov. 2016 Développement personnel

Bonjour,



Ma mère fait des préférences entre mes enfants et je trouve que ce n'est pas correct car ils ont 81/2, 11 et 12 ans et cela les affecte. Les 2 derniers n'osent rien lui dire mais mon aîné qui a une forte personnalité comme la mienne se fait rabrouer parce qu'il dit ce qu'il pense. Lors d'un échange conflictuel entre eux, j'ai pris la défense de mon fils et comme ma mère est très orgueilleuse et fière, elle n'a pas apprécié. Suite à ce conflit, mon fils a quand même rectifié le tir en changeant sa manière de s'exprimer mais ma mère a continué à être froide avec lui au point de ne même pas lui fêter son anniversaire ! A la fin de notre séjour chez elle (72 ans), cette dernière a donné des sous aux 2 derniers et continue de leur envoyer des mails alors qu'elle nous a enlevé de sa mailing liste, mon aîné et moi. Je pense qu'une adulte de cet âge devrait avoir plus de recul et comprendre que le respect va dans les 2 sens quel que soit l'âge et que le statut de senior ne donne pas droit à une" immunité diplomatique". Quand elle se trompe, elle n'a pas l'humilité de le reconnaître mais quand mes enfants font une bêtise ou parlent mal, elle leur tombe dessus. Je comprends qu'un adulte fasse preuve d'autorité mais pas d'autoritarisme. Le pire, c'est que mes 2 derniers ne l'aiment pas plus pour autant car ils voient bien l'injustice de son comportement. Depuis, 3 mois, elle et moi ne nous parlons plus. On me dit qu'on n'a qu'une mère et de plus je suis fille unique. On me dit également qu'à cause de son âge, je risque de regretter si jamais il lui arrivait qch chose. Je m'interroge de savoir la raison pour laquelle il faut que ça soit les plus jeunes qui doivent toujours faire le 1er pas ! surtout que quand nous avons atterri, je lui ai envoyé un texto pour lui dire qu'on n'était bien arrivé mais elle ne s'est pas manifestée comme les autres fois où j'ai envoyé des mails qui concernaient des sujets impersonnels mais que je devais lui notifier. Par conséquent ma mère montre clairement qu'elle ne souhaite pas rétablir la communication et d'un autre côté, mes oncles et mes tantes me disent qu'elle déprime. Comment réagir face à cette situation ?

D'avance, merci de votre retour.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 18 NOV. 2016

Bonjour,
Mais pour ma part, d'une part j'expliquerai à vos enfants l'attitude incorrecte de leur grand mère, mais je pense que c'est plutôt clair pour eux.

D'autre part, je parlerai franchement à votre mère que si elle continue à se comporter de la sorte, elle ne verra plus ses petits enfants.

Je demanderais à vos enfants de ne pas répondre à ses messages. Juste le temps qu'elle se rende compte de son attitude.

Si elle déprime vraiment, ce n'est qu'une hypothèse..., elle vous le fera savoir...

Personnellement, je partage l'avis que les personnes agées n'ont pas le pouvoir de leur âge.

Peut être qu'un déclic se fera chez votre mère si vous adoptez une attitude distance comme elle le fait avec vous.

Et concernant l'argent que votre mère a donné à 2 de vos enfants, je leur demanderais s'ils veulent bien le partager en 3.

C'est mon point de vue.

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5333 réponses

30836 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 NOV. 2016

Bonjour,
je ne suis pas sûre d'avoir bien compris le contexte: Est-ce-que votre mère fait des différences depuis le conflit avec son petit fils, ou bien les préférences existaient déjà?
Ce que je comprends c'est que vous souffrez tous de cette situation. Si votre mère ne fait pas le premier pas, ce sera à vous de le faire, sans trop tarder, pour désamorcer la crise.
Pour cela, vous pourriez lui écrire une lettre dans laquelle vous parlez de vous, de ce que vous ressentez, de votre souffrance et celle de vos enfants, sans chercher à faire des reproches à votre mère. Proposez lui dans parlez calmement pour résoudre ce conflit qui est peut-être fondé sur des malentendus et des non-dits.
Cela va vous permettre de ne pas avoir de regret plus tard.

Cordialement,
Agnès CHAMOREY
Psychologue, thérapeute de couple et de famille.

Agnès Chamorey Psy sur Toulon

62 réponses

89 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2016

Bonjour Madame
il est probable si vous êtes sa seule fille que votre mère souffre de cette mésentente.Elle a été blessée comme vous l'êtes et peut être sur un malentendu.
Les personnes âgées aiment être respectées surtout devant leurs petits enfants et vous aussi sans doute devant vos enfants.
Il est important de prendre parole: téléphonez lui, cela est plus vivant que des SMS et cela peut éviter d'autres malentendus.Dites lui votre incompréhension, rappelez lui que sans doute si vous êtes si spontanée c'est un peu grâce à elle, et que votre fils est dans cette lignée là.
Si chacune fait un pas de retrait cela permettra sans doute une reprise de langue entre vous.
N'hésitez pas à consulter si vous ne parveniez pas seule à vous sortir de cet imbroglio.
Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

663 réponses

2650 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Bonsoir Madame,

Il est difficile d'admettre..., mais la réalité des situations de vie montre que, sans forcement "avoir des préférences", toutes nos relations se lient dans les deux sens, et même en famille proche il y a des personnes (enfants, petits enfants, autres parents proches) avec qui "ça se passe mieux" qu'avec d'autres..., pour 1001 raisons liées aux comportements, aux croyances, aux contextes.

Il me semble comprendre que votre grand fils (vos autres enfants sont des filles ? je n'ai pas bien compris) a eu quand même un comportement qui a gêné votre mère (vous écrivez que par la suite "il a rectifié le tir en changeant sa manière de s'exprimer"..., donc le fait de lui avoir fait des observations lui a fait prendre conscience qu'il avait fait une erreur ?!).
Même si dans la société actuelle les jeunes se vivent et se pensent égaux des adultes..., ils ne le sont pas vraiment.
Certes, il faut que le respect soit réciproque, en paroles et en actes.
Si vous avez pris la défense de votre fils contre votre mère, elle s'est sans doute sentie blessée... dans son orgueil.
Même si vous pensez avoir raison, il aurait mieux fallu attendre que vous ayez l'occasion d'avoir une explication avec votre mère en tête à tête..., et non pas devant les enfants/dont le grand en question.
Il y a dans votre histoire comme un "règlement de comptes" du passé entre vous et votre mère... par le biais du conflit avec votre fils.
Pourquoi vous n'arrivez plus à parler à votre mère ? Vous lui en voulez toujours ? Elle semble aussi vous en vouloir..., certes.

Il serait dommage de ne pas essayer de reprendre les relations avec votre mère, quitte à aller la voir seule, et lui parler de vos ressentis d'injustice (et autres), de la peine que ça vous fait (et, oui, derrière la colère il y a de la peine).

Quelque chose de votre histoire familiale refait surface..., et joue sur le présent. Rompre les liens...n'est pas une solution...et créerait un "précédent" (s'il n'y a pas déjà un, plus ancien...) pour vos futures relations avec vos enfants : le "transgénérationnel" est très actif.

Je vous souhaite de pouvoir "prendre sur vous" encore une fois..., pour inviter votre mère à une discussion plus franche des deux cotés. Ce n'est pas facile..., et je ne suggère pas qu'il faut tout accepter..., mais essayez de vous mettre à sa place..., en lui faisant comprendre la votre, aussi.

Je vous souhaite de réussir à apaiser les relations avec votre mère, pour l'aider à devenir la mère et la grande mère que vous aimeriez qu'elle le soit !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4266 réponses

11743 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Bonjour,
Personne a le droit de vous faire du mal parce qu'elle est votre maman, qu'elle est âgée, etc. En ce qui concerne vos enfants, le rôle d'une maman c'est de les défendre, comme vous faites.
D'un autre côté votre maman est une personne âgée, qui peut souffrir de dépression (très fréquent pour les personnes âgées), il se peut qu'elle aussi ai besoin d'aide, car une personne de son âge reste parfois isolée, de plus quand une personne est en dépression, elle n'a pas envie de faire la démarche de demander de l'aide et cela augmente son état dépressif, si c'est son cas. Donc parfois en proposant de l'aide tout peut s'améliorer, parlez avec elle, dites lui simplement qu'elle vous fait mal en agissant de la sorte, et proposez lui votre aide?

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Marigny

430 réponses

2460 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Bonjour,
Il est vraisemblable que votre mère déprime. Et comme souvent chez les dépressifs, se met en place "le clivage" : les gentils d’un côté, les méchants de l’autre ; ces derniers étant ceux à qui on fait payer son mal-être intérieur.
Essayez de lui faire comprendre que les enfants n’ont pas à être otages des adultes, que leurs réactions d’enfants ou d’ados, spontanées ou maladroites, n’ont pas à être prises au premier degré et générer des conflits qui n’ont pas lieu d’être entre générations .
De votre côté, vous pouvez garder le contact, et si elle ne donne pas suite, au moins vous ne pourrez pas vous en vouloir d’avoir manqué à votre conscience ces dernières années.
Courage et Cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2270 réponses

6746 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Bonjour,

À vous lire, il semble que le sujet de votre question est mal formulé.
Il s'agit plus d'une relation difficile mère fille et peut être de préférences faites dans votre fratrie.

Votre mère a 72 ans. Peu de chances qu'elle change de point de vue.

Et si vous vous posiez la question suivante à vous-même "à quoi me sert de maintenir la lutte avec ma mère ?".
Vous aurez beau nous expliquer à quel point elle est difficile, cela ne changera pas votre désappointement interne quant au fait que ce n'est pas vous qu'elle préfère.
Embarquer vos enfants dans cette lutte me paraît une très mauvaise idée. Il seront mis entre vous et elle.

Je vous souhaite d'aller voir un psy afin de parler de votre difficulté avec elle, en dehors d'elle.
Sans cela, à régler vos comptes (malgré leur légitimité) l'agressivité et la culpabilité vous attendent.

Marie-Claire Binette Psy sur Bordeaux

103 réponses

658 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Bonjour,
Je suis assez d'accord avec vous sur certains points, votre maman à l'air de faire preuve d'autoritarisme et il semblerait qu'elle fasse une différence entre vos 3 enfants.
Le mieux serait je pense, de briser la glace et de lui dire une fois pour toute ce que vous pensez de son comportement.
Restez dans cette situation n'est pas la solution.....
Dites lui ce que vous ressentez sur sa distance, sa froideur mais aussi son orgueil et sa fierté, que cela vous blesse, vous et vos enfants.
Libre à elle ensuite de prendre la bonne décision, vous aurez vous en tout cas fait ce que vous aviez à faire.
Je vous souhaite beaucoup de courage à vous et votre famille...::

Vanessa Haguel Psy sur Aix-en-Provence

52 réponses

248 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Bonjour kmlgrg,
Tout d'abord, il me semble qu'il n'est pas nécessaire de maintenir une relation toxique, même s'il s'agit d'une relation mère-fille. Concernant vos enfants: les liens primordiaux sont ceux établis avec leur mère et leur père, le reste est bonus quand ça se passe bien. Seule, vous pouvez sentir si cette relation mérite d'être maintenue ou non, ce qu'il y a de sûr, c'est que si vous ne vous sentez pas bien dans votre relation avec votre mère, vos enfants ne le seront pas non plus. Ensuite, la question qui se pose, c'est comment vivez-vous cette séparation? L'attitude de votre maman privilégiant vos deux derniers au premier (qui vous ressemble) semble être le reflet de la relation qu'elle a entretenue avec vous: peut-être qu'il serait intéressant de travailler pour vous les mécanismes de cette relation, qu'est-ce qui a été si souffrant? pourquoi?, sans doute dans un souci de non répétition pour vos enfants.Les difficultés familiales ont tendance à se répéter (psychogénéalogie) lorsque les mécanismes n'ont pas été mis à jour. Sans doute que cette situation est souffrante pour vous (pas simple de couper les relations avec sa mère même si cela paraît vital....), aussi sachez qu'une thérapie peut vous aider à vous accompagner dans votre choix, comprendre les raisons de cette relation difficile et sans doute aussi s'occuper des blessures passées dues à cette relation mère-fille. Ecoutez votre petite voix intérieure, seule vous, savez ce qui est bon pour vous et vos enfants, et si ce choix est difficile, n'hésitez pas à vous faire accompagner. Avec toute mon attention,

Sandrine Delaporte, psychopraticienne

Delaporte Sandrine Psy sur Libourne

55 réponses

398 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Développement personnel

Voir plus de psy spécialisés en Développement personnel

Autres questions sur Développement personnel

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses