Que faire quand on ne ressent plus d'espoir ? Quand tout est vide ?

Réalisée par Laydmnei · 27 janv. 2020 Aide psychologique

J'ai eu une vie un peu compliquée. Je vis et j'ai vécu dans une famille malsaine.
Mon père est un pervers narcissique et ma mère ne s'occupait que très peu de ses enfants, juste en surface. J'ai commencé très jeune à avoir des tocs et des phobies.
À cause de mes insécurités d'enfants que ma famille amplifier. J'étais terrifié et mes parents ne m'apporté aucune protection.Les phobies on prit énormément de place et à cause d'elle j'ai commencé à subir un harcèlement scolaire.
L'harcèlement était autant dû coter des enfants que des adultes. J'ai sombré dans une grande dépression durant mon adolescence car je n'avais aucun moyen de m'en sortir, aucun adulte ne voulais m'aider et j'avais tous les ados contre moi. Ça a duré pendant tout mon collège, le harcèlement grandissant d'année en année, jusqu'au lycée. Là j'ai commencé à avoir une phobie scolaire et sociale tellement grande que je fondais en crise d'angoisse rien qu'a l'idée d'aller au lycée ou sortir. J'ai dû expliquer à ma famille mon harcèlement et ce fut horrible. Car ce sont toujours des gens malsains.
Donc ils m'ont rabaissé au possible.Seul ma mère à petit progresser en essayant vraiment de changer. Mais se fit compliquer et très difficile.
Au final, je suis resté enfermé deux ans chez moi, tout en faisant des cours par correspondance.Au bout de c'est deux ans, j'ai voulu ressayer tant bien que mal de retourner dans un petit lycée.
Ma mère essayait tant bien que mal de me soutenir avec ses moyens.
Ce fut compliquer car je suis tombé sur des profs horribles, qui me dénigrer.
Faire face à ça mais complètement détruit, encore. Je n'ai pas réussi à tenir plus de deux trimestres avant de rater des cours. Bref, au final, j'ai fini par abandonner et retourner faire des cours par correspondance.
À côté de ça, j'ai vécu d'autres expériences traumatiques qui ont forgé une part de mes angoisses.Dans mon malheur, j'ai eu la chance d'être suivie par divers psys depuis mes 10 ans. C'est toujours très compliqué et malgré les années de thérapie, j'ai toujours l'impression d'être cassé.
Je progresse bien sur, j'ai énormément progressé sur mes phobies, angoisses, toc, etc., mais je ne suis jamais guérite.
Depuis quelques mois, je commençais à ressentir de plus en plus d'angoisse à cause du climat actuel. Économie, sociale, environnemental. Tous les jours ça devenait compliquer.
R'ajouter à ça l'angoisse d'être toujours aussi isolé et divers problèmes que je n'ai pas encore réglé qui ont refait surface.J'en ai parlé à ma psy, nous travaillons là-dessus mais l'angoisse persiste.

Autre point important : Je suis très créative. J'ai toujours adoré créer et inventaient des histoires est une de mes activités créative préférait.
Quand j'ai commencé à tomber dans mes années d'isolement. Je passais mes journées à lire et à imaginer des histoires.J'ai développer des amis imaginaires pour pallier ma solitude, je le sais. J'en ai déjà parlé avec beaucoup de psys et ce point ne me gêner pas habituellement.

C'était une réponse à la solitude que je ressentais et un moyen de trouver des confidents, un lien avec moi-même.
Je suis parfaitement consciente que vivre dans son imaginaire n'est pas sain. Ce n'est jamais plaisant à admettre car je suis constamment jugé là-dessus. Mais c'était la seule réponse que j'avais et j'ai actuellement pour relâcher la pression.
J'ai eu la chance une fois de rencontrer une personne comme moi, qui elle, étais bien dans sa vie mais qui pour autant continuer d'avoir un monde à elle. Les deux sont impossibles à cohabiter ?... C'est tout au rien ?
Sauf qu'actuellement, comme je le disais plus tôt, j'ai commencé à avoir un surplus d'angoisse. À me répéter que ça fais des années que malgré tout j'essayer encore et toujours de m'en sortir et que tous mes efforts sont finalement vains. Car oui, si le monde va si mal, à quoi bon .
IL y a quelques jours j'imaginais une autre histoire que j'aimerais écrire un jour, et d'un coup je me suis mis à pleurer. J'ai ressenti une immense douleur.
Car j'avais l'impression que tout mon imaginaire venait de mourir, que tout mon monde venait de mourir. Je venais de réaliser à quelle point je suis seule. Que je l'ai toujours était.
J'adore mes histoires, je sais quel est un parti de moi, mais justement elles sont en moi. Non réel. Je reste seule.
Cette pensée m'a détruite je crois. J'ai passé mes journées allonger chez moi. J'ai l'impression de ne plus rien ressentir.
Tout me paraît vide. J'ai l'impression d'être vide. Je n'arrive plus à rien inventer et lire est devenu plus compliquer.Je suis juste seule avec moi-même et j'en souffre.
J'ai toujours été très lucide sur mes problèmes, j'ai passé de longues années de ma vie à décortiquer mon cerveau dans tous les sensés mais c'est la première fois que je me sens si vide. Soit je pleure, soit je suis désespéré, soit je suis apathique.
Après tant d'années, je me sens plus que jamais perdue...
S'il vous plait, ne me jugez pas...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 29 JANV. 2020

Bonjour,
Déjà, nous ne vous jugeons pas mal, vous êtes courageuse. Vous pourrez certainement un jour utiliser votre créativité pour en faire quelque chose de positif et être fière de vous.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

620 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JANV. 2020

Bonjour Laydmnei,

Ce n'est pas parce que votre histoire est compliquée que vous ne pourriez pas vous en sortir ! Le fait d'avoir bien réfléchi à votre histoire est un plus si vous voulez entreprendre une psychothérapie, de même la créativité... Alors, n'hésitez plus, consultez !

Si vous voulez continuer le dialogue, je reste disponible.
Bien à vous, R CLIT
Docteur en Psychologie clinique, psychothérapeute, analyste sur Paris

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

124 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JANV. 2020

Bonjour Laydmnei,
Je suis touchée par ce que vous décrivez.
Vous avez peur d'être jugée et d'autre peurs plus profondes.
Avoir une vie fantasmatique est important et bénéfique pour l'être humain. Pour vous cette vie est devenue un refuge, car vous vous sentez à l'abri dans votre imagination et cela, comme vous le dites, vous a été utile.
Si vous étiez en face de moi je vous demanderai quel est votre désir? Que souhaitez vous pour vous? Peut-être que ce désir n est pas tout à fait clair au début, une partie de la thérapie serait de le chercher. Ensuite je vous accompagnerai à découvrir pas à pas la route vers ce désir... En même temps il est important de vous accompagner dans la découverte de ce qui fait obstacle sur ce chemin.
Je pense qu une thérapie de type analytique peut vous aider.
Bien cordialement,
Felicia Asan
Psychopraticienne en Analyse Transactionnelle


Felicia Asan Psy sur Champgenéteux

113 réponses

119 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses