Je n’arrive pas à sortir de la dépendance affective.

Réalisée par Naëla77 · 13 févr. 2023 Dépendance affective

Bonjour

J’ai 23 ans et depuis plusieurs années je suis enfermée dans un problème de dépendance affective. Pour commencer, je répète souvent les mêmes schémas quand bien même j’ai beaucoup changé au fil des années.

Il y a eu un temps où je souffrais tellement que je me scarifiais beaucoup. J’étais hospitalisée, suivie…

Aujourd’hui tout va mieux. J’ai arrêté de me faire du mal, je prends davantage soin de moi, j’ai des rêves et des projets, je fais des études qui me plaisent… tout s’est amélioré. Néanmoins, au niveau relationnel, je suis encore dans quelque chose de compliqué. Aujourd’hui, je suis dépendante envers une amie à moi qui était mon ancienne collègue il y a 7 mois. Lorsque nous étions collègues nous n’étions pas très proches. De plus, quand j’étais dans cette entreprise j’avais ce problème de dépendance avec un responsable mais nous n’échangions que dans le cadre du travail. Lorsque j’ai dû arrêter de parler à ce responsable bien plus âgé que moi, ma collègue a été très présente pour me soutenir. Je vais l’appeler Jeanne. Nous sommes devenues très amies Jeanne et moi. Depuis plusieurs mois il n’y a pas un jour où nous n’échangeons pas plusieurs messages dans la journée. Aujourd’hui elle est tout pour moi. Je pensais être tombée amoureuse d’elle mais je ne pense pas que ce soit cela même si je pense quand même que les émotions ne mentent pas et que j’ai ressenti des choses. Comme une sorte d’attirance de mon côté. (Pas partagé comme elle va bientôt se marier). La dimension un peu exceptionnelle dans cette histoire est que Jeanne a mon âge alors que je rencontre généralement cette dépendance avec des personnes bien plus âgées que moi. Aujourd’hui notre relation nous convient à toutes les 2. Mais lorsque je n’ai pas de nouvelles d’elle pendant plusieurs heures, je vais me sentir très mal. L’intensité de mon mal être peut varier. Je peux me sentir parfois pas très bien avec un coup de mou, une petit stress. Mais ça peut monter très vite et mon corps va se mettre à trembler, et je vais me sentir si faible que je vais peiner à rester debout. Mon corps devient très lourd... Je n’ai ça que lorsqu’elle ne va pas me répondre pendant un long moment (quelques heures) ou lorsque je ne lui aurais pas beaucoup parlé dans la journée.
C’est un enfer car j’ai énormément de mal à prendre le dessus. J’essaye de me parler et de me raisonner et donc ça peut s’apaiser légèrement. Mais parfois je ne vais pas réussir. Quand ça arrive, je n’arrive a me concentrer sur plus rien d’autre quand bien même j’essaie de détourner mon attention… c’est comme si je perdais toute énergie. Toute lucidite, je n’arrive plus à réfléchir. C’est encore arrivé récemment , alors que j’étais avec des amis et que je passais un bon moment. Mais je n’avais pas de nouvelles de Jeanne pendant quelques heures alors j’ai commencé à me sentir très faible et mon corps a tremblé. Lorsque j’ai fini par avoir de ses nouvelles, lorsque j’ai entendu sa voix par téléphone les tremblements se sont arrêtée et j’ai retrouvé toute mon énergie. C’est comme si juste l’avoir entendu m’avait ressourcée. Comment je peux faire pour sortir de tout ça? J’estime me combler assez d’amour, je prends soin de moi, je suis a l’écoute de mes envies et besoin j’ai tout changé pour que mon rapport avec moi même s’améliore. Comment est il possible que je sois toujours dans ce problème alors que tout a changé pour que je me sente mieux aujourd’hui ? Mon amie est très compréhensive et à l’écoute ce qui fait donc fonctionner notre relation fonctionne puis je ne suis pas dans la relance de messages, d’appel et nous communiquons beaucoup. Puis l’amour que je lui porte est si fort… c’est la première fois que j’ai une amie à laquelle je suis autant attachée. L’idée de la perdre ou qui lui arrive quelque chose me rend très triste.

Cette dépendance reste une véritable souffrance de mon côté qui m’empêche par moment de vivre normalement mon quotidien.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 14 FÉVR. 2023

Bonjour Naëla,

Vous avez un bien jeune âge, 23 ans, et tous les symptômes que vous décrivez très bien et dont vous êtes lucide avec grande pertinence montrent effectivement que vous avez une profonde dépendance affective.
A la lecture de votre message, il réside déjà une analyse en amont, avez -vous effectué une thérapie?

Vous dites avoir beaucoup changé au fil des années, être passée par des périodes de scarifications, vous être "enfermée" dans les "mêmes schémas"?
Autant de jalons que vous posez et suscitant réflexion, ne pensez-vous pas?

Vous posez le diagnostic de "dépendance affective", vous ou un thérapeute?
Ce n'est pas anodin de poser une étiquette de cet ordre.

Vous avez mis dans ce message le focus sur la souffrance éprouvée depuis que "Jeanne" est entrée dans votre ligne de vie mais vous ne parlez pas de famille, d'autres liens....
Vous soulignez également l'absence d'ambiguité du côté des affects de "Jeanne" qui va bientôt se marier, ce qui ne fait pas écho à vos désirs, est-ce bien cela?

La dépendance affective émane des relations de la petite enfance, notamment du sentiment de "rejet" éprouvé par le très jeune enfant. Quels ont été vos liens avec votre mère? Vos parents? Quels sont ils aujourd'hui?

Vous avez des termes forts comme "se combler assez d'amour"... Mais alors, il réside un vide affectif, non?
Que recherchez vous dans des personnes plus âgées que vous? .....

Votre message est, je l'avoue, très intéressant et vous êtes un tableau ou plutôt un puzzle dont il devient nécessaire de mettre en place l'ensemble des pièces pour vous connaitre enfin, vous, Naëla.

Je vous invite à mettre en mots vos maux psychiques pour vous découvrir et laisser apparaître derrière cette ombre portée votre réel visage, votre identité, en déroulant pas après pas l'écheveau de votre vie, en apprenant à comprendre pourquoi ce gouffre affectif que vous tentez de combler et qui induit toute cette souffrance.

Je suis à votre disposition pour vous éclairer la voie qui vous apportera le soulagement mais aussi l'épanouissement nécessaire dans votre vie de jeune adulte.

Je suis disponible en téléconsultation, en toute bienveillance et avec grande empathie.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

883 réponses

8103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2023

Bonjour Naëla
De ce que vous écrivez, vous avez déjà bien avancé psychologiquement, vous êtes persévérante, donc vous allez y arriver
Je suis spécialisée dans la dépendance affective et vous accompagne avec grand plaisir sur ce chemin de reconnexion avec vous même
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6316 réponses

3352 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2023

Bonjour Naëla,

Tout d’abord, Le fait que vous soyez si consciente de votre comportement, et de cette répétition de schémas est positif. Votre lucidité est deja une belle avancée.

Dans votre message, on devine une blessure de l’abandon et/ou de rejet. Travailler sur l’origine de cette blessure peut être interessant, notamment au travers du schéma familial.

Ce schéma qui se répète est un moyen pour vous de revivre cette blessure, et inconsciemment cela peut vous permettre de revivre un sentiment si habituel, et donc presque confortable alors même qu’il est si difficile à vivre au quotidien.

Je vois de nombreuses pistes intéressantes à travailler qui pourraient vous aider dans un premier temps à mieux vivre au quotidien et dans un deuxième temps venir apaiser ces blessures sur le long terme. L’hypnose Ericksonienne et la PNL sont deux outils très intéressants et adaptés que je pratique en cabinet ou en visio.

Je vous souhaite une bonne continuation,
Mathilde de La Codre

Mathilde de La Codre Psy sur Paris

3 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Naëla,

La dépendance affective vient toujours de ce que l'on chercher à compenser, notamment à l'âge adulte, ce que l'on n'a pas eu dans son enfance. On demande à l'autre de nous donner ce que l'on n'a pas eu au lieu d'accepter d'entrer dans l'âge adulte avec cette "béquille".
Dans votre cas on peut déceler une forte angoisse, comme si dans votre enfance, quelque chose vous avait fait brutalement défaut en terme d'appui. Ce serait bien de creuser cette peur, de voir comment vous la visualisez, à quoi elle renvoie dans votre histoire personnelle.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

3891 réponses

20324 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

bonjour

Il est positif que vous ayez déjà pris des mesures pour prendre soin de vous et améliorer votre relation avec vous-même. Cependant, vous continuez à avoir des difficultés relationnelles et à éprouver une forte dépendance envers votre amie Jeanne. Il est important de comprendre que la dépendance affective peut être complexe et difficile à surmonter seul. Il est donc recommandé de demander l'aide d'un professionnel, tel qu'un psychothérapeute, pour vous aider à travailler sur les schémas de dépendance et à développer des habitudes de pensées et de comportements plus sains et autonomes. Un psychothérapeute peut également vous aider à explorer et à comprendre les raisons sous-jacentes de votre dépendance affective, qui peuvent être liées à des expériences passées ou à des modèles relationnels dans votre vie. En travaillant avec un psychothérapeute, vous pourrez développer des compétences pour maintenir des relations saines et autonomes, tout en gardant votre amitié avec Jeanne.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

90 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2023

Bonjour Naela,
Ce que vous décrivez de vos comportements et ressentis correspond effectivement à la dépendance affective. C'est un système de défense que l'on met en place dans l’enfance quand on a été confronté à la peur de l'abandon, généralement en lien avec le parent du sexe opposé et qui se réactive tout au long de la vie si on n'en prend pas conscience et surtout si on ne guérit pas les blessures d'origine. Pour mieux comprendre, je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même".
Personnellement, je propose un programme qui commence par la guérison de l’enfant intérieur et se poursuit avec l'apprentissage de l'amour de soi : en effet, le fait de ne pas s'être senti aimé quand on est enfant conduit au désamour de soi et la peur de l'abandon amène à des comportements qui deviennent la plupart du temps contre productifs, car étouffants pour l'être aimé.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4366 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Cher Naëlla,

Vous décrivez un problème de dépendance affective qui vous affecte dans votre vie personnelle et relationnelle. Cela peut être difficile à gérer et à surmonter, mais sachez que c'est possible. Il est important de comprendre que les schémas de dépendance affective sont souvent le résultat de blessures émotionnelles antérieures non résolues, et que le traitement peut consister à explorer et à guérir ces blessures.

Il peut être pertinent de consulter un thérapeute, au moins pour explorer ces difficultés et travailler sur votre estime de soi, votre sécurité émotionnelle et votre capacité à construire des relations saines et satisfaisantes. L'idée est de pouvoir vous aider à développer des compétences de gestion de vos émotions et à prendre le contrôle de votre vie.

L'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) peut également être utile pour traiter les blessures émotionnelles antérieures qui peuvent contribuer à la dépendance affective.

En attendant, voici 4 conseils pour commencer à gérer par vous même cette dépendance affective

1) Identifiez les causes de votre dépendance affective. Prenez du temps pour réfléchir à vos motivations et à ce qui vous pousse à rechercher une validation constante de la part de votre ami.

2) Établissez des limites saines. Décidez de ce que vous êtes prêt à accepter ou non dans votre relation d'amitié et communiquez clairement vos attentes à votre ami.

3) Cultivez votre propre vie sociale et personnelle. Cela vous aidera à vous sentir plus en sécurité et moins dépendant de la validation de votre ami.

4) Soyez honnête avec vous-même et avec votre ami. Discutez franchement de votre dépendance affective et de ses effets sur votre relation, et travaillez ensemble pour trouver des solutions pour vous aider à vous sentir plus en sécurité et moins dépendant.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus d'informations ou de soutien.

Arnaud SOTO
psychologue & praticien EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

385 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour Naela,
Vous êtes en effet très lucide sur votre situation et on sent bien à vous lire que que vous avez déjà travaillé sur vous .
Vous avez mis en place des stratégies de contournement et de maîtrise de certaines réactions mais bien sûr cela n’est pas suffisant.
De la même manière que votre dépendance affective n’est pas apparue en 15 jours elle ne disparaîtra pas en un mois.
Votre dépendance affective est une réponse archaïque de votre psychique à un comportement qui vous a été imposé lorsque vous étiez vous même réellement dépendante dans les toutes premières années de votre vie.
C’est une réponse qui a été mise en place pour votre survie psychique à l’époque où votre psyché en développement s’est sentie menacée.
Pour déconstruire cette réponse que votre inconscient a érigé en système de défense il vous faudra un travail sur vous régulier et patient de plusieurs mois peut-être, de plusieurs années en psychothérapie analytique.
Mais à l’arrivée vous aurez réglé bon nombre de problèmes, éliminé les souffrances qui découlent de ce trouble et vous vivrez au plus proche de votre vrai Moi.
Je trouve par ailleurs le fait que votre dépendance aujourd’hui se fixe sur une femme qui va se marier est très intéressant …
Vous devriez travailler tout cela !
Restant à votre écoute,
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2351 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour,
Votre corps vous parle :) qu'essaie-t-il de vous dire ? C'est comme si l'absence de l'autre vous faisait perdre pied, vous effondrer, tomber dans le vide ? Comment le diriez-vous, essayer de décrire et cerner cette sensation. Il semble que ce soit une angoisse archaïque, c'est-à-dire une angoisse en lien avec le sentiment d'existence. Probablement en lien avec une expérience très insécurisante vécue avant d'acquérir le langage (ce n'est qu'une hypothèse).
L'idée serait d'exprimer cette terreur à l'aide de votre corps (dessin, modelage, danse, psychodrame, ...) mais également en essayant de mettre des mots.
Je vous souhaite de trouvez de l'apaisement,
Prenez soin de vous,
Camille Andrieu

Andrieu Camille Psy sur Annonay

8 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour,
La dépendance affective que vous vivez actuellement est tellement présente aujourd'hui qu'elle occupe toute votre vie.
Vous avez cessé de vous faire mal physiquement, mais maintenant la souffrance psychique, émotionnelle, affective, dépasse le
supportable et provoque des réactions d'angoisse.
Pour avancer et prendre du détachement, il vous faudrait parvenir à comprendre quelle est l'origine de cette dépendance, quelle blessure , souffrance cherche-t-elle à combler.
Cela nécessite un travail accompagné par un thérapeute.
Je reste à votre écoute
Sophie Galliot

Sophie Galliot Psy sur Paris

12 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour Naëlla

En effet, vous avez beaucoup travaillé sur vous et cela se sent dans ce que vous décrivez : vous vous analysez, vous vous observez et vous acceptez d'en parler et de demander de l'aide. Tout cela est en effet le signe qu'aujourd'hui, vous savez prendre soin de vous.
Vous décrivez votre état lorsque Jeanne ne vous écrit pas ou ne vous donne pas de nouvelle pendant un certain temps. Je vous invite à vous concentrer sur ce ressenti : peut être pouvez vous écrire ce que vous ressentez lorsque vous êtes dans cet état en acceptant que "c'est ce que vous vivez".
Voyez vous, vouloir fuir vos pensées et vos émotions ne va faire que les envennimer. L'idée serait plutôt d'accepter ce qui est là et d'aller le regarder "en face". Qu'est ce que totues ces émotions qui remontent lorsque vous êtes dans cet état de manque, font remonter à la surface ? qu'est ce que cela dot de votre histoire, de vos blessures passées ? acceptez de revivre cela et de comprendre le message de votre corps dans ces moments là.
Si c'est trop difficile à affronter pour vous, je me tiens à votre disposition pour vous accompagner et vous aider à clarifier tout cela. La thérapie vous serait d'une grande aide car elle vous donnerait également le regard extérieur d'un professionnel sur ce qui se passe en vous.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1210 réponses

2349 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour Naella et merci de vous confier

Vous avez commencé à souffrir tôt et malgré une prise en charge hospitalière il vous reste des zones d'ombre à explorer pour comprendre comment s'est formée cette dépendance que vous reproduisez.
La prise en charge hospitalière vise très souvent l'urgence, et par conséquent les comportements destructifs dans votre cas.
Vous ne dites rien de vos pensées à cette époque de vos scarifications.
Vous nous indiquez que vous prenez soin de vous maintenant et c'est une excellente chose que je vous encourage bien entendu à poursuivre. Mais il ne faut pas non plus que cela devienne une obligation, une obsession. Pas de "il faut que". ; )

Vous avez fait beaucoup de travail sur vous, mais il apparaît utile que vous ayez une aide pour poursuivre ce travail , comprendre et transformer vos comportements et vos émotions actuels.
Pour que ce travail ne soit pas trop long il existe des thérapies brèves . Les TCC( thérapies comportementales et cognitives) ont été évaluées par l'INSERM notamment. Ce sont les seules évaluées scientifiquement. Vous pouvez donc vous y fier.

Si vous souhaitez me contacter faites le par téléphone ou mail (voir mon site neuracosme), l'agenda étant défaillant.
J'aurai grand plaisir à vous accompagner sur cette jolie route.

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---








Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

344 réponses

355 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour

Oui en effet vous êtes en souffrance, votre dépendance affective vous bloque dans la poursuite de votre vie au quotidien.

Néanmoins vous êtes attaché à cette personne ce qui démontre votre qualité d'empathie.

Pour sortir de cette souffrance il va être nécessaire de continuer à prendre soin de vous et de commencer à réfléchir ce qui est bon pour vous et ce qui ne l est pas.

Si vous le souhaitez nous pouvons continuer cet échange par téléphone

Je reste à votre disposition avec bienveillance

Bien à vous

Mr keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

648 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour,
Il est important que vous soyez aidée pour voir ce que vous apporte cette relation avec Jeanne et trouver avec le temps les ressources qui sont en vous pour vivre chaque instant de votre vie de façon autonome.
Dans la mesure où les situations se répètent dans votre vie, la psychanalyse est une pratique qui vous aidera à travailler en profondeur.
Je suis à votre écoute si vous souhaitez entreprendre un travail sur vous.
Raphaëlle Richaud

Raphaëlle Richaud Psy sur Paris

60 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour Naella,
Il est encourageant de savoir que vous avez pris des mesures pour prendre soin de vous et que vous avez des projets et des objectifs pour votre vie. Cependant, il est important de reconnaître que la dépendance affective est un problème profondément ancré et qu'il peut prendre du temps et des efforts constants pour s'en sortir.

Il est positif que vous ayez identifié que votre amitié avec Jeanne a déclenché votre dépendance affective. Il est important de comprendre que les relations saines sont basées sur l'équilibre et le respect mutuel, et qu'il est important de cultiver des relations saines qui ne dépendent pas d'une seule personne.

Il pourrait être utile pour vous de consulter un professionnel de la santé mentale pour travailler sur votre dépendance affective. Un thérapeute peut vous aider à identifier les schémas de pensée et de comportement qui contribuent à votre dépendance et à apprendre des compétences pour développer des relations plus saines et équilibrées.

Il est également important de cultiver des activités et des intérêts en dehors de votre relation avec Jeanne pour renforcer votre confiance en vous et votre indépendance émotionnelle. Travailler sur votre propre estime de soi et développer des relations saines avec d'autres personnes peuvent également aider à réduire votre dépendance affective.

Enfin, soyez indulgent avec vous-même et reconnaissez que le changement prend du temps et des efforts constants. Continuez à travailler sur vous-même et cherchez de l'aide si vous en avez besoin.
Praticienne en psychologie et hypnose
Eft,PNL,EMDR

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

919 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour, oui il y a là un syndrome d’affectivité et d’amour forts. Et elle n’est pas encore mariée… Je ressens chez vous le besoin d’un sas de décompression pour vous confier régulièrement et vider votre sac. Si elle ne partage pas de sentiment amoureux, il est important de vous libérer un tant soit peu de cette relation amoureuse et toxique à la fois… Car vous vous victimisez et attendez son secours à chaque fois, un jour elle ne sera plus autant dispo… Si vous souhaitez en parler, faites moi signe. Courage ça se travaille

Mohamed El Khayari Psy sur Lille

49 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Dépendance affective

Voir plus de psy spécialisés en Dépendance affective

Autres questions sur Dépendance affective

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16050

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses