Triste, enceinte et conjoint alcoolique

Réalisée par Sef1709 · 23 nov. 2022 Addictions

Bonjour,
Je suis enceinte de 4 mois.
Mon conjoint est alcoolique et essaie de s'en sortir. Rv psy, antidépresseurs, aa 1 fois et n'y est pas retourné. Il n'a pas arrêter l'alcool plus d'une semaine d'affiler et à toujours des rechutes. Depuis plusieurs mois qu'il a entamé ses démarches rien ne change.
Depuis que je suis tombée enceinte mon conjoint dors sur le canapé par choix. Il se bat avec ses mauvaises idées et ne travaille plus depuis 2 mois.
De mon côté j'essaie de le soutenir de mon mieux, mais depuis ma grossesse j'ai du mal à contenir mes émotions. Je pleure constamment, je suis épuisée tension très basse. Je me sens seule dans mon couple et dans ma grossesse. Il ne s'intéresse pas à cette grossesse. Il ne lit pas le bouquin que je lui montre, ne s'intéresse pas aux achats, a la chambre ou a comment je vis ma grossesse. J'ai peur pour notre avenir. Je n'ai plus confiance dans les promesses que me fait mon conjoint et je suis aussi en colère.
Quand je lui en parle il me dit que ce n'est pas vrai et qu'il vient aux échographies. Et que je ne peux pas comprendre sa maladie qui est l'alcoolisme.
Je ne sais plus quoi faire, je n'en peux plus. J'ai peur que mon état mental et physique ne soit dangereux pour mon bébé.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 24 NOV. 2022

Bonjour,

Il est primordial de prendre soin de vous et de votre enfant à venir. Vous avez besoin d'un environnement serein pour que votre grossesse se déroule dans de bonne condition.
Vous ne pouvez pas influer sur le comportement de votre conjoint qui se débat avec son addiction, et ce n'est pas chose facile. Pour autant vous ne pouvez pas continuer à le soutenir à votre détriment.

SI vous en avez la possibilité prenez de la distance en allant vivre ailleurs quelques temps. Essayez de voir si un membre de votre réseau familial ou amical peut vous accueillir le temps de vous poser, de prendre du recul sur la situation et de réfléchir au calme à votre projet de vie. votre enfant aura besoin d'un environnement sécure tant sur le plan du quotidien que sur le plan affectif et psychique.

Vous êtes votre priorité, d'autant plus en ce moment. Quelle que soit la décision que vous allez prendre pour votre avenir, prenez la sans culpabilité, au mieux de vos intérêts et de ceux de votre enfant.

Restant à votre écoute.

Agnès FAVRD
Psychopraticienne (consultations en ligne et en cabinet)

Agnes Favard Psy sur Marseille

127 réponses

246 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour,
Votre état général de fatigue et le fait que vous êtes enceinte fait que vous ne pouvez plus porter votre mari qui manifestement de complaît dans son costume de victime et ne fait pas de réels efforts pour s'en sortir et ne manifete pas de réel intérêt pour l'enfant à venir. Arrêter de boire n'est pas la solution, ou du moins, elle ne sera pas efficace si cette abstinence (difficile) n'est pas associée à un vrai travail thérapeutique : on ne boit pas sans raison. L'alcool est le moyen qu'il a trouvé pour régler ses problèmes, avec toutes les conséquences que vous connaissez.
Ce n'est pas à vous d'être le sauveur de votre conjoint, il est en possession de ses facultés intellectuelles, c'est donc à lui de se prendre en charge. En revanche, votre bébé a besoin d'une maman sereine car il ressent déjà vos énergies. C'est lui que vous devez protéger et cela passe par votre propre protection.
je pense qu'il faut vous faire aider pour acter en vous comme "juste" le fait que vous devez sortir de cette situation en prenant de la distance pour vivre plus sereinement. Plutôt que laisser votre mental vous souffler toutes les mauvaises raisons de laisser les choses en l'état, utilisez le pour chercher des solutions de logement, d'aide (organismes, famille amis) etc...
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

5388 réponses

2864 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour Madame,

Vous êtes dans une situation très triste…

Il est possible que votre conjoint puisse s’en sortir…, mais il est probable qu’il soit tellement fragile que l’absence de travail et l’arrivée prévue de l’enfant l’angoissent tellement qu’il ne puisse pas encore se sevrer…

Il est important qu’il suive une bonne thérapie.
Vous pouvez d’ailleurs chercher à être accueillis à deux pour une thérapie familiale dans un CSAPA : ça peut vous aider à évoluer ensemble.

Pour comprendre l’alcoolisme…, vous avez toutes les informations nécessaires sur Internet.
C’est une addiction qui survient après s’être habitué à « traiter » avec l’alcool (qui a probablement au début des vertus anxiolytiques) une dépression, ou des traumatismes, ou des fragilités autres.

Et si vous avez choisi un homme souffrant…, c’est que vous avez vous même vos fragilités à vous.

J’imagine que si vous n’arrivez pas à comprendre il s’agit de votre part plus d’un « évitement » de la compréhension, puisque ça risque de vous mettre face à ce que vous n’avez pas voulu voir et reconnaître comme problématique depuis le début de la relation avec cet homme.

Aujourd’hui il est évident que vous êtes déprimée vous même par la situation et le comportement décevant de votre conjoint.
Vous pouvez allez en thérapie pour vous-même…, pour voir plus clair et prendre les bonnes décisions vous concernant vous et votre enfant.

Dans l’immédiat il serait bon pour vous de trouver du réconfort auprès des amis et de la famille.

Je vous souhaite de pouvoir vous aider à bien accueillir et élever votre enfant.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

2875 réponses

7753 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonsoir,

Ce n'est pas à vous de comprendre son alcoolisme mais à lui de se prendre en charge. Or manifestement il ne fait pas d'effort. Déjà il ne travaille plus ce qui signifie que des problèmes financiers vont venir se rajouter à tous ces soucis. Vous allez de votre côté vous épuiser et probablement pour rien car c'est à lui de changer et que, même avec toute votre bienveillance, vous n'y pouvez rien.
Je vous conseille de lui dire que cette situation ne vous convient plus et de trouver un espace, en dehors du logement familial, où vous pourrez paisiblement poursuivre votre grossesse. C'est la première urgence. Cela vous permettra de réfléchir également à la suite que vous souhaitez donner, ou non, à votre vie de couple.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

2144 réponses

10458 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour

L’accompagnement pour sortir de l’alcoolisme peut prendre des années ( en ayant plusieurs spécialistes en même temps ) .

Une grossesse est nouveau pour le couple. Encore plus pour l’homme que lui ne la vit pas et ne ressens pas ce que la femme vit avec son bébé.

Maintenant, si le faite que ton conjoint t’accompagne aux échographies n’est pas assez pour toi, tu peux lui demander qu’est ce qu’il pourrait faire d’autre ou de plus pour que toi tu sois rassuré.

Je suis spécialisée dans l’accompagnement de la femme enceinte ( je reçois le couple en séance aussi)

Si tu as des questions ou besoin de précisions tu peux m’écrire ou m’appeler

Zeineb

Zeineb Oduncu Psy sur L'Haÿ-les-Roses

28 réponses

12 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour,
Vous vivez une situation compliquée dans laquelle la sérénité n'est pas présente.
Votre conjoint peut avoir la volonté de s'en sortir et peut également se retrouver confronter à des troubles dus aux manques. De plus, psychologiquement c'est loin d'être simple car l'alcoolisme est une addiction. Une maladie dont il est difficile de sortir seul.
Peut être pourrait-il se faire accompagner par un psychiatre pour se sortir de ce schéma, mais encore faut-il qu'il veuille.

Ce qui est sur c'est que vous, vous ne pouvez agir pour lui. Vous pouvez tout au plus l'aider et l'accompagner mais vous n'avez pas le pouvoir de faire pour lui.

Aujourd'hui, il est important de vous préserver afin de préserver le bébé qui vit tout ce que vous vivez. Vous ne devez pas culpabiliser de ce que vous vivez ou vous avez vécu mais vous devez maintenant vous préserver et retrouver la joie d'accueillir cet enfant qui est le votre.
Que pourriez vous mettre en place pour se faire?
Quelles actions pourraient vous aider à avancer à retrouver la joie?
Répondre a ces questions pourrait vous aider mais il faudrait sans doute aller un peut plus loin.

Faites vous aider et accompagner de votre coté pour faire face à cette situation qui vous submerge.
Je vous souhaite le meilleur et reste à votre disposition si nécessaire.
Bien à vous
Estelle CAMUGLI

Estelle Camugli Psy sur Dinan

25 réponses

16 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour, vous traversez une période plus qu’éprouvante surtout dans votre état. Je sens votre culpabilité et crainte pour votre bébé, ce qui doit être très douloureux à vivre. Votre compagnon vous dit que vous ne pouvez pas comprendre sa maladie mais il ne paraît pas se demander comment vous, enceinte vous vivez et subissez tout cela de plein fouet. Vous avez besoin de soutien, d’être bien entourée, écoutée et apaisée. Peut être pourriez vous envisager un accompagnement avec un professionnel pour vous aider à faire le point sur cette situation complexe? Vivre avec une personne alcoolique qui se sent victime et ne parvient pas à sortir de ses problèmes ( AA une seule fois etc ), cela vous place dans une position très pesante et injuste ; pendant une grossesse, c’est bien sûr encore plus lourd car vous ne pouvez pas gérer pour lui. Il doit avoir le déclic de s’en sortir et de mieux se faire accompagner. Actuellement vous devez penser à vous et votre bébé en priorité.
Trouvez tout le soutien dont vous avez besoin avec des proches., des amis, un psy. Vous avez besoin d’être aidée car ce que vous vivez est épuisant et très stressant. Préservez vous … Je reste à votre écoute si besoin, bien sincèrement, sandrine schemba

Sandrine Schemba Psy sur Marseille

55 réponses

12 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour.

Vous êtes en colère et c'est une émotion normal au vue de votre situation actuelle.

L'alcoolisme est pathologie qui nécessite un suivi régulier sur du long terme.
Peut-être que votre conjoint ne s'investi pas dans votre grossesse car cela lui renvoie l'image d'être un père alcoolique ! Et de fait, se met lui même une étiquette de mauvais père .

Je vous conseille de prendre du temps pour vous, en alternant des moments chacun de son côté et des moments de couple.

Je vous propose de vous accompagner lors de votre grossesse pour vous aider à vous libérer et vivre une grossesse plus sereine.

Passez une bonne journée.
Aurélie Dubois.

Aurélie Dubois Psy sur Orléans

6 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour,

L’alcoolisme est une des addictions les plus terribles. Non seulement c’est fortement addictif, mais en plus il est tellement facile de s’en procurer qu’il est extrêmement difficile d’en sortir sans replonger.
Comme vous le constatez, vivre avec un alcoolique, c’est vivre en concubinage avec la bouteille qui est sa véritable partenaire. L’alcool noie le cerveau qui s’engourdit à tout petit à petit. Il n’y a plus qu’une chose qui compte c’est la prochaine gorgée à avaler.
Je vous invite pour votre bien-être et pour celui de cet enfant à venir, de quitter cet enfer. N’essayez pas de vous dire que cet enfant sera malheureux sans son père, car en réalité, même si vous restez à ses côtés, cet enfant n’aura pas de père au sens fonctionnel du terme. Il aura juste un homme imbibé qui ne lui portera que très peu d’attention.
N’hésitez pas à vous faire aider pour sortir de cette situation.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.
Pour plus de détails, contactez-moi.

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

2063 réponses

1475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour à vous, Parfois lorsque le bateau coule il est préférable de sauver les enfants et les femmes d'abord ! ( douceur et bienveillance).
Même si c’est un peu dure de vous dire cela, Mieux serait de vous occuper de votre enfant et de vous même, car il vous faut comprendre et accepter que vous ne pouvez sauver personne à part vous et votre enfant.
Si votre compagnon désire avancer sur un chemin de résilience lui seul peut prendre le chemin. Sa souffrance à un lien avec une énorme colère et culpabilité, c’est à lui d’y faire face.( douceur et bienveillance).
Restez confiante, ce miracle qui est en vous, vous donnera cette force pour avancer sur votre propre route. ( Douceur et bienveillance).
" La connaissance de soi " " L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie. Je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement. Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1598 réponses

464 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour madame
Ce n'est pas la meilleure ambiance pour ce que vous vivez.
Avez vous pensé à vous faire héberger chez quelqu'un de proche, et de laisser votre conjoint se prendre en main.
Oui, il est malade, mais non, ce n'est pas à vous de le guérir.
Je vous reçois en rdv présentiel ou visio, si vous avez besoin de parler.
Avec respect
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Lille

5406 réponses

2159 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour,

Oui l'alcoolisme est une maladie. Oui votre conjoint a besoin d'être accompagné pour se soigner. Et oui cette atmosphère dans laquelle vous vivez a des répercussions sur votre état psychique.

Il est essentiel de vous occuper de vous. Y a t'il une personne chez qui vous pourriez aller vous ressourcer quelques jours ? Famille, ami-e-s ? Bien sûr vous préféreriez avoir un compagnon qui s'investisse et vous accompagne dans votre grossesse. Or il est probable que le fait de devenir père lui ajoute du stress et amplifie son addiction.

Pourriez-vous lui proposer une thérapie de couple ?

S'il refuse alors allez-y seule et faites-vous accompagner pour vous préparer le mieux possible à l'arrivée de votre bébé.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1375 réponses

1194 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2022

Bonjour,

Vous pouvez proposer à votre conjoint de consulter plutôt un psychiatre, il pourra lui proposer un traitement qui aide vraiment bien pour le sevrage face à l’alcool.

Je reste à votre écoute si vous souhaitez être soutenu jusqu’à la fin de votre grossesse
Bien à vous
Marjorie Lugari Psychanalyste Aide à la Parentalité Sexothérapeute

Marjorie Lugari Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

4903 réponses

8375 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Addictions

Voir plus de psy spécialisés en Addictions

Autres questions sur Addictions

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 17000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13700

psychologues

questions 17000

questions

réponses 104700

réponses