Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Être accro au shopping, un problème ?

L'achat compulsif est surtout l'affaire des femmes... Comment reconnaître ce mal comtemporain ? Et existe t-il une solution face à cette pathologie ?

10 déc. 2015 Troubles psychologiques - Lecture : min.

psychologues

Si l'achat compulsif peut toucher hommes et femmes , ces dernières restent largement concernées. Cette addiction du paraître peut devenir une véritable pathologie. Savez-vous reconnaître un achat compulsif ? Comment venir en aide à une personne atteinte de cette addiction ?

Identifier l'achat compulsif pathologique

On peut aimer plaire et se pomponner, certes, cependant l'achat compulsif dépasse le simple cadre de l’intérêt qu’on porte à son image . le budget de la personne va flamber outre mesure. La frénésie ou la fièvre acheteuse existe bel et bien. Sachez vous en préserver et vous protéger.

Comment sait-on qu’il s’agit d’un achat compulsif ? Cela débute souvent par l'envie d'un objet, qui cède le pas à l'idée de l'acquérir pour ne pas manquer. Une fois l’achat effectué, la personne se sent excitée mais le sentiment de culpabilité voire le sentiment de honte peuvent survenir . Certaines personnes vont jusqu'à mentir sur l'achat et son obtention. Il faut savoir que l'achat compulsif n'est pas en soi pathologique, dès lors qu’il n’est pas répété.

Pourquoi une personne surconsomme t-elle ?

Plusieurs raisons entrent en cause dans la répétition d'achats compulsifs :

  • la pression médiatique et publicitaire ;
  • les crédits à la consommation ;
  • la mode qui se renouvelle vite : la soif de nouveautés qui est de plus en plus importante ;

shutterstock-247426483.jpg

Au delà de ces causes , il en existe une  qui est propre à la personne : sa fragilité interne. On devient accro du shopping quand une fragilité survient en nous, qu'elle soit passagère ou non, consciente ou inconsciente. Cela peut être une mauvaise estime de soi, un coup de blues, un manque affectif, une dépression cachée, etc.

L'achat est en réalité là pour panser l'âme. L'achat rassure, réconforte et apaise et permet de mettre les émotions négatives de côté. 

Enfin, certains traits de caractère comme l'impulsivité et la difficulté à supporter les frustrations favorisent ce type de comportement. 

L'achat compulsif peut apparaître comme un trouble léger, mais il n'en est rien. Au contraire, cette pathologie peut parfois être l’expression d'une grande détresse.

Quelles solutions adopter ?

Pour ces personnes, il est important detoujours vérifier ses comptes pour ne pas connaître le découvert bancaire . Cela permet à l'acheteur compulsif de mieux se gérer et de mieux gérer   ses finances . Établir un budget est également une  solution.

L'acheteur peut également payer en espèces pour mieux se rendre compte de l'argent dépensé. En effet, la carte bancaire reste de l'argent virtuel et ça ne permet pas à la personne de se rendre compte de l'argent déboursé, et pire encore avec le crédit.

Enfin, un psychologue ou un psychothérapeute peut vous aider à contrôler vos compulsions .

Photos : Shutterstock

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi