L'art de rejeter la faute sur les autres

Tristesse, colère et peur sont des sentiments qui nous poussent à chercher un coupable à un problème. Mais être mature ça signifie arrêter de rejeter la faute sur les autres, non ?

11 OCT. 2016 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L'art de rejeter la faute sur les autres

Une personnalité orgueilleuse aura du mal à reconnaître ses erreurs en se pensant supérieure aux autres, et remettra toujours la faute sur les autres. Mais il n'y a pas que des personnes avec ce type de personnalité qui ne souhaitent pas se remettre en question, craignant des retombées ou se protégeant en rejetant la faute sur les autres. Pourquoi se rendre responsable alors que les autres peuvent l'être ? Que cache le fait de ne jamais vouloir assumer et être responsable ? Pour quelles raisons ces personnes se victimisent et ne se sentent pas responsables ?

Enfant, nous sommes protégés par nos parents, ce sont eux qui sont chargés de nous. Ils nous protègent et prennent soin de vous, mais en grandissant nous apprenons que ce confort et cette sécurité nous en sommes le principal garant pour gagner sa liberté. En assumant totalement nos choix, nos décisions, nous menons notre propre vie comme nous l'entendons. Nous devenons l'acteur de notre propre vie. Tout commence par trouver un travail pour subvenir à ses besoins, puis nous apprenons par la suite à nouer des liens affectifs avec les autres comme nous l'entendons et à nous occuper de notre santé mentale. Nous apprenons peu à peu, à notre rythme, à nous responsabiliser.

C'est là que tout se joue, et qu'il faut faire la différence entre grandir et mûrir. Si le temps passe pour tout le monde, nous grandissons inexorablement, mais la manière dont nous gérons cette responsabilité sur notre vie détermine notre maturité. Prendre ses responsabilités sur ce qui nous arrive, c'est ça la maturité.

Pourquoi rejeter la faute sur les autres ?

Si ce n'est pas en se déchargeant sur l'autre de sa faute que l'on se décharge de sa culpabilité, nous utilisons différentes stratégies pour ne pas avoir les torts pour nous. Mais pourquoi ?

Être coupable, c'est se rendre fragile aux yeux des autres et de nous. Se remettre en question est donc difficile, on est pris en défaut dans ces moments-là et notre image de nous est altérée. Il faut alors endosser la responsabilité, mais pouvons-nous nous décevoir nous-même ? Nous préférons alors que cela soit la faute du voisin pour nous économiser des pensées douloureuses et une mauvaise estime de soi.

fe.jpg

Il est possible aussi que nous ayons peur des conséquences, que ce soit perdre l'estime ou l'amour d'une personne, ou de nous retrouver seul. Nous détestons nous sentir rejeté, imparfait ou déplaisant. Chacun préfère donc anticiper en cas de faute pour éviter la sanction, et les excuses que nous nous trouvons sont souvent nombreuses.

Il existe aussi un autre mécanisme qui consiste à se défendre inconsciemment en utilisant la projection. Cette technique revient à reprocher à l'autre ce qui nous appartient mais que nous refusons d'admettre, que ce soit un trait de caractère, un sentiment ou un impair. On projette donc sur l'autre ce qui ne nous plaît pas en nous.

Pour dépasser ces différentes stratégies conscientes ou inconscientes, il faut accepter sa vulnérabilité. Personne n'est parfait, et nous sommes tous vulnérables avec nos défauts et nos erreurs. Les admettre c'est se rendre plus fort et s'alléger. Oser ressentir de la culpabilité vous permettra de vous familiariser avec et d'accueillir les émotions en lien. Il faut s'autoriser à les ressentir pour ne plus se juger, et être à l'écoute de soi. Demandez-vous ce qui va se passer si vous êtes reconnu coupable et cela vous aidera à mieux comprendre votre scénario intérieur.

Ça signifie quoi mûrir ?

Grandir et mûrir, c'est apprendre indéniablement. On ne peut pas apprendre sans se tromper, comme pour les mathématiques, le français, il faut s'entraîner et pratiquer pour devenir meilleur. Le processus d'apprentissage suppose donc que l'on se trompe pour passer par un processus complexe de réflexion et d'analyse des faits. Et c'est là que nous avons tendance à pointer du doigt des raisons externes pour justifier nos erreurs. Notre esprit va alors chercher des coupables.

Pour preuve, quand nous nous cognions dans un objet dans une pièce, nous nous demandons que diable fait-il là. On critique alors directement la personne qui aurait pu la mettre ici ou directement l'objet en question. Ce processus est naturel, et est généré par la frustration. Mais parfois l'obstacle qui se dresse sur notre chemin est plus important qu'un objet. Que se passe-t-il quand vous n'êtes pas d'accord avec un ami ? Que vous ne réussissez pas à un examen ? Que vous échouez au Code de la route ? Quand vous avez des problèmes de communication dans votre couple ? Et les exemples sont nombreux...

me.jpg

Quand on ne réfléchit pas, on aura tendance à penser que c'est l'autre le problème, car il se heurte à nous. Vos émotions vous dominent à ce moment-là, et vous recherchez un coupable qui est tout trouvé dans votre esprit. On rejette alors la ou les fautes sur les autres, sur les circonstances ou encore sur vous-même. Stop ! Arrêtez-vous deux secondes et demandez-vous à quoi cela sert réellement de trouver un fautif ? Une fois le coupable trouvé, qu'est-ce que cela vous apporte ? Quand on se focalise à accuser les autres ou s'accuser, on se concentre sur des attitudes et émotions négatives comme la tristesse, la colère, la frustration ou encore la rancœur mais nous n'avançons en rien. Au contraire, cela nous rend malheureux.

Si vous travaillez plutôt sur la solution, à chercher comment changer la situation, vous comprendrez très vite qu'au-delà de perdre du temps à chercher le coupable, vous verrez qu'il est possible de résoudre la situation et de travailler sur celle-ci.

C'est cela mûrir, dépasser ses émotions pour chercher à comprendre d'où vient l'erreur et comment la réparer ou s'améliorer pour la prochaine fois. Quand vous chercherez un coupable la prochaine fois, pensez à vite tourner la page pour laisser les émotions négatives venir sans s'installer, et à chercher des solutions au lieu de coupables. Cela vous permettra d'atteindre de nouveaux objectifs et de laisser ces émotions négatives derrière vous.

La solution se trouve en vous, et personne d'autre ne peut la changer. Laissez les autres vous corriger, mettez votre fierté de côté et restez sincère envers vous-même pour l'être ensuite envers les autres. Osez dire "je me suis trompé", et cette phrase vous semblera de plus en plus facile à dire avec le temps.

Cela dit, personne n′est jamais non plus totalement responsable de ce qui lui arrive. Et les responsabilités sont parfois partagées. Dans ce cas, plutôt chercher à comprendre, à trouver des solutions, plutôt que batailler pour savoir qui est le plus coupable. 

Photos : Shutterstock / Unsplash

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 50
  • Catcat

    Merci. Nous avons des difficultés en ce moment avec nos enfants suite à un désaccord du manque de notre petit fils. En Août dernier, cela a explosé. Mes enfants me rendent responsable de tout. Mon fils et ma fille ne veulent pas reconnaître leur responsabilité. Moi j’ai reconnu mes tords et m’en suis excusée contrairement à eux. Donc cet article m’a aidé à comprendre les choses et compris qu’ils fallaient qu’ils mûrissent. Merci

  • Nanou 12

    Comment se détacher quand une.collegue vous accuse de tout. D'être focus ,de lui passer derrière, etc alors que c'est pas vrai. Comme t se défendre et prendre soin de son me.tal? Merci de votre reponse

  • KO

    Ah bon! Je me rends à l'évidence qu'il s'agit d'un plagiat. Bah! C'est ça l'intellectuel là!Il suffit de chercher les synonymes pour masquer les choses. Les autres nous inspirent dans nos écrits , mais pas de cette piètre manière!

  • gigi

    chercher le ou la coupable quand qquchose est brisé dans un local

  • Nouvel espoir pour une vie meilleure

    Bonjour, Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. Je vis avec un homme qui a ce gros défaut là, sachant que ça en entraîne plein d’autres (frustrations, colères soudaines et injustifiées, créations d’injustices, comportement malsain avec des phrases piquantes permanentes et moralistes (contraire à la bonne morale en plus), ... Mais ce sont des solutions que je recherche depuis plus de 23 ans, et sans son aide bien sûr car il ne l’admet pas et ne souhaite en aucun cas consulter (ce qui nous aiderait sûrement j’en suis persuadé). Et ces solutions à tester, je n’en trouve pas d’autres hors suivi psychologique... J’espère que vous saurez m’envoyer des liens avec des conseils afin que je puisse parvenir à améliorer notre vie quotidienne car je connais son enfance malheureuse (la perte d’un parent très jeune (son papa à l’âge de 7 ans) et l’attention minimale reçue par sa mère débordée par les événements et une grande fratrie à élever puis ses mauvaises fréquentations d’adolescents et un départ mineur de son foyer...) En bref, c’est un homme qui a tout ce dont rêverait n’importe qui à ce jour, une famille (femme et enfant), un travail fixe, une grande maison avec jardin, deux chiens, le cliché de la vie parfaite en fait; sauf qu’il n’est jamais content, est toujours frustré, il veut toujours tout contrôler et surtout contrôler tout le monde sur non pas ce qu’ils disent ou font mais sur ce qu’ils pensent!!!, il ne supporte pas qu’on lui dise non, ou qu’on ne pense pas comme lui, même pour aller promener quelque part c’est un calvaire. On finit par s’y faire et s’y habituer mais par moment, on reprend un peu espoir et tient vraiment à ce que ces mauvais comportements changent... La psychologie est exceptionnellement complexe et toutes les études de cas m’intéressent (celles qui ont fonctionné et les autres aussi afin d’éviter de partir dans le mauvais sens en le sachant d’avance). Merci d’avance pour vos publications, j’ai hâte d’en lire d’autres plus poussées. Cdlt, Bonne continuation à vous et votre entreprise.

  • Veronik

    Comment travailler son caractère après une amnésie? Je me laisse marcher sur les pieds car je n ai plus d avis. Je veux retrouver du caractère pour reprendre mes responsabilités mais je n ai plus d opinions. On m a fait arrêter de penser pendant six ans et j ai perdu mon caractère. J ai de gros problèmes pour remettre des priorités. Je ne sais pas comment me ressaisir sans me souvenir de qui j étais. Je n ai plus d idées du tout

  • Medes3

    Bonjour, J’ai découvert qu’à travers un jeu sur son téléphone portable dont il jouait en permanence qu’il parlait à des filles et les séduisait. Alors que nous sommes en couple depuis 5 ans avec une petite fille de 2 ans 1/2 lorsque je l’ai découvert il m’a dit que c’était car il cherchait l’affection que je lui donnais plus la faute est toujours la mienne mais je lui ai pas demandé de faire cela c’est irrespectueux ! Il sait excusé après avoir parlé mais je ne sais pas si j’arriverais à lui faire de nouveau confiance c’est dur à l’accepter

  • Orchidée

    Bonjour Mon compagnon rejette toujours ses actes sur moi en me rabaissant de parano et autre et qu'il va me quitter si je continue à dire que je l'ai vu faire et que ces actes me font souffrir Il regarde toutes les femmes et jure qu'il ne le fait pas sauf que je le prends souvent en flagrant déli.. Je touche son ego et hop prit la main dans le sac tout est de ma faute et mensonger.. Difficile à vivre.. Merci pour votre aide

  • mary

    j'étai dans la meme situation que patoche et maintenant je me rabaisse et j'ai perdue confiance en moi et j'ai peur de refaire ma vie avec un autre homme et je pleure souvent

  • Sman

    Comment alors appelle t on ce phenomene de chercher a jeter le tort a un autre pour chercher a echapper a sa propre faute?


Chargement en cours



derniers articles sur développement personnel