Limérence : la maladie de l'amour

Avez-vous déjà perdu la tête par amour ? La limérence peut devenir une obsession en un claquement de doigts...

7 NOV. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Limérence : la maladie de l'amour

La limérence est un état psychologique par lequel la personne ressent une véritable obsession pour l'être aimé. Nous analysons ce qu’il en est, ses causes possibles, ses symptômes et comment la traiter pour la surmonter.

L'amour est un sentiment merveilleux, on dit qu'il fait bouger le monde, mais il y a des moments où il nous dépasse et devient un phénomène obsessionnel qui cause de la souffrance à celui ou à ceux qui le ressentent. Dans ce cas, il s’agit de la limérence, également appelée maladie de l’amour, qui affecte inconsciemment certaines personnes. La limérence peut apparaître en couple mais aussi dans le cas de personnes qui ne se sont jamais vues physiquement, lors d'un chagrin d'amour ou encore dans un amour platonique. Souffrir de cela peut devenir une source de souffrance amère, nous expliquons donc ce qu'est la limérence, quelles en sont les causes et comment traiter la maladie de l'amour pour la surmonter et jouir de tous les bienfaits d'aimer et d'être aimé de façon saine.

Qu'est-ce que la limérence ?

La limérence, c'est quand tomber amoureux devient une obsession. Elle est la conséquence d’une attirance romantique pour une personne liée à l’extrême et d'un besoin anxieux d’être dans un amour réciproque. La définition de la limérence est liée aux symptômes d'un trouble obsessionnel-compulsif en ce sens qu'il s'agit d'un état involontaire avec des pensées et des comportements obsessionnels et intrusifs qui peuvent être démontrés avec un désespoir remarquable.

La limérence produit également une peur totale du rejet ainsi que des états extrêmes de labilité émotionnelle (variabilité et instabilité des manifestations émotionnelles, qui peuvent osciller rapidement entre des débordements de joie, la tranquillité et des décharges spectaculaires de colère ou de larmes). De plus, selon les experts, ce désordre psychologique peut durer très longtemps, voire se présenter pendant des décennies si aucune solution n'est recherchée.

Origine et signification

La psychologue américaine Dorothy Tennov, dans son livre Love and Limerence - The love in love en 1979, a défini le sens de limérence, en anglais, dans lequel elle a présenté ses conclusions sur l’amour romantique après avoir mené de nombreuses interviews et questionnaires personnels. Selon l'auteur, la théorie de la limérence implique plus qu'un engouement, une dépendance à une autre personne, une adaptation à ses goûts et l'abandon d'autres aspects de la vie et de soi-même. En outre, les sentiments de la personne limérente dépendent des actions de la personne qui reçoit ces sentiments et de leur réciprocité ou non. Le mot limerencia semble ne pas avoir d'étymologie concrète mais, selon certaines sources, il pourrait provenir de deux mots anglo-saxons : limerick, qui est une forme de quintilla poétique (en plus d'une ville irlandaise), et Le mot romance. Les deux forment ensemble le mot qui donne son nom à ce type de trouble de l'amour.

Différences entre amour et obsession

Les différences entre l'amour et l'obsession sont nombreuses et semblent claires, même si elles peuvent être confondues au début. La Limérence est une forme d'amour obsessionnel qui peut commencer par un béguin mais qui montre rapidement sa forme la plus extrême devenant un réel problème à la fois pour ceux qui en souffrent et pour ceux qui sont l'objet de l'obsession.

Ainsi, bien que le créateur du terme ait directement associé la limérence au concept d’amour romantique, de nombreuses critiques les dissocient complètement. Dans un article scientifique signé par Albert Wakin et Duyen B. Vo, il est affirmé que l'amour et la limérence ne sont pas des concepts interchangeables et qu'aucun d'entre eux n'est un sous-ensemble de l'autre. Ainsi, les deux distinguent clairement le fait de signaler la limérence comme une condition involontaire nécessairement négative et nuisible. Ces auteurs ajoutent également que l'amour et la limérence peuvent être confondus dans les premières étapes d'une relation sentimentale mais qu'au fil du temps, ils présentent des profils uniques et différenciés, comme indiqué ci-dessous :

  • Dans l’amour et le fait de tomber amoureux, on éprouve les premiers sentiments intenses et les réactions d’absorption de l’autre personne, qui finissent par s’adapter avec le temps pour aboutir à une relation plus stable, saine et engagée.
  • La limérence implique une obsession totale et un état involontaire avec un désir ardent de réciprocité émotionnelle, avec des pensées obsessionnelles-compulsives et une dépendance émotionnelle. Même en adoptant des comportements défavorables tels que les manies de contrôle et de persécution.

Alors que dans l'amour tout coule, dans l'obsession apparaissent des réactions disproportionnées qui peuvent être mal adaptées à la réalité et avoir des conséquences négatives pour les deux personnes.

Les causes de l'amour obsessionnel

Les causes de l'amour obsessionnel ou de la limérence sont diverses et peuvent commencer par un béguin, une attirance sexuelle ou un état d'affection sentimentale ou amicale intense pour ensuite devenir une obsession et un désordre. L'amour obsessionnel se caractérise par son intensité, mais aussi par sa jalousie, son manque de communication et ses symptômes physiques et psychologiques, allant même jusqu'à engendrer des relations toxiques, qu'elles soient réciproques ou non.

Mais comment née la limérence ? Il y a plusieurs options. En premier lieu, cela peut provenir d'une ou de plusieurs expériences positives et satisfaisantes avec cet être cher ou, deuxièmement, elle peut apparaître après une période prolongée éloignée de la personne aimée. Dans ce dernier cas, avec la distance qui les sépare, il est possible d’idéaliser pleinement la beauté physique et l’avenir ensemble et de maintenir un état de pensées invasives continuelles sur la possibilité de mener une relation fructueuse et heureuse.

En général, la limérence se produit chez les personnes qui ont tendance à devenir obsédées et à désirer ce qu'elles veulent en cessant de vivre et de profiter du présent. Pour certains spécialistes, les causes de ce comportement peuvent être trouvées dans l'enfance. Un exemple de ceci serait le cas d'enfants qui ont souffert d'abandon ou de situations de faible estime de soi et qui, à l'âge adulte, conduisent à la recherche anxieuse d'être aimée et réciproquement, en devenant obsédée.

Symptômes de la limérence

Les personnes atteintes de la limérence peuvent développer de nombreux symptômes psychologiques mais également physiques. D'une part, le désir que le sentiment d'amour soit réciproque les pousse à avoir constamment des pensées intrusives et une rumination, concentrant toute leur attention sur la personne qui reçoit cette obsession et s'oublient elles-mêmes.

En outre, elles effectuent des actions pour attirer leur attention, maintiennent un contact constant avec toutes les réactions de l’autre partie et les contrôlent, les surinterprétant. Tout petit signe est un motif d’action pour la limérente et peut conduire, dans des cas extrêmes, à la manipulation et au harcèlement. En fait, les personnes qui souffrent de cette obsession désirent avant tout le bien-être de l’autre bien qu’elles puissent placer le leur (le fait d’être ensemble) au-dessus de leur volonté.

La Limerence provoque également des symptômes clairs dans des contextes personnels tels que l'isolement et une faible productivité du travail, ainsi que le manque de concentration et un état d'anxiété face à l'incertitude.

En ce qui concerne les symptômes physiques de la limérence, cet état peut provoquer des hauts et des bas émotionnels et une instabilité émotionnelle, comme un sentiment d'extase ou de timidité lorsque le destinataire répond positivement à l'un des stimuli provoquant des symptômes de rage, de honte et même de dépression lorsqu'il se sent rejeté. De plus, les personnes atteintes de la limérence peuvent somatiser des infections pouvent être plus ou moins importantes. Certaines d'entre elles peuvent être les suivantes :

  • Tachycardies ;
  • Haute sensibilité et affection face à la personne ;
  • Bégaiement et timidité ;
  • Noeuds dans l'estomac ;
  • Problèmes d'appétit, nausée ou problèmes intestinaux ;
  • Insomnie ou cauchemars ;
  • Transpiration et tremblement ;
  • Rougeur du visage ou des extrémités ;
  • Anxiété, attaques de panique ou dépression.

Comment traiter et vaincre la limérence ?

Comme pour tout autre trouble, la première étape pour vaincre la limérence est de prendre conscience que vous souffrez. Après cela, il est nécessaire d'analyser pourquoi cela se produit, quelle est la croyance en l'amour et les relations affectives qui la sous-tendent, et essayer de cesser d'idéaliser l'autre en misant sur le réalisme, la rationalité et en se concentrant sur ses défauts et les inconvénients de la situation.

Cette maladie de l’amour (même si, comme nous l’avons vu, peu ou rien n’a à voir avec le véritable amour) peut devenir une source de grande souffrance pour le/la limérente et son objet d’obsession, alors agissez et commencez un accompagnement psychologique, qui est généralement la meilleure option pour la surmonter.

Bien entendu, la limérence a un traitement curatif et cela se fait en commençant une thérapie avec un professionnel spécialisé dans les troubles obsessionnels-compulsifs, qui trouvera la meilleure façon de la traiter en fonction de la personnalité et des antécédents du patient. Consulter un professionnel de la psychologie vous aidera à sortir du doute sur la situation que vous vivez et à y mettre fin pour une vie plus remplie et satisfaisante, remplie d'amour.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Tennov, Dorothy (1998).Love and limerence: The experience of being in love. Scarborough House
  • Wakin A. y Vo, D.B. (2013) Love-variant: The Wakin-Vo I.D.R. Model of limerence.
  • Sternberg, R.J. (1989). El triángulo del amor. Barcelona. Paidós
  • Halpern, H. (2204) How to break your addiction to a person. Bantam Books, New York.

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Mimi

    Si je comprends je ne s,est plus reconnaître l,amour . Je suis vraiment perdu dans toute sa .

derniers articles sur toc