J'ai des tics, dois-je me préoccuper ?

Les tics apparaissent chez un grand pourcentage d'enfants et, dans la plupart des cas, ne sont pas importants ; cependant, il y a certains cas dans lesquels nous devrions nous inquiéter.

1 JUIL. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

J'ai des tics, dois-je me préoccuper ?

Qu'est-ce qu'un tic ?

Un tic est une vocalisation ou un mouvement moteur soudain et rapide, qui se répète à plusieurs reprises. L'enfant le ressent comme quelque chose d'irrésistible qui échappe à son contrôle et, à maintes reprises, il ne sait pas qu'il le fait. Ils ont tendance à augmenter en période de stress et peuvent disparaître lors d'une activité absorbante, comme la lecture ou le jeu.

Les tics moteurs et vocaux peuvent être classés en deux catégories : les simples et les complexes. Signalons certains des plus fréquents :

  • Tics vocaux ;
  • Tics moteurs ;
  • Grogner ;
  • Répéter les mots ;
  • Cligner des yeux ;
  • Gestes du visage ;
  • Se racler la gorge ;
  • Insulter / dire des mots non autorisés ;
  • Secouer le cou ;
  • Sauter ;
  • Rire ;
  • Lever les épaules ;
  • Toucher.

Bien que nous signalions ceux qui apparaissent le plus souvent, la variabilité des tics qui peuvent apparaître chez les enfants est très large, et celle présentée par votre enfant peut ne pas être répertoriée ici.

Les enfants n'ont généralement qu'un seul tic dans l'une de ces catégories; lorsqu'ils en présentent plusieurs, ils sont généralement toujours dans la même modalité ; en d'autres termes, si vous avez un tic moteur simple comme battre des yeux, il est courant que vous en ayez d'autres plus tard, comme par exemple en soulevant les épaules. Il n'est pas fréquent de présenter des tics de deux catégories, ce qui est généralement lié à un problème plus grave.

Les tics apparaissent chez un grand pourcentage d'enfants et, dans la plupart des cas, ne sont pas importants ; cependant, dans certains cas nous devrions nous inquiéter et il serait conseillé de consulter un spécialiste.

Quand devrions-nous nous inquiéter ?

Nous devons être inquiets lorsque notre enfant développe des tics dans l'une des modalités décrites plusieurs fois par jour pendant au moins 4 semaines. D'ailleurs, ces tics doivent être un problème pour l'enfant, provoquant un inconfort considérable voire une interférence avec ses performances sociales ou académiques.

De pus, il est important d'évaluer si le tic devient la cause d'autres problèmes, comme être vigilent au fait que l'enfant soit au centre des taquineries en milieu scolaire. Dans ce cas, un diagnostic précoce et un entrainement en compétences de conduite seront très utiles.

Comment un psychologue peut-il m'aider ?

L'intervention psychologique a démontré son efficacité dans le traitement des tics, aussi bien dans les cas bénins que dans ceux de plus grande sévérité. Non seulement une meilleure gestion des symptômes est obtenue, mais l'anxiété et l'auto-évaluation négative qui l'accompagne sont diminuées.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur toc