Qu'est-ce que l'effet Pygmalion ? 5 façons dont il peut nous affecter

Comment les autres peuvent-ils influencer notre comportement ? Pourquoi est-il important de détecter l'effet Pygmalion ? Découvrez comment il nous affecte et ce que nous pouvons faire pour y remédier.

13 DÉC. 2022 · Dernière modification: 15 DÉC. 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

effet pygmalion

La manière dont nous nous rapportons aux autres et dont nous pensons à eux peut influencer leur comportement. C'est ce qu'on appelle l'effet Pygmalion : comment le détecter et que peut-il provoquer ?

Qu'est-ce que l'effet Pygmalion ?

L'effet Pygmalion est un phénomène psychologique selon lequel les attentes des autres envers un individu influencent le comportement et les performances de ce dernier. Ces attentes peuvent être conscientes ou inconscientes et avoir un impact positif ou négatif.

La théorie de l'effet Pygmalion a été développée par le psychologue Robert Rosenthal et repose sur l'idée que les attentes que nous avons envers les autres peuvent influencer leur comportement et leurs performances. Par exemple, si un enseignant a de grandes attentes à l'égard d'un élève, ce dernier est susceptible de travailler plus dur en classe. Inversement, un patron qui n'a pas confiance en un travailleur aura pour effet d'amener cette personne à fournir des performances inférieures à ses propres capacités.

Pourquoi l'effet Pygmalion se produit-il ?

L'explication de l'effet Pygmalion se trouve derrière le terme de prophétie auto-réalisatrice. Selon cette théorie, les attentes que nous avons à l'égard des autres ou de nous-mêmes influencent la manière dont nous interagissons. Si nous croyons qu'une personne est capable de réaliser quelque chose, nous sommes plus enclins à lui donner des opportunités et un soutien pour y parvenir, ce qui peut à son tour améliorer ses performances. De même, si nous pensons que nous n'atteindrons pas l'un de nos objectifs, il est probable que notre attitude soit inadéquate ou que nous manquions de motivation pour l'atteindre.

Effet Pygmalion : Exemples de cette prophétie auto-réalisatrice

L'un des exemples les plus significatifs de l'effet Pygmalion a été la première recherche à démontrer ce biais. Ce sont Robert Rosenthal et Lenore Jacobsen qui, en 1968, ont mené une expérience pour vérifier si les élèves pouvaient être affectés par les attentes de leurs enseignants.

Rosenthal et Jacobsen ont fait passer un test de QI aux enfants, puis ont communiqué leurs résultats aux enseignants. De cette façon, ils ont trompé les enseignants en leur disant que certains élèves choisis au hasard avaient obtenu de meilleurs résultats que d'autres.

Grâce à la recherche, il est apparu clairement que les enseignants n'attendaient pas trop des enfants moyens et accordaient trop d'attention aux élèves qu'ils pensaient être plus intelligents que les autres. Mais ce n'est pas tout. Après un certain temps, les chercheurs ont refait le test de QI sur les enfants. La surprise a été que les élèves qui étaient auparavant considérés comme des génies ont augmenté leurs capacités. De cette manière, il a été démontré que les attentes des enseignants fonctionnaient comme une prophétie auto-réalisatrice.

L'effet Pygmalion démontre donc que les attentes imposées par les autres sont internalisées par ceux qui les reçoivent et deviennent une partie de leur propre concept de soi, agissant en accord avec les croyances internes sur eux-mêmes.

Le mythe de Pygmalion

Le nom de l'effet Pygmalion provient de la mythologie grecque dans ce qui est connu comme le mythe de Pygmalion. L'histoire raconte que Pygmalion était un sculpteur qui, inspiré par un rêve, créa une statue en ivoire représentant une belle femme qu'il voyait dans ce rêve. Dans le mythe de Pygmalion, il est dit que cette œuvre d'art était si belle que le créateur lui-même en est tombé amoureux. A tel point qu'il était incapable d'aimer un autre être humain dans sa vie.

Voyant que son amour grandissait, le sculpteur finit par demander à Aphrodite, la déesse de l'amour, de donner vie à la statue, que l'auteur nomma Galatea. Aphrodite, usant de ses pouvoirs, a accordé ce souhait à son créateur. Au fil des ans, Pygmalion et Galatée sont tombés amoureux et ont eu une fille, Paphos.

L'effet Pygmalion tire son nom de ce mythe car le sculpteur a fini par réaliser la prophétie qu'il avait vue dans son rêve, où il s'imaginait à côté d'une femme belle et parfaite.

effet pygmalion

Caractéristiques de l'effet Pygmalion

Cet effet Pygmalion, proposé par Robert Rosenthal et son équipe, présente une série de caractéristiques qui en font un concept très intéressant en psychologie. Nous pouvons principalement souligner les effets suivants du "syndrome de Pygmalion".

  1. Motivation : Lorsque les autres ont de bonnes attentes à notre égard, nos performances et notre motivation sont bien meilleures. L'effet Pygmalion a donc des conséquences positives sur la façon dont nous accomplissons nos tâches.
  2. Elle change la perception de soi : Dès qu'une personne d'influence que nous respectons ou que nous voulons impressionner croit que nous réussirons, cela peut influencer l'impression que nous avons de nous-mêmes. L'effet Pygmalion peut donc avoir des conséquences sur notre estime de soi.
  3. Influence sur l'attitude : L'effet Pygmalion ou Rosenthal agit comme une prophétie car les croyances des autres influencent directement notre attitude. À tel point que si l'on s'attend à ce que nous atteignions un certain point, la probabilité que cela se produise est beaucoup plus élevée.
  4. Les stéréotypes sont nuisibles : L'effet Pygmalion touche également les personnes qui croient que les autres n'ont pas de grandes attentes envers eux-mêmes. Ainsi, les stéréotypes ou une mauvaise première impression peuvent avoir des conséquences plus graves qu'on ne l'imagine.
  5. Il affecte l'attitude des autres : en plus d'agir sur nous, l'effet Rosenthal a également des conséquences sur l'attitude des autres envers la personne qui en souffre ou en bénéficie. Par exemple, si l'effet Pygmalion se produit en classe et qu'un enseignant pense que l'un de ses élèves est plus intelligent ou qu'il réussira mieux, il est très probable qu'il lui accordera plus d'attention et le mettra davantage au défi que les autres.

Ce sont là quelques-unes des caractéristiques auxquelles on pourrait identifier l'effet Pygmalion. Ces types de prophéties auto-réalisatrices touchent surtout les enfants, qui sont en train de créer leur propre image de soi en fonction des opinions des personnes qui les entourent.

Y a-t-il un effet Pygmalion négatif ?

Bien que les recherches sur l'effet négatif de ce "syndrome de Pygmalion" soient moins nombreuses, la réalité est que plusieurs études montrent que l'inverse existe également. Par conséquent, lorsqu'une personne a de mauvaises attentes à l'égard d'une autre, cela semble affecter l'attitude et les performances de cette personne. L'opposé de l'effet Pygmalion a été appelé l'effet Golem.

Comment tirer parti de l'effet Pygmalion ?

La psychologie peut nous donner des armes pour tirer parti de toutes les ressources de l'effet Pygmalion. En outre, si vous pensez avoir été affecté par ses conséquences, vous pouvez toujours consulter un psychologue professionnel. Vous pouvez en profiter grâce à ces conseils.

  • Identifier les croyances existantes : La première étape pour pouvoir obtenir une influence positive de l'effet Pygmalion consiste précisément à identifier toutes les croyances des autres qui vous ont affecté ou qui, aujourd'hui encore, continuent à vous affecter ou à vous parler.
  • Développer un état d'esprit de croissance : Une fois que vous avez identifié les croyances qui peuvent vous affecter de différentes manières, vous pouvez essayer d'utiliser de nouvelles idées qui vous feront grandir dans certains aspects. Au lieu de dire "je ne peux pas", la prochaine fois que vous rencontrez une difficulté, pensez "je peux". De cette façon, vous serez influencé par l'effet Pygmalion.
  • Apprenez par vous-même : l'une des façons de bénéficier de l'effet Pygmalion est d'essayer de vous enseigner de nouvelles compétences. En utilisant les croyances positives de l'effet Pygmalion et sa signification, vous pouvez commencer à développer différentes compétences d'une manière plus significative.
  • Modifiez vos attentes à l'égard des autres : maintenant que vous connaissez le pouvoir de certaines attentes, vous pouvez faire du bien à ceux qui vous entourent en essayant de leur donner les moyens de réaliser réellement toutes leurs réussites.

L'effet Pygmalion peut nous faire agir d'une manière ou d'une autre en fonction des attentes qui ont été générées à notre égard. C'est pourquoi nos paroles et nos actions peuvent être importantes pour ceux qui nous entourent. Ce sont les petites actions qui font la différence.

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Ackerman, C (2021). Self-Fulfilling Prophecy in Psychology (Incl. Examples +PDF). Positive Psychology. https://positivepsychology.com/self-fulfilling-prophecy/#definition-self-fulfilling-prophecy
  • Cherry, K (2022). What Is a Self-Fulfilling Prophecy? Very Well Mind. https://www.verywellmind.com/what-is-a-self-fulfilling-prophecy-6740420  

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Olive

    Merci, article très inspirant

derniers articles sur confiance en soi