Confinement : comment se recentrer sur ce qu'il nous reste ?

Cette période particulière de confinement peut être mise à profit pour améliorer votre relation de couples ou vos relations familiales.

30 MARS 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Confinement : comment se recentrer sur ce qu'il nous reste ?

Cette période particulière de confinement peut être mise à profit pour améliorer votre relation de couples ou vos relations familiales. Le fait de ne plus pouvoir s'échapper par le travail ou toutes nos activités nous oblige à nous recentrer sur ce qu'il nous reste, à savoir nous-même et nos proches confinés avec nous.

Tout ce que nous fuyons jusque là ne peut plus nous échapper. Alors profitons de ce temps pour interroger ces relations et les améliorer.

Notre relation à nous-même

Commençons par la relation à nous même. Observons nous, prenons du temps avec nous même. Comment vivons nous ce temps d'enfermement ? Prenons le temps de laisser nos besoins s'exprimer. Comment y répondre.

Petit exemple concret : une mère de famille très active professionnellement, courant tout le temps entre son travail et la gestion de ses enfants aux multiples activités, se retrouve au chômage partiel confinée avec ses enfants. Elle devient institutrice, femme de ménage, cuisinière, lingère.... elle s'active toute la journée mais n'a plus du tout de reconnaissance par rapport à sa vie professionnelle qui lui en apportait tant. Ce manque de reconnaissance peut générer de la frustration et une très grande colère.

Comment cette mère de famille peut obtenir malgré tout de la reconnaissance pour nourrir ce besoin ?

  • organiser une soirée de merci ;
  • partager les tâches quand c'est possible ;
  • garder des horaires et des temps pour soi pendant lesquels on se ressource ( prendre un bain, lire, regarder un film au calme....) ;
  • se faire des compliments sans craindre la vanité ;
  • accepter ses limites et savoir en parler en toute humilité ;
  • en parler avec son conjoint si elle en a un pour qu'il prenne conscience de ce qu'elle vit et puisse aussi lui offrir des marques de reconnaissance ;
  • ne pas rester seule à ruminer sa frustration trop longtemps, c'est explosif !

Peut-être que cette femme n'avait jamais pris conscience auparavant qu'elle avait tant besoin de reconnaissance et qu'en fait c'est ce qu'elle recherchait en travaillant tant. Et si ça venait changer sa relation avec son travail quand ce confinement sera fini. Ne sortons pas de cette période comme on y est entré ! Observons nous et bougeons pour vivre mieux, plus à l'écoute et plus en conscience de nos besoins.

Bon confinement et à la semaine prochaine pour un nouvel article.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Isabelle Jacques

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel