Angoisses suite à un décès

Réalisée par Mezzraw · 21 nov. 2019 Aide psychologique

Bonjour, j'ai 20 ans et l'année dernière jai eu le décès de mon père, suite a cette nouvelle je n'ai pas vraiment réalisé je ressentais qu'une légère tristesse. Viens le moment de visiter ma maison d'enfance dans lequel vivait mon père pour y récupérer quelques papiers pour l'administration française. ( Cela faisait quelques temps que je ne l'avais pas vu puisque mes parents étaient séparés depuis 10 ans et mon père ne savait vraiment pas comment parler à ses enfants ni à personne d'ailleurs pas grand monde savaient des choses sur lui ) A notre grande surprise à mes sœurs et moi quand on as vu des photos de nous petits un peu partout dans la maison et j'ai ressenti un mélange d'amertume, de tristesse, de colère et de culpabilité. Petit à petit je prenais conscience de tout ça et je commençais à ressentir de la tristesse que j'étouffais si je puis je dire par fierté peut-être je sais pas trop je sais juste que depuis 2 ans j'avais perdu confiance en moi et je ne me laisser pas trop ressentir d'émotions au risquesde me sentir jugé, donc à l'enterrement c'était pareil je m'efforçais de rien ressentir même si par moment je ne pouvais plus étouffer cette grosse émotions. Le temps passèrent et je voyais la mort absolument partout, je voyais tous mes proches dans des rêves lucides ( j'en fais constamment, en général sur phase de réveil et si je me reveil je n'est qu'à me rendormir pour faire un rêve lucide ) et j'ai commencé à ressentir de l'angoisse par rapport a la mort la maladie. Parallèlement le processus du deuil suivait son cours et j'ai commencer à voir dans tout ce que je faisais mon père, je faisais inconsciemment comme mon père puisque javais réalisé qu'il aimait les mêmes choses que moi au final, le jazz la bonne cuisine, les documentaires, la physique astronomie etc ( bon pas a la lettre non plus hein ) et en plus de voir la mort et la maladie partout jai commencer a culpabiliser sur le fait que jai gâcher mon temps a ne pas parler avec mon père. Et là ! Je fais une fête chez un ami avec plusieurs amis à nous, dans la semaine pareil et le week-end qui suit aussi, mais c'est tranquille on boit un peu de vin par ici par là et moi je fume ( C'est vraiment pas ma première fois ) bref, Vendredi, Samedi, Mercredi, Jeudi et le vendredi jarrive chez un autre ami avec les mêmes personnes, avec toute ces soirées j'étais fatigué et en fumant à la fin de la soirée je me sentais tellement bien psychologiquement que je trouvais bizarre et j'ai commencé à angoissé et très vite la crise d'angoisse est arrivée et je me sentais mourir ( pas besoin de vous décrire une crise d'angoisse je pense ) depuis je suis très angoissé et j'ai fais 2-3 bonnes crises sachant que c'était il y a 2 mois. Ma question est, qu'est ce qu'il s'est passer psychiquement ? Le décès du père à une liaison ? Combien de temps ça dure en général ce genre dangoisse de mort iminante ?
Merci de m'avoir lu et de votre réponse bonne soirée à vous

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 NOV. 2019

Bonjour Mezzraw,

La mort a un fort impact sur les proches du défunt, mais dans votre cas, cela vous a surpris. La disparition de votre père a conduit à une sorte de rapprochement, qui est compliqué d'abord, parce que la relation s'était éteint, et puis parce qu'il n'est plus là. Vous avez de nouveau accès à son logement, à des photos et des souvenirs oubliés. Mais la relation n'a plus de sens, il n'est plus de ce monde ! Il y a probablement des sentiments contradictoires que vous éprouvez à peine et qui seraient en rapport avec l'angoisse qui prend le devant. Difficile de dire combien de temps elle vous embêtera, car tout ce que vous évoquiez est très condensé ! Il serait utile de mettre de l'ordre dans les souvenirs qui vous lient à votre père, et d'essayer de réévaluer la relation avec les autres composants de votre famille.

Bien à vous, Radu CLIT
Psychothérapeute d'orientation analytique

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

124 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour Mezzraw, merci de votre message. Vous traversez effectivement une épreuve douloureuse et semblez comme enlisé dans vos souvenirs. Mais ce qui percute en vous lisant c'est que vous précisez que vous fumez et ensuite que vous avez de grosses crises d’angoisse. Vous savez que certaines consommations peuvent alourdir vos difficultés et peurs, et que elles ne sont pas aidantes surtout lorsqu'on traverse une période difficile. Faites vous accompagner par un thérapeute, parler avec lui, décharger et alléger vous de ces souvenirs qui vous encombrent, faites le vide mais avec une personne neutre et bienveillante en face de vous.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2019

Bonsoir,
La souffrance due à un décès est variable ,cependant ,autant vous dire que la mort de votre père inévitablement va vous faire souf -frir . Il est mort ,il y a un an ,ne l'oubliez pas ,cela fait peu de temps !
Vous prenez conscience de la mort ,et vos émotions sont naturelles ,négatives comme positives . Aussi ,pourquoi ne pas oser montrer sa tristesse ? Bien au contraire ,on ne peut que comprendre votre souffrance ,votre angoisse !
pourriez-vous consulter un ou une psy ?,cela vous ferait du bien . Bien sûr ,vous pourrez parler de votre parent et sans être jugé de façon négative !
Bien cordialement à vous

Catherine Pourtein Psy sur Buxerolles

658 réponses

395 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2019

Bonjour,

Vous êtes dans une forme d’état de choc post traumatique. A trop vouloir enfouir les émotions qui nous submerge on prend le risque qu'un trop plein survienne avec tout les conséquences que cela engendre.
Le travail de deuil est personnel et dépend vraiment de chacun tout comme le temps qu'il prend.
Je vous invite à consulter un thérapeute qui vous aidera à voir plus clair dans vos émotions et ressentis. Qui vous permettra de régler vos angoisse et d'avancer dans votre deuil plus sereinement.
Prenez soin de vous et faites vous accompagner.
Sabine DUMAS
Praticienne PNL- EFT - Hypnose

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

241 réponses

127 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2019

Bonjour Mezzraw,

Vous semblez par le décès de votre père et par un sentiment de culpabilité quand au temps que vous auriez pu passer ensemble et qui vous a échappé.
Si j'ai bien compris, vos angoisses sont apparues à cette période aussi.
Dans nos modes de fonctionnement nous créons des automatismes sur 3 piliers principaux qui sont un contexte, une émotions qui y est associée et une action que nous mettons en place. Plus l'émotion est forte, plus l'automatisme s'installe rapidement. Comme tout automatisme, plus nous nous retrouvons dans le même contexte, plus nous le renforçons.
Concernant la durée des angoisses, je dirais que si vous ne faite rien, elles vont se renforcer avec le temps.
Le conseil que je vous donnerai est de consulter un hypnothérapeute avec lequel vous pourriez dans un premier temps travailler sur le deuil de votre père puis de faire un travail sur vos angoisses afin de modifier l'automatisme que vous avez mis en place qui génère vos angoisses.
Bien à vous,
Maryline GRAVA
Hypnoprticienne

Maryline GRAVA Psy sur Bourg-en-Bresse

10 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2019

Bonjour,
Vous êtes d’autant plus impacté par le décès de votre père que vos relations ont été plutôt distendues.
Il n’y a pas de réponse générale sur la durée des angoisses, c’est totalement individuel, comme beaucoup de choses concernant le psychisme. Elles semblent aggravées pour vous par la consommation de drogue, malgré le bien-être ressenti sur le coup.
Consultez un psy, si cela devient trop envahissant.
Bien à vous
Sylvie Protassieff

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

620 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 136050

réponses