Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment extérioriser / se débarrasser d'une colère ancienne ?

Réalisée par Alice le 18 juin 2018 5 réponses  · Thérapie brève

Bonjour,

Je sais, même si je ne m'en souviens pas vraiment, que petite j'étais souvent prise de crises de colère et d'accès de violence pour me défouler contre des objets, le mur de ma chambre (où, à 3ans, à force de taper dessus avec une lampe halogène, j'avais fini par y créer un trou de 5cm de profondeur) etc...

Ce type de comportement a toujours été mal vu dans ma famille, ou l'on valorise le contrôle des émotions en toutes circonstances, et encore plus chez une fille. Ce comportement a donc été 'maté' par ma famille très tôt.

Cette violence physique a donc laissée la place à de simples crises de larmes, toujours "inappropriées" mais "plus acceptables" (et visiblement insuffisantes pour laisser partir l'émotion et passer à autre chose)

Cependant, je me suis rendue compte que le fait de refouler cette colère, de refuser cette émotion de ne pas la laisser s'exprimer m'a rendue très vulnérable, car je m'interdis de réagir face à une insulte, une injustice ou une maltraitance parce que ça ne serait pas "acceptable", je suis complètement inhibée au niveau de mes réactions émotionnelles.

Aujourd'hui cette colère s'est accumulée et transformée en rage. Avec des envies de violence, surtout le soir, lorsque je suis seule et trop fatiguée pour me "maîtriser" avec des pulsions de destruction matérielle et depuis peu des envies de violence physique envers certaines personnes... Même si je ne pense pas un jour passer à l'acte, cela commence à me ronger et je ne sais pas du tout comment me débarrasser de cette rage ....

J'ai besoin de la laisser sortir, mais je ne sais pas comment ....j'ai un peu la sensation d'avoir un chat furieux (ma colère/rage) enfermé dans un sac (moi) qui est gentiment en train de se faire lacéré/détruire parce que le chat n'arrive pas à sortir.

Je suis habituellement d'une nature patiente et posée, très portée sur les arts et la méditation .... Mais, là, j'ai vraiment besoin de laisser exploser cette rage avant qu'elle ne me fasse exploser moi (surtout que cela commence à avoir des répercussions au niveau mental)....

En premier lieu, merci d'avoir lu jusqu'au bout et le cas échéant merci pour votre aide et vos messages, réponses.

Très bonne journée à vous

famille , comportement

Meilleure réponse

Bonjour Alice,

Dommage que vous ne mentionniez pas votre âge, car à vous lire, on ne sait pas bien: soit vous êtes adulte, soit vous ne l'êtes pas encore tout à fait, mais quelque chose de raisonnable en vous pourrait faire croire que vous l'êtes.

On vous a appris, toute petite, à maîtriser votre colère. Ou plutôt on vous a d'une certaine façon interdit de l'exprimer. Et cette colère, nécessaire, justifiée, s'est transformée en larmes, lesquelles n'ont pas pu tout écouler. Alors la colère vous revient, décuplée aujourd'hui et de colère elle se transforme en rage!

Vous décrivez très bien ce flux, ce flot qui aujourd'hui vous submerge et même se retourne contre vous comme ce chat intérieur qui vous lacère. En revanche vous ne dites pas un mot de votre contexte familial si ce n'est qu'il n'était pas bien vu, pas bien venu d'exprimer ses émotions. Votre lien à votre mère? A votre père? Une éventuelle fratrie? Aussi votre place dans cette fratrie?

Car bien évidemment vos émotions premières sont en lien avec votre premier milieu familial, votre toute petite enfance...

Si vous souhaitez travailler cette colère et cette rage, la comprendre et l'amadouer et surtout n'en plus souffrir, il faudrait engager un travail si possible du coté de la psychanalyse. N'hésitez donc pas à faire bon usage des ressources de ce site!

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Votre lettre nous présente l' histoire d' une petite fille coléreuse dont "on" (la famille , les parents ? qui d'autre ? ) a "maté" la colère et qui devenue adulte, exploserait d'avoir trop contenu ses pulsions, comme un sac fermé qui craquerait faut de pouvoir laisser échapper son contenu. Cela appelle deux pistes de questionnement de ma part, orientées non pas vers le passé mais vers le futur. Dans cette histoire, quelle est la part de "légende personnelle" et des croyances ? (Nous en avons tous une, basée à la fois sur nos souvenirs, sur les récits que les autres ont fait de nous, dans la quelle nous nous plaçons à un endroit spécifique au cours des relations familiales ) . Je veux dire par là : qu'en pensent les autres ? qu'est- ce que ces colères d' anthologie leur faisaient vivre à eux pour qu'ils les répriment ? De quelle manière les réprimaient ils ? Pourquoi et comment y sont ils parvenus ? (Tous les colériques ne se laissent pas mater, et bien souvent, la répression augmente la violence de la colère ...)
Est ce de la colère ou de la violence, ? Qu'est ce qui provoquait ces colères ? Si elles ont pu être "matées"pour , qui était ce fonctionnel ? ( à qui cela profitait il ? )
Etait ce fonctionnel pour vous aussi (laisser exploser sa colère peut apporter des désagréments plus importants que de la réprimer ... et apprendre à la maitriser est aussi un chemin de développement, à condition d'entendre et de repérer les besoins qu'elle cache et de les nourrir autrement. )
L'idée n'est pas de remettre en cause votre récit, mais d'aller mettre à jour les processus et les ressources que vous avez su activer jusqu'à présent, dans l'entourage qui était le vôtre, ainsi que d'aller explorer les explications que vous donnez à ce mal être, puisque là, vous touchez les limites du supportable et vous ne vous sentez pas bien.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIN 2018

Logo Anne Dubois Dejean Anne Dubois Dejean

4 réponses

1 J'aime

Bonjour Alice,
Bien que vous semblez avoir repérée que cette frustration remonte à l'enfance et à la façon dont elle a été traitée par vos parents, il semble important que vous puissiez consulter rapidement un thérapeute pour comprendre pourquoi, la colère que vous exprimez semble prendre une forme plus violente actuellement.
Ne restez pas seule face à cela à faites appel à un professionnel pour vous aider à comprendre pourquoi vous vous sentez dans cet état et surtout comment vous pouvez réagir afin de pouvoir vivre plus sereinement.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

19 JUIN 2018

Logo Ghislaine PATTE Ghislaine PATTE

554 réponses

1223 J'aime

Bonjour Alice,
Vous êtes très consciente de votre situation et de votre conditionnement du passé.

Dommage que vous ne précisez pas votre âge.

Un sport de combat pourra être également une alternative pour libérer cette colère en vous.

Mais je pense qu'une thérapie serait le plus appropriée pour travailler sur cette rage qui vous ronge avec des techniques énergétiques et un travail de fond.

N'hésitez pas à regarder mon profil.

Restant à votre écoute,

Nathalie Follmann - Hypnothérapeute clinique à Clichy

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

19 JUIN 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2050 réponses

9142 J'aime

Bonjour Alice,
Cette colère "refoulée" comme nous l'appelons en psychanalyse a besoin d'un canal pour se libérer et cesser d'occuper votre esprit.
A mon sens, cette colère - et surtout son origine - sont à travailler sur un divan ...
En effet, c'est le meilleur moyen d'en déterminer la source et d'envisager le moyen de vous en "délester".
Dans le cabinet du psychanalyste, vous aurez tout loisir de la laisser s'exprimer en criant, pleurant, mais évitez de frapper le thérapeute ... ;-)
A votre écoute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

19 JUIN 2018

Logo Luc BURGENSIS Luc BURGENSIS

440 réponses

598 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Conflit avec ma fille, famille recomposee

3 réponses, dernière réponse le 14 Novembre 2018

Ma psy met fin à notre thérapie, je ne voulais pas

4 réponses, dernière réponse le 28 Janvier 2018