Conflits difficiles avec mes parents

Réalisée par Léa le 1 nov. 2018 Thérapie brève

Bonjour,
Je me permet de vous envoyer ici ce petit appel à l’aide car je suis dans une période assez difficile de ma vie et qu’un avis extérieur, celui d’un professionnel d’autant plus, pourrait m’être sacrément utile.
Je me présente: je m’appelle Clara, j’ai 20 ans, je suis étudiante, je vis donc chez des parents merveilleux qui m’apportent énormément.
Je suis fille unique, j’ai donc toujours eu un ropport très fort avec eux et nous nous sommes toujours bien entendus. Jusqu’à ce jour, où je leurs ai annoncé vivre une histoire d’amour avec un homme. Un homme bien plus âgé que moi, évidemment... Sinon, ça aurait été trop simple, haha.
Il a 40 ans. Ça fait 2 ans qu’on s’aime et que tout se passe bien entre nous, excepté les tensions avec mes parents. Évidemment il y a des hauts, des bas, mais dans l’ensemble ce qu’on vit est vraiment beau et je suis sincèrement heureuse de le vivre. Chaque jour de plus avec lui, j’ai d’ailleurs un peu plus envie que ça dure.

Mes parents ne sont pas de cet avis, comme beaucoup de monde qui se permettent de le donner sans qu’on leur demande d’ailleurs. Certains trouvent ça immoral ( la différence d’age mais aussi du fait qu’on se connaissent depuis avant ma majorité. Rien ne s’est passé entre nous à cette époque, même si on en a tous les deux eu envie souvent... Je parle d’echange de tendresse, simplement. Pas forcément de sexe.). D’autre imaginent justement qu’il se sert de moi pour assouvir ses besoins sexuels. C’est pourquoi je l’ai précisé. S’ils savaient comme le sexe est loin d’etre l’une de nos priorités et oh combien il est patient/compréhensif à ce niveau. Mes parents, eux, sont plus dans l’inquiétude, je suppose. C’est une chose que je comprends très bien. Enfin que je comprenais... Au début. Là, je trouve que ça devient un peu trop.

Comme je vous le disais, ça fait maintenant 2 ans que notre amour dure et à peu près 1 an qu’on se voit plus régulièrement. Tout ce temps, et pourtant avec mes parents rien a changé... j’ai maintenant 20 ans et c’est toujours un calvaire pour pouvoir le voir, des disputes sans fin dès que je souhaite passer un week end avec lui, des reproches, des remarques culpabilisantes 24h (surtout, et ça c’est vraiment difficile)...

Je me suis souvent demandé si ça valait le coup. Mes parents sont les personnes que j’aime et que j’aimerais respecter le plus au monde, je pleure souvent de cette situation. Je le vis très mal.
Leur annoncer que je prévois de passer du temps avec lui, ça m’angoisse au point d’en vomir. Être en conflit avec eux m’est littéralement insupportable, c’est arrivé si peu souvent...

Du coup, parfois, je doute. Je me dis que je devrais abandonner ce que je ressens (et m’abandonner moi, au passage) pour eux. Mais je continue, tout en culpabilisant, c’est triste. Car au fond de moi je sais que je dois vivre cette histoire. Et surtout, avant tout, JE VEUX vivre cette histoire. C’est une histoire de choix.

Même si je ne le crois pas, peut être qu’ils ont raison, que c’est une betise, que je suis aliénée. En vérité, personne ne sait si c’est une erreur ou pas. Seul le temps nous le dira. Mais je n’ai franchement pas peur de prendre ce risque. C’est sûrement l’amour, d’accord, mais au dessus de ça je sens que j’ai simplement besoin de vivre cette expérience et que quoi qu’il arrive elle me fera grandir. J’ai tellement la sensation d’avoir grandi depuis le moment où on s’est vraiment rapproché. Comme si j’etais devenue moi, enfin.
Pour le moment, ce que vis avec lui, c’est clairement la plus forte et belle des choses. C’est clairement du bonheur. .

Ça fait à peu près un mois qu’on s’est pas vu, évidement à cause de mes parents. Demain, je le rejoins. Ce week-end est prévu depuis 2semaines au moins. Je veux y aller, plus que tout. J’en suis particulièrement heureuse, et pourtant: ça fait deux semaines que j’ai la boule au ventre et que je dors pas. Je fais des crises d’angoisse, mais ce n’est pas nouveau, j’ai des médicaments pour gérer ça.
À chaque fois, je retarde le moment pour leur en parler. Ce moment de drame que j’apprehende tant. Résultat, ils ne le savent pas encore, et demain je vais partir en leurs laissant un mot sur la table. Lâcheté, sûrement, mais ces prises de tête m’epuisent et sont surtout absolument pas constructives. C’est juste se faire du mal pour se faire du mal, et je ne m’en sent pas la force encore une fois. Leur réaction va sûrement être violente, mais pour l’instant et après tout ce temps, tout ce dont j’ai envie c’est être près de lui.

Je ne sais pas quoi faire pour arranger la situation. On en a déjà eu des discutions, et c’est toujours pareil: ma mère fini en larmes, j’ai soudain la sensation d’etre la pire des enfants, j’ai subitement envie de tout abandonner et d’etre moi même malheureuse pour ne plus voir ma mère ainsi...
C’est atroce, cette culpabilité qui me ronge.

Je fais tout pour les rassurer, pour leur expliquer. J’ai tout essayé, depuis plus d’un an, et ils ne veulent rien entendre.
Et je ne sais plus quoi faire.

Merci de votre attention,
Clara

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Léa,

Votre attachement à vos parents est très important, peut-être un peu trop important pour une jeune-fille de vingt ans. Il y a quelque chose de fusionnel entre vous et eux, entre vous et le milieu où vous avez grandi - on pourrait presque parler de "nid" pour qualifier ce contexte. Un peu comme si vous étiez toujours (jusqu'il y a peu en tout cas) cet oisillon nourri et couvé par ses parents.

Jusqu'il y a peu justement car vous avez souhaité prendre votre envol et c'est là une nécessité pour vous, vous le sentez, vous l'éprouvez. Vous prenez votre envol avec ce que vous connaissez le mieux, un homme qui a à peu de choses près l'âge de vos parents, plus âgé que vous de vingt ans.

Et vous voilà écartelée, à éprouver une sorte de conflit de loyauté comme si avec cet homme qui a à peu près leur âge, vous trompiez vos parents.

Le sentiment de culpabilité que vous éprouvez est inévitable, à la mesure du désir de prendre votre autonomie,... de grandir. Avez-vous songé à vous faire aider dans ce moment particulier? Ce pourrait être intéressant de consulter, de trouver un endroit neutre en dehors de votre maison familiale et de votre relation amoureuse: un endroit qui ne serait que pour vous, pour vous aider à penser, à élaborer ce que vous vivez?

N'hésitez pas... Ce site vous offre bien des ressources.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3671 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Clara, vous semblez être un peu perdue. Vous aimez vos parents et leur approbation est importante pour vous, cependant ils ont rêvé d'un autre avenir pour vous. Je vous propose de leur écrire une lettre pour leurs dire que vous les aimez, mais que vous avez besoin de vivre votre vie.Malgré tout le respect et l'amour que vous leur portez. Pensez à vous, vivez ce que vous avez envie de vivre. Bonne chance. Cordialement
C de St Aubert

Cécile De Saint-Aubert Psy sur Chartres

25 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Clara,

Je partage l'avis de Mme Verstraeten... : le fait d'être une fille unique choyée par ses deux parents avec qui vous avez l'impression d'être très bien vous met en difficulté quand vous devez leur imposer votre amour... pour un homme qui fait quand même partie de leur génération à eux..., et non pas de la votre.
De votre message je comprend aussi que vous idéalisez vos parents (vous les trouvez "merveilleux"...), ce que vous faites probablement et avec l'homme dont vous êtes amoureuse et avec la relation que vous avez... Celle ci doit être faite plutôt du partage de moments furtifs, donc vous vous connaissez peu en réalité, ne pouvant pas vivre ensemble "au grand jour".

Dans la situation que vous décrivez... vous avez quand même besoin de prendre un peu plus de distance par rapport à vos parents... et ceci ne se fera pas sans que vous affirmiez votre volonté de vous émanciper. Il est fort probable que des discussions houleuses s'en suivent..., voir un conflit ouvert, auquel vous ne pouvez pas y échapper.
Parlez en à vos parents... et dites leur qu'en s'opposant net à votre relation avec cet homme de leur génération ils obtiennent l'effet inverse : ils vous "poussent" dans ses bras...
Demandez-leur si... une relation avec un homme de votre âge leur ferait plaisir... ou si de toute manière ils veulent vous garder le plus longtemps possible près du "nid" :).

Et puis... étant donné le contexte que vous décrivez... il serait bon pour vous de vous offrir un espace de parole et de réflexion rien qu'à vous, qui vous permettra de comprendre pourquoi vous êtes amoureuse de cet homme qui a le double de votre âge... et comment faire pour trouver la bonne distance par rapport à vos parents... sans leur mentir et sans couper avec eux.

Bon courage pour comprendre, apprendre et décider quoi (et comment) faire... de votre vie :).
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1643 réponses

5070 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Clara,
Ce que tu vis me touche et je me sens impressionné par la façon que tu as de me relater et de le ressentir.
Effectivement tu veux vivre cette relation amoureuse, c’est cela être toi.
Mais cela touche ta relation à tes parents, qui s’inquiètent et ont besoin d’être rassurés. Ces disputes t’angoissent, et tu ne veux plus vivre cet affrontement qui dure..
Tu as conscience de tout cela, tu te sens lache de ne pas faire face.. J’ai envie de te proposer un soutien. Comme tu l’as senti en écrivant ce message. En parler à un.e professionnel.le peut t’être bénéfique.
Je serai heureux de t’accompagner dans ce choix, si tu es d’accord pour le faire. Il y a différentes façons de te faire accompagner.
Bien à toi,
Sébastien,
Accompagnant centré sur la personne et la relation.

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

182 réponses

262 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5450

questions

réponses 28800

réponses