Est-ce que le fait de trop dormir vient d'un problème psychologique ?

Réalisée par Mara · 22 mai 2020 Psychologue ado

Bonjour.
Je suis une adolescente. Je passe mon temps à dormir, mais je ne sais pas s'il s'agit d'un problème psychologique. Apparemment, ça n'a pas d'origine physique, puisque j'ai fait un test sanguin pour le diabète qui confirme que je vais bien. Donc c'est probablement psychologique. Mais qu'est-ce que c'est difficile d'entrer en contact avec un professionnel dans ce domaine quand on n'a que 16 ans, qu'on est confiné chez soi, et qu'on ne peut pas en parler avec ses parents !
De toute façon, ils sont déjà au courant de mes problèmes de sommeil. Ils ont accepté de me donner rendez-vous chez un psychiatre qu'une seule fois, il y a un an, et comme il n'avait rien décelé, ils se sont dit que je n'avais aucun problème. Mais si c'était vraiment le cas, je ne serais pas en plein décrochage scolaire aujourd'hui. Ils essayent de m'aider à continuer mes études, et je le vois bien que je les fais souffrir... Non, attendez... Non, en fait, je ne le vois pas. C'est ça le pire, c'est que je suis tellement égoïste que je ne remarque leur mal que lorsqu'ils me l'expriment explicitement.
Je ne sais plus quoi faire. Je me désespère. Je sais que je devrais être en train de travailler, ou de faire une activité, enfin n'importe quoi ! Mais non. Je dors. Tout le temps. J'ai l'impression que ça n'a pas de fin. Je suis fatiguée... J'en ai vraiment marre de mon comportement, je sais que je ne devrais pas agir comme ça, et pourtant, je n'arrive pas à m'arrêter. On dirait que le sommeil est ma drogue, je ne peux pas m'en passer. S'il vous plaît, j'ai envoyé des messages à Fil Santé Jeunes ainsi qu'à d'autres sites d'aide (leurs réponses ne m'ont pas aidée), je les ai même appelés, j'ai parlé plusieurs fois aux professeurs de mon lycée, je suis allée voir le psy l'année dernière... Mais rien ne change... Je n'arrive pas à m'améliorer. Et je sais que la plus grosse part de travail, c'est moi qui dois l'entamer, dans ma tête, mais je n'y parviens pas, je suis perdue... Alors s'il vous plaît, ne faites pas comme tous ceux que j'ai contactés avant, proposez-moi des solutions concrètes, faites quelque chose, mais ne me laissez pas comme ça. Plus je parle aux gens, plus je me dis que ma situation n'a pas de solution, que je suis un cas désespéré. Que je ne suis qu'une gamine pourrie gâtée qui passe son temps à pleurnicher sur son sort. Si vous me confirmez que c'est le cas, je ne vous en voudrai pas, je pense être suffisamment lucide sur ma situation pour reconnaître mes fautes. Mais si ce n'est pas le cas, et que vous pouvez faire quelque chose, aidez-moi ; par contre, si vous ne pouvez rien faire, par pitié, ne me donnez pas de faux espoirs et dites-moi clairement qu'il n'y a pas d'issue, plutôt que de me vendre de beaux mensonges dans l'espoir qu'ils seront suffisants pour me faire vivre un peu plus longtemps. Ne faites pas les innocents, ma mère est médecin, par son biais je connais d'autres praticiens, et je sais, JE SAIS que les médecins mentent comme des arracheurs de dents. Je peux comprendre aussi qu'ils le fassent pour le bien-être de leur patient. Mais ne me faites pas ce coup-là. Je suis vraiment à bout et je ne veux pas qu'on me prenne pour une débile. Même si, en vérité, je suis stupide, puisque j'envoie un message sur ce site pour vous demander de l'aide, alors que je sais pertinemment que je n'ai pas l'argent pour me payer un seul rendez-vous avec l'un d'entre vous.
Je dois avoir l'air vraiment ridicule et pathétique, à tenter d'envoyer des appels à l'aide sur tous les sites d'aide qui existent. Tant pis. Vous savez quoi ? N'essayez même pas de me répondre. Vous ne pourrez pas m'aider, je viens de m'en rendre compte en finissant ce pavé. Et je poste le message malgré tout, histoire que je n'aie pas écrit tout ça pour finalement ne pas l'envoyer.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 25 MAI 2020

Bonjour Mara.
Tutoyer, vouvoyer? Être familier, paternel? ou distant, respectueux? Va pour le vous. Je vous perçois comme une jeune fille, presque une jeune femme, faussement léthargique, mais en réalité dynamique, saine, pleine d'enthousiasme, mais aussi exigeante (c'est une qualité) qui justement ne veut pas être traitée en gamine ou ado attardée: vous nous dites, ne me racontez pas des carabistouilles et ne me sortez pas toutes les banalités convenues ; soyez à la hauteur. Mais c'est génial, fantastique ce que vous avez écrit ! Quel plaisir de vous lire. Mes petites filles, qui ont votre âge, car je pourrais être votre grand-père, quand on n'a rien à leur proposer, devinez ce qu'elles font? Elles dorment à longueur de journée.
Je sais bien qu'en vous conseillant d'aller voir Paul, Jacques, machin ou bidule, ce que d'ailleurs vous avez déjà fait, on défend son gagne-pain. Mais avant, si on commençait par des choses simples? D'abord prendre votre autonomie, votre indépendance, loin de maman médecin, loin du divan sur lequel vous passez trop de temps à dormir ou du divan du psychanalyste qui ne vous apporte rien. Sortir, s'amuser, danser, partager. Ce qui vous manque c’est des repères. Par exemple faites un sport collectif, volley, foot, pourquoi pas rugby? Si vous dormez sur le terrain, vous allez vous faire tirer les oreilles: c'est parfait, ça vous fera le plus grand bien. Faites du théâtre dans un groupe: si vous baillez pendant une réplique, rassurez-vous il y en a qui se chargeront de vous réveiller. Faites quelque chose et de préférence en groupe. C'est astreignant, il faut se stimuler, mais ensuite quel plaisir. Un peu comme à la piscine: on rechigne à rentrer dans l'eau, pas assez tiède, mais après on y est si bien. Et aussi écrivez, le soir rentrée à la maison, tout ce qui vous passe par la tête. Vous vous relirez plus tard émerveillée de ce que vous avez écrit. Réalisez vos envies. Il y a des manques chez vous, des désirs confus non satisfaits, mais investissez-vous dans un collectif avec qui vous partagerez des valeurs et il se pourrait bien que les envies prennent corps, deviennent présentes et satisfaites. Et si rien de tout ça ne marche, et bien allez faire gagner sa vie à un thérapeute.

Denis Kremer Psy sur Bourg-de-Péage

19 réponses

35 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 MAI 2020

Bonjour Mara,
à la lecture de ton témoignage on vit cette ambivalence et la difficulté de parvenir à poser ses émotions lorsque l'on est en plein adolescence, ce qui est ton cas. Les bouleversements intérieurs normaux de l'adolescence peuvent à eux seuls procurer cette sensation de fatigue qui pousse à dormir. Du coté psychologique on pourrait se demander qu'est ce que tu veux fuir à ce point au point de te réfugier dans le sommeil. Même s'il existe des thérapies brèves, il n'y a pas de magie et pas d’instantané, il te faut donc accepter que quel que soit le praticien auquel tu accepteras de confier tes difficultés, il faudra le temps pour lui de repérer ce qui te pousse à te retrancher dans ce sommeil et travailler ensemble à retrouver le fonctionnement qui te convient le mieux.
Il y a plusieurs pistes à creuser comme le fait que tu te sentes comme " une gamine pourrie gâtée qui passe son temps à pleurnicher sur son sort", il y a aussi la culpabilité que tu ressens à l'idée que tes parents pourraient ne pas être fiers de toi et d'autres encore. Je pense que tu as bien fais de poster ton témoignage, même si à la fin tu serais même prête à refuser de lire nos réponses. Comme tu demandes quand même à un moment des solutions concrètes, il existe des CMPP dans lesquels il y a des psychologues qui reçoivent, et les consultations sont gratuites. Tu pourrais commencer par les joindre au téléphone, si tu ne peux pas encore sortir de chez toi, et expliquer ta situation. Le mieux ce serait de t'adresser au CMPP le plus près de chez toi pour t'y rendre plus facilement si tu habites en ville et dispose de transports en communs par exemple.
Certains professionnels, comme moi, revoient leur tarif en fonction de la situation financière de son patient, tu peux tenter de contacter des professionnels prés de chez toi et leur expliquer ta situation. Je vois que l'une d'entre nous t'a proposé un rdv gratuit, contacte la, elle pourra surement te donner des pistes.
Bon courage Mara
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

264 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 MAI 2020

Bonjour Mara,
C'est quoi pour vous dormir beaucoup ? Qu'est ce que ce serait pour vous dormir normalement ? Qui a dit que vous dormiez trop?
Qui a dit que vous étiez pathétique ?
Dans votre texte vous faites les questions et les réponses. Et des réponses qui vous conviennent. Ces réponses qui sont la seule explication pour vous. Mais si la réponse était ailleurs ou autre, elle serait comment ?
Mais puisque vous demandez de ne pas vous répondre, je ne répondrai donc pas.
Etes vous seulement prête au changement? Que gagnez vous a rester dans votre problématique ?
Peut être que l’écrit thérapie serait la solution??
Comme je ne tiens pas à vous faire '' ce coup-la''.
Attendons que vous soyez prête à regarder votre problématique sous d'autres angles et à casser toutes vos croyances limitantes.
Bien à vous
Sabine DUMAS
Praticienne PNL- EFT- Hypnose
Cabinet et E-consultation

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

242 réponses

96 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 MAI 2020

Bonjour Mara

Ne vous inquiétez pas je ne vais pas essayer de vous aider puisque vous ne le voulez pas.
Je réponds juste à vos questions car cela peut être utile pour d autres car votre cas n est pas isolé. Et cela est tout à fait normal.

Lorsque l on dort beaucoup c est qu il y a effectivement un manque d énergie.
La cause peut en être multiple au niveau physique, vous avez apparemment tout contrôler à ce niveau là.
Lorsque cela est psychique cela veut dire qu il y a un conflit interne en vous qui est très énergivore! Comme s il y avait un combat entre deux pensées qui sont angoissantes pour vous, des désirs contradictoires qui s affrontent.
L angoisse génèrent du stress et là votre cerveau a 3 possibilités: soit il fuit le problème, soit il l affronte, soit il ne fait rien et reste figé.
Ces mécanismes sont très énergivores!!!! Dans votre cas il semble que vous soyez restée figée puisque l énergie diminue et les pensées sur vous-même en témoigne.
On finit par baisser les bras et avoir des idées négatives sur nous et notre vie.

Mais alors que faire pour sortir de cet état !? Deux choses, prendre conscience du conflit interne, pour cela l aide d un thérapeute est vivement conseillé mais quand on ne peut pas, on peut commencer à essayer de comprendre.
Commencez par vous dire que vous avez compris qu'il y avait un combat en vous entre les facettes de votre personnalité ( et oui nous sommes plusieurs dans notre tête)
Ensuite prenez une feuille et écrivez dessus ve qu il y a bien se passer depuis que vous êtes comme ça? Avez-vous fait des choix, pour vos études? Il y a-t-il un problème de cœur avec une fille ou un garçon?
Dites-vous que vous voulez être le plus honnête possible avec vous-même.
Ce moyen vous permettra de mettre sur le doigt de votre conflit interne.
Si vous arrivez à le trouver, alors écrivez dessus, dites tout ce qui vous passe par la tête ainsi que comment vous vous sentez. À la fin vous vous prenez dans les bras, c est une façon de montrer aussi à votre corps et à vous-même que vous respectez tous les messages que votre cerveau et votre corps vous envoient. Vous le faite autant de fois que vous le voulez.
Quant à vos écrit vous pouvez soit les conserver, soit les jeter mais un jour vous finirez par les jeter.
Ensuite il faut s occuper de votre corps car ce n est pas le même langage que votre mental. Lui ne comprend pas les mots, mes idées, il comprend les images et les actes.
La visualisation et la méditation sont au top pour envoyer des messages à son corps et l aider. Les études scientifiques l ont démontré.
Alors allongez-vous et relaxez-vous, il existe pleins de vidéo sur YouTube pour ça. Puis quand vous êtes relaxée, visualisez que vous vous rechargez comme un téléphone. Vous vous branchez à la terre, visualisez une batterie en vous qui se recharge jusqu'à 100% et quand la batterie est pleine dites merci à vous à la terre. Cela prend 5 à 15 min par jour.
Quand vous êtes sous la douche, imaginez que du noir coule de vous et que de la couleur tombe avec l eau sur vous ( rose, jaune, bleu, rouge, violet, arc-en-ciel, blanche....).Le noir part avec l eau dans l évacuation.

Le but de tout ça est d enlever les émotions et dans votre tête et dans votre corps pour pouvoir avoir la force de régler le problème interne.

Dernière chose, faites tous les matins en vous levant l exercice du super héros! Position de superwoman ou superman. Les points fermés sur les hanches, les jambes légèrement écartées, le torse bombé, le cou légèrement relevé et les yeux qui regardent loin devant. Imaginez que vous avez une cape dans le dos qui flotte. Vous pouvez imaginez aussi des projectiles qui arrivent sur vous et qui retombent à vos pieds. Gardez la position un peu. C est prouvé aussi que de garder cette pose permet de prendre en confiance en soi petit à petit. Cela s explique grâce aux neurosciences.

Le cerveau humain a des capacités extraordinaires il a la faculté de vous amener dans cet état, il a aussi la faculté de vous en sortir et de vous amener où vous voulez. À vous de choisir quelle destination prendre.

Et entre nous l égoïsme est le propre de chaque être humain, c est dans sa nature. Dire que l on est égoïste est un pléonasmes comme descendre en bas. Donc oui vous l êtes comme vos parents, vos amis, moi, bref comme la population mondiale. En gros vous êtes normale quoi. Ça casse un peu le mythe de l unicité je sais mais rassurez-vous chacun a sa particularité car malgré que nous ayons tous les mêmes ingrédients pour faire une même recette, chaque plat aura une saveur particulière et propre à lui-même.

Bien à vous
Celine Naud

Céline Naud Psy sur Cabasse

85 réponses

171 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2020

Bonjour Mara,
Comme c'est difficile de prendre confiance en soi quand on n'a personne qui vous entend vraiment ! Ton expression écrite me semble d'une grande qualité pourtant (aimes-tu écrire ?) et ta "lucidité" m'évoque déjà une certaine maturité pour ton âge.
Décrochage scolaire et intelligence vont parfois de pair... surtout quand les sentiments profonds ne sont pas entendus.
Bon, tu as fait une prise de sang et vu un psychiatre, pas de "maladie" donc, ni organique ni psychique, et tant mieux ! Cela ne veut évidemment pas dire que "tu n'as aucun problème". Je soupçonne qu'il soit d'origine relationnelle. L'adolescence est un moment délicat où nous construisons un nouveau rapport au monde : toi en tant que personne, ton entourage (famille, amis...) et le contexte général ou "esprit du temps" sont en interaction constante et je comprends que tu désespères si tu n'y trouves pas la "nourriture" affective ou spirituelle dont tu aurais besoin pour te construire sereinement ou les boussoles pour y comprendre quelque chose ! Tu te sens égoïste quand tes parents t'expriment explicitement leur souffrance ; j'ai plutôt l'impression que tu les entends mais sans parvenir à leur donner ce qu'ils attendent. Alors oui, les bras de Morphée peuvent être un refuge... En passant, la mythologie grecque (ou d'autres) peuvent t'aider à trouver du sens à tout cela, à construire ta "psyché" (l'âme, si l'on y croit, est comme un papillon, elle peut "éclore")... Et à ce propos, puisque tu dors, rêves-tu et te souviens-tu de tes rêves parfois ? Je t'invite à visiter mon site internet si cette voie t'intéresse...
J'entends surtout ta culpabilité, ton ras le bol, ton envie de changer, ton désarroi et ta demande très claire d'aide et de solutions concrètes. Je ne crois pas du tout que tu sois une gamine geignarde et pourrie gâtée, je ressens plutôt une ado sensible qui cherche une direction et une guidance particulière dans ce monde étrange. S'il y avait "faute" à mes yeux, ce serait de te laisser hurler seule dans un désert :)
Au fil du chemin avec le professionnel que tu choisiras un jour (j'allais dire tôt ou tard), l'important sera que se crée une "alliance thérapeutique", c'est à dire une confiance solide, et la confiance réclame des preuves et du temps, des deux côtés ! Autant ne pas commencer sur des mensonges donc, je suis d'accord avec toi ! Je ne peux ici que te proposer de t'écouter et de partager vraiment avec toi pendant une période à définir ensemble (par mail et au téléphone), et nous discuterions d'une contrepartie que tu pourrais apporter en échange (ton engagement à lire ou à regarder certaines vidéos, ou à écrire par exemple ?). Comme je ne te connais pas personnellement, je n'ai pas de solution "prête à l'emploi" pour toi, et de plus, je ne connais pas ta "puissance de travail". En psychothérapie, les solutions "magiques" n'existent pas à mon avis et même en nouant connaissance, cela prendra un certain temps de trouver le bon chemin qui te ressemblera et te conviendra "à toi". Je crois que comme chaque humain, tu détiens en toi la possibilité de mettre du sens à ton vécu et grâce à cela, d'être plus sereine petit à petit, plus en accord avec toi-même pour interagir avec le monde et devenir l'adulte que tu voudrais. Si tu te sens prête pour ça, lis l'article "En route pour Shambala" sur mon site internet, il te montrera le chemin que je te propose en réponse à ta "bouteille à la mer". Je suis à ta disposition, sans mensonges ni jugement ! Bien à toi, Anne F.

Anne Fauchois Psy sur Rouen

61 réponses

88 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2020

bonjour,
dans le début de votre message, vous dites que vous ne pouvez pas en parler à vos parents. Alors ma première question est pourquoi? Quelles sont vos relations pour que vous pensiez que vous ne pouvez pas leur parler de ce qui vous fait souffrir? D'autant plus qu'ils sont déjà au courant de vos troubles du sommeil et qu'ils en souffrent aussi.
Vous semblez manquer cruellement d'estime de vous-même, et là aussi, il serait intéressant d'en connaitre la cause.... Est-ce que c'est le fait de na pas réussir à vous dépêtrer de cette situation qui vous fait dire que "vous êtes tellement égoïste" ou bien encore "ridicule et pathétique"? Ou bien y a t'il autre chose qui se cache derrière tout ça?
Sachez qu'une personne n'est jamais ridicule ou pathétique lorsqu'elle trouve la force de demander de l'aide, et c'est ce que vous faites depuis un certain temps déjà!
Vous parlez d'une prise de sang et d'une visite chez un psychiatre qui n'ont rien donné, et votre mère étant elle même médecin, je m'interroge sur le fait qu'il n'y ait pas eu d'autres recherches pour expliquer votre besoin de dormir autant.
Souffrez vous d'un syndrome dépressif, ou de troubles de la concentration, ou est-ce que le besoin de dormir est le seul symptôme?
Certaines personnes présentant des états dépressifs dorment pour pouvoir se mettre dans une bulle et oublier la réalité de leur quotidien. Le sommeil est leur refuge et elles y consacrent tout leur temps, est-ce votre cas? C'est un cercle vicieux où plus on dort, plus on est fatigué! D'autres personnes souffrant de troubles du comportement ou/et de la concentration sont accablés de sommeil également: ils déploient une énergie psychique telle que dès qu'ils s'arrêtent d'être en mouvements ils sont abattus et ressentent le besoin de s'endormir...
Personnellement, je vous conseille de consulter un neurologue qui pourra procéder ou vous prescrire un enregistrement polysomnographique du sommeil afin d'étudier vos cycles de sommeil car il y a plusieurs troubles physique qu'il conviendrait d'écarter avant de dire que tout est dans votre tête. Je pense notamment à l'apnée du sommeil ou à la narcolepsie qui sont deux affections qui provoquent des fatigues intenses voire des endormissements incontrôlés et les personnes qui en sont atteintes ne s'en rendent pas nécessairement comptent...
Comme vous le voyez, il reste un éventail de possibilités alors ne désespérez pas. Votre médecin traitant sera à même de vous envoyer vers les professionnels adéquats.
Enfin, si après tout cela vous décidez de faire "le travail dans votre tête", faites le pour vous, pour vous sentir mieux et regagner confiance en vous et dans les autres. Sachez que vous disposez de nombreux professionnels qui pourront vous prendre en charge gratuitement ou qui sont remboursés par la sécurité sociale (CMP, Maison Accueil Adolescents, psychologues....) Ils pourront même vous aider à rétablir le dialogue avec vos parents donc vous avez tout à gagner!
Ci d'ici-là vous ressentez le besoin de parler, vous trouverez mes coordonnées sur internet.
J'espère vous avoir un peu réconforté et redonné espoir.
Bien à vous,
Azaloux Nora
thérapeute spécialisée en troubles relationnels et comportementaux.

Azaloux nora Psy sur Saint-Sever

135 réponses

55 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2020

Bonjour Mara
Tu ne dis pas combien de temps tu dors dans tes journées... ni depuis combien de temps ça dure.
Sache juste qu'au niveau psysiologique, un adolescent (comme un bébé) a besoin de beaucoup de sommeil car il grandi.
Une autre chose Mara, du pavé que tu viens d'écrire, je vois bien que tu te tortures l'esprit avec beaucoup de questions qui n'ont pas de réponses et cela tu n'arrives pas à lâcher prise. Moi je verrais plus la "problématique" à ce niveau.
Si tu le souhaites, je te propose un rdv gratuit (j'ai lu que tu ne peux pas payer, ce n'est pas grave) pour voir ensemble des réponses à tes questions.
Contacte-moi et prend rdv.
Déborah Bouzaglo
Thérapeute

Déborah Bouzaglo Psy sur Paris

27 réponses

32 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70600

réponses