Être jugée « jeune » me rend malade au possible…

Réalisée par Rose · 11 janv. 2023 Aide psychologique

J’ai 40 ans et depuis que j’en ai 15 j’entends cette phrase : « Tu fais jeune » ou autre variante telle que : « Vous n’êtes pas de 82 ? », « Really? » ou autre expression non verbale. Je me suis toujours ABSTENUE de JUGER les autres sur leur physique, d’émettre le moindre avis car j’en souffre moi-même. Je ne comprends pas l’intérêt de juger les gens comme s’ils étaient des vitrines de restaurant qu’on noteraient sur « TripAdvisor » et de les comparer. Il n’y a aucun stéréotype de femme ou d’homme qui ont tel ou tel âge ! Je trouve idiot de faire une remarque ou même d’émettre le moindre étonnement.

A 40 ans j’ai encore le droit à du « mademoiselle ». Par contre dire « madame » a une jeune femme ayant au bas mot 15 ans de moins que moi n’a pas dérangé le vendeur. Au nom de quoi ? Parce que « douceur dans le visage » est synonyme de « jeunesse » ? Je sèche. Je ne suis pourtant pas toute lisse. Je trouve aussi cette remarque familière et déplacée. C’est censé me rendre plus belle ? Parce qu’à chaque fois j’ai envie de pleurer : c’est comme si on me disait que j’avais une tête de quelqu’un qui se faisait marcher dessus, que j’avais l’air vulnérable. Je me sens infantilisée, rabaissée, comme cette fois où à 38 ans le pharmacien m’a appelé « mademoiselle » et où j’ai répondu : « Vous savez quel âge elle a la demoiselle ? » et la dame d’à côté de faire un grand sourire. Oui, ça m’a donné envie de pleurer, tout comme le fait de l’avoir dit et redit à une professionnelle de santé que c’était une remarque que je ne pouvais pas supporter. Malgré le fait d’avoir posé les limites, elle me l’a dit et redit et ca m’a donné envie de me mutiler.
Je ne saisis vraiment pas l’intérêt d’émettre la MOINDRE remarque verbale ou non, quant à l’âge de l’autre. On peut se tromper, mais pourquoi remettre l’autre en question, son identité ?
Ne suis-je donc jamais considérée autant que les autres ? On aura tendance à plus prendre au sérieux une jeune femme qui a 12 ou 13 ans de moins, mais qui est prise pour une « dame » parce qu’elle a les traits hypers durs. J’en ai déjà fait les frais.
J’ai rêvé une fois que je retournais à l’école et que je me fondais dans la masse, une autre où dans une cantine scolaire où un jeune ayant 20 ans de moins que moi me doublait et auquel je disais que j’étais plus âgée et lui de répondre : « C’est moi qui le suis ». Et j’en ai bien d’autres…

J’ajouterais que cela crée des relations biaisées où l’autre m’impute un caractère que je n’ai pas sous prétexte que j’aurais l’air « innocente ». Je pense que cela se fait parfois inconsciemment.

Bref vous l’aurez compris, ça n’a rien de positif pour moi. Un compliment c’est « Tu es belle » et pas « je refuse de te considérer comme tu es », « il y a une méprise sur ton identité ». L’âge et la beauté n’ont rien avoir.

Merci pour votre lecture et vos potentielles réponses.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 JANV. 2023

Bonjour

Et pourtant ! Détrompez vous mais certaines personnes ont également horreur qu'on leur dise qu'elles sont belles car on les réduit alors à leur physique, comme si elles n'avaient rien d'autre à faire valoir.
A priori on peut penser que vous êtes insupportée par ces remarques car cela doit renvoyer vers quelque chose de votre histoire personnelle où l'on vous aurait infantilisée. C'est cela qui vous insupporte.
Par ailleurs étant spécialisé dans l'interprétation des rêves je peux vous dire que le second rêve que vous évoquez contient le diagnostic et la solution. Le jeune homme de 20 ans que vous voyez représente la partie intérieure de vous même, votre personnalité profonde, celle qui ne vit pas sous le regard des autres. Dans le rêve elle vous dépasse ce qui signifie que vous devez les passer devant votre personnalité profonde et ne pas vous occuper de la personnalité extérieure, sociale, qui vous pose problème.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le Baut

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4218 réponses

21718 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Il vous faut trouver une solution pour ne pas vous rendre malade.
Vous détenez un savoir : celui des effets des représentations et projections imaginaires d'autrui qui empêchent de rencontrer l'être que vous êtes. A développer.

Bien à vous,
Quelqu'un à qui parle votre message.

Karin Walter Psy sur Tours

111 réponses

350 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Rose
Il est fréquent de mal vivre des remarques de cet ordre, d'autant que vous vous sentez 'femme' et non pas 'gamine'.
Ces réflexions vous insupportent au plus haut point.
Je vous suggère de prendre une ou deux séances pour exprimer vos ressentis sur ce sujet, et vous libérer de ce sentiment d'injustice qui vous est régulièrement mis en pleine figure. Afin de vous appaiser
Avec bienveillance en présentiel ou visio
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3434 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour,
Alors que tant de femmes adoreraient faire jeune comme vous, vous considérez cela comme un fardeau...
Vous faites rimer jeunesse apparente avec infantilisation, manque de respect et de reconnaissance.
Sachez que si vous êtes confrontée sans cesse à ces remarques qui vous blessent, c'est parce qu'inconsciemment, c'est ce que vous pensez de vous. Cette fausse croyance s'est installée depuis votre enfance à cause de paroles et de comportements des adultes qui vous entouraient, voire même d'enfants à l'école ensuite. Il serait intéressant d'aller explorer cela pour que vous puissiez vous débarrasser de vos peurs, vous accepter telle que vous êtes (avec une apparence jeune) et en faire une force plutôt qu'un poids.
Je peux vous y aider, si vous le souhaitez.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4502 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Rose,

Le regard des autres ne doit plus impacter ainsi siur votre psychisme. Il est inducteur de jugements et il vous blesse profondément.
Vous devez vous détacher de ces paroles puériles et peinantes, souvent déplacées.
Je serai synthétique: Vous, Rose, comment vous trouvez vous?

Nous avons l'âge de notre mental, pas de notre carte d'identité.

Détachez-vous des commentaires de votre entourage et vivez pour ce que vous pensez de vous, de vos Valeurs,de votre propre perception de vous et de la vie, là s'engage un re-centrage sur vous-même et je pense que l'estime de vous, pilier fondamental de la construction de votre identité, n'ens sera que revisité pour le positionner à sa juste mesure. Il faut vous ré-assurer.

Vous êtes ce que vous, vous jugez et pensez être, pas ce que le regard d'autrui vous restitue, pas ce que les mots rapportent à vos oreilles.
Nous ne pouvons pas changer l'humain mais nous avez une capacité transcendant tout, notre liberté d'être et de penser qui nous sommes intrinsèquement.

Je me tiens à votre écoute en téléconsultation pour avancer sur le chemin de l'analyse qui vous délivrera et vous mettra à distance des bêtises humaines.

Avec toute mon empathie et ma bienveillance.

Bénédicte ESCARON
Praticienne en Psychothérapie
Psychanalyste
Thérapeute d'aide à la parentalité
Sophrologue

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9291 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour à vous

En effet, toute remarque sur l'âge ou sur le physique peut être plus ou moins bien vécu selon l'histoire de la personne. Certains rêveraient qu'on leur dise qu'ils "font jeunes".
Ce qui me semble important c'est de soulever ici le fait que cela vous fait vous sentir "vulnérable", "infantilisée", "rabaissée" et que vous vous sentiez "jugée" finalement par ces remarques. Ce ressenti est très fort en vous et semble vous faire énormément souffrir.
Cela parle sans doute de votre histoire et de vos expériences passées. Comment était votre contexte familial?
Je vous invite à aller regarder d'où viennent ces blessures en vous. L'accompagnement d'un thérapeute pourrait certainement vous aider à clarifier cela de façon à reprendre confiance en vous et en votre "Grandeur intérieur" et ne plus souffrir du regard des autres.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne, dans la Nature ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2370 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Rose,

Je vous remercie de ce partage. Je suis sophrologue et Hypnotherapeute. Nous avons tous vécu des situations où nous avons eu l’impression d’être jugé(e) par l’Autre ( parfois c’était effectivement un jugement). Parfois c’est notre cerveau qui fait un lien entre une phrase dite aujourd’hui et un contexte vécu dans le passé et une émotion désagréable ressentie. Cela peut-être conscient mais souvent on ne s’en souvient pas: c’est inconscient.
Sachez qu’il est tout à possible de faire disparaître cette émotion en modifiant vos perceptions à l’écoute de cette phrase. Vous serez étonnée de voir comment on peut ressentir quelque chose de différent; pour certains c’est une sorte d’indifférence, pour d’autres, ils peuvent même s’en amuser …
Je reste disponible pour échanger sur ma pratique ( voir mon profil : je ne suis plus sur doctolib mais sur Médoucine) par téléphone ou courriel.
Cordialement

Véronique Gianotti Psy sur Saint-Mandé

253 réponses

107 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Rose,

Pourquoi avoir tant focalisé sur une représentation que se font de vous les autres ? Leur avis importe peu en réalité. D’ailleurs, les seuls avis qui peuvent compter sont ceux de vos proches, les autres n’ayant que peu de valeur. Laissez-les donc penser ce qu’ils veulent. Comportez-vous comme vous souhaitez être. Comme ce sera forcément très différent par rapport à la perception des personnes extérieures, ce seront eux qui finiront par s’aligner.
De plus, vous pouvez aussi considérer que finalement cela peut être une chance dans notre société actuelle où il faut être jeune (ou en tout cas, le paraitre) tout en étant expérimenté. Vous êtes donc l’archétype parfait, amusez-vous-en plutôt que de détester votre image.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.
Pour plus de détails, contactez-moi.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3476 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Madame,

Je lis votre souffrance, et votre long message me laisse à penser votre besoin de pouvoir en échanger et vous confier à quelqu'un.
Ce que je note surtout ce sont les mots qui disent qui vient être impacté chez vous : infantilisant, vulnérabilité, se laisser "marcher dessus" (...) Et que les mots "mademoiselle" ou "jeunesse" ou "douceur" viennent activer.
J'entends aussi beaucoup de colère rentrée ? Est ce que je perçois bien les choses ?

Je vous propose d'abord d'aller débusquer ces jugements et peut être modifier les postures qui s'y sont associées chez vous, avec un thérapeute. Ça vous fera du bien tout court de déverser ces souffrances, et puis peut être d'aller découvrir plus encore la femme mûre, et peut être même sévère ou "autoritaire" que vous (re)cherchez à émaner.

Restant à votre disposition pour vous accompagner,

Cordialement.

Mme AS Germain

Anne Sophie Germain Psy sur Caen

64 réponses

44 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JANV. 2023

Bonjour Rose,

Oui un jugement c'est un acte fort.
C'est le même mot qui est utilisé dans les procès.
Le juge c'est celui qui a le dernier mot, celui qui donne la sentence, celui qui enferme.
Et je vous remercie de dénoncer cela. Je vous remercie pour votre colère, votre révolte.

Dans notre société, bien trop souvent nous devons subir les évaluations, les comparaisons, les notations. Toujours en référence à des normes données ou en comparaison avec les autres, élèves de la classe dès la maternelle pour premier exemple...

Et tout cela enferme dans une binarité. C'est bien ou c'est mal, bon ou mauvais, noir ou blanc, etc.

Les mots-qui-tuent : "tu es bien coiffée aujourd'hui !" "Comme elle te va bien cette robe !" "Ah c'est tout de même mieux avec un sourire !". Sous entendu, hier tu étais moche avec cette coiffure, on dirait un sac avec les autres robes ou arrête de montrer tes émotions de tristesse ou de mal-être...

Je vous invite à découvrir la CNV, Communication Non Violente, c'est un chemin tout d'abord vers soi-même. Sortir des jugements, s'accueillir tel-le que l'on est, inconditionnellement.
A partir d'une situation, être dans une observation la plus neutre possible, telle personne a dit "Tu fais jeune", aller voir les ressentis et émotions, il y a de la colère,  de l'exaspération ou du dégoût. Il y a toujours des besoins satisfaits ou insatisfaits en lien avec ces ressentis et émotions. La CNV invite à identifier les besoins. Besoins de respect, considération, reconnaissance ? Besoin de tranquillité, de paix ou d'accueil ?
Et ensuite voir que nous avons la responsabilité de prendre en charge nos besoins.

Si j'ai besoin de reconnaissance puis-je satisfaire ces besoins dans mon activité professionnelle ? Ou avec un-e amie proche ? Si j'ai besoin de tranquillité, puis-je m'offrir un temps régulier dans la nature, auprès des arbres ?

Je reste à votre écoute et à votre disposition pour vous accompagner avec cet outil si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2131 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses