Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

J'ai peur d'avoir commis quelque chose de grave

Réalisée par Sam2946 le 11 oct. 2018 4 réponses  · Thérapie brève

Bonjour, je m’appelle Samuel, j’ai 17ans, j’aimerais vous faire part de ce que j’ai commis de mal, avoir vos avis, afin de m’aider, je suis en dépression depuis 4mois, avec envie suicidaire

Cela ce situe entre 14-16, j’ai dû le reproduire 5-6fois,

J’avais 14-16 ans Ma cousine 7-9ans

Je n’ai eu aucune copine avant d’avoir 17ans, j’étais à la recherche de sensation je crois avant d’avoir 17ans

Je dirais entre 14 et 16 ans, j’étais beaucoup attiré pour les pieds et fesses, je ressentais le besoin du toucher la sensation

Je savais dans cette partie d’âge que faire l’amour avec sa cousine était mal, et qu’il ne fallait jamais en faire du mal en violant une fille

Mal je crois que j’avais un certain manque de conscience, les gestes que j’ai commis n’était pas dans un bus négatif, vous savez quand un gars essaie de toucher les fesses d’une fille s’en qu’elle sens aperçoive, ces geste se résument plus ou moins à cela, je n’avais pas conscience quand même que c’était mal, juste à partir de la fin de mes 16 ans ou j’ai allumé

Les gestes que j’ai commis n’étaient pas, je crois, vraiment mal à part un seul mais je me sens dégelasse quand même

A propos des pieds: je cherchais un ressentis des pieds au niveau du visage, alors quand je jouais avec ma cousine et qu’elle me faisait une blague je lui disais du genre je vais mettre mon pied sur ta face, elle faisait pareil pour m’agacer ou du genre je jouais avec elle à se mettre les pieds au visage le plus longtemps possible
Cela se situe entre 14-16 ans 3-4fois

A propos des fesses: 2-3fois je crois, je faisait exprès de mettre ma main à l’endroit où elle s’apprêtait à positionner ses fesses , du coup , ses fesses était en contact avec ma main, elle se tassa du coup croyant ne pas avoir vu ma main
Cela se situe entre 14-16 ans

Le geste qui me répugnent le plus: je jouais à la lutte avec ma cousine , et quand on jouait j’essayais d’avoir un contact avec ses fesses sans que ce soit un toucher direct, et là il y avait une certaine prise de lutte qu’ont faisait du coup quand elle tombait elle avait ses fesses devant mon visage , et là oui je voulais toucher ses fesses mais je ne le faisait pas mais elle, elle a pris mes mains et les plaça sur ses fesses , me faisait les flatter et me les montrer en-dessous du Pantalon, cela aussi a dû se reproduire 2-3fois mais une fois seulement elle me montra en dessous de son pantalon.

Cela me répugnent tellement, j’ai jamais fait de mal a aucune personne , j’ai toujours le goût d’aider les gens, je suis soupe au lait, je part vite pleurer dans des moments qui me touchent , et là ayant commis ces actes , j’ai l’impression d’être un monstre, que si quelqu’un le savait, tout le monde me détesterait et on me jetterait en prison.

Je n’ai jamais voulu causé de mal à ma cousine, je n’ai aucun goût pour les enfants, je crois avoir plus été attiré par des pulsions
les gestes que j’ai commis je ne sais pas pour vous si c’était vraiment mal, mais je m’en veux j’ai eu un manque de conscience

Merci de m’avoir lu j’attend vos réponses, je sais j’avais précédemment crée un topic sur ce sujet mais je tiens à avoir plus de réponse pour me libérer, car j’ai le cœur plein de haine et de tristesse.
Merci d'avance pour vos réponses.

Meilleure réponse

Bonjour,
De mémoire, il me semble que les réponses à votre message signifiaient bien que vous n′étiez pas un monstre et que votre culpabilité paraissait bien trop grande par rapport aux faits eux-mêmes.

Et pourtant, vous culpabilisez encore .... comme si une culpabilité plus générale était là, au fond de vous, dans votre nature, et qu′elle viendrait se fixer sur cette histoire.
Autrement dit, comme si cette histoire concentrait, masquait - à elle seule - une autre, d′autres (?) culpabilités, d′autres souffrances enfouies en vous et pas forcément en rapport avec ce qui s'est passé avec votre cousine.
D′où, la nécessité de savoir pourquoi toute votre attention se concentre sur cette histoire passée, pourquoi vous n′arrivez pas à vous vivre autrement que comme un gars abominable.
Bref, savoir si tout ce mal-être vient bien de là et/ou d'ailleurs .
N′hésitez pas à vous confier à un(e) psy pour crever l′abcès, en tout cas voir ce qui est derrière.

Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Samuel,
Oui, je peux comprendre ce sentiment de culpabilité, de tristesse accablante, ce jugement accusateur que vous portez sur vous.
Portez-vous ce même jugement sur votre cousine qui vous a pris les mains pour les mettre sur vos fesses ou pour vous montrer ses dessous?
Vous inquiétez-vous pour vous? Ou pour votre cousine? Vous parlez de votre peur d'être mis en prison, mais aussi de celle d'avoir fait mal à votre cousine.
Trés concrètement, en vous mettant en dehors de ces émotions qui vous envahissent, votre cousine a-t-elle manifesté d'une façon ou d'une autre qu'elle aurait vécu cela comme un mal qui lui a fait mal?
Les gestes que vous avez posé, à l'époque, ne vous semblent plus aujourd'hui adapté ou peut-être respectueux d'une relation à l'autre. Vous évoluez, vous grandissez. Est-ce pour cela qu'il faut être si dur avec le jeune que vous étiez alors?
Si un de vos amis vous racontez cela, le jugeriez-vous aussi durement?
Qu'est-ce qui pourrait vous permettre aujourd'hui de vivre plus sereinement et de continuer votre vie d'homme? Comme vous ne pouvez changer le passé, seul le présent vous appartient. Par contre, il peut nous aider à relire autrement notre passé que parfois, nous envenimons ou embellissons.
Vous avez une conscience, et une forte sensibilité qui vous fait peut-être amplifier des erreurs, ou des maladresses ou des apprentissages ou..
Il pourrait être bon de pouvoir juste poser tout cela. Ce peut-être tout simplement en continuant d'écrire à l'un ou l'autre d"entre nous, de façon plus personnelle. Vous avez accès à nos emails pro. Vous pouvez aussi aller rencontrer un professionnel pour vous permettre de sortir de ce passé encore si présent. Vous avez sur ce site aussi bien des psychologues que des personnes formées en thérapies brèves comme c'est mon cas. Voyez avec qui vous vous sentez en confiance ou voyez plus prés de chez vous.
Ne restez pas avec ce poids qui pourrait empoisonner encore longtemps votre existence.
A votre écoute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2018

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

593 réponses

970 J'aime

Bonjour Samuel,

Les faits que vous avez décrit dans vos deux messages ne "justifient" pas du tout votre "haine" (envers vous même ?! ou sinon.... envers qui ?), votre dépression et vos envies de suicide.

Vous écrivez entre autres que vous êtes "soupe au lait" et très sensible.

Votre hypersensibilité (qui vous fait peut être réagir de façon complètement démesurée...) et votre état dépressif actuel m'amènent à vous conseiller de consulter vite ne serait-ce que votre médecin traitant pour lui demander un avis... et une éventuelle médication contre la dépression (qui peut avoir des causes multiples...).

Dans chaque ville il y a des points d'accueil et d'écoute pour les jeunes où vous pouvez rencontrer et parler à des psychologues formés pour répondre aux interrogations et aux problèmes des adolescents : n'hésitez pas d'y aller !

Et puis... : comment va votre cousine ? pourquoi vous pensez lui avoir fait mal... avec ces jeux... certes sexuels... mais qui restent assez enfantins ?

Il n'y a personne à qui vous pouvez vous confier en famille ? un adulte censé capable d'entendre votre détresse ?

Ne restez plus avec cette impression d'être un "monstre"... : il vous faut comprendre pourquoi cette histoire de "pieds et de fesses" a pris tellement d'importance dans vos pensées et votre vie... et vous en libérer.

Bon courage pour aller demander de l'aide afin de dépasser votre état dépressif actuel !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2018

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1957 réponses

5247 J'aime

Bonjour,
Vous avez récemment posé la même question :

https://www.psychologue.net/questions/peut-on-revenir-heureux-apres-avoir-commis-ces-actes

Ma réponse sera donc la même.

D'ailleurs, il aurait été judicieux de répondre aux questions posées et l'exercice que je vous ai proposé.

A vous de voir !

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2415 réponses

10231 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Que faire ? J'ai peur d'avoir peur.

8 réponses, dernière réponse le 29 Décembre 2017

Est-ce grave ?

2 réponses, dernière réponse le 23 Mai 2017

Burn-out en 1996 avec grave dépression .

5 réponses, dernière réponse le 20 Septembre 2017

peurs et craintes

2 réponses, dernière réponse le 30 Mai 2017

Qu'est-ce que j'ai ?

8 réponses, dernière réponse le 17 Octobre 2017

peur schizo

2 réponses, dernière réponse le 14 Juillet 2017

TOC du couple, TAG, peur de ne plus l'aimer

9 réponses, dernière réponse le 19 Novembre 2017

Manque de confiance, peur d'avancer..

2 réponses, dernière réponse le 11 Septembre 2017

J'ai besoin d'un avis

6 réponses, dernière réponse le 17 Mars 2017

Le monde du travail me faire peur

6 réponses, dernière réponse le 19 Août 2015