Peur de tout contact physique et manque de confiance en soi

Réalisée par Marichuy le 14 oct. 2018 Thérapie brève

Bonjour,
J’ai été adopté en Roumanie à Oradea à l’age de 5 ans, aujourd’hui j’en ai 23. Je n’ai aucun souvenir de ma naissance jusqu’à mes dix ans à peu près et je ne sais rien de ma famille biologique. Il m’est arrivé très souvent de me protéger , de me recroqueviller ou de faire un bon en arrière dès que quelqu’un levait brusquement le bras, pour faire quelque chose de normal, comme si j’avais peur qu’on me frappe même avec mes parents, encore aujourd’hui ça m’arrive de temps en temps.

Et surtout je n’aimais pas quand mes camarades ou mes professeurs me faisaient une tape amicale ou quand des gens ou même mes parents ou ma famille me touchaient. Je n’ai jamais fais de câlins à ma famille. On m’a toujours dit « ça va passer , c’est rien «  mais plus le temps passe et pire c’est. J’ai eu de plus en plus de professeurs masculins et je me sentais de moins en moins à l’aise.

Un jour mon prof de sport nous apprenait à danser le rock, tout allait bien jusqu’à ce qu’il me demande d’ être sa partenaire pour montrer les pas , il m’a tendu la main et pendant plusieurs minutes j’ai été incapable de mettre ma main dans la sienne , j’ai attendu qu’il parle et j’ai du lui donner ma main quand il m’a regardé avec insistance, à ce moment j’ai eu comme un trou noir mon corps était là mais ma tête n’y était plus.

Après le cours il m’a dit « j’ai eu l’impression que tu n’avais vraiment pas envie de danser », j’ai préféré lui répondre je n’aime pas danser, je pouvais pas lui répondre c’est que vous m’avez touché c’est ça qui m’a dérangé, j’aurai été trop bête !
Depuis ce jour je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas. Et depuis ça empire un simple rapprochement d’un homme ou d’une femme me fais angoisser , je me force pour faire la bise ou serrer la main des gens même avec ma propre famille.

Quand l’angoisse est là, j’ai de la chance car ça ne se voit pas mais j’ai comme un trou noir et j’ai l’ impression que je n’arrive plus à respirer j’ai l’impression que j’étouffe, je panique interiorement. J’ai envie de fuire mais je suis incapable de bouger et de parler. J’ai cette même angoisse quand je vois qu’une femme a les épaules dénudé, en classe , ma professeur d’espagnol avait une épaule dénudé et j’ai commencé à paniquer, aussi dans une réunion , une maman devant moi à enlever sa veste , plus elle enlevait sa veste plus je voyais sa peau , ce jour l’angoisse a été tellement forte que j’ai eu du mal à m’en remettre.

Que se soit une femme ou un homme j’angoisse dès que je vois une partie trop dénudé ou que la personne s’approche trop de moi ou pire qu’il y a un contact physique. Un jour après un tournoi de tennis de table il fallait saluer l’adversaire en lui serrant la main , je tendais la main pour dire de le faire mais c’est arriver au tour de mon prof , je lui est serré la main, il a dit que ça allait pas du tout que je savais pas serrer la main , il m’a fait serrer sa main jusqu’à ce que j’y arrive, (3fois) alors pour la dernière fois je me suis vraiment forcé à refermer mes doigts mais comme à chaque fois que je panique j’ai eu un trou noir , comme un voile noir .

Quand j’étais un peu plus jeune mon grand père pour s’amuser me mordillait l’oreille me caressait les cheveux , mangeait dans mon bol, je n’ai jamais osé dire quoique ce soit car ce n’était pas méchant et que je lui devais le respect mais plus j’ai grandi et moins j’arrive à supporter et aujourd’hui que j’arrive à lui dire non il ne comprend plus, comme il m’a dit « mais tu m’aimes plus! » il ne peut plus s’empêcher de passer à côté de moi sans me toucher le cou , la main , les cheveux, il me regarde pas de la même façon qu’il regarde les autres membres de la famille, j’ai l’impression d’etre devenu un objet à ses yeux, aujourd’hui je n’arrive plus à lui adresser la parole, à le regarder, quand il vient mes parents travaille et j’ai tellement peur de lui aujourd’hui que je m’enferme dans ma chambre jusqu’à ce que l’un de mes parents reviennent.

Au début mes parents ne me croyaient pas quand je leur disais qu’il ne me respecte plus , qu’il ne respecte plus mon corps, jusqu’au jour où il m’a confondu avec ma mère ( je ressemble énormément à ma mère adoptive physiquement) Depuis ma mère fait tous pour que je ne me retrouve plus à côté de lui . Avec le temps je ne supporte plus du tous aucun contact physique, aucun regard d’homme sur moi . Je souffre aujourd’hui de cette situation car pourtant j’ai vraiment envie que l’on me tienne dans les bras, j’ai l’impression de passer pour quelqu’un de très froid. J’aimerais bien pouvoir leur montrer que je tiens à eux avec des petites gestes.

C’est compliquer pour moi d’avancer tant sur le plan amoureux que professionnel , que social. Sur le plan amoureux j’ai essayé mais en moins de deux jour j’ai arrêté car ça me faisait plus de mal que de bien. J’avais comme un noeud au ventre , quand on me touche, c’est un mélange de dégoût , de colère et une douleur intense au niveau du ventre .

Sur le plan social j’evite Tous les endroits où il y a à mon goût trop de monde, donc en fait tous: les restaurants, le cinéma , enfin presque tous où il y a des gens quand je ne suis pas obligé sinon j’ai une angoisse permanente. Et professionnellement, je rentre tous juste dans la vie active et c’est très compliqué quand mes collègues me prennent la souris de l’ordi pour me montrer quelque chose ou me touche Le Bras pour attirer mon attention ou quand ils s’approche pour regarder ce que j’ai fait.
Du coup, je n’ai plus du tous confiance en moi, je tremble dès qu’on me demande de faire quelque chose devant quelqu’un, quand je veux m’exprimer, je suis obligé de réfléchir pendant un moment à la phrase que je vais dire pour ne pas être ridicule et souvent je perds tous mes moyens et je deviens ridicule .

Jusqu’à aujourd’hui je réussissais à trouver une force pour me surpasser tous les jours, pour faire semblant mais avec le changement d’etude, de lieu, mon cerveau n’arrive plus à gérer , à chaque fois que je ressens de l’angoisse, après je ressasse et je ressasse, et je sais que mes derniers années d’études sont en periles si je continue ainsi sans demander de l’aide. C’est surtout que je n’ai aucune raison rationnelle à ce problème et personne et pas même mon grand père ne m’ont fait du mal .

J’aurais Voulu savoir déjà ce que vous en pensiez, est ce que je me suis créé des peurs toute seule, est ce que comme certains pourraient me dire , je me fais des films, et est-ce qu’il serai utile d’aller voir un professionnel et si oui lequel, un psychologue ou hypnotherapeute , homme ou femme?

Désolé pour la longueur mais ça fait tellement longtemps que je ressasse mais que jamais Je n’ai osé en parler de peur d’une d’etre Ridicule, qu’on me dise que je suis pas normal ou que je suis bizarre et de l’autre qu’on aille cherchez dans ce passé que je ne connais pas et qui me fais peur, comme mes parents m’ont dit j’ai certainement oublié mon passé pour me protéger,
Mais de quoi , c’est ça qui me fais peur aussi.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,
Le fait d'être adoptée soulève toujours des questionnements d'identité.
Par la suite, il peut y avoir d'autres événements traumatisants qui viennent impactés votre parcours de vie.

Vous aviez 5 ans, c'est déjà un âge avancé pour une adoption, le BB que vous étiez a été une longue vie émotionnelle.

Bref, ce que je voulais vous dire c'est qu'il me semble important aujourd'hui de travailler sur votre mal être et tout ce que vous décrivez ici.

On peut voir qu'il y a un malaise dans le contact avec l'autre, le toucher, ...

Effectivement, il y a des approches plus appropriées pour travailler sur les traumatismes comme l'hypnothérapie que je pratique et les techniques que j'utilise.

Mais êtes vous prête à travailler sur vous ?
Quelle relation avez vous avec vos parents adoptifs à ce jour ?

Restant à votre écoute sur mon espace personnel,

Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2552 réponses

10507 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

L'angoisse que vous ressentez à chaque fois que vous êtes touchée, qu'on vous approche physiquement, que vous voyez des épaules dénudées... vous limite beaucoup dans votre vie personnelle et même professionnelle.

Le fait d'avoir été adoptée tard... laisse supposer que vous avez eu "une vie" avant, en Roumanie, en pouponnière ou dans votre famille d'origine, ou parfois entre les deux... Les souvenirs d'avant 3-4 ans sont discontinus... mais laissent des "traces" psycho-corporelles.
Ce qui est assez impressionnant c'est que vous n'avez pas de souvenirs non plus de votre arrivée en France, de l'accueil de vos parents, de l'école et des amis d'ici, etc....

L'adoption n'est simple et facile pour personne..., et même un bébé garde en lui la trace de la séparation d'avec sa mère... : un enfant adopté est avant tout un enfant qui a été abandonné (toujours pour "son bien") et qui a un grand besoin d'amour, de sécurité affective et de reconnaissance.
Vous ne décrivez pas les relations à vos parents..., mais vous vous sentez protégée par eux, ce qui est déjà bon pour vous.
Mais, à votre âge actuel, il est dommage de vous sentir si démunie, si fragile, avec cette peur du toucher qui est ancrée en vous.
Votre grand père a eu et a des gestes déplacés : on ne "mordille" pas les oreilles d'une jeune fille, ça fait partie, éventuellement... des gestes sensuels entre amoureux. Ni on touche une personne qui n'aime pas être touchée...et le dit.
A l'âge adulte l'amour en famille ne passe plus tellement par des "câlins"... mais plus par des actes de bienveillance et soutien et par des paroles.

Le manque de confiance en vous... peut avoir plusieurs causes, dont quelques unes liées aux questions de vos origines et de votre passé "oublié" qui vous fait peur. Et... moins vous connaissez sur ce passé, plus vous allez vous "faire des films"...

Il me semble bon de commencer votre travail de psycho-thérapie par une thérapie familiale... qui vous aidera à dire ce que vous avez sur le coeur et qui permettra à vos parents de vous raconter ce qu'ils savent de votre histoire, de votre arrivée chez eux, et aussi de leur histoire familiale et de leur joie de vous accueillir dans leur famille.
Avez-vous eu envie de découvrir votre pays d'origine ? ou ça aussi vous fait "peur" ?

Ensuite, peut être qu'une thérapie individuelle vous serait nécessaire, également, pour explorer vos angoisses profondes et vous en défaire.
N'ayez pas peur... vous semblez assez équilibrée malgré tout ce que vous racontez : et il vaut mieux affronter les réalités de votre passé... pour ne pas qu'il vous "hante" toute votre vie.
Ce qui semble vous faire peur... c'est de découvrir quelque chose de l'ordre d'un abus... : mais ce n'est pas parce que votre phobie s'est cristallisé autour du toucher qu'il y a eu ça dans votre enfance. Il se peut même que vous ayez la nostalgie des caresses connues quand vous étiez petite ?! nul ne le sait...(sauf votre inconscient..., accessible à la thérapie) pour l'instant.

Bon courage pour vous engager dans une thérapie qui vous amènera petit à petit vers un réel mieux être.
Je vous souhaite de ne pas avoir peur de faire ce chemin qui me semble indispensable.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1699 réponses

5239 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Le récit que vous nous faites ici est le signe d'un réel malêtre qu'il serait - effectivement - préférable de confier à un professionnel en cabinet.
Ensuite, le choix de la thérapie dépend de vos attentes, du contact que vous pourrez avoir avec le (la) thérapeute et de la confiance que vous êtes en mesure de lui accorder.
Pour vous informer sur les différentes approches thérapeutiques, je vous invite à consulter le site de l'ARS (psycom) qui propose des brochures présentant les métiers, symptômes et thérapies. Cela vous aidera à vous un choix éclairé.
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

439 réponses

609 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10750

psychologues

questions 6000

questions

réponses 32000

réponses