Peur d'être homosexuel et phobie du couple

Réalisée par AnthonyRTT · 29 mai 2017 Thérapie brève

Bonjour à tous,


26 ans, expatrié, je travaille à l'étranger depuis 1 an et demi maintenant.

Suite à une intervention chirurgicale en début de cette année qui a impacté mon sourire, j'ai grandement perdu confiance en moi.

Psychologiquement je m'étais "préparé" à ne plus plaire aux filles.

A tord, surement car tout n'est pas une question de physique.

A la suite de cela, j'ai l'impression de m'être petit à petit créé une carapace et du jour au lendemain, après l'opération, j'ai commencé à ne plus rien ressentir pour les filles.

A savoir que je n'ai jamais eu de vrai longue relation parce que je suis me suis toujours intéressé aux filles en couples.

Ma vie sentimentale peut se résumer par le célèbre dicton "suis moi je te fuis, fuis moi je te suis".

Peu avant l'opération, ma dernière relation furtive m'a fait me remettre en question et j'ai commencé à ruminer pour savoir pourquoi j'en suis arrivé là.

Beaucoup de mes connaissances étant dans des relations, je vis mal la solitude sentimentale de la vie active après l'effervescence de la vie étudiante.


Avec ce brusque choc émotionnel post opératoire, j'en suis venu à me poser la question : "mais si ça se trouve tu es homosexuel?" et là les angoisses sont apparues.

Crises d'angoisse au travail, à la maison.

Des moments de lucidité ou je me retrouve et me dis "mais non tu as toujours été hétéro" mais une majorité de moments où je ne me reconnais plus dans le miroir.

Je rumine 24h/24h cherchant dans mon passé soit des preuves de mon hétérosexualité soit des indices d'une possible homosexualité que je n'aurais pas décelé.

Mais je ne me suis jamais posé cette question sur mon orientation sexuelle.

Toutefois j'ai été très timide jusqu'au Lycée et je n'osais pas approcher le filles. Je n'aimais pas trop mon physique.

Je me sentait inférieur par rapport à mes amis plus matures qui avait déjà eu des expériences amoureuses et sexuelles.

Conflits étant enfant avec ma grande soeur mais avec qui je m'entends mieux maintenant. Elle parlait plus de ces relations amoureuses à la famille tandis que j'étais très timide par rapport à cela.

Ma mère me posait beaucoup de questions gênantes sur la sexualité et les filles à table étant jeune. Je n'aimais pas ça.

Suite à cela j'ai compensé par le sport, la musculation et j'ai commencé à voir que j'avais la cote auprès des filles.

J'aime draguer, me faire draguer, leur contact. Elles m'attirent énormément physiquement.

Mais je sens qu'il y a un blocage affectif.

Suite à de nombreux échecs amoureux j'ai vécu la plupart de mon temps célibataire et du coup je vis très mal le fait de bousculer mes habitudes, même si j'aimerais tester une relation.

Enfin je pense que j'ai trop vécu dans mes fantasmes d'une relation parfaite.


Je suis désormais totalement perdu sur mon identité. Renforcée par le fait qu'étant à l'étranger je n'ai plus mes repères, plus mes meilleurs amis...

J'ai toujours regardé les filles, ai éprouvé des sentiments pour elles, parfois trop tôt et ai pleuré un bon nombre de fois.

J'ai beaucoup trop fais attention au regard des autres. Est-ce que cette fille est faite pour moi? Et si je trouvais mieux plus tard?

Peur de l'engagement.


Mais là je doute, je doute, je doute et ai peur de m'être menti à moi même toute ma vie.


Je me teste en voyant des hommes maintenant. Je les trouvent beau mais je me demande si ce n'est pas plutôt de l'admiration du à mon manque de confiance.

Je ne ressens aucun désir sexuel homo.

Mais je me sens perdu.


J'aimerais être un adulte serein sentimentalement, pouvoir tenter une relation sentimentale. J'ai l'impression de manquer de maturité et ne m'aime plus trop.


Je voudrais engager une thérapie mais aimerais avoir votre avis tout d'abord.


Merci de m'avoir lu.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 29 MAI 2017

Bonjour Anthony,

Vous êtes jeune encore et on pourrait vous dire que vous avez toute la vie devant vous. Mais vous vous posez beaucoup de questions sur vous-même et votre vie affective. Vous semblez bien vous connaître, avoir une certaine capacité d'introspection et vous vous souvenez de votre timidité enfant et de votre malaise à entendre parler de sexualité.

Tout à la fin de votre message vous évoquez une thérapie. En effet celle-ci, de type analytique, vous aiderait à y voir plus clair dans votre recherche de qui vous êtes et de comment être avec les autres qu'il s'agisse de filles ou de garçons. Voyez là où vous travaillez si vous pouvez trouver un ou une professionnel, ce sera très bien, et cela vous aidera au fil du temps.

Bonne chance à vous!
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3931 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2017

Bonjour Anthony,

La "maturité" affective se construit et évolue la vie entière, alimentée par les relations (amicales, amoureuses, familiales...) avec les autres : il est donc naturel que, à vos 26 ans et peu d'expériences amoureuses très "impliquantes" vous sentez manquer de maturité dans ce domaine.
Et, comme vous semblez avoir des grandes capacités d'introspection et d'analyse, vous doutez de vous même... et vous vous posez beaucoup de questions : celle sur votre orientation sexuelle ne me semble pas opportune dans le contexte que vous nous avez décrit, où la peur de vous engager peut expliquer aussi le choix des "filles occupées ailleurs" qui vous ont intéressé.

Il me semble par ailleurs tout à fait possible qu'en vous créant la "carapace" que vous décrivez, et dans le contexte de l'opération subie, de votre nouvelle vie à l'étranger (avec la nécessité de vous adapter)..., vous soyez devenu moins "sensible" aux charmes féminins...

Une thérapie vous aidera à démêler les fils de vos interrogations, à mieux vous connaître, vous accepter, vous aimez et vous faire confiance afin de vous faire aimer par la personne que vous choisirez.

Je vous souhaite de trouver la sérénité à laquelle vous aspirez !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4156 réponses

11451 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2017

Bonjour,
il me semble, à vous lire, que votre quête n'est pas tant celle de votre orientation sexuelle car, vous le dites clairement, les filles vous attire mais de votre identité et de votre capacité à plaire. Reste que vous choisissez si j'ai bien compris, des filles en couple, comme si cela vous évitait de construire une histoire durable avec elle, à moins que ce soit pour vous prouver que vous pouvez "arracher une fille des mains d'un autre homme " (même si cette expression n'est pas juste puisqu'une fille n'appartient pas à tel ou tel homme!).
Oui, l'amour n'est pas que séduction. Il est aussi relation qui se fait histoire et donc s'éprouve dans le temps.
Il est possible que votre propre histoire, votre relation à votre mère, votre père ait eu un impact sur votre construction.
Il serait bon, si vous le voulez, de faire le point avec un thérapeute, pourquoi pas un sexothérapeute. Mais en fonction des professionnels qui se trouvent prés de chez vous et aussi de votre souhait, d'autres approches sont possibles.

Je reste à votre disposition si besoin.

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

907 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16000

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses