pourquoi aider les autres quand les autres ne nous aident pas?

Réalisée par Laeti · 7 mars 2019 Développement personnel

Après avoir été suivi par une psychologue pendant 3 ans pour des problèmes de harcèlement au travail, des problèmes de santé et familiaux (famille difficile : violences verbales, physiques, jugements..) .

De nature plutôt optimiste et joyeuse , je pense avoir toujours essayer de comprendre les autres , d'être empathique, voir même de "jouer" aux psy avec mon entourage qui passent leur temps à me parler de leurs soucis.

Mais aujourd'hui, ce n'est plus le cas , seule, sans enfant (j'ai 40 ans), j'ai dû traverser le harcèlement , les hospitalisations à répétition , sans soutien, ni compréhension, ni affection de la part de mon entourage amicale/familial.

Seule ma psychologue m'a aidé et je me rends compte aujourd'hui que je ressens une certaine dépendance par rapport à elle, elle m'a expliqué le transfert.. et pourtant parfois j'ai l'impression qu'elle ne comprends plus mon problème où alors je m'explique mal..
Mais aujourd'hui, je "bloque" , je me suis encore plus isolée, n'arrive plus à retrouver ma joie de vivre, ai perdu mes rêves et n'ai surtout plus aucune envie d'aller vers les autres pourtant la solitude me fais souffrir. Je n'ai plus confiance en l'autre.

Ma psy m'encourage à aller dans une association aider les personnes en difficultés car d'après elle j'ai la personnalité pour cela. Elle m'encourage aussi à voir un autre thérapeute , ce que j'ai fait mais pour l'instant n'ai pas trouvé un psychologue avec qui ça passe aussi bien qu'avec elle.

Dans le passé, j'ai aidé autrui mais quand j'en ai eu le plus besoin je me suis retrouvée seule et cela à été très difficile alors pourquoi irai je vers les autres, et encore plus les aider alors que personne ne m'a soutenu quand j'en ai eu besoin?
Elle me dis qu'il ne faut rien attendre des autres, c'est cette attente d'avoir des retours qui me blesse pourtant n'avons nous pas tous besoin de soutien, de réconfort, d'affection lors des moments difficiles?
Je bloque la dessus, ce qui m'empêche d'avancer, de sortir de mon isolement et de retrouver mes rêves de découvrir , apprendre , partager .
Pour chaque décision même minime j'essaie de trouver des avis auprès de quelques connaissances. Exemple du moment : sans emploi, je penses suivre une formation mais doute de mes capacités à suivre une licence n'ayant que le baccalauréat, j'ai donc besoin de ces avis pour prendre ma décision , du moins d'encouragement et de soutien.

Je vous remercie de vos retours

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 7 MARS 2019

Bonjour Laeti,

Je vous propose une piste de réflexion mais il en existe probablement d'autres.

Qui êtes-vous, quelle est votre identité lorsque vous n'êtes pas occupée à aider les autres?
L'identité se construit au fil de la vie, au fil des expériences, des rencontres et de ce que nous avons l'impression de lire dans le regard des autres. Cette perception est forcément subjective mais nous nous y attachons car nous en avons besoin pour nous construire. Vous vous êtes peut-être construit une identité altruiste parce qu'elle vous permettait de vous harmoniser avec votre environnement. Mais cette identité ne fonctionne que si les autres ont besoin de votre aide. C'est très différent lorsque c'est vous qui êtes en difficulté!
Vous faites manifestement partie de ces gens qui se donnent pour les autres, que l'on va voir quand on en a besoin mais qui dégagent tellement d'optimisme qu'on ne pourrait vraiment croire qu'ils ne vont pas toujours très bien!
Si ces réflexions vous parlent, je vous invite à explorer cette question. Qui êtes vous sans les autres? Que reste-t-il de vous sans le regard de l'autre?
Ça peut être une réflexion déstabilisante mais qui vous mènera vers votre identité réelle, authentique et la seule qui vous permettra d'être heureuse, que vous soyez seule ou avec d'autres.

Bien cordialement.

Benoît VENOT - Hypnothérapeute et coach e apprentissage

Benoît Venot Psy sur Gan

23 réponses

43 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2019

Bonjour,
Vous avez raison de chercher des pistes pour avancer.
et sans doute votre psy a raison le changement est toujours positif (.Votre nouvelle psycho ne ressemblera en rien à celle qui vous suit actuellement) et une nouvelle personne vous questionnera sur d'autres points ,dans d'autres directions comme ici sur ce site .
Cela ne veux pas dire que ce changement est facile et que votre psy vous abandonne . C'est pour vous faire grandir pour que vous soyez plus autonome. Ce changement est d'autant plus douloureux que vous êtes seule et sans travail Mais votre psy sait que vous en êtes capable.
Vous avez 40 ans vous n’êtes même pas à la moitie de votre vie ; vous avez tout a construire;tout ce que vous n'avez pas encore pris le temps de faire puisque vous avez du gérer votre santé vos soucis de famille ...
Votre vie est devant vous elle est a faire courage vous en avez l’énergie .
Bien cordialement .
Mme ROUX Odette

Odette Roux Psy sur Valence

56 réponses

79 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2019

Bonjour Laeti,
oui, je pense que votre psychologue a raison: il serait bien d'aller travailler avec un autre professionnel (cela peut être en complément du suivi psychologique si cela vous semble préférable comme à votre psychologue). Pour ma part, je ne chercherai pas la même approche psychologique. Ne serait-ce pas intéressant justement pour profiter d'autres outils thérapeutiques? Vous avez déjà une approche psychologique qui vous apporte, je vous conseille d'autres approches comme l'hypnose, la PNL ou autres.
Cela permettra de prendre votre difficulté par un autre bout.
Peut-être qu'accepter de prendre soin de vous, d'écouter ce que vous aimeriez faire comme ces études etc...serait important aujourd'hui pour vous. Vous aimeriez que d'autres prennent soin de vous et cela se comprend. Vous pouvez aussi prendre soin de vous-même, soutenue par des professionnels, comme des amis. Découvrir que vous existez, que vous avez en vous-même de la valeur que vous rendiez service ou pas.

Vous trouverez sur ce site nombre de thérapeutes, peut-être prés de chez vous, pour vous apporter d'autres approches thérapeutiques.

Je reste à votre écoute si besoin.
Cordialement

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

786 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MARS 2019

Bonjour,

Votre question est très intéressante.
En effet, pour aider vraiment l'autre, il faut être très au clair avec cette envie d'aider, et en particulier ce qu'on en attend. Pourquoi veut-on aider ?

Vous avez pu constater que l'aide que vous apportiez ne vous était que rarement rendue, en particulier par ceux que vous aidez. Aider revient souvent (pas toujours cependant) à installer une relation inégale : il y a celui qui est aidé et celui qui aide et les rôles ne s'inversent pas. C'est en partie pour cela que l'on paye son psy : il vous aide mais vous le payer et donc lui versez de quoi vivre, cela rétabli l'équilibre et évite les dérives.

Cependant, il existe aussi des relations ou l'aide est mutuelle, où l’ascenseur est renvoyé. Mais jusque là vous n'avez pas trouvé ces personnes avec qui établir ces liens équilibrés. Vous vous êtes dévouée sans penser à vous et à vos besoins, et vous avez eu à faire à des personnes qui n'ont pas été capables ou n'ont pas voulu vous rendre la pareille.

Pourtant, attendre quelque chose de l'autre si on l'aide, sans le lui dire, n'est pas forcément sain non plus. C'est pour cela que, par exemple, pour l'aide dans une association, c'est d’abord pour vous même que vous devez le faire, pas pour avoir quelque chose en échange. C'est pour le plaisir d'aider, d'être utile, d'être en relation avec des personnes que vous devez le faire. Sinon, autant aller faire autre chose.

Mais, la chose importante, c'est de vous occuper de vous-même comme vous vous occuperiez d'un autre : aidez-vous vous même, et aimez-vous vous même. Ce qui vous permettra de prendre de l'assurance, de développer vos projets, sans attendre des avis ou des encouragements (même si c'est mieux avec). Petit à petit vous rencontrerez des personnes qui apprécieront votre personnalité, qui apprécieront les relations équitables. car il est possible que votre manque d'assurance (que vous essayé de combler en étant au service de l'autre) doublé de votre empressement à aider, vous attire principalement des personnes peut reconnaissantes, voire intéressées.
Autre piste : peut-être que votre désir d'aider était si fort que vous faisiez fuir des personnes qui se sentaient obligées d'accepter d'être aider et s'en trouvait mal à l'aise.
Peut-être même que vous-même avez ressenti cela : la peur d'être aider, la méfiance face à une personne trop empressée à faire les choses pour vous (en dépit de votre soif d'être soutenue).

La volonté et la capacité à aider est une très belle qualité (ce n'est pas un psy qui vous dira le contraire). Mais il est nécessaire de faire le point sur cette envie, et d'être aussi claire que possible sur ce qu'on attend des autres, sur ses propres besoins et désirs, ainsi que sur la demande de l'autre (aidez-vous sans qu'on vous le demande ?) pour que cela ne se transforme pas en calvaire.

Bien cordialement,

Marion Favry

Marion Favry Psy sur Paris

449 réponses

788 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Développement personnel

Voir plus de psy spécialisés en Développement personnel

Autres questions sur Développement personnel

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11250

psychologues

questions 7500

questions

réponses 39350

réponses