Pourquoi je n'ai pas fait le deuil de mon grand-père ?

Réalisée par Raphaël velis · 23 janv. 2015 Deuil

Ayant des problèmes de famille depuis des années et étant très proche de mon grand-père, quand celui-ci est mort, j'ai mis du temps à m'en remettre. Mon père m'a même reproché de ne pas être allé le voir souvent alors que j'y allais une fois toutes les trois semaines et que lui-même ne l'avait pas vu depuis des mois.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 26 JANV. 2015

Bonsoir,
Vous posez une question relative au deuil de votre grand père, mais je ne suis pas sûre ce soit la problématique de fond. En effet vous exprimez avoir mis du temps à vous en remettre, vous ne dites pas combien de temps il vous a fallut mais d’une façon générale il faut du temps pour faire de deuil d’une personne dont on est proche. Ce qui m’interpelle plus ce sont les paroles de votre père pleines de reproches et qui se font culpabilisantes. A quoi sert donc de vous dire tout cela ?
Je vous suggère d’entamer une psychothérapie car cette culpabilité vous empêche de finaliser votre travail de deuil et vous place en situation difficile dans vos relations avec votre père.
Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimolothérapeute

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JANV. 2015

Que signifie vraiment faire son deuil ? C'est une drôle d'expression ambiguë, qui confond le processus de deuil et l'oubli. Quand on perd un proche on a du chagrin. Ce chagrin s'apaise au fil du temps mais il ne faut pas forcer le temps. Votre père aussi a du chagrin, qu'il exprime comme il peut, maladroitement sans doute. N'écoutez pas les reproches mais sa tristesse et consolez-vous ensemble. Bien à vous.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2015

Bonjour,
Votre attachement pour votre grand-père a été nourri par la relation que vous avez pu entretenir avec lui. Vous le voyiez une fois toutes les trois semaines, peut être cela vous convenait ainsi qu'à lui, peut être n'aviez vous pas la possibilité de le voir davantage ou peut être était-ce trop douloureux de le voir plus souvent ... Vous n'avez pas a vous culpabiliser car ce qui compte est que votre grand-père savait votre proximité affective.
Votre relation avec votre père est jusqu'à présent plus conflictuelle. Ne pas faire le deuil peut être une tentative de continuer à faire vivre votre grand père comme figure parental. Cependant faire le deuil n'est pas oublier, c'est au contraire pouvoir penser à la personne disparue, aux bons moments, avec un sentiment de paix. C'est donc un travail que je vous engage à faire avec un psychothérapeute qui vous y aidera. A votre disposition pour répondre à vos questions ou pour prendre rendez-vous.
Bien cordialement
Isabelle Masson Lefèvre

Isabelle Masson Psy sur Nantes

4 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2015

Bonjour
Les reproches pour Freud sont avant tout des auto reproches. je vous laisse méditer cela.
Votre souffrance rend compte de votre attachement on peut être triste toute sa vie, sans que cela nous empêche de vivre de la perte d'une personne qui nous a aimé sans condition. Si cela vous empêche de vivre pourquoi ne pas en parler à un psychanalyste?
C 'est cela aussi l'humain

Isabelle Thomas

Isabelle Thomas Psy sur Paris

663 réponses

2652 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2015


Bonjour Raphael,

Il n'est pas facile d'avoir un père qui vous fait de tels reproches et je comprends votre souffrance.
Je vois que vous avez vu votre grand-père régulièrement et que vous n'avez rien à vous reprocher.
Votre père souffre, peut-être, aussi de cette mort et il cherche un bouc émissaire à sa souffrance.
Je vous souhaite, de trouver la paix intérieure,face à ces problèmes familiaux et à ce deuil.


Emmanuel

Anonyme-143184 Psy sur Parthenay

20 réponses

39 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JANV. 2015

Bonjour,

Faire le deuil, c’est quoi pour vous ? Oublier, effacer le passé ?
Quelle est votre question précisément ?
Oublie t’on ce qui a été une période marquante de sa vie ?
Et d’ailleurs, vous le dites vous-même : « J’ai eu du mal à m’en remettre ». Autrement dit, il semble que vous ayez pris quelque distance sans pour autant tout effacer.Votre grand-père a pris et continuera à occuper vos pensées, mais l’émotion, le manque, feront place au souvenir.
Et si vous sentez que la souffrance est toujours là, omniprésente, alors l’appui momentané d’un psy, vous aidera à progresser. Notons que ce grand-père a dû jouer un rôle régulateur pour vous puisque vous dites avoir des problèmes de famille. Il n’est plus là, et les problèmes continuent sans lui pour vous soutenir ?
Cordiales salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2272 réponses

6753 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Deuil

Voir plus de psy spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses