3 raisons pour lesquelles rester célibataire est le nouveau "rencontrer la bonne personne"

Il est temps de tout redéfinir.

9 FÉVR. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

3 raisons pour lesquelles rester célibataire est le nouveau "rencontrer la bonne personne"

Nous avons, pour la plupart, tous été célibataire. Plusieurs fois. On lutte contre la solitude, le rejet. On a souvent cru qu'on était pas assez désirable. On a souvent essayé de «sortir avec cet autre moi» plusieurs fois. La vérité est que nous sommes des humains et que nous ne sommes pas censés vivre seuls. Nous voulons aimer quelqu'un. Et il faut être ok avec ça. Nous sommes construits biologiquement de cette façon. Ce qui ne va pas, c’est de se perdre parce que nous n’avons personne à aimer. Ou se perdre dans la personne que nous avons choisi d’aimer.

On peut lutter avec le célibat et se perdre également dans ses relations. On peut se remettre beaucoup trop vite en relation après une rupture récente. En quelques jours, nous sommes «de retour sur le marché», cherchant quelqu'un d'autre dans lequel se perdre. Parce que beaucoup ne veulent pas être seul. Parce qu'on ne veut pas manger seul. Parce qu'on aime trop le sexe. Mais à un niveau plus profond, parce qu'on a besoin de se prouver que l'on est désirable, aimable et digne. Et il est vraiment difficile de ressentir cela un vendredi soir quand vous êtes à la maison en train de manger vos sentiments.

Nombreux sont ceux qui contactent des ex en raison du désespoir et qui le regrettent plus tard. On peut tous ressentir cette profonde solitude, celle qui vous empêche de vous laver les cheveux ou de porter autre chose qu'un pyjama. On peut être rejeté par des femmes ou des hommes que nous aimons vraiment. On peut tous essayé d'être quelqu'un quel'on n'est pas pour être avec quelqu'un d'autre. On peut tous utiliser des applications de rencontres pour être uniquement dirigé par des physiques, les rencontrer et être déçu. 

Nous avons été programmés à un très jeune âge pour que le bonheur ne se trouve pas seul. Vous avez besoin d'un petit ami, d'un homme qui vous accompagne au bal, d'un mari et inversement pour les hommes. Trouver l'amour, c'est à quoi ressemble le bonheur. Si vous êtes célibataire, vous êtes incomplet, défectueux et inférieur. Être seul au restaurant signifie que quelque chose ne va pas avec vous ou votre vie. Les gens se sentent mal pour vous. Lorsque vous dites à quelqu'un que vous divorcez, les premiers mots qui sortent de sa bouche sont : "Je suis désolé"

Et c'est pourquoi la plupart des relations échouent.

Nous y entrons déconnectés de nous-mêmes. Parce que lorsque nous sommes célibataires, nous cherchons désespérément. Nous nous cachons, attendons et cherchons à trouver notre valeur chez quelqu'un d'autre. Donc, quand nous rencontrons enfin quelqu'un, nous apportons une version tiède, déconnectée et effrayée de nous-mêmes à la table, une version bordée de désespoir et de pression pour que cela fonctionne cette fois parce que la dernière fois était proche du succès mais il y avait des problèmes et ces problèmes ne l'ont pas fait. Parce que quand les autres sont célibataires, ils font ce que nous faisons tous maintenant, chercher un.e partenaire et se demander quand on va trouver «la bonne personne».

Ajoutez à cela comment nous rencontrons les gens ces jours-ci : balayer des photos filtrées, des gens qui "ghostent", des faux comptes, des photos de pénis - tout cela nous prépare à vivre de mauvaises expériences qui nous font nous sentir laids, indignes et désespérés. Les relations sont déjà assez difficiles. Quand vous entrez dans une relation dans cet état - la même personne que vous étiez dans votre dernière relation mais en plus désespérée et avec plus de pression pour que cela fonctionne cette fois - vous entrez dans la relation chargée et vous vous préparez à l'échec.

Vous manquez une étape énorme dans le processus d'évolution humaine. Prendre ce que vous avez appris lors de votre dernière relation et grandir grâce à cette dernière pour que vous soyez une nouvelle personne, câblée différemment avec de nouvelles définitions et perspectives. Et la meilleure chance que cela se produise est probable lorsque vous êtes célibataire, car cela nécessite un voyage intérieur qui est généralement évité lorsque vous êtes en couple. Oui, vous pouvez grandir lorsque vous êtes en couple. Mais tout le bagage que quelqu'un apporte à la relation ne fera que créer de nouveaux problèmes et conflits que vous devez résoudre et la plupart des gens ne les résolvent pas. Parce qu’ils n’ont jamais acquis les outils parce qu’ils se sont uniquement concentrés sur la recherche de quelqu'un. Au lieu de se retrouver.

1. Le sol le plus riche pour la croissance est lorsque vous êtes célibataire.

Lorsque vous êtes dans une relation, vous êtes moins motivé à examiner la «boîte noire» de ce qui s’est passé dans vos relations précédentes. Vous êtes dans quelque chose de nouveau maintenant. Vous avez fui le crash. Vous avez évolué. Cette porte s'est fermée. Ainsi, les chances que vous traitiez et assumiez pleinement votre part dans cette rupture - apprenant, grandissant et devenant une meilleure version de vous-même - sont exponentiellement plus faibles. Surtout si vous avez sauté dans une nouvelle relation peu de temps après l'ancienne, ce que la plupart d'entre nous font.

C'est pourquoi le sol de croissance est si riche pendant les périodes entre les relations. Vous disposez d'un temps limité pour travailler sur vous-même et sur votre vie avant de rencontrer quelqu'un d'autre. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas grandir lorsque vous êtes dans une relation. Mais regardons les choses en face. Lorsque vous êtes en couple, vous construisez quelque chose avec quelqu'un d'autre. Vous faites partie d'autre chose. Il est donc impératif de profiter du temps pendant lequel vous êtes sans attaches. Au lieu de chercher quelqu'un avec qui être, vous devez vous explorer. Vos modèles. Vos définitions. Comment vous aimez et pourquoi. Vos rêves. La brèche que vous voulez faire dans ce monde. Vous devez explorer votre relation avec vous-même. Vous devez d'abord être avec vous-même.

2. Être célibataire permet d'abandonner ses croyances et de trouver une vie qui vous ressemble.

Nous sommes enfin honnêtes avec la difficulté d'être en couple. Nous n'avons jamais parlé de choses comme les langages de l'amour, les styles d'attachement, la codépendance et, franchement, à quel point il est difficile de vivre et de construire une relation avec quelqu'un, même si vous vous entendez bien et êtes les meilleurs amis. Les gens grandissent et changent. Nos désirs et nos besoins changent à mesure que nous changeons. Nous ne sommes pas des constantes. «Ils vécurent heureux pour toujours» était une phrase de fin mise en scène qui nous a été vendue. Une maison qui est maintenant en forclusion. La monogamie n'était qu'un choix. Mais pas le seul choix.

Qu'est-ce que ça veut dire ? Rien ne presse. L'exploration est le meilleur outil pour cela. Nous n'avons pas à courir vers quoi que ce soit. Sauf nous-mêmes. Il n'y a pas de modèle unique qui convienne à tous. Nous créons les nôtres. C'est tout. Explorer la vie avec vos propres définitions. Abandonner les anciennes croyances transmises par vos parents et la société. Reprenez le pouvoir en construisant une vie honnête avec vous-même. Et il n’ya pas de meilleur moment pour en créer une que lorsque vous êtes célibataire.

3. La «bonne personne» n'existe pas.

L'idée qu'il n'y a qu'une seule personne avec laquelle vous êtes censé être pour toujours est oui, très romantique, mais aussi limitante et une recette infaillible pour rester dans votre tête et dans un état de poursuite. Cela ne laisse aucune place à l'acceptation et à la gratitude.

La vérité c'est que «la bonne personne» est celui/celle que vous choisissez d'aimer. Maintenant. Aujourd'hui. Et s'il n'y a personne que vous choisissez d'aimer, alors cette personne c'est vous. Vous êtes «le seul/la seule». Et si vous ne le croyez pas, vous ne serez pour personne d’autre. Se choisir est une pratique à laquelle nous ne sommes pas habitués. Parce que nous avons été tellement programmés pour choisir quelqu'un d'autre. Et cette programmation qui aboutit à des modèles de comportement malsain = colère et ressentiment = se sentir invisible et non entendu est ce qui a fait expirer vos relations passées et continuera à faire vos futures relations si vous ne brisez pas le modèle. Vous commencez par vous choisir en premier.

Vous commencez par croire que VOUS êtes «la bonne personne». Être célibataire car on le veut ne signifie pas être célibataire pour toujours, ni anti-relationnel. Être célibataire car on l'a décidé, c'est être d'accord avec le fait d'être célibataire lorsque vous l'êtes, de vous connecter à vous-même avant quelqu'un d'autre, de sorte que votre vie ne soit pas en pause. Et lorsque vous trouvez quelqu'un qui vous mérite, vous pouvez en apporter davantage.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Pepping CA, MacDonald G & Davis PJ. Toward a Psychology of Singlehood: An Attachment-Theory Perspective on Long-Term Singlehood. Current Directions in Psychological Science, 1-8, August 23, 2018.
  • Schachner, D. A., Shaver, P. R., & Gillath, O. (2008). Attachment style and long-term singlehood. Personal Relationships, 15, 479–491.
  • Baumeister, R. F., & Leary, M. R. (1995). The need to belong: desire for interpersonal attachments as a fundamental human motivation. Psychological Bulletin, 117, 497-529.  
  • DePaulo, B. M., & Morris, W. L. (2006). The unrecognized stereotyping and discrimination against singles. Current Directions in Psychological Science, 15, 251-254. 
  • Joel, S., MacDonald, G., & Plaks, J. E. (2013). Romantic relationships conceptualized as a judgment and decision-making domain. Current Directions in Psychological Science, 22, 461-465.  

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel