Bushido : code d’honneur aux 7 vertus pour une meilleure version de soi

Découvrez le Bushido, code d’éthique japonais dont les 7 vertus inspirantes peuvent conduire à une meilleure version de soi.

21 NOV. 2019 · Lecture : min.
Le code du Bushido permet de développer une meilleure version de soi-même.

C’est le penseur japonais Inazo Nitobe (1862-1933) qui a mis en avant les 7 vertus du Bushido dans son livre Bushido, l’âme du Japon paru en 1900, et rédigé à l’intention des Occidentaux. Selon ses écrits, bouddhisme, shintoïsme et confucianisme en sont les sources spirituelles. Véritable référence philosophique donc, tant sur le plan moral que martial, Nitobe y retranscrit l’amour universel qu’il porte à la vertu humaine. Il est à noter que le code d'honneur et la maîtrise simultanée corps/esprit de bon nombre d’arts martiaux orientaux, encore pratiqués aujourd’hui, est inspiré du Bushido : judo, karaté, jujitsu, aïkido… preuve que ces 7 valeurs sont tout aussi universelles qu’intemporelles.

Le code du Bushido permet de grandir spirituellement.

D’où vient le Code du Bushido ?

Né au Japon, le Code du Bushido a été établi il y a plusieurs siècles par la société japonaise comme code d’honneur des samouraïs. Bien plus qu’une liste de commandements ou de principes à respecter, le Bushido - qui vient de “wu shi dao” signifiant littéralement “la voie du guerrier” (bu = ensemble des techniques martiales, shi = guerrier et do = la voie en japonais) - est un guide à suivre, un processus à appliquer. Son but est l’accomplissement des objectifs fixés tout en conservant des valeurs humaines, éthiques. On comprend donc que, bien que réservé à l’origine aux guerriers japonais, le Code du Bushido est, de nos jours, applicable à chacun d’entre nous au quotidien, en fonction des défis et objectifs que l’on se donne.

Le Bushido est un code d'honneur qui vient du Japon.

7 vertus universelles et intemporelles

Quelles sont donc les 7 vertus qu’énumère Inazo Nitobe dans son livre sur le Bushido ?

1) Gi : Rigueur ou droiture

La rigueur ou la droiture permettent de prendre des décisions justes dictées par la raison, de ne pas hésiter et de ne jamais s’écarter de la ligne du devoir. Véritable pilier du Bushido, ce principe engendre les suivants tels que le courage, le respect d’autrui, l'honnêteté et l’honneur.

2) Yu : Courage

Afin d’atteindre ses objectifs, il faut savoir faire preuve de courage. Il faut donc en premier lieu, accepter d’être confronté à des difficultés, aux aléas de la vie et se convaincre de ne pas baisser les bras à la moindre contrariété. Sans pour autant être aveuglé par un obstacle et s’entêter à le surmonter, il est parfois bon et nécessaire de prendre des risques, tout en en mesurant le danger, d’ôter sa carapace de tortue, de sortir de de zone de confort. Tout en se rapprochant de ses objectifs, cette faculté nous permet de nous dépasser, de gagner en estime de soi et donc en qualité de vie.

Courage, respect et bienveillance sont autant de principes du Bushido

3) Jin : Bienveillance ou compassion

Aider les autres et utiliser sa force à bon escient pour protéger les plus faibles, est l’un des principes fondamentaux du Bushido. Se réjouir de l’échec ou de la douleur d’un être va à l’encontre de ce code qui prône la bienveillance. Bien au contraire, la solidarité doit être de mise même dans la compétition et l’adversité, rendant plus légitime encore la réussite et la victoire.

4) Rei : Politesse ou respect

Même dans une compétition, un combat, l’on peut faire preuve de politesse et de courtoisie envers son adversaire. Plutôt que de se laisser envahir par son instinct animal et féroce, montrer du respect envers l’autre que l’on soit vainqueur ou vaincu, ne fait que nous élever et démontre notre intelligence et grandeur d’âme comme l’enseigne le Bushido.

5) Makoto : Honnêteté ou sincérité

La justice est primordiale dans le Code du Bushido et faire preuve d’honnêteté, de sincérité est indispensable. Demi-mesure ou de nuance de gris n’ont pas leur place, seuls le bien et le mal s’opposent et tout doit être mise en oeuvre pour accéder au premier. La parole pouvant être aussi salvatrice que destructrice, il est nécessaire de prendre conscience de ce que l’on pense et dit, et de tenir ses promesses. On peut d’ailleurs rapprocher ce principe de l’un des quatre accords toltèques de Miguel Ruiz : “Que votre parole soit impeccable”. Les actes devant être dans le prolongements de ce qui est dit, “dire” et “faire” sont une seule et même action.

L'honnêteté est un des grands principes du Bushido

6) Meiyo : Honneur

Bien que Inazo Nitobe mette en avant 7 vertus principales dans le Code du Bushido, l’honneur en est sans doute la valeur la plus importante, sorte de valeur suprême. De la même façon que l’on se doit d’être responsable de ce qui est dit, il est indispensable que les actions mises en place et les décisions prises respectent des principes honorables et éthiques.

7) Chugi : Loyauté

Tout être suivant les valeurs du Bushido se doit d’être exemplaire, fidèle et loyal. Sans cela il n’y a pas d’honneur. Cette responsabilité exige d’être sincère vis-à-vis de soi et des autres, de respecter son prochain, de tenir ses promesses et d’accomplir ce à quoi l’on s’est engagé.

Bien qu’issus du Japon ancestral, les principes du Bushido restent applicables pour tout un chacun. Adaptés à la société occidentale contemporaine, ces valeurs nous offrent l’opportunité de grandir spirituellement et donc de développer à chaque instant une meilleure version de nous-même.

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • L'âme du Japon de Inazô Nitobe
  • The essence of Bushido de Yasoroku Soejim
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4342315/

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur développement personnel