11 traits caractéristiques d'un empathe

On connaît plus largement le terme d'empathie dont chacun peut faire preuve, mais être empathe c'est avoir un niveau supérieur d'empathie par rapport à la moyenne.

7 JUIN 2016 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

11 traits caractéristiques d'un empathe

L'empathie est un des ingrédients fondamentaux des relations humaines et de la communication. On parle d'empathie quand la personne arrive à se projeter dans la situation de l'autre, celle-ci fait alors l'expérience d'une réponse émotionnelle face à l'émotion d'autrui. Qu'est-ce qui différencie alors l'empathie d'un empathe ? Et comment reconnaître un empathe ?

De l'empathie...

L'empathie se définit comme "la faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent", d'après le dictionnaire Larousse. C'est un trait de personnalité qui se caractérise par la capacité de ressentir une émotion appropriée en réponse à celle exprimée par autrui, d'effectuer une distinction entre soi et autrui tout en régulant ses propres réponses émotionnelles. L'empathe est donc capable d'être conscient de la source de l'émotion et de décoder l'émotion d'autrui. L'empathe a cela au plus profond de lui.

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vous avez si facilement parlé de vos problèmes à cette personne que vous ne connaissiez pas ? Oui, certaines personnes sont capables de connaître le caractère des gens dès une première rencontre, ces personnes peuvent être des empathes. Des connexions parfois immédiates avec les animaux ou des difficultés à voir des images de violence, de cruauté à la télévision/dans les films sont des symptômes de ce type de personne.

... jusqu'à être empathe.

Un empathe est très sensible aux émotions des gens et à leur énergie. Cette sensibilité ressentie vaut autant pour les proches de l'empathe que de parfaits inconnus. Les empathes ressentent le monde qui les entoure et sentent ce que les autres éprouvent par leur sens très développés et leur intuition qu'ils utilisent.

Ils comprennent comment se sentent les personnes et sont capables de comprendre ce qu'ils vivent. Qu'est-ce qui différencie alors un empathe d'une personne qui peut faire preuve d'empathie ? L'empathe a un niveau supérieur d'empathie par rapport à la moyenne, mais a aussi des facilités pour se connecter aux sentiments des autres. Les empathes n'éprouvent pas toujours un sentiment d'empathie à contrario des autres personnes, car ils n'ont pas besoin des sens physiques (vue, ouïe, odorat, etc.) pour s'imprégner de l'émotion et des énergies, mais ressentent et intériorisent ses émotions.

L'empathe aura donc tendance à absorber les émotions autour de lui où qu'il aille. Aussi, des émotions désagréables peuvent l'envahir, comme si c'étaient les siennes. Les maisons de soins, de retraite ou encore les hôpitaux peuvent aller jusqu'à provoquer des sentiments de dépression, des maux physiques ou encore de la fatigue chez ce type de personne.

ski.jpg

Qu'est-ce qui caractérise les empathes ?

Les empathes ne sont pas tous pareils, et certains ressentent les émotions d'une manière plus intense que les autres. De même, ils ne réagiront pas tous de la même façon face aux bruits, etc. Sans dresser un profil type de l'empathe comme une vérité absolue, les empathes pourront se reconnaître dans ces traits particuliers qui leurs correspondent :

  • ils ont des difficultés à se concentrer sur des choses qui ne stimulent pas leur esprit : les empathes sont des rêveurs qui s'ennuient ou sont facilement distraits. Alors si on ne les stimule pas, leur esprit s'égare, jusqu'à se détacher de la réalité physique. Les empathes dérivent donc facilement dans un état de rêverie.
  • ils souhaitent trouver les réponses aux problèmes : les empathes sont de grands penseurs qui aiment travailler sur différents sujets. Dès lors qu'ils se sentent concernés, ils trouveront une solution à un problème. Pourquoi ? Pour eux, cela revient à retrouver une tranquillité d'esprit. Dans leurs rêves, ils agissent de la même façon, ils rêvent en détail et sont curieux du contenu du rêve. Ils iront jusqu' à connecter leurs rêves à la vie réelle afin de les interpréter.
  • ils dégagent beaucoup de chaleur et de compassion, ce qui attire les autres à eux : même si les personnes ne les connaissent pas, ils le ressentiront inconsciemment et s'ouvriront à eux pour raconter des détails de leur vie privée. Les personnes ouvrent plus facilement leur cœur à un empathe, tout comme les animaux s'attacheront plus facilement à eux.
  • ils sont à l'écoute : les empathes savent des choses sans qu'on leur dise, et plus ils sont à l'écoute, plus ils deviennent forts à cela. Et s'ils sont capables d'être extravertis, joyeux et blagueurs, ils peuvent aussi subir des sautes d'humeurs, suivant les sentiments et les pensées qui les traversent. Ils auront tendance à passer facilement de la joie à la déprime. Quand ils sont malheureux, les empathes ne peuvent pas le cacher, même s'ils le veulent, cela se lit sur leur visage. Ils ne peuvent donc pas faire semblant d'être heureux.
  • ils n'aiment pas les restrictions : la liberté et le mouvement d'expression sont très importants pour un empathe. Les règles trop strictes, l'emprisonnement par un contrôle ou la routine sont autant de choses qu'ils ne supportent pas. Ils ressentent un besoin de découvrir le sens de la vie, et d'avoir des expériences pour avoir des connaissances sur de nombreux sujets. Les empathes sont comme des sages aux yeux des autres qui pourtant restent souvent silencieux, et préfèrent remarquer les qualités et réalisations des autres.
  • ils ont tendance à ressentir ce qui est en dehors d'eux plus que ce qui est à l'intérieur d'eux : ils captent les sentiments des autres sans repérer forcément leur origine au début, et peuvent même prendre ces émotions comme leurs propres émotions (comme une éponge). Ils savent d'ailleurs très bien analyser les relations entre les gens. Ils connaissent les sentiments et les intentions des personnes, même s'ils viennent de les rencontrer. Un des principaux inconvénients de l'empathe réside dans le fait qu'il peut refouler ses émotions et se construire des barrières émotionnelles pour que les autres ne connaissent pas ses pensées intimes et ses sentiments. Aussi l'empathe a besoin de s'exprimer honnêtement et franchement avec les autres, cela constitue une forme de guérison pour lui. Il recherche toujours la vérité, et ressent les menteurs car ils dégagent quelque chose de faux. Ils supportent difficilement l'hypocrisie et les non-dits, qui sont de la même importance pour eux que ce qui est dit.

main.jpg

  • ils sont sensibles aux images, à la télévision, aux films, etc. : L'empathe sera facilement touché par la violence, les drames, les scènes choquantes, et cherchera à retenir ses larmes. Il ne saura généralement pas justifier cette souffrance qu'il voit et ressent.
  • ils sont curieux, ont des connaissances en constante expansion et une imagination sans fin : les empathes ont un grand intérêt pour la musique, ils peuvent passer d'un style de musique complètement différent en quelques minutes. Les paroles d'un morceau peuvent affaiblir directement un empathe, surtout si celui-ci vient de vivre une expérience personnelle en relation avec celles-ci. Il est d'ailleurs conseillé aux empathes d'écouter des musiques sans paroles, pour ne pas jouer avec leurs émotions. Ils sont aussi très expressifs avec le langage, le corps, les mots, les pensées et leurs sentiments. Leur créativité s'exprime à travers la danse, le théâtre, ou encore leurs expressions du corps.
  • ils sont souvent fatigués : les empathiques peuvent ressentir un fatigue constante, car ils sont souvent vidés de leur énergie à force de ressentir les émotions des autres.
  • ils ont du mal à mentir : les empathes ont du mal à mentir car ils sont très expressifs, mais surtout car ils ont l'impression que les autres sentent qu'ils mentent. Ils ne sentent en réalité rien du tout, mais l'empathe agit comme si tout le monde était empathe. Ils ne peuvent pas non plus se mentir à eux-mêmes, ou faire semblant d'aimer quelque chose qu'ils n'aiment pas dans leur travail ou dans leurs activités sociales. Ils travaillent généralement dans des domaines créatifs (écriture, danse, musique, etc.) pour pouvoir s'exprimer et nourrir leur âme.
  • en amour, l'empathe peut dire précisément comment l'autre le ressent : la manière dont il l'aime, s'il le respecte ou pas, il n'y a pas besoin de lui demander. La recherche d'un partenaire est donc une chose difficile, et les relations restent souvent incompréhensibles aux yeux des autres.

Les gens ne se rendent généralement pas compte de ce type de sensibilité, ils sont attirés par eux, et vont inconsciemment leur dévoiler des choses très personnelles. À l'heure où les émotions sont vues comme des faiblesses, cette capacité peut même d'ailleurs faire figure de malédiction pour l'empathe. Avez-vous déjà fait l'expérience de ce type de relation ? Vous sentez-vous empathe ?

Photos : Unsplash

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 342
  • Seb 07

    Moi c’est Seb 07 je trouve que c est dure de ressentir toute les humeurs des personnes que je connais c’est comme du magnétisme j aimerait ne pas savoir leur penser rien quand les regardant je peut meme tomber malade comme eux quoi faire je suis empathe ?

  • S@m

    MERCI. Je peux enfin poser un nom sur ce que je suis depuis toujours

  • Fab02

    Bonjour Je suis empathe et il m’est arrivé de penser que c’était une malédiction tellement je perçois le mal être des gens Je ressent même les personnes avec de mauvaises interventions remplis de noirceur Alors j’écris pour évacuer, j’essaye de m’entourer de belles personnes pour évacuer ses idées noires

  • Cirela

    Bonjour Je ressens les choses envoyé les personnes. C est parfois fatigant. Nathalie

  • Nel

    Je me retrouve totalement dans ce descriptif. Merci car je me sens plus db phase avec moi-même.

  • Tuta

    Je dirai que je suis plus qu’empathe. Et ce qui est assez pesant. J’ai rencontré ma petite amie elle avait perdu ses deux parents. Son père, ensuite 4 ans après sa mère et quelques mois après on s’est rencontré. J’avais 20ans elle 18. Au début j’étais aussi un peu jeune mais au fil du temps j’ai su qu’on ne pouvait pas aller ensemble, à plusieurs reprises on a voulu arrêter mais comme on avait déjà passé quelques années et je me disais que cela pourrait être un peu dur pour elle et sa petite sœur et son petit Frere elle je continuais la relation. Il y a deux mois notre relation fait 10 ans et je vis avec elle et son petit frère. Je dirai que notre relation m’a aidé à développer ma curiosité en développement personnel et méditation ou j’ai compris pas mal de choses. Mais je suis plus que convaincu que cela ne pourrait pas marcher et je me sens assez seul je dirai.

  • marijo

    Bonjour je viens de lire attentivement tous les symptomes de l empathe selective ou je me retrouve completement j ai enfin les mots sur ma pathologie mais comment m en sortir car c est une situation très dur par rapport a mon entourage merci pour votre réponse

  • Freud

    Psychologie de comptoirs.

  • mike gayver

    Waouh, c'est pratiquement la première fois qu'un descriptif me va aussi bien, je suis pourtant un ancien jeune (quatre fois vingt) avec une vie remplie "d'aléatoires évènementiels", qqfois bien cherchés, félicitations pour cette observation et ce talent à la décrire !

  • Thomas Fox

    Bonjour, Sources?? Svp? Étude(s) sur le sujet?


Chargement en cours



derniers articles sur développement personnel