Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Répétition des scénarios de vie

Pourquoi on recommence toujours les mêmes erreurs ? Pourquoi on reproduit les mêmes histoires qui ne nous conviennent pas ? Comment faire pour changer ?

7 févr. 2019 Développement personnel - Lecture : min.

Clichy Hauts-de-Seine

2 Recommandations

Nous reproduisons souvent des scénarios de vie qui ne nous conviennent pas et nous devenons sans le savoir prisonnier d’un rôle et d’un personnage, en tombant par exemple toujours amoureux(se) de la mauvaise personne. En nous obstinant dans une voie qui n’est pas la nôtre, en multipliant les conflits, les conduites à risques.

Construction psychologique

Il est normal de commencer par le début de notre vie, comment nous nous sommes construits.

Si vous avez été désiré, aimé, protégé, valorisé, alors, il y a peu de chances pour que vous tombiez dans les affres des schémas erronés de construction psychologique.

Mais c’est loin d’être toujours le cas, par exemple :

  • Vous n’étiez pas un enfant désiré ;
  • Abandon affectif/éducatif de votre mère, de votre père ;
  • Difficulté à avoir sa place dans une grande fratrie ;
  • Parents exigeants, tyranniques ;
  • Parents laxistes, pas de règles, pas de repères ;
  • Parents humiliants, dévalorisants, voire violents ;
  • Parents anxieux, dépressif , etc.

Vous l’aurez compris, la liste est longue, mais voilà pendant toute notre enfance, nos parents ce sont nos modèles quels qu’ils soient…, et on se construit avec ça. Et à l’adolescence, on commence à percevoir les fragilités, les différences, les difficultés,…

À l’âge adulte

L’enfant a grandi suivant son parcours de vie, a intégré certaines choses conscientes et d’autres inconscientes, et s’est construit suivant des schémas adaptifs ou erronés. Les schémas erronés contiennent des croyances négatives sur nous-même qui vont influencer de manière inconsciente tous nos choix de vie dans tous les domaines.

shutterstock-670248961.jpg

Suivant l’intensité de ces croyances négatives inconscientes et l’impact émotionnel associé, l’individu va commencer à vivre des situations qui vont au fur et à mesure se répéter dans le temps. Jusqu’au jour où on se pose la question :

  • Pourquoi je tombe toujours sur des hommes (ou femmes) humiliants, violents, pervers...  ;
  • Pourquoi je ne me sens pas à l’aise avec les autres ;
  • Pourquoi je ne me sens jamais pas à la hauteur ;
  • Pourquoi j’ai peur tout le temps ;
  • Pourquoi je n’arrive pas à m’engager amoureusement, professionnellement, etc.

Ou encore peuvent se répercuter d’une manière nocive pour vous :

  • Être un bourreau de travail ;
  • Ê tre dépendant de la cigarette, de l’alcool, de drogues ;
  • Avoir des dépendances autres, comme les achats compulsifs, trouble du comportement alimentaire.

Le cycle des répétitions

Ce que nous avons vécu dans notre enfance/adolescence (parental, éducatif, environnemental) représente notre conditionnement et vont être les vecteurs de nos choix de vie, parfois hasardeux, parfois répétitifs.

Définir le problème

Réfléchissez à ce qui vous pose problème dans la vie. Qu’est ce qui ne vous satisfait pas ? Qu’avez-vous l’impression de répéter ?  Qu’est-ce que vous vous dites inlassablement sur vous-même ?

shutterstock-1088315990.jpg

Si vous êtes prêts à porter un regard plus authentique sur votre conditionnement, sur vos choix de vie, vous y verrez beaucoup de choses qui ressemblent à ce qu’on vous a appris tout petit et souvent répété.

  • Que le monde est injuste, cruel ;
  • Que l’on doit se méfier de tout le monde ;
  • Que c’est le plus intelligent qui a sa place dans la société ;
  • Que l’on doit être la plus jolie pour être aimée ou la plus dévouée ;
  • Qu’il faut gagner beaucoup d’argent pour être heureux ;
  • Que l’on doit réussir à tout prix pour se faire accepter, ou respecter, etc.

Il est important de retenir que tout ce que vous vous dites sur vous-mêmes de manière négative est souvent associé à des croyances négatives comme énoncées ci-dessus (liste non exhaustive) qui vous empoisonne la vie et qui créé à votre insu des pensées limitantes et un pouvoir restrictif.

Identifier ce qui vous manque

Une fois que vous avez identifié vos erreurs répétées dans vos histoires de vie, et les croyances négatives que vous vous dites, vous allez pouvoir faire un lien direct avec votre enfance, votre conditionnement, et vos peurs d’aujourd’hui.

Pour faire simple, il s’agit de nos schémas erronés de construction psychologique ou schémas d’inadaptation qui nous maintiennent dans ces croyances négatives sur nous-mêmes. Ces schémas nous poussent de manière inconsciente à répéter le même type de fonctionnement qui est souvent autodestructeur ou insatisfaisant.

Une personne peut faire face à ses schémas erronés de 3 manières différentes :

  • Capitulation/maintien de ses schémas ;
  • Fuite de ses schémas ;
  • Contre-attaque de ses schémas.

Maintien des schémas

C’est le processus par lequel l’individu répète les manières apprises dans l’enfance, de penser, de ressentir et de se comporter pour maintenir le schéma.

En capitulant, l’individu prolonge l’enfance dans la vie d’adulte ainsi il se sent impuissant pour changer.

shutterstock-1027818922.jpg

Fuite des schémas

Ce processus se rapporte à une tentative de l’individu pour éviter de déclencher l’émotion pénible associé à son schéma. La fuite peut se manifester au niveau cognitif, affectif ou comportemental.

Contre-attaque de ses schémas

Ce processus essaie de surcompenser ou de lutter contre le schéma. Pendant l’enfance, ce mode de fonctionnement a souvent permis à l’individu de s’adapter à sa souffrance.

A l’âge adulte, ce processus se retourne contre l’individu en créant un conflit intérieur. Dans ce processus de contre-attaque, il est difficile de créer une relation d’intimité, de communiquer avec les autres en profondeur. Et on peut se retrouver souvent isolé.

Souvent, l’individu se retrouve en alternance dans ces 3 processus de fonctionnement plus ou moins marqués.

Résolution des problèmes

J’aime souvent dire cette phrase  « chaque problème a sa solution », maintenant, comme on le dit souvent aussi, il faut se donner les moyens de s’en sortir.

Etes-vous prêt à y voir plus clair dans vos scénarios de vie ? Avez-vous envie de changer ? Votre engagement dans la résolution de votre conditionnement antérieur représentera la valeur que vous vous donnez.

Toutefois, il est souvent difficile, non seulement d’en prendre conscience et/ou d’accepter de se regarder en face, mais surtout de se sortir de cet emprisonnement émotionnel et cognitif, sans un accompagnement thérapeutique.

Photos : Shutterstock

7 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (1)

À lire aussi