Comportement toxique de ma belle famille

Réalisée par Nathalie · 7 avril 2021 Thérapie familiale

Bonjour
J'ai 35 ans 2 enfants de 3 ans et 5 ans mon conjoint est souvent absent pour son travail (plusieurs mois par an).
J'adore être avec mes enfants, depuis qu'ils sont nés j'ai voulu d'instinct les élever moi même et avec bienveillance.
Les conflits ont donc débutés avec ma belle famille lorsque nous les voyons : ils n'ont pas apprécié que je ne travaille pas, j'ai donc eu droit à des réflexions sur ma future petite retraite. J'ai repris un emploi depuis septembre et ils m'ont dit qu'ils étaient soulagés car enfin je n'aurais plus le choix de leur laisser mes enfants.
Ils habitent à 1h de chez nous mais aimeraient les emmener en vacances et les garder tous les jours sauf que ce n'est possible comme organisation.
J'ai maintenant des réflexions tout le temps sur mon mode d'éducation bienveillante, ils se moquent ou m'envoient des pics lorsque je surveille mes enfants lors de repas de famille.
J'ai la hantise d'aller chez eux et j'ai adopté la stratégie d'évitement mais cela ne peut pas durer. Auriez-vous une autre solution pour ne plus subir ce comportement ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 8 AVRIL 2021

Bonjour Nathalie,
Il me semble essentiel que votre conjoint se positionne et défende vos choix et votre mode d'éducation auprès de ses parents. Vous devez être soudés pour défendre vos choix parentaux. S'il ne parvient pas à avoir cette posture auprès de ses parents, vous devez assumer totalement vos choix et ne pas les laisser vous disqualifier sur vos modes d'éducation même si cela crée du conflit. L'évitement ne peut en effet résoudre le problème, il faut affronter, et assumer vos choix, même si cela les frustre. Garder la main en quelque sorte et ne jamais les laisser dire sans répondre. Plus vous ferez cela, plus ils vous respecterons, même si sans doute ils continueront à ne pas apprécier votre façon de faire ou à désirer voir davantage leurs petits-enfants.

Olivia QUETIER Psy sur Paris

113 réponses

196 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Bonjour,
Cette situation vous invite clairement à travailler votre posture d'affirmation. Et cela n'est sans doute pas la première fois que vous vous retrouvez confrontée à la difficulté de dire non, de vous sentir obligée de vous justifier, de vous sentir coupable. Les raisons remontent à la petite enfance : il semble que la façon dont vous vous êtes construite vous ait amenée à développer effectivement la stratégie du fuyant, par peur d'être rejetée. Il vous faudrait donc aller guérir votre "enfant intérieur" et apprendre à vous aimer, vous respecter.
C'est en effet ce que vous "vibrez" à l'intérieur de vous qui donne le pouvoir à votre belle famille de vous traiter comme elle le fait.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur ma thérapie et si vous pensez avoir besoin d'aide, n'hésitez pas à me demander un premier échange téléphonique gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4451 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Bonjour Nathalie,
vous décrivez plutôt une relation conflictuelle que des comportements toxiques. La nuance peut sembler inutile mais pourtant très importante en psychologie.
Vos beaux parents rejouent probablement quelque chose au niveau de leur ancien rôle de parents, parfois le fait d'être grands parents permet de réparer des erreurs commises durant l'éducation de ses propres enfants.
La relation que vous décrivez parlent aussi de votre position, qu'ils ne sentent peut être pas assez confiante, alors ils essaient de d'engouffrer dans la faille...Vous ne parlez pas de la posture de leur fils dans ce conflit. Est-ce qu'en voulant s'accaparer leurs petits enfants, c'est comme avoir leur fils avec eux, malgré lui? Qu'est ce qui lui a fait choisir une voix, situation professionnelle qui le conduit loin d'eux et de vous si longtemps et fréquemment? Des choses se jouent probablement ici, tout comme il s'en joue de votre coté. Avez-vous encore vos parents? quelles relations avez-vous avez-vous ou aviez-vous avec eux? Et avec vos enfants? etc
Un travail accompagné d'un professionnel vous aidera à mieux comprendre le mode relationnel établi et à reprendre le contrôle sur vous et votre vie de famille telle que vous souhaitez la construire et la mener.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

373 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Nathalie bonjour,

Pour ne plus subir le comportement de votre belle famille je pense qu'il faut ne plus être aussi sensible aux remarques. Ce n'est jamais agréable de recevoir des jugements, c'est pire lorsqu'on a une hypersensibilité et qu'on prend contre nous ce que disent les autres. Pour le moment vous êtes sur le mode protection évitement et vous dites que cela ne peut pas durer. Cherchez-vous comment faire pour continuer à les fréquenter tout en étant détachée de leurs remarques, qu'elles n'appuient plus là où ça fait mal ? Assumer complètement vos choix de vie sans vous sentir coupable ou redevable de quoi que ce soit ?
Peut-être qu'il serait intéressant en thérapie de travailler sur la confiance en vous, l'estime de vous, la capacité à s'affirmer (pas forcement en mots mais dans la posture, dans l'énergie que vous diffusez)
Si besoin je suis à votre écoute pour un accompagnement, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

879 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Bonjour. Vous pourriez demander un moment d'échange avec vos beaux parents et vous préparez cette rencontre afin de pouvoir être factuel sur les épisodes de moqueries pics... Vous avez le droit de dire que maintenant vous n'accepterez plus leur comportement que vous ne leur permettez pas de juger vos choix votre éducation et que vous demandez qu'il s'occupe d'eux. Vous pouvez les remercier d'étre de bons grands parents mais ils doivent garder leurs pensées pour eux. Ils ont le droit de penser que votre éducation n'est pas adaptée... Mais ils n'ont pas à vous le dire ça leur appartient. Si ils ne comprennent pas vous devrez expliquer que vous allez être obligé de vous protéger et moins les voir. Enfin parfois une séance de therapie familiale peut permettre à chacun de s'exprimer et se comprendre je suis à votre disposition pour échanger Sandrine Nede

Sandrine Nede Psy sur Bordeaux

415 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Bonjour Nathalie,

Votre 1er choix de vous occuper de vos enfants, ne pas travailler, est un choix qui venait du coeur. Votre compagnon était il en accord avec ce choix ?
Vous semblez avoir pris un travail pour répondre aux injonctions de la belle famille. Et votre compagnon le souhaitait il ?
C'est avec lui que vous partagez votre vie, pas avec sa famille.
Vous parlez de stratégie d'évitement, vous en avez conscience dans ce cas il s'agit d'un vrai choix, d'un positionnement. Si vous avez l'intuition que ces rencontres avec vos enfants sont toxiques et vont à l'encontre de vos convictions et valeurs profondes, alors évitez ces rencontres !
Dans tous les cas expliquez à vos enfants ce qui est important pour eux, pour vous. Dites leur qu'ils ont toujours le droit de dire non, et que si le comportement, l'attitude d'un adulte quel qu'il soit les dérange, qu'ils vous le dise. Invitez les à parler, à raconter.

Et puis regardez de plus près ce que vous ressentez quand vous recevez des réflexions. Qu'est ce qui vous touche à ce point ? Soyez vous-même, agissez avec votre coeur. Et encore une fois c'est avec votre compagnon que vous avez à discuter de l'éducation des enfants, qu'en pense t'il, comment se positionne t'il avec sa famille lorsque vous recevez des réflexions ? Est-il soutenant pour vous ?

Je reste à votre disposition.
Claire Thomas, Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1882 réponses

2103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2021

Bonjour Nathalie,
Cette situation engendre de la souffrance, et ce qui m'interpelle c'est le fait que vous sembliez seule à devoir y trouver des solutions.
Pour moi, c'est l'affaire de votre couple, et je pense que votre conjoint ne prend pas assez sa place. Vos beaux-parents ont trop de liberté, face à votre couple qui ne fait pas "bloc" face à eux. Votre conjoint les remettant à leur place, et montrant que sa famille c'est vous et vos enfants, ils vont respecter votre mode d'éducation, et arrêter de s'immiscer dans ce qui ne les regarde pas. C'est par votre conjoint que cela va se résoudre.
Si besoin d'un coup de pouce, je vous reçois pour une séance en couple.
Avec plaisir en présentiel ou distanciel
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3405 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2021

Bonjour Nathalie,
Bravo de venir chercher de l'aide à travers votre question. Ce qui ressort de votre message, c'est le malaise que crée cette situation où vous vous sentez seule face à votre belle famille avec votre conjoint régulièrement absent. Il y a donc clairement une difficulté à assumer vos choix parentaux et professionnel vis-à-vis de votre belle famille mais également des peurs à "poser des limites" dans les réflexions" que vous entendez et qui vous blessent. Je vous encourage à consolider votre confiance en vous pour ne plus "subir" cette situation dans laquelle vous semblez être prisonnière et "démunie" vis-à-vis des jugements de votre belle famille. L'Approche Non Directive Créatrice avec laquelle je travaille est particulièrement axé sur la relation affective et cette thérapie pourra grandement vous aider à identifier et vous libérer des émotions (peurs, colère) qui vous habitent et qui vous empoisonne la vie et vos relations affectives. J'accompagne régulièrement les personnes à faire ce chemin d'acception personnel, dans le respect de leur rythme et en tout bienveillance.
En restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne suite !
Chaleureusement,
Samnang Seng - Thérapeute en relation d'aide par l'ANDC - Thérapies en ligne

Samnang Seng Psy sur Toulouse

327 réponses

803 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie familiale

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie familiale

Autres questions sur Thérapie familiale

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16150

psychologues

questions 12750

questions

réponses 134850

réponses