J’ai changé et je n’aime pas qui je suis en train de devenir

Réalisée par Deboussolee · 12 sept. 2018 Thérapie brève

Bonjour,

Suite à de nombreuses déceptions d’ordre humain, où je mettais ma confiance entre les mains d’une personne ayant autorité et qui m’a salie, humiliée et dénigrée en retour, mais les diverses personnes qui l’entourent et à qui j’ai été amenée à relater les faits’, ont eu souvent un regard de jugement envers moi, certes peut être une pointe de compassion, mais tellement d’excuses et de compréhension pour mon « bourreau »...

Bref, les mois ont passé, j’habite toujours là même ville où les racontars vont bon train. J’essaye de me relever, mais c’est dur. Pourquoi je vous écris et qu’est ce que je vous demande?

Je vois bien que je suis si profondément blessée par ce que je viens de vivre, que je ne suis plus la même. Je vois bien même sur des photos, que j’ai changé. Je suis devenue quelqu’un de dur, aigrie aussi. Je le sens en moi et je vois que ça en transparaît sur mon visage si c’est plus clair comme ça.

Je suis en perpétuel combat contre le sens à donner à ma vie que je regarde avec un profond dégoût, dégoûtée que les gens qui vous font du mal s’en sortent si bien, restent si équilibrés, si sûrs d’eux. Tout ce que moi j’ai perdu : confiance en moi, honte de moi à la place, et je me sens pas équilibrée du tout dans le sens où je ne vis plus comme avant avec un sentiment de liberté et d.amour de soi, des autres, de la vie mais en perpétuelle douleur de ce que j’ai perdu et qui me défigure.

Je me suis surprise l’autre jour en regardant un film où il y avait une victime à me dire «  y en a marre, marre de voir cette femme « victime », et tous ces gens autour d’elle qui la réconfortent, veulent à tout prix l’aider ». Moi on m’a refusé tout ça... comme je vous ai écrit, j’ai été d’autant plus jugée et rejetée alors que quelqu'un m’a tant fait de mal.

Je crois que je ne serai plus jamais comme avant, et j’ai peur de moi, car je me renferme complètement. Et en plus je suis devenue en quelque sorte plus agressive, irritable, comme pour me defendre. Mais c’est trop tard, ces personnes envers qui j’aurais dû montrer agressivité, colère au bon moment, ou fuite et rejet en tous cas, trop tard, c’est elles qui ont eu le dessus. Je n’ai plus envie d’aimer (au sens large, « d’aimer son prochain ») ni de faire confiance à personne. Les gens me dégoûtent, et ceux qui sont malgré tout « bons et respectueux ».. m’indiffèrent... je n’ai aucune envie de les croire.
Je m’en fiche de tout le monde...
et surtout je ne veux plus jamais faire confiance à personne- ni à moi même

Vous voyez, je suis devenue autre et je n’aime pas ce que je deviens.

Mais rester bonne, confiante, ouverte et naïve comme avant, c’est pas possible... ça fait bien bien trop mal et me donne envie de mourir....

Voyez vous une porte de sortie ?
La(es)quelle(s)?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 12 SEPT. 2018

Bonsoir,

A l'évidence, il y a une grande souffrance à vous lire. Vous vous repliez sur vous-même ce qui est un réflexe d'auto-défense naturel mais il est également responsable d'un isolement de plus en plus douloureux à vivre. Vous avez été déçu par certaines relations mais vous ne devriez pas mettre tout le monde dans le même panier. Réfléchissez au surinvestissement affectif à l'idéalisation de la rencontre qui est peut-être à l'origine d'une si grande déception aujourd'hui. Donner c'est bien mais cela doit s'équilibrer aussi avec le recevoir. Gardez la tête haute, essayez de sortir un peu, à petite dose et de rencontrer de nouveau quelques personnes d'un autre lieu. Ne soyez pas trop sur la défensive mais seulement prudente car la relation a besoin de cette confiance pour exister. Dans tous les cas, vous semblez avoir besoin d'aide et un professionnel pourra vous aider à remonter la pente, pas à pas. S'enfermer dans sa douleur n'est pas une fatalité, il faut pouvoir faire le deuil de son passé pour mieux dévorer son futur. Bon courage.

CASTELLO Philippe Psy sur Avignon

70 réponses

208 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16150

psychologues

questions 12750

questions

réponses 134850

réponses