ma relation avec un dépressif

Réalisée par Evy · 26 mai 2021 Aide psychologique

Bonjour,
Pour répondre aux questions, il a toujours été malade, depuis 4 ans... C'est un ancien alcoolique, je viens d'apprendre aussi qu'il a une tendance bipolaire... il n'a pas osé me l'avouer de peur de me faire fuir...
Il n'a pas de suivi particulier, juste son traitement que son médecin lui prescrit, je lui ai dit qu'il avait besoin de plus que ça, mais il ne prend pas la peine de faire les démarches, soit par manque de temps, ou par manque de motivation, ou peut-être par honte?
Hier il m'a enfin parlé, après presque deux semaines d'ignorance.... j'avais décidé de ne plus lui adresser la parole un moment, car je ne supportait plus son mal être... il a cru que mon silence c'était à cause du fait que je l'ai remplacé par quelqu'un d'autre... il m'a fait une crise de paranoïa et de jalousie, puis je l'ai rassuré, on a discuté, il m'a dit qu'il a été très malade et qu'il préférait rester isolé pour ne pas que je subisse son agressivité... aujourd'hui il va un peu mieux, il a réduit son traitement, son fils aussi va mieux, il se sent prêt pour venir demander ma main... je n'ai pas su quoi lui répondre... je suis restée un peu froide envers lui, je lui ai imposé des conditions qu'il n'a pas trop apprécié, je lui ai dit que sa maladie me faisait souffrir, il m'a dit que si je voulais en finir avec lui je devais juste lui dire, que je ne devais plus l'attendre... mais il m'a fait comprendre que je le regretterai car je ne trouverai jamais quelqu'un qui m'aimera autant, qu'il a l'intention de me rendre heureuse malgré les bas... je ne sais pas quoi faire, j'hésite entre continuer avec lui tout en prenant conscience que je vais souffrir de sa maladie et en même temps lui dire que je veux en finir avec lui mais j'ai peur que ça empire les choses... dois je lui donner une chance?? Mon entourage (mes amies, mes collègues de travail) me poussent à m'enfuir, mais quelque chose me retient, je pense que je suis maso? ou peut-être est ce juste de l'amour? Je me sens faible... à chaque fois je me dis que je vais lui annoncer de tout stopper mais il a le don de me charmer avec ses paroles et je flanche... j'ai peur de regretter si je décide de le laisser... j'ai peur aussi de me mettre à dos, mon entourage, notamment mes enfants qui ne le sentent pas, ils voient que cette situation me fait mal et ils n'apprécient pas trop... conseillez moi svp, je suis perdue, mon esprit est confus... merci.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 26 MAI 2021

Bonjour Evy,

Il n'a pas la responsabilité de votre bonheur, il a avant tout la responsabilité du sien.
Quand il vous dit qu'il a l'intention de vous rendre heureuse, il faut bien comprendre, vous comme lui, que cela ne lui appartient pas.

Dans une relation fusionnelle, l'autre nous complète, il comble nos manques, il essaie de répondre à nos attentes (des besoins non exprimés) et il attend que l'on fasse de même envers lui. C'est un prolongement de la vie du nourrisson dont la maman devançait les besoins parce qu'il ne pouvait pas les exprimer. En grandissant, l'enfant est sensé apprendre à verbaliser ses émotions et à reprendre la responsabilité de ses besoins. Autrement dit, la fusion est une illusion, une utopie qui nous maintient dans la dépendance à l'autre, dans l'idée que l'autre est là pour nous sauver, pour combler nos carences et pour nous rendre heureux.

En pratique, la fusion fonctionne parfois bien au tout début d'une relation mais elle atteint très vite ses limites. Ca ne fonctionne pas dans le monde des adultes. Il faut apprendre à communiquer, à exprimer ses besoins, à formuler des demandes, à reprendre la responsabilité de ses émotions et de son bonheur.

Le risque sinon, c'est de faire peser sur l'autre des attentes inconscientes qu'il ne pourra pas satisfaire, de nier ses propres besoins pour essayer de satisfaire les attentes de l'autre, le plus souvent en vain, et de reproduire des schémas relationnels qui ne fonctionnent pas.

Ce que l'on prend alors pour de l'amour dans tout cela est souvent un moyen inconscient d'obtenir de l'autre qu'il nous apporte ce qu'on ne parvient pas à obtenir seul, et qu'il nous protège de l'angoisse de la solitude. C'est un peu caricatural mais c'est une réalité.

Tout ceci pour vous expliquer que votre bonheur relève de votre responsabilité et que se prendre en charge et faire les démarches nécessaires pour se tenir debout et assumer ses responsabilités d'Homme, au sens d'individu, d'être humain, lui appartient pleinement.

Il ne peut donc pas substituer sa démarche auprès de professionnels pour se soigner à la promesse de vous rendre heureuse.

De votre côté, vous ne pouvez pas assumer de supporter son mal être s'il refuse de se soigner de manière plus complète et plus efficace, sous prétexte qu'il pourrait vous rendre la vie plus rose en échange. D'ailleurs, pour le moment, ce ne sont que des mots, comment compte-t-il vous rendre heureuse concrètement ? Le lui avez-vous demandé ?

Car pour vous rendre heureuse, il faudrait qu'il ait des dons de lecture de pensée, qu'il sache exactement quoi faire au bon moment pour combler vos besoins. C'est le principe de l'illusion de fusion. En réalité, vous seule pouvez savoir ce dont vous avez besoin, à chaque instant, vous seule détenez les clés de votre propre bonheur.

Le verbe aimer est ce qu'on appelle un verbe non spécifique, c'est à dire que chacun en a sa propre définition dans son dictionnaire personnel. Ma propre définition de l'amour est différente de celle de ma compagne, on ne parvient à vivre en harmonie que parce qu'on reprécise sans cesse le "comment". Comment souhaitez-vous être aimée concrètement ? Qu'est-ce que cela signifie pour lui vous aimer, quelles actions concrètes ça représente ?

Il est important que vous pensiez à vous avant de penser à ce qu'en dira votre entourage. Que vous amène cette relation, de bon et de moins bon ? Que gagneriez-vous à rester ? Que gagneriez-vous à partir ? Que perdriez-vous à rester ? Que perdriez-vous à partir ? Tachez d'être la plus concrète possible en répondant à ces quatre questions, pour vous-même. Le charme de ses paroles ne sera d'aucune utilité face à ce que vous mettrez ainsi en évidence.

Je reste à votre écoute. Sentez-vous libre de m'écrire ou de m'appeler si vous souhaitez échanger davantage, je vous répondrai en toute sympathie. Et si vous pensez que je peux vous accompagner plus avant, je me ferai un plaisir de vous aider.

Belle journée à vous

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1191 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 MAI 2021

Bonjour,
Vous êtes face à un choix : vous maintenir dans cette relation dont vous savez qu'elle est et restera souffrante ou partir pour vous donner une chance de vivre une relation plus saine.
Ce qui vous retient, c'est votre sentiment de culpabilité face à cette personne qui sait vous fasciner et qui s'engouffre dans votre faille : la posture du sauveur.
La bipolarité est une maladie très complexe : souvent on dit qu'on a affaire à "Docteur Jekill et Mister Hyde". En effet, l'alternance des phases maniaques et dépressives empêchent la stabilité et a de quoi décontenancer l'entourage proche qui ne sait plus avec il il vit exactement. On n'en guérit pas, on peut cependant maîtriser, gérer : sauf que le traitement chimique (régulateur d'humeur) ne suffit pas, il faut que le patient suive une vraie thérapie : dans les causes reconnues, il y a notamment le terrain du vécu de la petite enfance (blessures et traumas).
Il semble dès lors, même si la personne est sincère lorsqu'elle fait des promesses, dangereux de s'engager avec quelqu'un qui en l'état ne fait pas tout ce qu'il faut pour accepter, regarder sa maladie en face et mettre en place de façon durable les sécurités nécessaires (soutien psychologique, activité physique etc...).
Mais c'est à vous qu'appartient ce choix : tout choix implique un renoncement et le renoncement ne doit pas devenir un sacrifice.
En conclusion, je vous conseillerais vivement de le mettre au pied du mur : il a besoin de faire ses preuves, seul, et rien que le fait qu'il prétendre être le seul à pouvoir vous rendre heureuse montre qu'il se donne un pouvoir qu'il n'a pas : le bonheur est d'abord une affaire personnelle : on ne peut pas trinquer avec quelqu'un quand son verre est vide..
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4507 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 MAI 2021

Bonjour vous ne pouvez pas vous sacrifier, attention à la pitié et la peur d'être seule qui peuvent vous empêcher de partir. Si vous êtes certaine d'être toujours amoureuse vous pouvez essayer une thérapie de couple pour exprimer vos attentes et qu'il s'engage à se faire soigner sérieusement il ne peut pas imposer sa maladie à qui que ce soit il se doit de prendre les dispositions nécessaires pour se faire soigner à défaut il doit accepter d'être seul et ne l'imposer qu'à lui même. Je suis à votre disposition pour échanger Sandrine Nede

Sandrine Nede Psy sur Bordeaux

415 réponses

209 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2021

Bonsoir Evy,

La question principale que vous pouvez vous poser est la suivante: Qu'est-ce qui est important pour moi?
Une de vos phrases m'interpèle " il a le don de me charmer avec ses paroles et je flanche"
Quand est-ce déjà arrivé auparavant ?
Avez-vous regretté ou culpabilisé d'avoir flanché, justement?
Que s'est-il passé ensuite?

Il semble que des promesses sont en cours et cela ne suffit pas à vous convaincre. Pourtant, les réponses sont en vous et surtout à l'intérieur de votre coeur. Cette intuition dont on parle souvent nous aide et nous guide dans ce genre de décisions. C'est un engagement qui est fort, symbolique et il est important que vous puissiez visualiser votre vie future auprès de cet homme.
Que ressentez-vous quand vous y penser?
Quelles sont les sensations présentes dans votre corps ?

Le couple, le mariage, l'engagement sont des questionnements qu'il est primordial d'approfondir. Peut-être que vous avez besoin de prendre le temps, faire un bilan, y voir plus clair. Avec le temps, les réponses sont en général plus limpides.
Personne ne peut vous conseiller car c'est votre vie, vos émotions, vos désirs profonds.
Néanmoins, s'il n'y avait que vous et vous-même, sans la potentielle pression extérieure, que feriez-vous?
Est-ce que la question se poserait ?

Je suis à votre écoute si vous souhaitez approfondir vos questionnements et partir à la découverte de vous-même.
Julia, coach-thérapeute en relation d’aide spécialisée en image de soi
(hypersensibilité, contrôle, affirmation de soi, culpabilité, agressivité, gestion des émotions, somatisation)
Approche individuelle, systémique & transgénérationnelle

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

890 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2021

Evy bonjour,

Je comprends que c'est compliqué pour vous, vous vivez de nombreux conflits intérieurs, des parts de vous qui sont pour rester avec cet homme, des parts qui sont contre, chacune à ses convictions, ses explications, ses stratégies.
Est ce que vous auriez besoin de faire une pause, prendre le temps d'écouter tout ce qui s'exprime en vous, voir ce que cela touche de sensible ou pas. Résoudre vos conflits intérieurs, pour décider en conscience et en accord avec vous même ce qui sera le mieux pour vous ?
Si besoin je suis à votre écoute pour un accompagnement en thérapie IFS. L'IFS invite à l'écoute des parts de soi en douceur et avec bienveillance, elle permet par cette écoute inconditionnelle de trouver une paix intérieure.
Bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

880 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2021

Bonjour Evy,

Je lis votre désarroi face à cette situation à laquelle vous ne savez comment réagir, hésitant entre partir et rester.

Je comprends bien que ça ne soit pas simple pour vous. Sans doute être-vous au bord de vos limites, de qui est acceptable pour vous. Vivre avec une personne dépressive peut être très difficile. Même avec la meilleure bonne humeur, le mood de l'autre peut nous atteindre. Décider que cela est trop difficile à vivre et rompre peut être une solution pour se protéger. Je ne vous le dis pas pour vous le recommander mais parce que peut être avez vous besoin que cela soit écrit.

J'aimerai aussi vous dire que cet homme fait sans doute comme il peut , avec les difficultés qui sont les siennes. Il y a de fortes chances qu'il ne sache pas comment s'en sortir, que les traitements et autres démarches ne lui conviennent pas pour les raisons que vous avez citées ou d'autres.

Vous faites tous les 2 comme vous pouvez dans une situation délicate.

Je vous invite à plusieurs possibilités :
- demandez vous pourquoi vous l'aimez, pourquoi il vous a plu il y a 4 ans, qu'est ce qui vous fait du bien quand vous êtes ensemble
- vous pouvez aussi clarifier ce qui ne vous plait pas et ce qui est inacceptable pour vous
- si vous choisissez de rester, vous pouvez ensuite aller discuter avec lui en évitant les reproches, en lui exprimant que vous faites tous les 2 de votre mieux (et lui et vous) et que vous aimeriez voir comment faire au mieux avec vos difficultés
- peut être pouvez vous envisager et proposer une médiation de couple pour avoir cette discussion dans un cadre sécurisé et bienveillant avec une personne qui facilité la communication entre vous, la compréhension mutuelle et la recherche de solutions adaptées à chacun ?
- envisagez ensemble que tout est possible : vous pouvez faire une pause le temps de faire le point chacun de son côté, voir à quel point vous vous manquez, comment chacun mène sa vie de son côté, qu'est-ce qui est important pour chacun ; vous pouvez aussi imaginez votre propre forme de couple avec ou sans vie commune, en se voyant souvent ou pas etc...

J'espère que ces éléments de réponse pourront vous soutenir dans votre réflexion.

Prenez soin de vous.

Gwenn Melscoet.
Médiatrice et coach..

Gwenn Melscoet Psy sur Rennes

6 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses