Comment le développement psycho-émotionnel de l'enfance peut affecter notre estime de soi ?

Comment le développement de l'enfance peut-il affecter notre estime de soi et notre valeur personnelle ? Que pouvons-nous faire à ce sujet ? Découvrez comment améliorer votre confiance en vous.

18 JANV. 2023 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Développement enfant

Notre niveau de confiance, de sécurité et d'estime de soi est souvent étroitement lié à la façon dont nous nous sommes développés pendant notre enfance. Alors, que pouvons-nous faire ?

Comment le développement psycho-affectif des enfants nous affecte-t-il ?

Le développement psycho-affectif de l'enfant doit développer cette capacité de confiance en soi, qui lui permet de trouver sa juste place parmi les autres et de réaliser sa vie personnelle. Malheureusement, les circonstances de la vie ne sont pas toujours favorables, car notre environnement familial, lui-même pris dans un environnement social stressant, exigeant, parfois critique et compétitif, crée souvent chez l'enfant le sentiment douloureux d'être insuffisant, inadéquat, de ne pas être à la hauteur, d'être inutile.

Cela conduit à une peur terrible du rejet ou de la difficulté à trouver sa place, ou à un sentiment de ne pas être bien dans sa peau sur fond de honte et de culpabilité.

Les conditions de la vie intra-utérine et de la naissance ont pu affaiblir l'être, lorsqu'il n'était pas désiré, lorsqu'il est arrivé "par accident" ou lorsqu'il a eu un accueil défavorable à la naissance (on attendait un garçon au lieu d'une fille ou le contraire) ou lorsque la naissance a été difficile, la mère ayant souffert, etc.

Les enfants victimes de toutes sortes d'abus n'ont aucune confiance en eux, car l'enfant ne peut pas croire que son parent est mauvais. Par conséquent, c'est nécessairement l'enfant qui a tort dans sa représentation.

Comment puis-je retrouver ma confiance en moi ?

APSySE est une thérapie psycho-corporelle, qui propose un cadre d'écoute bienveillante et offre à la personne des expériences corporelles authentiques qui lui permettent de se réapproprier son vrai moi. Toutes les sensations physiques et émotionnelles sont encouragées et validées positivement, elles ne sont ni jugées ni niées et ont un sens par rapport à l'histoire de vie de la personne.

développement psycho-affectif des enfants nous affecte-t-il

On se rend compte peu à peu qu'on n'est pas responsable, et encore moins coupable, de ne pas avoir été le soi-disant "bon objet". Il n'y a plus à avoir honte, à se blâmer ou à se juger, on rend à César ce qui est à César ! Avec l'aide du thérapeute, on apprend à devenir un bon parent, aimant et rassurant pour soi-même, en se libérant des projections parentales ou éducatives au sens large. On ne se permet plus d'être maltraité physiquement ou psychologiquement. Nous remettons en question les modèles qui nous sont imposés afin de trouver la meilleure façon de répondre à nos besoins et de libérer notre énergie de désir.

Le passage par le corps est très efficace pour réhabiliter toutes les fonctions naturelles essentielles qui ne sont pas suffisamment développées dans l'enfance, lorsqu'il y a eu des situations traumatiques, pour nous permettre de grandir harmonieusement et de vivre nos relations interpersonnelles de manière ajustée :

Pouvoir regarder l'autre sans crainte, sentir en soi ce qui se passe, mordre, montrer les dents lorsque la colère ou la frustration a été refoulée, s'exprimer par la parole, oser dire non, respirer naturellement, donner/recevoir de l'amour, avoir une sexualité, marcher, courir, bouger librement.....

Ces fonctions naturelles qui n'ont pas été acquises dans l'enfance sont à l'origine de nos dysfonctionnements à l'âge adulte, notamment notre manque de confiance en nous.

A APSySE, nous utilisons le SISTIM (simulation/stimulation neuromusculaire) pour faire émerger des souvenirs enfouis et inconscients. Ce travail corporel nous permet de découvrir où nos blocages somatiques sont liés à des émotions refoulées et à des croyances qui se sont installées lors de nos expériences traumatiques.

Ce travail de libération psychosomatique nous permet de mieux nous connaître et d'apprendre à manifester ce que nous sommes vraiment, il valide notre droit d'exprimer nos sentiments, nous apprenons à communiquer avec l'autre, à nous accepter totalement et à accepter l'autre dans le respect mutuel.

Cela nous permet de prendre notre place sans prendre la place de l'autre, nous nous adaptons mieux à l'autre et aux événements. Cela s'appelle la confiance en soi.

PUBLICITÉ

Écrit par

Sandrine MUNDWEILER

Voir profil

Bibliographie

  • Janssen T., la posture juste, Iconoclaste, 2020
  • Zurcher C. et Vaissac J., Souffrir ou aimer, Broché, 2009

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur confiance en soi