Qu'est-ce que l'orthorexie ? 7 signes que vous êtes obsédé par la nourriture

L'orthorexie, bien qu'encore non reconnue en tant que telle, s'apparente à un trouble alimentaire. Comment savoir si nous avons une obsession malsaine pour la nourriture ?

10 MARS 2014 · Dernière modification: 9 JUIN 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Orthorexie

Si nous connaissons bien les troubles du comportement alimentaire et sommes informés des principaux d'entre eux, comme l'anorexie et la boulimie, il est vrai qu'ils ne sont pas les seuls à exister et que des personnes souffrent de troubles du comportement alimentaire sans nécessairement pouvoir mettre des mots dessus. Bien qu'elle ne soit pas encore officiellement reconnue comme un trouble alimentaire, l'orthorexie peut s'apparenter à des troubles tels que l'anorexie ou la boulimie. En fait, les personnes souffrant d'orthorexie finissent par être obsédées par une alimentation saine, à tel point que cela interfère avec le développement de leur vie sous différents aspects.

Qu'est-ce que l'orthorexie ? Définition

L'orthorexie est un trouble alimentaire méconnu qui prend de plus en plus d'importance de nos jours. Mise en lumière par le Dr Steven Bratman à la fin des années 1990, l'orthorexie est le terme utilisé pour décrire la sélection minutieuse de la nourriture. Le mot lui-même vient du grec orthos (droit) et orexis (appétit).

Ainsi, une personne orthorexique se concentrera sur l'idée d'une alimentation saine, et évitera de consommer certains produits qu'elle considère comme nocifs pour la santé (produits chimiques, sel, graisses, etc.). Pour éviter d'absorber ces substances, ils planifient leurs menus à l'avance et peuvent risquer l'isolement social par crainte de se retrouver dans un environnement où il est impossible de contrôler son alimentation (restaurant d'entreprise, fast-food, etc.). Parfois, la tolérance zéro envers soi-même est si forte qu'elle affecte la vie quotidienne et vous fait perdre le goût de la vie.

Patrick Denoux, spécialiste de la psychologie interculturelle, a parlé de l'orthorexie comme d'une "spirale du risque imaginé", dans le sens où "la réduction du risque par le contrôle augmente la peur du risque". En d'autres termes, lorsque le risque est contrôlé, la peur de la situation à risque augmente.

Symptômes de l'orthorexie

Bien que l'orthorexie n'ait pas de diagnostic officiel, les personnes qui développent un comportement névrotique autour de la nourriture présentent des signes communs :

  1. Peur intense : Les personnes souffrant d'orthorexie ressentent souvent une peur intense lorsqu'elles mangent des aliments qu'elles qualifient de "malsains".
  2. Obsession de la nourriture : l'orthorexie entraîne une obsession de la nourriture saine, de la nutrition et de tout ce qui est lié à la nourriture.
  3. Incapacité à suivre un régime : les personnes souffrant d'orthorexie éprouvent souvent une grande anxiété si elles doivent s'écarter d'un style d'alimentation sain pour une raison quelconque.
  4. Vérifiez les étiquettes des produits : Dans les cas d'orthorexie, les personnes peuvent devenir obsédées par la recherche de la valeur nutritionnelle des aliments qu'elles consomment.
  5. Passer beaucoup de temps sur la nourriture : L'orthorexie consiste également à passer beaucoup de temps chaque jour à planifier ou à s'informer sur une alimentation saine.
  6. Évitement des événements sociaux : Certaines personnes développent une obsession pour une alimentation saine à tel point qu'elles peuvent éviter certains événements sociaux afin d'éviter de manger des aliments qui ne correspondent pas à ce qu'elles considèrent comme une alimentation saine.
  7. La malnutrition : Dans certains cas, les personnes souffrant d'orthorexie peuvent souffrir de malnutrition involontaire en raison de la perte de poids qu'elles obtiennent à la suite de restrictions alimentaires sévères.

Les personnes souffrant d'orthorexie ont souvent le sentiment que leur estime de soi est étroitement liée à leur capacité à suivre méticuleusement un mode de vie qu'elles considèrent comme sain. Par conséquent, ce trouble alimentaire peut finir par provoquer d'autres problèmes de santé mentale.

Je suis obsédé par la nourriture

Comment savoir si je suis obsédé par la nourriture ?

Le test de Bratman, développé par ce médecin qui a étudié l'orthorexie, permet de détecter la relation de la personne avec la nourriture : si elle répond positivement à quatre ou cinq des questions, cela montre que la nourriture est un sujet d'anxiété. En revanche, si elle répond oui à toutes les questions, cela montre une obsession pour une "alimentation saine".

  • Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  • Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l'avance ?
  • La valeur nutritionnelle de vos repas est-elle plus importante pour vous que le plaisir de manger ?
  • La qualité de votre vie s'est-elle détériorée, alors que la qualité de vos repas s'est améliorée ?
  • Êtes-vous récemment devenu plus exigeant envers vous-même ?
  • Votre estime de soi a-t-elle augmenté grâce à votre désir de manger sainement ?
  • Avez-vous abandonné des aliments que vous aimiez auparavant au profit d'aliments "sains" ?
  • Votre régime vous empêche-t-il de sortir et vous éloigne-t-il de votre famille et de vos amis ?
  • Vous vous sentez coupable chaque fois que vous déviez de votre régime ?
  • Vous sentez-vous en paix avec vous-même et en contrôle lorsque vous mangez sainement ?

La nourriture comme objet de culpabilité

D'après certains témoignages, il semble que les messages de prévention pour une alimentation plus saine, préconisant un certain nombre de fruits et légumes par jour, de ne pas manger trop gras, etc. compliquent beaucoup le rapport à la nourriture, notamment en termes de culpabilité.

De plus, si la personne craque, la culpabilité et le sentiment de panique sont forts, et elle tente de compenser par une nouvelle rigidité dans son alimentation. La tendance actuelle est à une alimentation très saine, et certains témoignages soutiennent la responsabilité d'une alimentation saine dans l'apparition ou l'aggravation du trouble.

L'orthorexie n'est pas officiellement reconnue comme un trouble alimentaire au même titre que l'anorexie ou la boulimie, par exemple. On ne sait pas encore non plus si ses effets sur la santé sont nocifs. Cependant, l'isolement social de la personne orthorexique peut être fort, et son identité est liée à une focalisation obsessionnelle sur la nourriture. En fait, l'alimentation saine devient une chose égoïste, où les autres n'ont pas leur place. En outre, un sentiment de supériorité se développe parfois à l'égard de ceux qui restent bloqués dans leurs pratiques alimentaires malsaines.

Si vous êtes vous-même orthorexique ou si, en tant que professionnel, vous êtes confronté à l'orthorexie, n'hésitez pas à partager votre expérience avec nous.

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Davidson, K (2020). Orthorexia Nervosa: Signs, Symptoms, and Treatment of a Misunderstood Eating Disorder. Healthline. https://www.healthline.com/nutrition/orthorexia-nervosa-101
  • Strahler, J., Hermann, A., Walter, B., & Stark, R. (2018). Orthorexia nervosa: A behavioral complex or a psychological condition?. Journal of behavioral addictions, 7(4), 1143–1156. https://doi.org/10.1556/2006.7.2018.129
  • White, M (2021). All About Orthorexia: Taking ‘Healthy’ Eating to Unhealthy Extremes. Psych Central. https://psychcentral.com/eating-disorders/orthorexia

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur actualités