Fumer du cannabis : quelles sont les conséquences psychologiques ?

Le cannabis est une plante dont on extrait des substances comme la marijuana ou le haschisch. Mais quelles sont leurs conséquences réelles sur nous ?

20 JUIN 2019 · Lecture : min.
Fumer du cannabis : quelles sont les conséquences psychologiques ?

Le cannabis est une plante dont on extrait des substances comme la marijuana ou le haschisch, qui sont consommés dans de nombreuses parties du monde à des fins généralement récréatives. En fait, des études confirment que l’usage naturel du cannabis pourrait dater du IIe siècle avant J.-C., étant donné qu’il était déjà évalué par ses composés chimiques psychoactifs et ses effets sur le système nerveux.

Tenant compte du fait que, pendant des siècles, il a été une substance qui a attiré l’intérêt d’experts dans tous les types de champs –chimiques, médicaux, etc.- de nombreuses recherches ont été menées pour déterminer certaines des conséquences réelles que peut avoir sa consommation, en particulier quand il est fumé :

  • Parmi les effets immédiats, on note une augmentation du rythme cardiaque et une légère sensation de somnolence et d’analgésie modérée. Il peut aussi y avoir une rougeur des yeux –en raison de l’action vasodilatatrice, sécheresse de la bouche et augmentation de la faim –surtout quand les autres effets commencent à disparaître.
  • D’un point de vue psychologique, il semble y avoir une diminution du fonctionnement intellectuel étant donné que le THC –abréviation du tétrahydrocannabinol, principal composé psychoactif du cannabis-il peut déformer la perception sensorielle de la réalité, augmenter l’hilarité et la locuacité pendant plusieurs heures – vont suivre quelques heures de somnolence et d’apathie-, affecter la capacité à penser normalement, la mémoire ainsi que la coordination normale des mouvements. Des doses trop fortes peuvent provoquer des paranoïas, des hallucinations et des épisodes de panique.

  • S’il est mélangé avec d’autres substances telles que le tabac ou l’alcool, les effets peuvent s’aggraver et, surtout, créer une dépendance encore plus forte , en particulier dans le cas du tabac, puisque les substances qui composent les cigarettes courantes sont fortement addictives.
  • À long terme, les effets immédiats peuvent être accentués : les neurones sont endommagés de façon irréparable, vous pouvez souffrir de troubles permanents de l’humeur, des pertes de mémoire ou des problèmes de sommeil qui empêchent une activité personnelle ou professionnelle normale.
  • Différentes organisations de santé s’accordent sur le fait qu’une consommation excessive peut devenir très nocive pour l’organisme, tant physiquement que psychologiquement, et entraîner de graves épisodes de dépression ou de schizophrénie.
  • Toutefois, des défenseurs du cannabis plaident également en faveur de la légalisation de la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques. Selon eux, leur effet analgésique peut être particulièrement efficace pour soulager les symptômes de certaines maladies chroniques, prévenir les convulsions et même aider à traiter les désordres et les déficits de soins.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur thérapies et méthodes de psychologie